Category: Vaccins

Rapport sur la présence de substances inconnues dans les vaccins Covid

Par Dr John B. (Twitter)

Un rapport récemment publié anonymement fait état de la présence de substances inconnues dans les vaccins Covid.
PDF : https://medicdebate.org/files/Scientist%20club12.pdf (source 1), https://drive.google.com/file/d/1RBvtCLfBY4mQAULmjo3GPOTy-vZNIDQH/view (source 2)
J’ai examiné ce rapport de plus près.

Malheureusement, le rapport ne répond pas aux normes scientifiques en termes d’analyse et de description des résultats. C’est bien dommage sur cette question importante.
Cependant, certains des résultats sont intéressants & devraient motiver une analyse plus approfondie sans délai.

La microscopie électronique à transmission (TEM) et la spectroscopie à rayons X à dispersion d’énergie (EDX) ont été utilisées pour l’analyse.
Voici les images TEM et les spectres EDX des particules trouvées :

Une particule ou une agglomération de nanoparticules. Elle se compose principalement de carbone et d’oxygène.
(Le sodium et le chlore proviennent de la solution saline).
Selon les auteurs, il pourrait s’agir de graphène.
Malheureusement, aucune cristallographie aux rayons X n’a été réalisée pour valider cette découverte.

Un objet allongé (environ 50 µm de long).
Les débris blancs qui le recouvrent sont composés de carbone, oxygène, aluminium, silicium, calcium, magnésium et chlore.

Un débris pointu (environ 20 µm de long) composé de carbone, d’oxygène, de chrome, de soufre, d’azote, d’aluminium et de chlore.

Débris. La particule blanche de 2 µm de long est composée de bismuth, carbone, aluminium, oxygène, sodium, cuivre et azote.

Un agrégat organique (carbone, oxygène, azote) contenant des nanoparticules de bismuth, de titane, de vanadium, de fer, de cuivre, de silicium et d’aluminium.

Un agrégat de nanoparticules de fer-chrome-nickel (acier inoxydable).

Un agrégat organique-inorganique de particules composées d’acier inoxydable, collées ensemble avec une “colle à base de carbone”.
D’après sa composition chimique, l’agrégat sera magnétique.

Une particule (organique-inorganique). Il s’agit d’un substrat à base de carbone dans lequel sont intégrées des nanoparticules. Les nanoparticules sont composées d’aluminium, de cuivre, de fer et de chlore.

Particules de morphologie sphérique avec quelques cavités en forme de bulles et composées de silicium, plomb, cadmium et sélénium.
La composition élémentaire rappelle celle des points quantiques de séléniure de cadmium (CdSe QDs).
Les CdSe QDs ont une taille de 15-20 nm (https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0020026). Suspect.

Une particule de 100 µm composée de carbone et d’oxygène avec une contamination d’azote, de silicium, phosphore et chlore. On dirait du graphène.

Entités à base de carbone mélangées à des agrégats remplis de particules d’aluminium-silicate.

La spectroscopie de fluorescence des rayons X du vaccin AstraZeneca a identifié la présence d’histidine (un acide aminé), de saccharose, de PEG et d’alcool éthylique.
(Seule la présence de PEG est déclarée dans la fiche technique).

Résumé :
De multiples particules de composition élémentaire différente ont été trouvées dans les échantillons du vaccin Covid. Certaines d’entre elles pourraient être des points quantiques de séléniure de cadmium, du graphène ou des particules métalliques en acier inoxydable. Elles ne devraient pas être présentes dans le vaccin.

Le rapport manque d’informations sur la quantité de particules trouvées dans chaque échantillon de vaccin. De même, aucune analyse approfondie n’a été réalisée pour déterminer si les types de particules sont différents pour les divers vaccins Covid.
La cristallographie aux rayons X n’a pas non plus été réalisée.

Les résultats de l’analyse sont inquiétants.
La nature exacte, la concentration, l’origine et la pertinence biologique de ces particules doivent être clarifiées de toute urgence !
Le rôle de qualité des fabricants et des autorités de régulation est insuffisant.

Pourquoi ces particules sont-elles présentes dans les vaccins ?
Les possibilités sont les suivantes :
1) Contamination (processus de fabrication)
2) Ajout délibéré
3) Une combinaison de 1) & 2)
Les trois possibilités sont préoccupantes. Des enquêtes approfondies doivent maintenant être menées pour exclure la deuxième possibilité.

