Author: Covidres

“Revenez lorsque vous ferez une hémorragie”

Je voudrai partager ici le témoignage de l’épreuve que je compte parmi les plus dures de mon existence toute entière.

C’est l’histoire d’une jeune maman comme tant d’autre, d’une merveilleuse petite fille de deux ans, une maman sportive, passionnée de voyage dans la vie d’avant qui apprend qu’elle est enceinte d’un deuxième enfant, qui entend battre le cœur de son enfant pour la première fois en janvier 2021 et qui se réjouit jour après jour malgré la peur d’engendrer une vie dans ce monde à la dérive où la liberté n’existe plus.

Un matin un peu de sang commence à couler, puis chaque jour un peu plus avant que cette maman se rende à l’hôpital pour n’entendre qu’un long bruit sourd à la place du cœur de ce bébé qu’elle commençait à aimer. N’importe quel être humain peut comprendre la douleur de ce moment à trois mois de grossesse. La clinique l’informe qu’il faut planifier un curetage afin d’éviter le risque d’hémorragie, le curetage est planifié le lendemain, en urgence, mais au moment de récupérer le dossier administratif, le cauchemar a pris une tournure d’enfer.

La secrétaire est catégorique, il faut un test pcr pour pouvoir passer au bloc. J’informe de mon refus en invoquant le code de la santé pourtant clair “aucun acte médical ne peut être pratiqué sans un consentement libre et éclairé”, celle-ci désabusée, me renvoit vers l’anesthésiste, apparemment le seul décisionnaire de savoir si oui ou non je pourrai être opérée. Mon entrevue avec lui fut digne d’un film de science-fiction, il m’a conseillé de revenir lorsque je ferai une hémorragie car là je serai en urgence vitale et donc qu’ils seraient obligés de m’opérer.

Je lui ai demandé si je faisais ce test et qu’il était positif, vous devriez tout de même m’opérer non ? Il a répondu oui. J’ai demandé à quoi servait le test, il m’a mise dehors en me traitant de complotiste. Mon entrevue qui a suivi avec la directrice de la clinique n’a pas été meilleure, elle m’a conseillé de porter plainte car il était impensable que je ne veuille pas prendre soin des gens qui allaient me soigner.

J’ai été à la gendarmerie pour déposer plainte, le gendarme a refusé de prendre ma plainte car “il avait des directives quand il s’agissait du covid, il ne prenait pas la plainte”.
Le lendemain j’ai écrit en LRAR à l’assurance maladie, l’ARS et la clinique afin de dénoncer ce refus de soin/chantage au soin par écrit.

J’ai eu immédiatement gain de cause car la loi est encore à ce jour supérieure à l’idéologie.
J’ai rappelé la gendarmerie avec le code pénal sous les yeux, le gendarme a bégayé et m’a demandé de repasser pour prendre cette fois ma plainte.

Mon opération a pu être programmée.

On m’a laissé 5 semaines avec un bébé mort dans le ventre, c’était le 17 février. Aujourd’hui je pense souvent à cette petite âme mais le trauma d’avoir été un cercueil pendant 5 semaines ne partira jamais.

Aucune étude à ce jour ne prouve qu’un pcr positif fait de vous une personne contagieuse, un pcr négatif ne prouve pas non plus que vous ne venez pas d’être contaminé. Depuis quand faut-il justifier de sa santé avant d’avoir droit à une opération ?
Réveillez-vous, je vous en prie.

Samia Berrada

Source : https://reinfocovid.fr/temoignage/revenez-lorsque-vous-ferez-une-hemorragie/

Virus Mania : Comment Big Pharma et les médias inventent les épidémies

Nous ne vivons pas une épidémie, nous vivons une épidémie de peur.

La Virus Mania est une maladie de la société moderne. Pour la guérir, il faudra vaincre la peur, la peur étant le virus contagieux le plus mortel, le plus efficacement transmis par les médias… l’erreur est humaine, mais entretenir l’erreur est diabolique” – Etienne de Harven, médecin, dans la préface du livre.

Avant que la panique du coronavirus ne soit déclenchée aux États-Unis, Torsten Engelbrecht et Claus Köhnlein, M.D., Kiel, Allemagne, ont écrit un livre en 2007, “Virus Mania : How the Medical Industry Invents Epidemics Making Billion Dollar Profits at our Expense” (Virus Mania : comment l’industrie médicale invente les épidémies en réalisant des profits de plusieurs milliards de dollars à nos dépens). Ce livre est non seulement prophétique mais inattaquable avec 836 notes de bas de page sur 266 pages.

Ce livre rendra fous la plupart des gens qui ont perdu des entreprises et des emplois à cause de la réaction excessive du gouvernement à la soi-disant épidémie de virus. Le Dr Kohnlein réfute scientifiquement les idées reçues selon lesquelles le SARS Coronavirus, le SIDA, la grippe asiatique, l’hépatite, la polio et le cancer du col de l’utérus sont causés par un virus. Selon ses recherches, les virus sont accusés d’être à l’origine de nombreuses épidémies fabriquées par l’industrie pharmaceutique et les grands médias qui récoltent des milliards de dollars grâce à la panique des gouvernements.

Quel virus ?

Kohnlein indique clairement dès le départ que la médecine moderne en est encore à l’âge de pierre lorsqu’il s’agit d’épidémies virales. La cause de l’épidémie de corona virus n’est que supposée être un virus à partir d’anticorps indirects qui ne sont pas spécifiques pour déterminer la cause virale. Les anticorps sont une sorte d’empreinte, mais on ignore encore de quoi il s’agit, selon M. Kohniein. Les drogues récréatives et les antibiotiques peuvent également produire des anticorps, ce qui entraîne des résultats positifs aux tests de dépistage des virus. Il affirme que les virus peuvent être autoproduits dans le corps humain pour ce que nous en savons à l’heure actuelle.

Le livre de Kohniein ne nie pas que les gens tombent malades, “bien que beaucoup ne soient pas vraiment malades, mais sont seulement définis comme malades, et sont ensuite rendus malades ou tués”, dit-il.

Selon Kohnlein, l’absence totale de germes entraîne la mort. Il indique que les politiques de santé en matière d’épidémies sont fondées sur la “théorie des germes” erronée de Louis Pasteur, utilisée pour exploiter la peur. En revanche, la théorie du terrain (théorie du milieu) d’Antoine Bechamp est plus précise mais n’est jamais utilisée par les décideurs politiques. Selon la théorie du terrain, le système immunitaire doit d’abord être un milieu fertile pour qu’un virus, une bactérie ou une grippe puisse causer des dommages ou déclencher une réaction auto-immune qui peut tuer. Pour M. Kohnlein, le dépistage des virus revient à “essayer de dire que quelqu’un a mauvaise haleine en regardant son empreinte digitale”.

Selon Kohnlein, la théorie des germes a la faveur du gouvernement car “il préfère que l’homme périsse plutôt que de changer ses habitudes”, ce qui aide les politiciens à apaiser certains groupes.

Non pas une arme virale, mais une arme thérapeutique ?

Dans une autre interview (ici), Kohnlein cite une étude de cas du Lancet Journal sur la façon dont les médecins prescrivent trop de médicaments et de traitements afin de ne pas être légalement accusés de ne rien faire. Mais cela tue le patient. Selon lui, le protocole médical de traitement du prétendu coronavirus, publié dans le numéro du 18 février 2020 du prestigieux Lancet Journal au début de la panique virale, est une faute professionnelle.

Les auteurs de cette étude de cas du Lancet étaient liés à l’école des sciences de la santé de l’université de Wuhan, en Chine. Cela soulève la question de savoir si la Chine n’a pas nécessairement utilisé un virus comme arme, mais plutôt un protocole de traitement mortel qui a été utilisé sur des patients atteints de coronavirus aux États-Unis, qui avaient la grippe ou la tuberculose.

Dans son interview en ligne, Kohnlein dit qu’il traite les personnes qui entrent dans sa clinique et qui veulent être testées pour le coronavirus en raison de symptômes tels que la fièvre, l’essoufflement, etc. Il leur dit de rentrer chez eux avec les remèdes habituels pour la grippe (repos au lit, hydratation, aspirine, etc.). Lorsqu’on le pousse à faire le test, il constate qu’ils ont la grippe A et qualifie le test du coronavirus de très peu fiable car il est programmé pour donner de faux positifs.

Surtraitement

Kohnlein a déclaré que les médecins ont tendance à surtraiter pour qu’on ne puisse pas leur reprocher de ne rien faire.

Il a ajouté :

“Les hommes politiques sont dans la même position (que les médecins) et c’est pourquoi ils réagissent de manière excessive, car ils perdraient leur poste s’ils n’en faisaient pas assez. S’ils mettaient en œuvre toutes les mesures, comme ils l’ont fait jusqu’à présent, alors ils stopperaient une épidémie qui n’a sans doute jamais existé.”

Le secret

Selon Kohnlein, la science médicale est gouvernée par le “secret”, qui utilise une urgence épidémique ” autogénérée ” comme couverture pour son ” octroi de privilèges, son absence de responsabilité, son manque flagrant de contrôle ” et ses protocoles médicaux démesurés. Cette situation est soutenue par une “quasi-religion” qui invente ses propres marqueurs de maladie faussement positifs, sa propre théorie des germes et une fausse croyance en une “solution miracle” de vaccinations qui arrivent trop tard, ne fonctionnent pas et peuvent tuer.

Peur

Il ne s’agit pas d’un livre de charlatans écrit par des personnes en marge de la politique ou ayant un programme politique. Il a été écrit en Europe, avec un regard sur les politiques mondiales.

Joachim Mutter, MD, Freiberg, Allemagne, écrit dans la préface du livre :

“…la plupart des épidémies présentées dans les médias comme étant de véritables histoires d’horreur (grippe, grippe aviaire, sida, ESB, hépatite C, etc.) n’existent pas en réalité ou sont inoffensives.”

Etienne de Harven, médecin, professeur émérite de l’Université de Toronto, écrit également dans l’avant-propos :

“Nous ne sommes pas témoins d’épidémies ; nous sommes témoins d’épidémies de peur. Et ce sont les médias et l’industrie pharmaceutique qui portent la plus grande part de responsabilité dans l’amplification des peurs, peurs qui se trouvent, par ailleurs, être toujours à l’origine d’affaires fantastiquement rentables”.

Ce livre ne sera pas lu par ceux que Kohnlein appelle les profiteurs de l’industrie pharmaceutique “corrompue” et les médias opportunistes, ni par les responsables de la politique de santé du gouvernement. Mais peut-être les citoyens qui ont été emportés par la panique peuvent-ils être mieux informés sur la situation générale de la panique liée au coronavirus. Les hôpitaux devraient peut-être se concentrer sur la grippe et les porteurs de tuberculose latente qui sont plus sensibles au virus ou à la grippe.

