Passeport immunitaire, Politiques restrictives, Vaccins

Passeports Covid : L’Irlande envisage d’accorder des libertés supplémentaires aux détenteurs de certificats de vaccination

Malgré la controverse dans d’autres pays sur la possibilité de créer une société à deux vitesses où ceux qui ont des papiers de vaccination ont plus de libertés que ceux qui n’en ont pas, l’Irlande envisage de créer des passeports pour le coronavirus, permettant à leurs détenteurs d’échapper au confinement.

Les citoyens irlandais devront peut-être présenter des documents prouvant qu’ils ont été vaccinés contre le coronavirus pour pouvoir sortir, participer à des activités sociales et entrer dans des lieux de rencontre à l’avenir, a déclaré le ministre de la santé du pays, Stephen Donnelly.

M. Donnelly a comparé les passeports corona aux plans envisagés par l’industrie aérienne, où une preuve de vaccination pourrait être exigée pour monter à bord d’un avion.

La décision d’aller de l’avant avec ce projet dépendrait de l’évaluation de l’efficacité réelle des vaccinations et de la capacité du vaccin à réduire la transmission du coronavirus dans la communauté. Le gouvernement irlandais a déclaré que “rien n’était exclu” en termes de passeports de vaccin à ce stade.

Le ministre a déclaré mercredi : “Le certificat de vaccination fait partie du plan de mise en œuvre et ce que nous devons voir, c’est exactement quel sera l’impact de ces vaccins… Nous pourrons alors porter un jugement éclairé”, rapporte l’Irish Times.

La discussion sur la restriction de la liberté de ceux qui se font faire une injection a eu lieu alors que l’Irlande envisageait la possibilité que l’organisme de réglementation de la santé de l’Union européenne approuve le vaccin de Pfizer. Contrairement au Royaume-Uni, qui a utilisé ses propres protocoles de sécurité médicale pour approuver l’injection il y a quinze jours, l’Irlande s’est appuyée sur le système européen centralisé pour tester l’innocuité du vaccin.

Au Royaume-Uni – le voisin proche de l’Irlande dans les îles britanniques – le gouvernement a fait la une à plusieurs reprises sur la question de savoir si le prix à payer pour que les personnes regagnent la liberté perdue au cours de l’année 2020 est de se faire vacciner, puis de porter les papiers pour le prouver.

Le ministre britannique de la vaccination, Nadim Zahawi, a déclaré au début du mois que, bien que le gouvernement n’ait pas l’intention de rendre la vaccination obligatoire, il prévoit toujours une situation où des entreprises et des lieux privés utiliseraient les outils que le gouvernement mettrait à leur disposition pour vérifier si les clients potentiels ont reçu l’injection ou non.

Zahawi a cité “les restaurants, les bars et les cinémas… les salles de sport” comme exemples d’endroits qui pourraient vouloir faire de la discrimination basée sur le statut de vaccination.

Claire Fox, ancienne députée européenne du Brexit Party, a répondu aux remarques de M. Zahawi, en faisant remarquer qu’empêcher toute personne qui n’a pas encore été vaccinée de mener une vie normale revenait à la rendre obligatoire. La baronne Fox a déclaré : Lorsque Boris nous a assuré que personne ne serait obligé de se faire vacciner, il a oublié d’ajouter : “mais si vous ne le faites pas, vous serez effectivement empêché de faire partie de la sphère publique, jamais”. La honte publique suivante ? Je veux être un défenseur enthousiaste des vaccins. Cette COERCION n’aide en rien”.

Source: Breitbart, le 18 décembre 2020Traduction par Aube Digitale

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
ajax-loader
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x