La présence inattendue de particules dans les vaccins (autres que les vaccins Covid) a également été rapportée par d’autres chercheurs. Par exemple, dans cette étude publiée en 2020 : A New Method Based on Electron Diffraction for Detecting Nanoparticles in Injectable Medicines

Le vaccin Priorix MMR : Des nanoparticules de TiO2 et de kaolinite (Al2Si2O5(OH)4) ont été trouvées :

Vaccin Priorix-Tetra MMR+V : La plupart des nanoparticules (NP) étaient amorphes, sauf 2 agrégats contenant du Ti et de l’O ; 4 NP contenant du Ca et de l’O ; 1 NP contenant du Mg, de l’Al, du Cl et de l’O ; et 2 NP contenant du Fe, du Cr et du Ni.

Nanoparticules inorganiques trouvées dans le vaccin Priorix-Tetra :

Nanoparticules inorganiques présentes dans le vaccin Priorix :

“Il est également vrai que lorsque les nanoparticules ne sont pas conçues mais qu’elles sont introduites accidentellement dans une solution injectable, leur devenir pourrait provoquer des réponses dommageables aux niveaux cellulaire, subcellulaire et protéique et elles deviennent importantes dans l’évaluation de la sécurité d’un produit pharmaceutique.”

Ce type de contaminations dans les vaccins a également été signalé par une autre équipe de recherche : New Quality-Control Investigations on Vaccines: Micro- and Nanocontamination

Des nanoparticules riches en tungstène et aussi en aluminium ont été trouvées dans les vaccins Prevenar et Infarix :

Des nanoparticules constituées principalement de plomb (Pb) ont été trouvées dans le vaccin Meningitec :

La concentration de nanoparticules identifiée dans une goutte de 20 µl de chaque vaccin testé :

“Les analyses effectuées montrent que dans tous les échantillons contrôlés les vaccins contiennent des corps étrangers non biocompatibles & bio-persistants qui ne sont pas déclarés par les producteurs …. Notre hypothèse est que cette contamination est non intentionnelle …”

Source : https://twitter.com/DrJohnB2/status/1429509897167704065

Au moins 42306 morts suite à la vaccination Covid-19 (maj)

Voici le compte des morts dans le monde après une vaccination Covid-19 rapporté par la presse et les bases de données officielles.
Avec plusieurs cas très graves en réanimation.
Et il y a aussi 2 morts lors des essais du vaccin Pfizer, 1 mort lors de l’essai AstraZeneca et 6 morts lors de l’essai Moderna, donc 9 morts en plus qui ne sont pas comptés dans les morts.
Pour les décès aux États-Unis, Canada, Australie et en Europe (hors Suisse et Monaco), seuls les morts rapportés par les bases de données officielles sont comptabilisés pour éviter les doublons, les articles sont laissés pour archivage au bas de l’article.
Pour les pays sans bases de données, les articles de presse sont comptabilisés en l’attente d’accès à des bases de données officielles plus complètes.

On voit aussi apparaître des décès massifs dans certains EHPAD mais un lien direct avec la vaccination n’est pas encore établi officiellement, la France rapporte peu les effets indésirables par rapport aux autres pays :
Coronavirus : après Nice, des résidents d’Ehpad et des soignants vaccinés à Antibes et Cannes (31/12/2020)
Covid-19: Cinquante morts supplémentaires recensés en trois jours dans les Ehpad de la Côte d’Azur (16/01/2021)

Il faut également noter que selon une étude interne des Health Human Services et de Harvard, moins de 1 % des effets secondaires des vaccins sont signalés.
On peut également noter que les rapports d’effets indésirables ne sont pas systématiquement inclus dans la base de données européenne, moins d’1/3 pour la Belgique et encore beaucoup moins pour le Royaume-Unis.

12011 décès et 435,779 effets secondaire pour le vaccin Pfizer,
6612 décès et 117,243 effets secondaires pour le vaccin Moderna,
5356 décès et 373,285 effets secondaires pour le vaccin ASTRAZENECA (CHADOX1 NCOV-19)
1269 décès et 27,694 effets secondaires pour le vaccin JANSSEN (AD26.COV2.S)
(jusqu’au 18/09/2021) rapportés par la base de données Européenne des rapports d’effets indésirables
Pfizer
Moderna
Astrazeneca
JANSSEN
http://www.adrreports.eu/

Petit tuto pour naviguer dans la base de données Européenne des rapports d’effets indésirables.