Source : https://californiaglobe.com/section-2/virus-mania-how-big-pharma-media-invent-epidemics/#:~:text=Virus%20mania%20is%20a%20social%20disease%20of%20our,being%20the%20most-deadly%20contagious%20virus%2C%20October%202%2C%202020
Traduction par https://cv19.fr

Virus Mania: How the Medical Industry Continually Invents Epidemics, Making Billion-Dollar Profits At Our Expense

Au moins 13881 morts suite à la vaccination Covid-19 (maj)

Voici le compte des morts dans le monde après une vaccination Covid-19 rapporté par la presse et les bases de données officielles.
Avec plusieurs cas très graves en réanimation.
Et il y a aussi 2 morts lors des essais du vaccin Pfizer, 1 mort lors de l’essai AstraZeneca et 6 morts lors de l’essai Moderna, donc 9 morts en plus qui ne sont pas comptés dans les morts.
Pour les décès aux Etats-Unis et en Europe (hors Suisse et Monaco), seul les morts rapportés par les bases de données officielles sont comptabilisés pour éviter les doublons, les articles sont laissés pour archivage au bas de l’article.
Pour les pays hors UE et USA, les articles de presses sont comptabilisés en l’attente d’accès à des bases de données officielles plus complètes.

On voit aussi apparaître des décès massifs dans certains EHPAD mais un lien direct avec la vaccination n’est pas encore établi officiellement, la France rapporte peu les effets indésirables par rapport aux autres pays:
Coronavirus : après Nice, des résidents d’Ehpad et des soignants vaccinés à Antibes et Cannes (31/12/2020)
Covid-19: Cinquante morts supplémentaires recensés en trois jours dans les Ehpad de la Côte d’Azur (16/01/2021)

Il faut également noter que selon une étude interne des Health Human Services et de Harvard, moins de 1 % des effets secondaires des vaccins sont signalés.
On peut également noter que les rapports d’effets indésirables ne sont pas systématiquement inclus dans la base de données européenne, moins d’1/3 pour la Belgique et encore beaucoup moins pour le Royaume-Unis.

5036 décès et 161,895 effets secondaire pour le vaccin Pfizer,
2604 décès et 20,127 effets secondaires pour le vaccin Moderna,
1846 décès et 200,581 effets secondaires pour le vaccin ASTRAZENECA (CHADOX1 NCOV-19)
145 décès et 1,575 effets secondaires pour le vaccin JANSSEN (AD26.COV2.S)
(jusqu’au 01/05/2021) rapportés par la base de données Européenne des rapports d’effets indésirables
Pfizer
Moderna
Astrazeneca
JANSSEN
http://www.adrreports.eu/

Petit tuto pour naviguer dans la base de données Européenne des rapports d’effets indésirables.

Petit tableau comparatif à partir des données européennes au 3 avril 2021 (Union Européenne + UK) :

* selon une étude interne des Health Human Services et de Harvard, moins de 1 % des effets secondaires des vaccins sont signalés.
https://digital.ahrq.gov/sites/default/files/docs/publication/r18hs017045-lazarus-final-report-2011.pdf
Sources : http://www.adrreports.eu/ (données vaccins covid)
https://ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/e41f68fbee043b89e1fc740dac52d2e1.pdf (données vaccins H1N1)
https://ourworldindata.org/grapher/cumulative-covid-vaccinations?time=latest (nombre de vaccinations European Union + United Kingdom)

• Selon les données du Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS), au moins 3544 Américains sont morts à cause des vaccins COVID-19 aux États-Unis. (jusqu’au 23 avril 2021)
https://medalerts.org/vaersdb/findfield.php?TABLE=ON&GROUP1=AGE&EVENTS=ON&VAX%5B%5D=COVID19&DIED=Yes

• 660 morts en Israël
https://www.francesoir.fr/videos-debriefings/vaccination-en-israel-des-chiffres-de-mortalite-qui-interpellent-video
http://www.nakim.org/israel-forums/viewtopic.php?p=276314

• Monaco : Pic de 21 morts à Monaco qui commence avec la vaccination (non compté, lien non établi officiellement) :
https://www.quartierlibre.tv/quartierlibre/les-premiers-vaccins-sont-arrives-a-monaco-explosion-de-la-mortalite/?utm_source=Telegram&utm_campaign=quartierlibre

• une indienne de 55 ans ainsi que 4 autres indiens de la même région (01/02/2021) :
https://timesofindia.indiatimes.com/city/hyderabad/woman-health-worker-in-state-dies-11-days-after-vaccination/articleshow/80618698.cms?from=mdr

• 9 indiens morts, 16 hospitalisés, un cas grave de septicémie bactérienne et 447 effets indésirables (vaccins Covishield et Covaxin) au 29/01/2021:
https://www.thehealthsite.com/news/odisha-man-dies-after-taking-covid-19-vaccine-another-develops-bacterial-sepsis-793037/
Parmi les morts, un jeune vigile de 27 ans :
https://www.msn.com/en-in/news/other/odisha-health-worker-dies-days-after-taking-covid-vaccine-official-says-not-linked-to-vaccination/ar-BB1d8jdX

• 53 morts à Gibraltar en 10 jours après le début des injections expérimentales d’ARNm COVID de Pfizer (pas clair, pas compté dans le total pour l’instant)
https://reseauinternational.net/53-morts-a-gibraltar-en-10-jours-apres-le-debut-des-injections-experimentales-darnm-covid-de-pfizer/

• 21 morts à l’Île-du-Prince-Édouard (Canada), parmi les 645 personnes ayant subi des effets secondaires du vaccin à ARNm. (Sur 166, les symptômes ont persisté jusqu’au moment de la notification, tandis que l’état de 118 autres personnes était incertain au moment de la notification) :
https://translate.google.com/translate?sl=de&tl=fr&u=https://corona-blog.net/2021/01/21/3-sicherheitsbericht-des-pei-21-tote-mit-mrna-impfung-und-2-629-unerwuenschte-reaktionen/
Article original : https://corona-blog.net/2021/01/21/3-sicherheitsbericht-des-pei-21-tote-mit-mrna-impfung-und-2-629-unerwuenschte-reaktionen/

• La princesse saoudienne Tarfa Bint Hathloul (vaccinée 11 jours avant):
https://www.lelibrepenseur.org/deces-de-la-princesse-tarfa-bint-hathloul-bin-abdulaziz-survenu-apres-la-vaccination-anti-covid-19/
Et https://saudiarabianewsexpress.com/2021/01/08/royal-court-death-of-princess-tarfa-bint-hathloul-bin-abdulaziz-al-saud/
Elle dit sur son compte twitter qu’elle se sentait fatiguée après la 1e injection : https://twitter.com/THAAF73/status/1343496485141426176

• Un suisse de 91 ans :
https://www.24heures.ch/deces-a-lucerne-dune-personne-vaccinee-contre-le-coronavirus-236165160824

• Une kinésithérapeute de 28 ans en Afrique du Sud (l’autopsie montre aucun problème de santé) :
https://www.latestnewssouthafrica.com/2021/02/24/haley-brinkmeyer-death-hailey-link-brinkmeyer-reportedly-dies-two-days-after-getting-covid-19-vaccine/

• Le gouvernement sud-coréen enquête sur 7 décès qui ont suivi la vaccination par Covid-19 avec le vaccin d’AstraZeneca
https://www.rt.com/news/517423-korea-vaccine-deaths-rise/

>> 9 morts lors des essais des vaccins (sans les placebos) :
Moderna :
https://www.lifesitenews.com/news/13-people-died-during-modernas-covid-vaccine-trial

Les deux vaccinés Pfizer avaient plus de 55 ans : l’un a subi un arrêt cardiaque 62 jours après la 2e vaccination et est décédé 3 jours plus tard, et l’autre est décédé d’une artériosclérose 3 jours après la première vaccination:
https://www.algerie-eco.com/2020/12/09/essais-du-vaccin-pfizer-six-participants-sont-morts-et-des-effets-indesirables/

AstraZeneca :
Un médecin brésilien de 28 ans :
https://translate.google.com/translate?sl=auto&tl=fr&u=https://www.telegraaf.nl/nieuws/99528612/proeven-met-coronavaccin-gaan-door-na-dood-arts-28-geen-enkele-zorgen
Article original : https://www.telegraaf.nl/nieuws/99528612/proeven-met-coronavaccin-gaan-door-na-dood-arts-28-geen-enkele-zorgen

Des cas de convulsions ont aussi été rapportés par des patients et partagés massivement sur les réseaux sociaux :

•Convulsions de l’infirmière Kristi Simmonds aux US :
https://www.facebook.com/kristi.simmonds.1/videos/1283294655359609
Page FB : https://www.facebook.com/kristi.simmonds.1
Elle dit que beaucoup de personnes sont dans son cas.

• La mère de Brant Griner : convulsions du corps (Pfizer) :

https://www.facebook.com/brant.griner.7/posts/903453733725240
https://www.youtube.com/watch?v=kf6NDIiE3Tw

Shawn Shelton : convulsions incontrôlées qui perdurent encore, 9 jours après le vaccin Moderna :

https://www.facebook.com/shawn.skelton.73/posts/403541337597874

Une jeune qui travaille en maison de soin de 19 ans : Paralysie du côté droit du corps (Pfizer) :

https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=2749373985391622&id=100009571428119

• Un médecin de Boston a eu une réaction allergique très grave au vaccin de Moderna, il a été sauvé in extremis par un EpiPen :
https://www.nytimes.com/2020/12/25/health/Covid-moderna-vaccine-allergies.html

• Une mère de 27 ans avec des crises d’épilepsie après avoir reçu le vaccin Pfizer : https://www.lifesitenews.com/news/27-year-old-mother-suffers-seizures-is-hospitalized-after-taking-covid-vaccine

• Un israélien de 23 ans avec un syndrome rare : https://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/294606

• 13 israéliens ont des paralysies faciales :https://www.rt.com/news/512736-israel-facial-paralysis-13-covid-vaccine/

• 19 ans aux soins intensifs avec une myocardite cinq jours après l’injection du vaccin COVID-19 de Pfizer (Israël)
https://www.jpost.com/health-science/19-year-old-hospitalized-with-heart-inflammation-after-pfizer-vaccination-657428

• Article du NY Times sur une maladie rare du sang après le vaccin :
https://www.nytimes.com/2021/02/08/health/immune-thrombocytopenia-covid-vaccine-blood.html

• Beaucoup d’effets secondaires des employés d’une école de New-York qui doit fermer (après la 2e dose du Moderna) :
https://www.syracuse.com/schools/2021/02/central-ny-school-district-closes-after-many-staff-sick-with-side-effects-from-covid-vaccine.html

>> 2 cas graves hospitalisés (aucunes nouvelles depuis) :
un directeur grec de 54 ans et une médecin mexicaine de 32 ans (encéphalomyélite) :
https://www.tuniscope.com/article/220500/actualites/international/medecin-grec-570913https://www.infobae.com/america/mexico/2021/01/02/convulsiones-y-paralisis-por-encefalomielitis-las-reacciones-alergicas-de-una-doctora-de-coahuila-tras-recibir-la-vacuna-contra-covid-19/

Et en bonus, les courbes de cas positifs et de décès Covid en Grande Bretagne après le début de la campagne de vaccination :

https://ourworldindata.org/grapher/weekly-covid-deaths?tab=chart&time=2020-03-16..latest&country=~GBR
https://ourworldindata.org/grapher/weekly-covid-cases?tab=chart&stackMode=absolute&time=2020-03-16..latest&country=~GBR&region=World