Petit tableau comparatif à partir des données européennes au 15 avril 2021 (Union Européenne + UK) :

* selon une étude interne des Health Human Services et de Harvard, moins de 1 % des effets secondaires des vaccins sont signalés.
https://digital.ahrq.gov/sites/default/files/docs/publication/r18hs017045-lazarus-final-report-2011.pdf
Sources : http://www.adrreports.eu/ (données vaccins covid)
https://ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/e41f68fbee043b89e1fc740dac52d2e1.pdf (données vaccins H1N1)
https://ourworldindata.org/grapher/cumulative-covid-vaccinations?time=latest (nombre de vaccinations European Union + United Kingdom)

• Selon les données du Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS), au moins 14,925 Américains sont morts à cause des vaccins COVID-19 aux États-Unis, avec 701,561 rapports d’effets indésirable (jusqu’au 10 septembre 2021)
https://medalerts.org/vaersdb/findfield.php?TABLE=ON&GROUP1=AGE&EVENTS=ON&VAX%5B%5D=COVID19&DIED=Yes
https://medalerts.org/vaersdb/findfield.php?TABLE=ON&GROUP1=CAT&EVENTS=ON&VAX=COVID19

• L’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) a signalé, en date du 10 septembre 2021, 15298 effets indésirables dont 189 décès après l’injections de vaccins COVID :
https://health-infobase.canada.ca/covid-19/vaccine-safety/

• Database of Adverse Event Notifications – Australie : 55920 effets indésirable et 519 décès jusqu’au 7 septembre 2021
https://apps.tga.gov.au/PROD/DAEN/daen-report.aspx

• Agência Nacional de Vigilância Sanitária – Bréseil : 10911 effets indésirables et 43 décès jusqu’au 22/03/2021
https://www.gov.br/anvisa/pt-br/acessoainformacao/dadosabertos/informacoes-analiticas/notificacoes-de-farmacovigilancia

• 660 morts en Israël
https://www.francesoir.fr/videos-debriefings/vaccination-en-israel-des-chiffres-de-mortalite-qui-interpellent-video
http://www.nakim.org/israel-forums/viewtopic.php?p=276314

• Monaco : Pic de 21 morts à Monaco qui commence avec la vaccination (non compté, lien non établi officiellement) :
https://www.quartierlibre.tv/quartierlibre/les-premiers-vaccins-sont-arrives-a-monaco-explosion-de-la-mortalite/?utm_source=Telegram&utm_campaign=quartierlibre

• une indienne de 55 ans ainsi que 4 autres indiens de la même région (01/02/2021) :
https://timesofindia.indiatimes.com/city/hyderabad/woman-health-worker-in-state-dies-11-days-after-vaccination/articleshow/80618698.cms?from=mdr

• 9 indiens morts, 16 hospitalisés, un cas grave de septicémie bactérienne et 447 effets indésirables (vaccins Covishield et Covaxin) au 29/01/2021:
https://www.thehealthsite.com/news/odisha-man-dies-after-taking-covid-19-vaccine-another-develops-bacterial-sepsis-793037/
Parmi les morts, un jeune vigile de 27 ans :
https://www.msn.com/en-in/news/other/odisha-health-worker-dies-days-after-taking-covid-vaccine-official-says-not-linked-to-vaccination/ar-BB1d8jdX

• 53 morts à Gibraltar en 10 jours après le début des injections expérimentales d’ARNm COVID de Pfizer (pas clair, pas compté dans le total pour l’instant)
https://reseauinternational.net/53-morts-a-gibraltar-en-10-jours-apres-le-debut-des-injections-experimentales-darnm-covid-de-pfizer/

• La princesse saoudienne Tarfa Bint Hathloul (vaccinée 11 jours avant):
https://www.lelibrepenseur.org/deces-de-la-princesse-tarfa-bint-hathloul-bin-abdulaziz-survenu-apres-la-vaccination-anti-covid-19/
Et https://saudiarabianewsexpress.com/2021/01/08/royal-court-death-of-princess-tarfa-bint-hathloul-bin-abdulaziz-al-saud/
Elle dit sur son compte twitter qu’elle se sentait fatiguée après la 1e injection : https://twitter.com/THAAF73/status/1343496485141426176

• Un suisse de 91 ans :
https://www.24heures.ch/deces-a-lucerne-dune-personne-vaccinee-contre-le-coronavirus-236165160824

• Une kinésithérapeute de 28 ans en Afrique du Sud (l’autopsie montre aucun problème de santé) :
https://www.latestnewssouthafrica.com/2021/02/24/haley-brinkmeyer-death-hailey-link-brinkmeyer-reportedly-dies-two-days-after-getting-covid-19-vaccine/

• Le gouvernement sud-coréen enquête sur 7 décès qui ont suivi la vaccination par Covid-19 avec le vaccin d’AstraZeneca
https://www.rt.com/news/517423-korea-vaccine-deaths-rise/

>> 9 morts lors des essais des vaccins (sans les placebos) :
Moderna :
https://www.lifesitenews.com/news/13-people-died-during-modernas-covid-vaccine-trial

Les deux vaccinés Pfizer avaient plus de 55 ans : l’un a subi un arrêt cardiaque 62 jours après la 2e vaccination et est décédé 3 jours plus tard, et l’autre est décédé d’une artériosclérose 3 jours après la première vaccination:
https://www.algerie-eco.com/2020/12/09/essais-du-vaccin-pfizer-six-participants-sont-morts-et-des-effets-indesirables/