Décès covid avant et après vaccination pour Gibraltar, les Seychelles et Monaco :

Archive :

• Un américain de 60 ans, après la 2e dose du Pfizer, les symptômes sont apparus 2h1/2 après :
https://childrenshealthdefense.org/defender/healthcare-worker-dies-4-days-after-second-pfizer-shot/?utm_source=salsa&eType=EmailBlastContent&eId=88702226-40f0-46ed-9837-7516aff85cc2
https://www.foxla.com/news/oc-health-care-worker-dies-after-receiving-2nd-shot-official-cause-of-death-pending

• 13 allemands au Lac de constance, après la vaccination :
https://translate.google.com/translate?sl=de&tl=fr&u=https://de.rt.com/inland/112315-bodensee-dreizehn-pflegeheimbewohner-sterben-nach/
article original : https://de.rt.com/inland/112315-bodensee-dreizehn-pflegeheimbewohner-sterben-nach/

• 2 danois décédés après le Pfizer :
https://translate.google.com/translate?sl=da&tl=fr&u=https://ekstrabladet.dk/nyheder/samfund/to-er-doede-efter-vaccine-sammenhaeng-er-mindre-sandsynlig/8422212

• Un suédois de 84 ans fait une crise cardiaque un jour après le Pfizer :
https://www.breitbart.com/europe/2021/01/01/death-of-elderly-swede-after-coronavirus-vaccination-referred-for-possible-investigation/

• Hank Aaron, 86 ans, joueur de baseball américain, mort 2 semaines après son injection, il encourageait les afro-américains à se faire vacciner comme lui : https://www.newsweek.com/health-experts-hope-hank-aarons-death-doesnt-deter-people-covid-vaccine-1563914
Son compte tweeter : https://twitter.com/HenryLouisAaron/status/1346598799993667588

• Mort d’un homme de Californie du Nord plusieurs heures après que le vaccin COVID-19 ait été administré.
https://www.msn.com/en-us/health/medical/death-of-northern-california-man-after-covid-19-vaccine-under-investigation/ar-BB1d4q9i

• 9 français en Ehpad (Pfizer) et 135 cas d’effets indésirables graves:
https://www.20minutes.fr/sante/2959279-20210122-vaccination-neuf-deces-personnes-agees-vaccinees-france-lien-vaccin

• 10 morts en Allemagne (et 51 effets graves) :
https://www.wochenblick.at/deutschland-zehn-menschen-sterben-nach-covid-impfung/ Traduction : https://translate.google.com/translate?sl=auto&tl=fr&u=https://www.wochenblick.at/deutschland-zehn-menschen-sterben-nach-covid-impfung/

• Un chirurgien de 64 ans italien décède après l’injection :
https://translate.google.com/translate?sl=auto&tl=fr&u=https://www.informazione.it/a/B3EDB8C1-55A7-43E3-B409-392E87D44BF8/Mantova-medico-muore-dopo-vaccino-anti-covid-soffriva-di-patologie-croniche-disposta-autopsia
Article original : https://www.informazione.it/a/B3EDB8C1-55A7-43E3-B409-392E87D44BF8/Mantova-medico-muore-dopo-vaccino-anti-covid-soffriva-di-patologie-croniche-disposta-autopsia

• Un belge de 82 ans, 5 jours après le vaccin:
https://www.dhnet.be/actu/belgique/coronavirus-un-examen-requis-apres-le-deces-d-un-octogenaire-vaccine-il-y-a-5-jours-600078a87b50a652f7cb8c7f

• Un français en Ehpad 2h après l’injection :
https://www.ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Point-de-situation-sur-la-surveillance-des-vaccins-contre-la-COVID-19

• L’Agence norvégienne des médicaments associe 33 décès aux effets secondaires du vaccin.
https://www.todayonline.com/world/covid-19-no-links-between-pfizer-vaccine-and-deaths-elderly-norwegians-patients-already

• Un allemand de 89 ans 1h après son injection :
https://translate.google.com/translate?sl=de&tl=fr&u=https://www.weser-kurier.de/region/regionale-rundschau_artikel,-89jaehrige-verstirbt-rund-eine-stunde-nach-coronaimpfung-_arid,1953707.html
Article original : https://www.weser-kurier.de/region/regionale-rundschau_artikel,-89jaehrige-verstirbt-rund-eine-stunde-nach-coronaimpfung-_arid,1953707.html

• Une femme de 41 ans au Portugal qui travaillait en service d’oncologie:
https://www.theportugalnews.com/fr/nouvelles/2021-01-05/une-femme-au-portugal-meurt-apres-avoir-recu-le-vaccin-pfizer/57516?fbclid=IwAR1S9Yf6trOvkg3g2aGTAKF8XmxMh_MkZ14PnRCJFLehuCbMtBmfUVNnuyA

• Une italienne de 89 ans : https://translate.google.com/translate?sl=auto&tl=fr&u=https://www.corriere.it/cronache/21_gennaio_06/genova-anziana-rsa-muore-emorragia-cerebrale-vaccino-covid-regione-momento-nessun-nesso-b31d6f44-5011-11eb-9028-76598b615ecf.shtml Article original : https://www.corriere.it/cronache/21_gennaio_06/genova-anziana-rsa-muore-emorragia-cerebrale-vaccino-covid-regione-momento-nessun-nesso-b31d6f44-5011-11eb-9028-76598b615ecf.shtml

• Un infirmier roumain :
https://translate.google.com/translate?sl=auto&tl=fr&u=https://www.antena3.ro/actualitate/asistent-mort-dupa-vaccin-coronavirus-constanta-590571.html
article original : https://www.antena3.ro/actualitate/asistent-mort-dupa-vaccin-coronavirus-constanta-590571.html

• 2 islandais (dont un 3e dans l’article que je ne compte pas car il était déjà en soin critique avant la vaccination) :
https://translate.google.com/translate?sl=no&tl=fr&u=https%3A%2F%2Flegemiddelverket.no%2Fnyheter%2Fdodsfall-hos-sykehjemsbeboere-etter-koronavaksineringarticle original : https://www.icelandreview.com/society/no-evidence-of-link-between-nursing-home-deaths-and-vaccination/

• 3 décès dus à la vaccination en 4 jours, que se passe-t-il dans les États du Telugu (Inde)
https://tolivelugu.com/three-corona-vaccination-deaths-in-four-days-tensions-in-telugu-states/

• 1 personnel hospitalier Indien (vaccin Covishield) :
https://greatgameindia.com/indian-dies-vaccine-covishield/

• 14 belges :
https://www.rtl.be/info/coronavirus-en-belgique-14-personnes-sont-decedees-apres-vaccination-la-causalite-pas-etablie-1275604.aspx

• Un californien meurt quelques heures après l’injection le 21/01/2021 :
https://www.foxnews.com/us/california-resident-dies-several-hours-after-receiving-covid-19-vaccine

• Un médecin italien de 45 ans :
https://translate.google.com/translate?sl=auto&tl=en&u=https://www.affaritaliani.it/cronache/aversa-morto-medico-di-45-anni-per-arresto-cardiaco-aveva-fatto-il-vaccino-718505.html
Article original : https://www.affaritaliani.it/cronache/aversa-morto-medico-di-45-anni-per-arresto-cardiaco-aveva-fatto-il-vaccino-718505.html

• Une infirmière américaine de 39 ans :
https://www.lifesitenews.com/news/39-year-old-nurse-aide-dies-within-48-hours-of-receiving-mandated-covid-19-shot

• 17 polonais :
https://translate.google.com/translate?sl=auto&tl=fr&u=https://stopnop.com.pl/smierc-covid/
Article original : https://stopnop.com.pl/smierc-covid/

• 7 morts dans un Ehpad en Espagne après la vaccination alors qu’ils n’avaient pas eu de morts du covid :
https://healthimpactnews.com/2021/7-dead-and-100-of-residents-infected-in-spanish-nursing-home-after-being-injected-with-experimental-pfizer-mrna-covid-shots/

• une française de 110 ans :
https://www.lejsl.com/societe/2021/02/03/a-110-ans-la-doyenne-de-la-saone-et-loire-nous-a-quittes

• un breton de 108 ans :
https://www.ouest-france.fr/bretagne/camille-lehoux-le-doyen-des-bretons-est-decede-a-108-ans-7141447

• un infirmier italien de 42 ans (après 2e dose du Pfizer) et une pharmacienne italienne de 49 ans :
https://translate.google.com/translate?sl=auto&tl=fr&u=https://www.secondopianonews.it/news/cronaca/2021/01/27/un-altro-infermiere-muore-nel-sonno-infarto-aveva-fatto-la-seconda-dose-di-vaccino.html
Article original : https://www.secondopianonews.it/news/cronaca/2021/01/27/un-altro-infermiere-muore-nel-sonno-infarto-aveva-fatto-la-seconda-dose-di-vaccino.html

• 21 morts italiens dans une maison de retraite à Côme après la vaccination. 85 résidents sur 93 et 54 soignants testés positifs après la première injection :
https://www.secondopianonews.it/news/cronaca/2021/01/25/strage-di-anziani-in-rsa-a-como-21-morti-erano-stati-vaccinati-positivi-85-ospiti-e-54-sanitari.html

• US, une femme de 58 ans en Virginie :
https://www.msn.com/en-us/news/us/virginia-woman-dies-shortly-after-receiving-coronavirus-vaccine/ar-BB1dqFKP

• Article du NY Times sur une maladie rare du sang après le vaccin :
https://www.nytimes.com/2021/02/08/health/immune-thrombocytopenia-covid-vaccine-blood.html

• Un New-yorkais de 70 ans, 25 min après la vaccination:
https://www.fox5atlanta.com/news/ny-man-dies-shortly-after-vaccination-allergic-reaction-not-suspected

• un docteur américain de 36 ans (après la 2e dose du Pfizer) :
https://childrenshealthdefense.org/defender/doctor-dies-second-dose-covid-vaccine/
https://www.midilibre.fr/2021/02/19/covid-19-un-medecin-vaccine-meurt-a-36-ans-probablement-dun-syndrome-tres-rare-du-virus-9382584.php

• Rupture d’anévrisme, coma, et mort d’une jeune maman américaine de 28 ans (après la 2e dose du Pfizer) :
Son amie Jacqueline F Gifford en parle en commentaire de ce post : https://www.facebook.com/MyEyewitnessNews/posts/4059257297425862
GoFundMe pour ses funerailles avec plus de details : https://www.gofundme.com/f/help-sara-stickles-with-her-medical-bills?utm_campaign=p_cp+share-sheet&utm_medium=copy_link_all&utm_source=customer et article

• 6 résidents d’une maison de retraite ont des effets secondaires et 8 morts dans le Colorado (US) :
https://www.dailycamera.com/2021/02/12/cdphe-at-least-6-boulder-county-residents-have-experienced-adverse-reaction-to-covid-19-vaccine/

• Une américaine de 78 ans, à Los Angeles, juste après l’injection du Pfizer :
https://www.nbcnews.com/news/us-news/78-year-old-woman-dies-california-vaccination-site-after-being-n1257885?utm

• 4 israéliens dont deux de 75 et 88 ans :
https://www.jpost.com/israel-news/88-year-old-dies-hours-after-covid-vaccination-in-second-such-incident-653721 https://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/293865
https://www.rt.com/news/511332-israel-vaccination-coronavirus-pfizer/

• Une israélienne de 75 ans morte 2h après la 2e injection :
https://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/294861

• UK : 107 morts, 50.000 effets indésirables dont 67 paralysies de Bell, 5 aveugles :
https://www.afinalwarning.com/497702.html

• Trop d’effets indésirables de l’AstraZeneca chez les soignants en France, plusieurs articles :
https://www.lavoixdunord.fr/935189/article/2021-02-12/trop-d-effets-secondaires-trop-de-soignants-en-arret-maladie-plusieurs-hopitaux
Dordogne :
https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/dordogne/trop-d-effets-indesirables-les-hospitaliers-de-dordogne-ne-veulent-pas-se-faire-vacciner-par-astra-zeneca-1958278.html?utm_medium=Social&utm_source=Facebook#Echobox=1613467733
Brest et Saint-Lô :
https://www.charentelibre.fr/2021/02/12/vaccin-astrazeneca-des-effets-secondaires-forts-a-surveiller,3707925.php
Rouen :
https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/covid-19-effets-secondaires-importants-du-vaccin-astrazeneca-sur-des-soignants-a-rouen_4294523.html

• Mort d’une présentatrice TV de Detroit, Karen Hudson-Samuels, 68 ans, :
https://nypost.com/2021/02/18/former-news-anchor-dead-one-day-after-receiving-covid-19-vaccine/

• Symptômes du cancer du sein après vaccination :
https://www.afinalwarning.com/499629.html

• réaction allergique du grand-père de Kathleen Connors, du côté de l’injection (Pfizer), ne peut plus parler ni marcher :
https://www.facebook.com/jack.connors.9843/posts/259091342507058
https://archive.vn/eERhs

• Taux de mortalité du vaccin 40 fois supérieur aux morts du covid en Israël :
https://www.lifesitenews.com/news/experimental-vaccine-death-rate-for-israels-elderly-40-times-higher-than-covid-19-deaths-researchers

• Business plan de Pfizer copié sur le vaccin de la grippe en mieux :
https://childrenshealthdefense.org/defender/pfizer-ceo-annual-vaccine-covid/

• Un ministre autrichien demande l’arrêt de la vaccination covid (Astrazeneca), car une infirmière (49 ans) est décédée et une autre (35 ans) en réanimation peu après la première injection :
https://www.wochenblick.at/nach-impfung-in-zwettl-zweite-krankenschwester-rang-mit-dem-tod/

• Six pays européens suspendent l’utilisation d’un lot de vaccins AstraZeneca
https://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/six-pays-europ%C3%A9ens-suspendent-lutilisation-dun-lot-de-vaccins-astrazeneca/ar-BB1ethgq

• La Norvège annonce à son tour la suspension du vaccin AstraZeneca
https://www.tvlibertes.com/actus/la-norvege-annonce-a-son-tour-la-suspension-du-vaccin-astrazeneca

• Covid-19 : le Danemark, l’Islande et la Norvège suspendent le vaccin AstraZeneca par précaution
https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/covid-19-le-danemark-l-islande-et-la-norvege-suspendent-le-vaccin-astrazeneca-par-precaution_4328883.html

• mort d’un militaire italien de 43 ans après l’injection de l’AstraZeneca:
https://www.lastampa.it/cronaca/2021/03/10/news/muore-dopo-il-vaccino-anti-covid-la-procura-apre-un-inchiesta-per-ora-nessuna-correlazione-1.40008191?ref=fbpp

• mort d’une américaine de 39 ans en bonne santé, après la 2e dose du Moderna :
https://foxsanantonio.com/features/coronavirus/utah-woman-39-dies-4-days-after-2nd-does-of-covid-19-vaccine-autopsy-ordered

• 259 morts du vaccin en une semaine sur VAERS (USA) :
https://childrenshealthdefense.org/defender/vaers-reports-death-up/?utm_source=salsa&eType=EmailBlastContent&eId=1f3a7dc2-ae8f-4671-ab4f-2429e7aaf02e

• Pays-Bas : mort de la grand-mère de Sophie Custers après la 2e injection de Pfizer (aucun problème de santé) :
https://www.facebook.com/sophie.custers/posts/10159105975452365

• mort d’un français à Arles (AstraZeneca), autopsie demandée :
https://www.laprovence.com/actu/en-direct/6295164/breve-arles.html

• 2 soignants suédois morts d’hémorragie cérébrale après l’injection de l’AstraZeneca :
https://www.coronaheadsup.com/coronavirus/2nd-health-worker-dies-in-norway-after-receiving-the-astrazeneca-coronavirus-vaccine/

• un italien de 57 ans le lendemain de l’AstraZeneca, une plainte déposée pour crime :
https://www.afinalwarning.com/504605.html

• italienne, morte à 37 ans d’une thrombose avec hémorragie cérébrale après l’injection du produit AstraZeneca :
https://www.ilmeridianonews.it/2021/03/zelia-morte-cerebrale-a-37-anni-era-stata-vaccinata-con-astrazeneca/

• Vacciné avec l’AstraZeneca, un étudiant meurt d’une thrombose à Nantes
https://fr.sputniknews.com/france/202103231045387504-vaccine-avec-lastrazeneca-un-etudiant-meurt-dune-thrombose-a-nantes/

• 7 décès, 17 effets secondaires graves et 2776 effets indésirables en Corée du Sud. Le gouvernement sud-coréen enquête sur ces 7 décès survenus après la vaccination Covid-19 avec le vaccin d’Astrazeneca : https://www.rt.com/news/517423-korea-vaccine-deaths-rise

• 9 morts en cours d’enquête en Polynésie française, après la vaccination :
https://www.tntv.pf/tntvnews/polynesie/societe/covid-19-des-deces-apres-vaccination-en-polynesie/

• mort d’un étudiant en médecine de 24 ans, d’une thrombose après l’AstraZeneca:
https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/astrazeneca-enquete-ouverte-apres-le-deces-d-un-etudiant-en-medecine-a-nantes-0a3ad804-8b34-11eb-be07-a782e4049e5a

• décès de Zelia Guzzo, enseignante de 37 ans suite à une hémorragie cérébrale après avoir reçu le vaccin Astrazeneca : https://www.ilmeridianonews.it/2021/03/zelia-morte-cerebrale-a-37-anni-era-stata-vaccinata-con-astrazeneca/

• Une femme de 41 ans souffre d’un rash brûlant insupportable sur le corps à cause du vaccin COVID-19 d’AstraZeneca
https://www.dailymail.co.uk/news/article-9422323/Mothers-arm-erupts-agonising-red-rash-getting-AstraZenecas-Covid-vaccine.html

• La peau d’un homme du comté de Goochland se décolle après une réaction indésirable extrême au vaccin COVID-19 (Johnson & Johnson)
https://greatgameindia.com/skin-peels-off-covid-19-vaccine/

• UK, une mère de famille de 35 ans, meurt d’une inflammation au cerveau un mois après la vaccination, elle avait développé des troubles de l’élocution :
https://www.mirror.co.uk/news/uk-news/family-heartbroken-healthy-young-mum-23915665
• Un écossais de 20 ans meurt  d’une crise d’épilepsie après l’injection du Pfizer :
https://www.dailymail.co.uk/news/article-9469529/Mother-demands-answers-son-20-died-12-hours-receiving-Pfizer-jab.html
• Homme de 42 ans meurt de thrombose à St-Brieuc (astraZeneca):
https://www.vosgesmatin.fr/sante/2021/04/09/astrazeneca-un-homme-de-42-ans-meurt-apres-une-injection

• homme de 47 ans meurt d’un AVC après l’AstraZeneca (sans problème de santé auparavant) :
https://www.leprogres.fr/sante/2021/04/17/vaccine-avec-astrazeneca-il-meurt-d-un-avc-une-enquete-ouverte

• 2 guyanais morts, de 53 et 68 ans, alors qu’ils avaient reçu 2 doses du Pfizer :
https://actu.orange.fr/france/guyane-deux-hommes-vaccines-decedent-d-une-forme-grave-du-covid-19-magic-CNT000001AsOgL.html

• italienne de 80 ans meurt après l’injection de l’AstraZeneca, une autopsie demandée :
https://www.italy24news.com/local/29182.html

• mort de l’acteur Yves Rénier, après les 2 injections (malaise cardiaque) :
https://reseauinternational.net/yves-renier-avant-sa-mort-jai-eu-mes-deux-piqures-de-vaccin-anti-covid/

• La réaction grave d’une Écossaise au vaccin AstraZeneca a transformé ses deux jambes en cloques géantes et l’a laissée en fauteuil roulant :
https://www.dailyrecord.co.uk/news/scottish-news/scots-womans-severe-reaction-covid-23945503

Les services de renseignement américains ont organisé la tentative d’assassinat du président biélorusse et de ses enfants

Il affirme que le groupe qui a préparé la tentative d’assassinat a déjà été arrêté.

Le Service fédéral de sécurité russe (FSB) a arrêté samedi deux personnes accusées de préparer l’assassinat du président biélorusse Alexandre Loukachenko et de planifier un coup d’État en Biélorussie. C’est ce que rapporte BelTA.

Selon M. Loukachenko, les services spéciaux américains auraient été impliqués dans la tentative d’assassinat. Il affirme que le groupe qui a préparé cette tentative d’assassinat a déjà été arrêté.

“Les plans sont de capturer un enfant, un, le second, comment ça va se passer … “Nous allons le mettre dans la cave “… D’ailleurs, dans la région de Gomel ils ont préparé la cave. Nous avons retenu le groupe. Ils nous ont amenés, nous ont montré comment tout était prévu. Je suis resté silencieux. Nous avons trouvé le travail d’agences de renseignement clairement étrangères. Très probablement, la Central Intelligence Agency, le FBI, je ne sais pas quels Américains travaillaient là. Nous avons découvert leur désir de venir à Minsk et de commencer à organiser une tentative d’attentat contre la vie du président et des enfants”, a déclaré M. Lukashenko.

Selon lui, le groupe comprenait l’avocat Zyankovich, qui a la double nationalité américaine et bélarussienne, et l’analyste politique Feduta.

M. Loukachenko a également noté que le président russe Vladimir Poutine a soulevé la question d’une tentative d’assassinat du président du Belarus par les services spéciaux américains lors d’une conversation avec son homologue américain Joe Biden, mais n’a pas reçu de réponse.

Comme nous l’avons rapporté précédemment, le président biélorusse Alexandre Loukachenko a déclaré que les opposants au pouvoir tentent de “briser” le pays et que leur principal objectif est le président.

En outre, M. Loukachenko estime que, à terme, l’Ukraine aurait sombré pendant la déstabilisation et se serait effondrée, tandis que la Biélorussie se maintient.

“Tout est fait pour briser le pays. L’Ukraine s’est effondrée. Toutes les républiques post-soviétiques s’effondrent, tandis que la Biélorussie continue d’exister. Ils comprennent parfaitement, excusez-moi pour mon indiscrétion, que ce pays continue de fonctionner principalement parce que ce Loukachenko fait obstacle. C’est pourquoi il faut le faire tomber”, a noté le dirigeant biélorusse.


Pour contexte, le président Biélorusse avait fait parler de lui l’année dernière en refusant d’imposer des mesures restrictives dans son pays pour le covid19, il avait également indiqué avoir refusé un crédit de plusieurs centaines de millions de dollars US de la banque mondiale et du FMI qui lui demandait en contre partie de mettre en place un confinement dans le pays.

  • “En Biélorussie, le président refuse le confinement et recommande vodka, sauna et hockey” [L’OBS – 01/04/2020]
  • “Les 27 de l’UE vont sanctionner Alexandre Loukachenko, président contesté de la Biélorussie” [L’OBS – 12/10/2020]

De nombreuses manifestations d’opposition au gouvernement Biélorusse actuel ont éclaté dans le pays dans les semaines qui ont suivi, qui ont été largement rapportés par la presse occidentale avec un parti-pris pour les opposants à Lukashenko.

Sources : https://112.international/society/us-intelligence-agencies-organized-attempt-on-life-of-belarus-president-and-his-children-lukashenko-60652.html
https://www.bitchute.com/video/CiLuZXbC3qAs/

Traduction par https://cv19.fr

L’idée de la contagion

Par Aajonus Vonderplanitz

Penser que les maladies sont contagieuses est faux et entrave notre sérénité. Nous rendons les animaux, les autres personnes et les microbes responsables de nos maladies. Si nous rendons les autres responsables de nos maladies, y compris les microbes qui sont en nous, nous enfermons notre esprit dans l’idée que les maladies ne font pas partie de nous. Nous croyons que nous sommes des victimes impuissantes. Inconsciemment, nous croyons que nous ne pouvons et ne devons pas faire confiance à la nature, aux créatures et à nos semblables. Lorsque nous croyons que quelqu’un nous a “donné” une maladie, nous pensons automatiquement que nous devons attaquer cette personne et notre corps pour éliminer la maladie. Tout le monde est meurtri dans les guerres, y compris les vainqueurs. La réalité est que les maladies proviennent principalement de la toxicité industrielle. Et lorsque la toxicité s’accumule, elle détruit souvent des parties ou des systèmes entiers de notre corps. J’ai entendu tant de personnes prétendre qu’un ancien petit ami ou une ancienne petite amie leur avait transmis le virus de l’herpès. Dans les cas d’herpès, les toxines telles que les métaux lourds s’accumulent dans les nerfs. Dans nos sociétés industrielles, tout le monde a du métal dans ses nerfs. Nous pouvons ne pas savoir que nous avons des métaux dans les nerfs parce que nous n’avons pas de signaux (symptômes). Souvent, les minéraux métalliques s’agglomèrent et ne peuvent pas sortir facilement des terminaisons nerveuses. Cependant, lorsque notre corps décide de désintoxiquer les métaux de nos terminaisons nerveuses et que cela provoque des plaies douloureuses, nous découvrons que nous avons de l’herpès.

Le plus grand mythe et le plus grand piège de la société actuelle, à part le système bancaire, est que les microbes provoquent des maladies. De nombreuses personnes avisées me réprimandent pour ma détermination à affirmer que les bactéries ne causent JAMAIS de maladies humaines. Puisque des personnes très intelligentes du monde entier croient fermement à la théorie pharmaceutique et médicale selon laquelle les bactéries et autres microbes causent la plupart des maladies humaines, je dois être fou. Je n’ai vu AUCUNE preuve évidente qui prouve que les microbes causent les maladies humaines. Peut-être que ce mythe que l’on croit aujourd’hui est aussi sensé et vrai que la croyance que le monde est plat……Pourquoi les gens croient-ils que des créatures microscopiques peuvent usurper des corps et des systèmes corporels entiers mais que des produits chimiques dangereux qui tuent les bactéries sont sans danger pour nos corps ?
Notre corps est composé à 90-99% de bactéries.1 Il y a 100 fois plus d’ADN bactérien dans notre corps que d’ADN humain. Par conséquent, nous sommes en fait 99 % de bactéries et 1 % d’humains. Tous les microbiologistes sont enseignés et programmés pendant leurs études universitaires pour croire que certaines bactéries sont malveillantes et dangereuses. Ils ne voient pas que les cellules qui sont mangées par certaines bactéries sont déjà mourantes ou mortes. Les professeurs montrent du doigt ces bactéries et disent : “Elles mangent des cellules ; voilà votre preuve que certaines bactéries sont nuisibles.” On enseigne à tout le monde cette biochimie incorrecte qui est un mythe. On ne donne pas aux étudiants la possibilité de les étudier avec un esprit ouvert. S’ils le faisaient, ils finiraient par découvrir que ces soi-disant mauvaises bactéries ne sont que des nettoyeurs, consommant des cellules gravement endommagées, mourantes ou mortes.
……Les sociétés qui contrôlent les médias et le gouvernement nous lavent constamment le cerveau avec des discours affirmant que les microbes provoquent des maladies. Les entreprises fabriquent des produits chimiques dangereux pour nous et notre environnement, mais elles nous disent que leur nouveau produit ou leur produit amélioré nous sauvera en quelque sorte de la maladie parce qu’il détruit les créatures microscopiques. Comme notre corps est composé à 90-99% de bactéries, cela a autant de sens que 900+47=1.
Les personnes qui vivent davantage dans la nature et dans des fermes n’acceptent pas facilement cette propagande, car elles voient des animaux en bonne santé lécher et manger les matières fécales de leurs congénères et prospérer. Les ouvriers agricoles voient-ils parfois des animaux se laver les sabots et le visage avant de manger ? Ont-ils jamais vu des animaux nettoyer leurs abreuvoirs avant de manger ? Voient-ils des animaux en pleine santé au milieu de cette soi-disant contamination microbienne ?

Les organismes de santé nous bombardent de nouvelles selon lesquelles les microbes nous attaquent. Pendant des décennies, l’E.coli a été tenu pour responsable de dizaines de milliers de cas d’intoxication alimentaire entraînant de graves vomissements et/ou diarrhées, et quelques décès. Cependant, vers 1985, alors que de plus en plus de microbiologistes observaient que l’E.coli était un élément naturel utile et inoffensif de la digestion intestinale, la médecine et le gouvernement ont détourné l’attention de leur accusation générale de l’E.coli vers un monstre nouvellement créé, l’E.coli 0157:H7 (génétiquement modifié ?). Je n’ai pas entendu un seul mot de la communauté scientifique et du gouvernement s’excuser pour des décennies de préjugés contre E.coli.
Au contraire, ils ont fait entrer en scène cette nouvelle vermine E.coli 0157:H7. À ce jour, je n’ai pas trouvé un seul 0157:H7 dans la nature, y compris dans les tristement célèbres champs d’épinards “contaminés” de Californie ou dans les fermes industrielles. Le seul 0157:H7 que j’ai pu observer est une culture qui m’a été donnée par un professeur d’université qui a obtenu sa culture de la FDA/CDC. Cette créature artificielle est-elle implantée dans la société, les hôpitaux et les aliments pour continuer à nous laver le cerveau en nous faisant croire que notre nature microbienne est mauvaise et que les poisons chimiques industriels sont bons ? L’activité microbienne “pathogène” dans les aliments ne provoque ni empoisonnement alimentaire ni maladie.
Les produits chimiques agricoles industriels, les additifs alimentaires et les procédés de transformation provoquent des empoisonnements alimentaires, point final. Les services de santé ont pour mission de protéger les gens de la contamination. Cependant, ils ont les mains liées par les grandes entreprises pharmaceutiques, alimentaires et industrielles qui sont les véritables responsables de la maladie. Alors, qui les personnes chargées de notre santé peuvent-elles blâmer pour les maladies ? Ils accusent la nature et les grandes erreurs de la création, les microbes ! Ils veulent nous faire croire que, bien que l’homme ait vécu au moins 4 millions d’années parmi les microbes et qu’il soit composé à 90-99 % de microbes, ce sont les microbes qui nous donnent des maladies et nous tuent.

Aajonus Vonderplanitz était un nutritionniste connu pour sa création et sa promotion du “régime primitif”, un régime alimentaire entièrement cru, qui met l’accent sur l’utilisation d’aliments animaux crus, de viande crue, de produits laitiers crus sains et de jus de légumes crus.

“Tout ce que dit le corps médical, faites le contraire 99 % du temps et vous aurez raison.”

[2011] Entretien avec Aajonus Vonderplanitz

Source : http://whale.to/a/vonderplanitz_h.html
Newsletter Oct 2010
Traduction par https://cv19.fr

Le pléomorphisme et la théorie des germes expliqués

Le paradigme de la biologie accepté aujourd’hui, qui a conduit au développement du pléomorphisme et de la théorie des germes, est le Monomorphisme (Gr. mónos : unique + morphē : forme).

Ce paradigme, développé par Louis Pasteur et d’autres scientifiques, stipule que tous les micro-organismes n’ont qu’une seule forme possible et n’ont pas la capacité d’évoluer vers différents types d’organismes.

S’en est suivie la théorie des germes, selon laquelle des maladies spécifiques sont causées par une infection par des micro-organismes spécifiques et sont guéries lorsque les micro-organismes ont été détruits.

Le pléomorphisme, l’opposé du monomorphisme, a été développé par des scientifiques comme Antoine Béchamp et Günther Enderlein et stipule que les micro-organismes ont différents cycles de vie et stades de développement qui peuvent varier entre les virus, les bactéries, les levures et les champignons, en fonction du type de micro-organisme et de l’environnement dans lequel il se trouve.

Ce qui est intéressant, c’est que le pléomorphisme et ses partisans ont été entièrement rayés des livres d’histoire et des encyclopédies et qu’ils ne sont pas mentionnés, même à titre d’intérêt historique, dans les universités et les établissements de formation.

Antoine Béchamp

Nous commencerons notre présentation de l’histoire du pléomorphisme par le début, avec le scientifique français Antoine Béchamp (1816-1908).

Béchamp était titulaire d’une maîtrise en pharmacie, docteur en sciences, docteur en médecine, professeur de chimie médicale et de pharmacie, agrégé et professeur de physique et de toxicologie, professeur de chimie biologique et doyen de la faculté de médecine.

Il se consacre activement à ses recherches en biologie en même temps que Louis Pasteur.

Dix années d’expérimentation ont conduit Béchamp à la conclusion que les minuscules “granulations moléculaires”, observées dans les cellules des plantes et des animaux par d’autres chercheurs, étaient des éléments vivants.

Il les a appelés “microzymas” (petits ferments), en raison de leur capacité à fermenter le sucre.

Il a poursuivi ses recherches pendant 13 autres années, développant la théorie des microzymas. Cette théorie stipule que le microzyma est un élément vivant indépendant, présent dans tous les organismes vivants et qui survit après la mort de l’organisme. Il fonctionne à la fois pour construire et recycler l’organisme.

Il est le constructeur et le destructeur des cellules ; il précède la vie au niveau cellulaire et constitue le fondement de toute organisation biologique. Dans des conditions saines, les microzymas ont une relation bénéfique avec l’organisme et la fermentation se produit normalement.

Cependant, les microzymas sont très sensibles aux signaux biologiques, réagissant aux changements du terrain, en particulier le pH. Lorsque le terrain est compromis, les microzymas deviennent ce que Béchamp appelle “morbidement évolués”, se transformant en formes microscopiques (bactéries) qui contribuent au développement de la maladie. Béchamp pensait que cette caractéristique était liée à la fonction des microzymas de recycler le corps après la mort.

Le changement de terrain est interprété par les microzymas comme un signe que l’organisme est déjà mort, ce qui leur donne le signal de se transformer en formes “morbidement évoluées” capables d’une dégradation fermentaire plus vigoureuse.

Béchamp a également pu montrer que des composés tels que l’alcool et l’acide acétique sont produits dans les tissus de tous les organismes comme résultat direct de l’activité de fermentation des microzymas.

La différence entre les deux théories est assez claire :

La théorie des germes de Pasteur considère que la maladie est causée par des facteurs externes, tandis que la théorie pléomorphique de Béchamp considère le milieu interne comme le facteur le plus important.

Béchamp ne nie pas que l’air soit porteur de germes, mais soutient qu’ils ne sont pas principalement responsables, et certainement pas nécessaires, à la maladie. Ils ne sont présents que parce que le terrain est compromis. Une bonne analogie a été faite par Rudolph Virchow : “… les moustiques cherchent l’eau stagnante, mais ne provoquent pas la stagnation de la flaque.”

Claude Bernard

Un chercheur digne des plus grands noms, qui a précédé Antoine Béchamp, est le physiologiste français Claude Bernard (1813-1878).

Il a été l’un des premiers scientifiques de son temps à comprendre que la maladie n’est pas simplement déterminée par les germes en cause ou les symptômes présents. Il pensait que la maladie était un état général sous-jacent, affecté et déterminé par l’environnement interne de l’organisme, qu’il appelait le “terrain”.

L’état du terrain est déterminé par quatre facteurs, à savoir :

1) son équilibre acide/alcalin ;

2) sa charge électrique/magnétique ;

3) son niveau de toxicité ;

4) son état nutritionnel.

Royal Raymond Rife

Dans les années 1920, R.R. Rife a mené des recherches sur une méthode permettant de traiter les maladies en détruisant les micro-organismes par le biais de radiations radioélectriques. Pour l’aider à déterminer la bonne fréquence, il a conçu et construit un microscope incroyable (composé de 5682 pièces) qui utilisait des prismes polarisants pour “colorer” les organismes avec de la lumière. Il a ensuite utilisé un rayon de radiofréquence pour détruire les organismes, qu’il a utilisé avec succès pour guérir de nombreuses maladies graves, notamment la polio, la tuberculose et le cancer.

Il est important pour l’histoire du pléomorphisme car il a pu isoler un virus qu’il avait trouvé dans un tissu cancéreux et le transformer en champignon, puis en bactérie. Il a pu répéter ce processus des centaines de fois et a montré que le développement pléomorphe des micro-organismes dépasse le niveau bactérien pour atteindre le stade fongique.

Two hours Royal Rife Documentary

Günther Enderlein

Günther Enderlein (1872-1968), zoologiste et bactériologiste allemand, est toujours considéré par beaucoup comme le père du pléomorphisme. Il a basé ses travaux sur ceux d’Antoine Béchamp et a mené des recherches pendant plus de 60 ans, qui l’ont conduit à plusieurs découvertes remarquables.

Il a montré que le protit, et non la cellule, est la plus petite unité biologique de la vie. Les protistes (les microzymas de Béchamp) sont de petites particules de protéines vivantes que l’on trouve dans toutes les cellules, le sang et les autres fluides de tous les organismes vivants. Ils ne peuvent être détruits et survivent après la mort de l’organisme, en assurant la fonction de décomposition.

Il a également découvert que le sang n’est pas stérile et qu’il contient de minuscules formes de vie, capables d’évoluer vers des organismes pathogènes (causant des maladies) plus complexes lorsque les conditions sont favorables.

La plupart de ses découvertes ont été faites parce qu’il observait du sang vivant en fond noir. Cela lui a permis de constater que dans des conditions saines, les protistes restent petits et bénéfiques, travaillant avec le corps dans une relation symbiotique. Cependant, lorsqu’ils sont confrontés à un environnement perturbé, les protistes sont capables de se transformer en formes pathogènes plus complexes, notamment en bactéries et en champignons. Les symptômes et les formes spécifiques de la maladie dépendent du niveau de développement des formes pathogènes, qui est régi par l’état du terrain.

Enderlein a désigné toutes les formes de développement possibles des protistes sous le nom d’Endobiont. Il a découvert que deux microbes existent, et ont toujours existé, chez tous les mammifères vertébrés. Il s’agit de Mucor racemosus Fresen, qu’il a appelé le parasite primaire, et d’Aspergillus niger van Tieghem.

Le Mucor se trouve dans le sang et dans d’autres cellules et, lorsqu’il est à son stade bénéfique, primitif, il est responsable de la coagulation du sang. Lorsqu’il est à un stade pathogène, le Mucor entraîne la congestion, le cancer et de nombreuses autres maladies dégénératives.

Aspergillus, dans ses stades primitifs, est responsable de la régulation du cycle de l’acide citrique et du métabolisme du calcium.

Enderlein pensait que l’infection des mammifères par Aspergillus permettait le développement des structures squelettiques.

On peut trouver l’Aspergillus dans les os, le tissu conjonctif et les lymphatiques. Les phases pathogènes de l’Aspergillus sont responsables des maladies para-tuberculeuses, des troubles du tissu conjonctif, de l’arthrite et des problèmes de peau.

La loi d’interdépendance Anartatique[1] stipule que le développement progressif des micro-organismes depuis les stades de protites jusqu’à leurs stades supérieurs et plus élevés nécessite un pH progressivement décroissant.

Ce processus, une fois lancé, est ensuite soutenu par l’endobiont lui-même, qui produit des déchets acides à partir de son métabolisme des protéines. Chaque micro-organisme produit un acide organique spécifique : Aspergillus produit de l’acide citrique et Mucor de l’acide lactique.

Il est important de noter qu’Enderlein a décrit l’évolution de Mucor et d’Aspergillus, qui trouvent tous deux leur apogée (stade de développement le plus élevé) en tant qu’organisme fongique.

D’autres organismes qui peuvent également être pléomorphes n’ont pas nécessairement leur point culminant dans la phase fongique, mais plutôt dans la phase bactérienne (par exemple, Staphylococcus aureus).

[2]

En savoir plus sur les travaux de Günther Enderlein [PDF en anglais]

Gaston Naessens

Le scientifique québécois Gaston Naessens, qui participe actuellement à des recherches, a également beaucoup contribué au pléomorphisme. Il a conçu un microscope spécial, appelé “Somatoscope”, qui lui permet d’observer les changements dans les tissus vivants avec un grossissement et une résolution très élevés.

Il a découvert, comme Enderlein et Béchamp, de petites particules vivantes, qu’il a appelées “somatides”. Il a identifié deux cycles de somatides : le microcycle et le macrocycle. Seul le microcycle se produit dans la santé et ne comprend que trois étapes, où les trois formes sont symbiotiques. Le macrocycle se produit dans la maladie et comprend seize étapes, dont des formes bactériennes et fongiques.

Les phases fongiques culminantes de Mucor racemosus et Aspergillus niger n’occupent le sang qu’après la mort, car elles nécessitent un environnement acide.

Il existe des phases mycéliennes transitoires qui peuvent cependant être observées dans le sang.

Ces phases représentent la phase la plus élevée du développement de Mucor dans l’hôte vivant et leur présence indique des conditions sérieuses.

Source : https://livebloodonline.com/pleomorphism-and-germ-theory-explained/
Traduction et adaptation par https://cv19.fr

[1] : LA LOI ANARTATIQUE d’Enderlein
La dépendance du développement des micro-organismes par rapport au pH (acide-base) du milieu nutritif ou du milieu interne est une LOI FONDAMENTALE appelée Loi fondamentale anartatique par Enderlein.

[2] : https://www.youtube.com/watch?v=WhClZWkOh6A

Via : https://ourfreesociety.com/is-germ-theory-true/

La pseudo-science des banques de gènes

Par bdbinc

Comme vous le savez probablement, aucun des gouvernements nationaux des banques centrales n’a jamais isolé de “virus sars cov2”.
https://andrewkaufmanmd.com/sovi/

Mais ils ne laissent pas les faits interférer avec leur agenda 2030 pour poursuivre leur monopole économique et politique mondial dysfonctionnel.

[petite expérience : tapez “agenda 2030 gov.fr” dansun moteur de recherche, remplacez .fr par n’importe quel autre pays]

Il n’y a pas non plus de ” nouvel ensemble de symptômes ” ( pas de nouvelle maladie ” covID19″).

Le système de contrôle de la cabale bancaire est le contrôle de l’esprit, ils amènent les gens à croire la propagande des médias (gouvernements) créant ainsi les résultats exacts qu’ils veulent en plaçant (émotions et pensées) dans leurs esprits. Les gens qui sont conditionnés par cet esprit deviennent les instigateurs involontaires et les exécutants des plans de domination des dirigeants mondiaux. Nous nous maintenons donc emprisonnés en donnant notre consentement, en nous conformant, par la peur et notre ignorance.

Ce virus virtuel “sars cov2″ est époustouflant pour moi, c’est une infection mentale collective. C’est la peur refoulée de l’inconscient fou, l’ego, la conscience collective, tous issus de la peur et de l’ignorance.

Si ça avait été le jour de la marmotte de la santé, il n’y aurait toujours aucun signe de science.

Le NIH (National Institute of Health) a d’abord enregistré la séquence génomique générée par ordinateur comme réelle et a maintenant enregistré 100 000 différents variants de séquences générées par ordinateur répertoriées sur la base du nombre d’accessions de nucléotides de l’ADN pour “sars cov2″. “De par leur nature même, ces séquences sont redondantes“, m’a dit un employé du NIH NCBI (National Center for Biotechnology Information) le 30/3/21 après que j’ai fait des demandes d’information en vertu de la loi sur la liberté d’information. Oui, elles sont toutes redondantes. Les variants généré par ordinateur et le génome Sars cov2 généré par ordinateur sont redondants, mais vous pouvez être sûrs que le public n’en sera pas informé.

C’est la litote de l’année. Pourquoi l’organisation gouvernementale américaine enregistrerait-elle un génome généré par ordinateur pour “sars cov2”, puis 100 000 nucléotides “redondants” pour “sars cov2” ?

Tous ces laboratoires ont soumis au NIH plus de 100 000 molécules différentes de sars cov2. Mais qu’est-ce que c’est que ça ? Une simple molécule d’ARN de 30 000 chaînes ne peut pas avoir 100 000 séquences nucléotidiques différentes, sinon il ne s’agirait pas de la même chose, mais de 100 000 molécules différentes.

La première erreur ou plutôt l’étape frauduleuse dans leur génération informatique NextGen d’un “virus sars cov2″ (qu’ironiquement ils appellent un processus d'”isolement du virus”) est qu’ils utilisent mal un test PCR qui ne peut pas détecter même 1 molécule entière de “sars cov2″ afin qu’ils obtiennent un échantillon d’ADN positif au sars cov2 qu’ils prétendent ensuite avoir une infection de “sars cov2″. Donc aucune infection prouvée dans l’échantillon d’ADN naturel pour commencer.

Ils lancent ensuite un processus utilisant le logiciel NextGen pour générer une séquence ARN de 30 000 caractères à partir de l’échantillon d’ADN isolé. Ils n’ont cessé de dupliquer les étapes de génération informatique sur différents échantillons d’ADN et d’obtenir des résultats ” variés “.

Comme ils utilisent de l’ADN, ils appellent le résultat généré par ordinateur “isolat naturel”, mais aucune séquence de “virus” n’a jamais été isolée ; elle a été séquencée par ordinateur à partir de l’échantillon d’ADN dans le programme NextGen.

Toutes les séquences de “sars cov2” générées par ordinateur (NextGen) à partir d’ADN positif au test PCR sont redondantes.

Comme le premier génome a été généré par ordinateur, tous les génomes suivants de sars cov2 ont été générés par le logiciel NextGen, sans isolement, sans preuve d’un nouveau virus mortel, juste par séquençage informatique de ce qui est un virus virtuel.

Source : https://notpublicaddress.wordpress.com/2021/03/30/nih-gene-bank-of-pseudo-science-where-the-only-currency-they-deal-in-are-lies/
Traduction par https://cv19.fr

Ils sortent leurs proches de l’Ehpad

Auteur(s): Pryska Ducoeurjoly, journaliste indépendante

Epuisées par l’attente interminable d’un allègement des restrictions, certaines familles prennent aujourd’hui la décision de sortir leur proche de la maison de retraite. Témoignages.

Depuis trois mois, Céline a repris sa mère à la maison après deux ans passés en Ehpad. « Les confinements à répétition, les parloirs, les privations de droits et de liberté ont largement motivé cette décision. Mais c’est aussi lié à l’absence de dialogue et de projets d’accompagnement, au refus de respecter le contrat de séjour et les droits de ma mère, à l’épuisement de ne pas pouvoir me faire entendre », explique la jeune femme de 36 ans, habitante du Var.

Cela fait maintenant un an que les 600 000 résidents des Ehpad sont soumis à des normes sanitaires plus strictes que le reste de la population sanitaire sans que les aspects éthiques ne pèsent dans la balance face à l’impératif sécuritaire. Prolonger la vie oui, mais à quel prix ? Dans une tribune du Figaro, parue le 6 février, les proches aidants dénoncent « un principe de précaution poussé à l’extrême ». Confinés avant les autres dès le 9 mars, déconfinés plus tardivement mais pas complètement, les résidents demeurent encore interdits de sortie ou confinés en chambre selon les établissements.

« Je me suis préparé psychologiquement »

Pierre vient donc de renouer avec son rôle d’aidant familial, déjà assumé pendant 8 ans, avant le placement de sa mère en Ehpad. Depuis mars 2020, il appelait matin et soir pour soutenir le moral de Janine, âgée de 91 ans. Au fil des mois, ce coaching téléphonique quotidien compensait de moins en moins le manque affectif. Le 27 février dernier, Pierre est donc venu chercher sa mère pour la ramener définitivement à la maison. Un grand moment d’émotion après 5 mois d’interdiction de sorties (voir la vidéo ci-dessous). « Je préfère mourir maintenant dans tes bras plutôt que de vivre plus longtemps là-bas », confirme Janine pendant les embrassades.

« Je me suis préparé psychologiquement car je sais tout le travail et les sacrifices personnels que cela représente. Il est absolument vital de cultiver une bonne attitude intérieure et de pouvoir compter sur une bonne équipe d’intervenants. Il faut aussi prendre des temps de repos et maintenir des activités personnelles pour ne pas s’épuiser. Si je vais bien, le moral de ma mère se porte bien aussi ! Cette prise en charge est un défi quotidien, qui met à l’épreuve nos limites, mais je remercie la vie de nous offrir cette expérience pour grandir ensemble dans la solidarité et l’amour. Je remercie tous ceux qui nous apportent leur aide, notamment ma famille et tous les amis présents à nos côtés ».

Janine quitte la maison de retraite :

« J’ai l’esprit beaucoup plus tranquille »

Pour Céline, la décision de reprendre avec elle Monique, âgée de 76 ans, a aussi nécessité une importante réflexion, un travail de préparation en amont pour la constitution d’une équipe mais également un changement de domicile personnel, pour tenir compte de la sécurité et de l’ergonomie de la personne dépendante. Un cheminement que ne peuvent pas faire tous les proches des résidents. « En octobre, les choses étaient claires pour moi, je devais tout faire pour sortir maman. Mais ce n’est qu’à la fin de l’année 2020, le 18 décembre, que j’ai enfin pu venir la chercher ».

Céline avait identifié au téléphone le syndrome de glissement mais, à la sortie, elle a découvert une situation plus grave : « Elle était dénutrie, avec de gros kystes aux reins, une insuffisance rénale aggravée et une hernie intestinale… Je regrette que, dans cet Ehpad comme dans le précédent, le suivi médical n’ait pas été à la hauteur, malgré un coût de 2700€ par mois… Aujourd’hui, ma mère va mieux. Je peux enfin assurer un accompagnement approprié. Bien que la charge de travail et l’organisation soit énorme, et malgré un contre-coup que je n’ai pas anticipé, j’ai l’esprit beaucoup plus tranquille et je me sens moins fatiguée. Et ma mère a pu éviter un troisième confinement en chambre, à nouveau décrété début 2021 dans son ancien Ehpad. »

L’univers des aidants familiaux

Pierre travaille à domicile et va donc pouvoir aménager ses plages de travail en fonction de l’emploi du temps de sa mère. Céline, pour sa part, a la chance d’avoir un employeur « très conciliant » avec son statut d’aidante, qui lui accorde une flexibilité dans les horaires. « Je conseille à tous ceux qui tentent cette expérience de se déclarer comme “aidant familial” car cela permet d’avoir le soutien de certaines structures[1]. Je leur conseille aussi de s’entourer d’intervenants à l’écoute, si possible formés à la santé de l’aidant. Il ne faut pas hésiter à changer si cela ne convient pas. La santé et le bien-être de l’aidant sont le pilier du dispositif à domicile. C’est nécessaire d’en avoir conscience si on veut tenir dans la durée ! »

Des Ehpad devenus prisons

Avec le recul, Céline estime que le mantra sanitaire « isoler pour protéger » a mis en danger la vie de sa mère : « Non seulement Monique a vécu deux confinements en chambre, délétères pour sa santé mentale, mais ses examens médicaux ont été annulés, comme son scanner. Elle a aussi passé 10 mois sans lunettes de vue et déclenché un début de cataracte. Impossible pour moi d’intervenir, et bien sûr, il ne m’a plus été possible de faire entrer dans l’établissement des accompagnants extérieurs comme l’art thérapeute et la sophrologue malgré le contrat d’accompagnement. Quant aux visites au parloir, je les ai évitées au maximum car il y avait une sono pour amplifier la conversation et en faire profiter tout l’établissement… Comment ma mère pouvait-elle me faire part des dysfonctionnements ? Où est l’intimité ? »

parloir.jpg

Au parloir de cet Ehpad du Var, le visiteur est dans le box. Un micro relié à une sono permet de s’entendre, mais sans confidentialité des échanges.

Pour Céline, l’heure est donc au soulagement : « Je n’ai plus à gérer à distance la santé de ma mère ni à composer avec une institution qui devient maltraitante, au sens de la définition du Conseil de l’Europe de 1987 [2]. Cette maltraitance touche aussi bien le personnel, les résidents et leurs familles. Un exemple parmi d’autres, j’ai découvert qu’on avait vacciné ma mère contre la grippe sans notre consentement, simplement parce que le médecin coordinateur l’avait décidé, sans même prévenir le médecin traitant. Ma protestation par courrier n’a reçu aucune réponse ».

Des familles impuissantes, usées moralement

A la différence de Céline, Françoise ne peut pas sortir son mari de l’Ehpad. Son statut d’aidante ne serait d’ailleurs pas officiellement reconnu, car elle est la conjointe de Jacques. « C’est à contrecœur que j’ai placé mon mari, âgé de 85 ans, en Ehpad. Il y est entré juste avant la crise sanitaire. Mais comment faire lorsqu’on est allé au bout de ses forces et qu’on n’est plus en capacité d’assumer ? Aujourd’hui, c’est émotionnellement très compliqué, pour lui comme pour moi. Si je pouvais, je le reprendrais. Concrètement, il faudrait trouver plusieurs personnes de confiance pour se relayer 24h sur 24. Ce n’est pas évident. Par ailleurs, l’hospitalisation à domicile coûte extrêmement cher. Nous sommes en pleine réflexion, mais actuellement, nous ne voyons aucune alternative pour soulager Jacques », déplore Françoise, 84 ans.

Comme beaucoup de familles, Françoise est confrontée à l’exclusion des proches aidants. « Cela use vraiment le moral. Nous pouvons voir les soignants serrer nos proches dans les bras mais, pour nous, cela reste interdit. C’est meurtrissant. Deux fois j’ai craqué au parloir et j’ai pris mon mari contre moi. Vaut-il mieux que Jacques meurt de manque affectif ou bien de maladie ? Tout le personnel de l’Ehpad a été déclaré positif et ils s’en sont tous sortis. Mon mari aussi. Mais s’il devait mourir aujourd’hui, dans l’état de santé qui est le sien, je ne dirais pas que c’est le covid qui l’a tué… »

Une logique de plus en plus comptable

Françoise ne pensait pas vivre une telle situation dans sa paisible contrée de Dordogne. « Dans l’Ehpad de ma belle-mère, qui comptait 40 personnes, nous avons connu une gestion familiale. Puis un jour un changement s’est produit. D’immenses travaux ont été effectués pour augmenter la capacité à 80 personnes. Le directeur a été remplacé par une femme plus portée sur l’administratif que sur le contact humain. On a vraiment l’impression que le grand âge devient une grosse affaire. Des groupes cotés en bourse investissent dans les maisons de retraite et appliquent froidement leur impératif de rentabilité. Malheureusement, cette logique semble désormais contaminer les établissements publics. On ne s’occupe plus vraiment d’accompagnement personnalisé. La crise sanitaire éclaire plus crûment cette dérive dans la prise en charge de nos personnes âgées ».

Alors qu’au niveau national les syndicats demandent depuis l’été 2020 la création de 200 000 emplois supplémentaires pour permettre aux Ehpad de mener correctement leur mission, nos aînés n’ont pas fini de payer la facture de l’abandon de l’Etat. Ils doivent aussi maintenant subir une nouvelle discrimination sanitaire, avec des sorties que le ministre de la Santé souhaite désormais conditionner à la vaccination

Une ligne d’écoute

L’Agence régionale de santé (ARS) d’Occitanie en collaboration avec France Assos Santé (la voix des usagers) propose un service d’accompagnement d’écoute et de dialogue éthique (SAEDE) avec une ligne téléphonique dédiée (08 01 902 303) pour répondre aux situations difficiles et aux blocages entre les résidents ou leurs familles et les Ehpad. Si vous avez essayé ce service d’écoute, vos retours nous intéressent, en commentaires à la suite de cet article.
 

Pryska Ducoeurjoly est journaliste indépendante, spécialisée en santé.

Elle confie “Je suis également la conjointe de Pierre cité en témoignage. J’ai eu l’occasion d’être au plus près de la situation vécue dans les Ehpad et j‘ai ainsi pu filmer avec l’appui d’un professionnel la sortie de ma belle-mère, Janine. La charge mentale d’avoir un proche en souffrance en Ehpad est particulièrement difficile à vivre humainement. Même si je suis moins touchée que mon conjoint, la sortie de Janine est pour moi un soulagement car cela permet de reprendre la main sur une situation où je me sentais, comme beaucoup, impuissante”.

[1] N’hésitez pas à solliciter les associations, le Conseil départemental, le Centre communal d’action sociale, votre mutuelle, votre caisse de retraite et caisse de retraite complémentaire, les plateformes d’accompagnement et de répit. Voir aussi “Quelles sont les différentes formes possibles de rémunération pour le proche aidant ?

[2] « Une violence se caractérisant par « tout acte ou omission commis par une personne, s’il porte atteinte à la vie, à l’intégrité corporelle ou psychique ou à la liberté d’une autre personne ou compromet gravement le développement de sa personnalité et / ou nuit à sa sécurité financière. » Par exemple : défaut de soins de base, non-information sur les traitements ou les soins, abus de traitements sédatifs ou neuroleptiques, défaut de soins de rééducation, limitation de la liberté de la personne.

Lire aussi :

ARS, syndrome de l’étatisation sanitaire, France Soir, 15 juin 2020
Les Ehpad exténués par le confinement, Pryska Ducoeurjoly, 29 juin 2020

Auteur(s): Pryska Ducoeurjoly, journaliste indépendante
Source : https://www.francesoir.fr/societe-sante/ils-sortent-leurs-proches-de-lehpad-temoignages

Floride : Un juge retire l’enfant de sa mère parce qu’elle est “anti-masque” et lui impose un ultimatum pour le vaccin Covid

Les déclarations documentées du juge de Floride révèlent un parti pris politique flagrant.

Une interview choquante de Stew Peters, de Red Voice Media, expose la situation cauchemardesque d’une mère après qu’un juge de Floride a décidé qu’elle ne pouvait pas voir son fils parce qu’elle avait posté une photo sans masque sur les réseaux sociaux.

Au cours d’une bataille pour la garde des enfants avec son ex-mari, Melanie Joseph s’est vu retirer ses droits parentaux après qu’un tribunal a jugé qu’elle représentait un “danger” pour l’enfant parce qu’elle était “anti-masque”.

Un enregistrement audio révèle que le juge du comté de Broward, Dale C. Cohen, a déclaré au tribunal qu’il pensait que la “crédibilité de la mère était très faible”.

“Je ne crois pas grand-chose de ce qu’elle a témoigné”, a dit le juge Cohen. “Um, elle est l’une de ces personnes anti-masque et elle a l’audace de poster sur les réseaux sociaux qu’elle est une personne anti-masque”.

Joseph a dit à Peters qu’elle n’était pas “anti-masque” et qu’elle avait plutôt mis en ligne une photo pré-pandémique.

Le juge se serait également inquiété des photos de la mère avec son arme, pour laquelle elle possède un permis.

Expliquant sa décision, le juge Cohen a déclaré : “Si la mère veut un partage de la garde en personne, ce sera dans le comté de Broward, elle devra venir, elle paiera pour un superviseur et elle portera un masque. Et si elle ne le fait pas, le partage de la garde ne se fera pas.”

“Quand cette pandémie sera terminée et qu’il n’y aura plus de cas et qu’il y aura un vaccin et des preuves… eh bien, le père va se faire vacciner pour l’enfant, mais vous savez que la mère va devoir se faire vacciner aussi. Et, lorsque j’aurai la preuve que tout le monde est en sécurité et que l’enfant n’est pas en danger, alors nous pourrons parler d’un plan parental de longue distance, mais pour l’instant son partage de la garde est suspendu”, a décidé le juge.

Expliquant comment la mère est “un danger” pour son propre enfant, le juge Cohen a déclaré : “Elle est un danger à cause du COVID et elle ne prend pas les précautions nécessaires. Quand le COVID sera passé, je ne pense pas qu’elle sera un danger.”

Cette affaire choquante révèle à quel point le système judiciaire américain est corrompu.

Gardez à l’esprit que cela se passe dans l’État rouge de Floride où le très populaire gouverneur Ron DeSantis est en charge.

Source : https://nworeport.me/2021/03/25/judge-takes-child-from-mother-because-shes-anti-mask-forces-covid-vaccine-ultimatum/
Traduction par https://cv19.fr

Rejeter la théorie des germes de Rockefeller une fois pour toutes

par Jon Rappoport

Note : Dans un certain nombre d’articles, j’ai présenté des preuves convaincantes que les décès attribués au COVID-19 peuvent être expliqués sans référence à un virus. De plus, quels que soient les mérites des “traitements alternatifs”, je ne vois aucune preuve convaincante que leur action ait quelque chose à voir avec la “neutralisation d’un virus”.

Toute la fraude tragique, criminelle, meurtrière, stupide et farfelue du COVID est basée sur cent ans de médecine Rockefeller – une tyrannie pharmaceutique dont le thème récurrent est :

UNE MALADIE, UN GERME.

C’est la devise gravée sur la porte du cartel médical.

-Des milliers de maladies soi-disant distinctes, chacune causée par un germe individuel.

“Tuer chaque germe avec un médicament toxique, prévenir chaque germe avec un vaccin toxique”.

En l’absence de ces cent ans de fausse science et de propagande, la promotion du COVID-19 serait passée comme une mauvaise blague. Quelques rires aigris, et puis plus rien, si ce n’est que les gens continueraient à vivre leur vie.

La santé globale d’un être humain est liée à des facteurs qui n’ont rien à voir avec “une maladie, un microbe”.

Comme je l’ai cité, par exemple, à la fin d’un article récent-

“Le taux de mortalité combiné de la scarlatine, de la diphtérie, de la coqueluche et de la rougeole chez les enfants jusqu’à quinze ans montre que près de 90 % de la baisse totale de la mortalité entre 1860 et 1965 s’était produite avant l’introduction des antibiotiques et la généralisation de l’immunisation. Cette récession peut être attribuée en partie à l’amélioration des logements et à une diminution de la virulence des micro-organismes, mais le facteur de loin le plus important était une plus grande résistance de l’hôte due à une meilleure nutrition.” Ivan Illich, Medical Nemesis, Bantam Books, 1977

Et Robert F Kennedy, Jr : “Après avoir étudié en profondeur un siècle de données enregistrées, les Centres de contrôle et de prévention des maladies et les chercheurs de Johns Hopkins ont conclu : ‘Ainsi, les vaccinations n’expliquent pas les baisses impressionnantes de la mortalité due aux maladies infectieuses observées dans la première moitié du vingtième siècle’.”

“De même, en 1977, les épidémiologistes de l’Université de Boston (et mari et femme) John et Sonja McKinlay ont publié dans le Millbank Memorial Fund Quarterly leur travail fondamental sur le rôle que les vaccins (et d’autres interventions médicales) ont joué dans la baisse massive de 74% de la mortalité observée au vingtième siècle : “The Questionable Contribution of Medical Measures to the Decline of Mortality in the United States in the Twentieth Century”(La contribution discutable des mesures médicales à la baisse de la mortalité aux États-Unis au vingtième siècle).

“Dans cet article, qui était autrefois une lecture obligatoire dans les écoles de médecine américaines, les McKinlay soulignent que 92,3 % de la baisse du taux de mortalité s’est produite entre 1900 et 1950, avant que la plupart des vaccins n’existent, et que toutes les mesures médicales, y compris les antibiotiques et les interventions chirurgicales, ‘semblent avoir peu contribué à la baisse globale de la mortalité aux États-Unis depuis environ 1900 – ayant dans de nombreux cas été introduites plusieurs décennies après qu’un déclin marqué se soit déjà installé et n’ayant aucune influence détectable dans la plupart des cas’.”

La façon dont le système immunitaire (si c’est un système) fonctionne réellement dépasse les hypothèses médicales actuelles.

“Les cellules T, les cellules B, les neutrophiles, les monocytes, les cellules tueuses naturelles, les protéines” sont soudées dans une histoire haletante sur une machine militaire qui attaque les envahisseurs microbiens. Pousser-tirer. Débusquer et détruire.

L’idée que c’est cela qui amène la santé est absurde.

La santé est le résultat d’une bonne hygiène de vie.

Quelques facteurs de cette hygiène de vie figurent sur la liste du COVID tyrannique : la survie financière, la libre circulation des amis et de la famille, les gens qui regardent (sans être masqués) les gens, la communication ouverte sans crainte de la censure.

La nutrition et l’assainissement de base sont des facteurs de santé essentiels, bien sûr.

Et puis, il y a le but de la vie : où les gens déversent-ils leur énergie créatrice ?

Il est évident que l’absence de traitement médical nocif est nécessaire à l’épanouissement personnel.

La suppression de la VIE, afin d’arrêter un prétendu microbe, est une mort institutionnalisée.

La médecine moderne est exposée de manière sensationnelle dans une revue que j’ai mentionnée des dizaines de fois au cours des dix dernières années : Rédigée par Barbara Starfield, célèbre médecin de santé publique à Johns Hopkins, elle s’intitule “Is US Health Really the Best in the World ?”(La santé américaine est-elle vraiment la meilleure du monde ?). Elle a été publiée dans le Journal of the American Medical Association le 26 juillet 2000.

Elle révèle que, chaque année aux États-Unis, le système médical tue 225 000 personnes.

Par décennie, le nombre de décès s’élèverait à 2,25 millions de personnes.

Vous ne trouverez pas cela dans les rapports du CDC.

En 2009, j’ai interviewé le Dr Starfield. Je lui ai demandé si le gouvernement fédéral avait entrepris un effort majeur pour remédier aux décès d’origine médicale en Amérique, et si on lui avait demandé de consulter le gouvernement dans le cadre d’un tel effort.

Elle a répondu non aux deux questions.

Source : https://blog.nomorefakenews.com/2021/03/25/rejecting-rockefeller-germ-theory-once-and-for-all/
Traduction par https://cv19.fr

ajax-loader