AstraZeneca : Un médecin brésilien de 28 ans :
https://translate.google.com/translate?sl=auto&tl=fr&u=https://www.telegraaf.nl/nieuws/99528612/proeven-met-coronavaccin-gaan-door-na-dood-arts-28-geen-enkele-zorgen
Article original : https://www.telegraaf.nl/nieuws/99528612/proeven-met-coronavaccin-gaan-door-na-dood-arts-28-geen-enkele-zorgen

• 24 morts aux Philippines (AstraZeneca et le vaccin chinois Sinovac) :
https://news.abs-cbn.com/news/04/23/21/majority-of-24-deaths-reported-after-vaccination-unrelated-to-covid-19-vaccines-fda-doh
Et 24674 effets secondaires : https://www.bworldonline.com/philippines-reports-24-deaths-after-vaccination/

• une infirmière géorgienne de 27 ans meurt après l’injection du Johnson et Johnson :
https://www.rt.com/russia/518578-georgia-nurse-die-covid19-vaccine/

• Israël, Pfizer : 2 morts du myocarditis (une femme de 22 ans et un homme de 35 ans) et 62 cas :
https://www.timesofisrael.com/israel-said-probing-link-between-pfizer-shot-and-heart-problem-in-men-under-30/
Shirel Hilel, 22 ans : https://www.timesofisrael.com/hospital-blamed-over-womens-death-from-heart-inflammation-after-vaccination/

• mort d’une femme enceinte après l’injection de l’AstraZeneca, 2 états brésiliens suspendent le vaccin pour les femmes enceintes :
https://www.rt.com/news/523498-brazil-suspend-covid-vaccine-pregnancy/

• mort de l’acteur populaire Vivekh, d’une crise cardiaque à 59 ans, 2 jours après l’injection du Bharat Biotech Covaxin :
https://www.ndtv.com/tamil-nadu-news/vivekh-death-popular-tamil-actor-comedian-vivekh-dies-in-chennai-at-59-2415575

• mort d’un indien de 45 ans, immédiatement après la 2e injection :
https://www.newindianexpress.com/nation/2021/mar/02/maharashtra-man-dies-after-getting-second-dose-of-covid-19-vaccine-2271210.html

• mort d’une femme de 75 ans, 15 min (ou 40 min selon l’article) après l’injection du vaccin chinois Sinovac :
https://www.milenio.com/politica/comunidad/fallece-mujer-recibir-dosis-sinovac-hidalgo
https://www.sinembargo.mx/11-03-2021/3950030

• mort d’une femme de 82 ans après l’injection du Pfizer :
https://www.thecourier.com.au/story/7198835/qld-woman-82-dies-after-vaccination/

• un malaisien de 27 ans meurt 10 jours après la 2e dose du Pfizer. Il était archer olympique pour son pays. Son autopsie montre des caillots de sang au niveau du cœur :
https://www.scmp.com/sport/other-sport/article/3133669/haziq-kamaruddin-malaysia-mourns-death-olympic-archer-27-health

• l’indien Raam Laxman, compositeur de musique de Bollywood, 78 ans, alias Vijay Patil, décède d’une crise cardiaque six jours après la 2e injection de Covishield (AstraZeneca) :
https://news.abplive.com/entertainment/maine-pyar-kiya-hum-saath-saath-hain-music-composer-vijay-patil-aka-raamlaxman-dies-of-heart-attack-1459572

• l’ancien président de l’Agence Indienne du Médicament, Dr. K K Aggarwal, décède à 62 ans du covid alors qu’il a fait les 2 injections du vaccin :
https://greatgameindia.com/dr-k-k-aggarwal-vaccine/
• Il n’y a pas de base de données en Inde pour rapporter les effets et les morts de la vaccination :
https://greatgameindia.com/no-vaccine-adverse-effects-india/

• l’actrice philippine Arlene Tolibas, 55 ans, est décédée trois semaines après la 2e injection du vaccin chinois Sinovac Coronavac :
https://www.facebook.com/arlene.tolibas1/posts/10159151416843550
Elle montre publiquement sur sa photo de profil Facebook qu’elle est vaccinée : https://www.facebook.com/arlene.tolibas1
Un des articles lui rendant hommage :
https://www.gmanetwork.com/entertainment/showbiznews/news/77464/sahaya-at-amaya-libreng-mapapanood-sa-gma-network-facebook-page/story

Effets secondaires

Des cas de convulsions ont aussi été rapportés par des patients et partagés massivement sur les réseaux sociaux :

•Convulsions de l’infirmière Kristi Simmonds aux US :
https://www.facebook.com/kristi.simmonds.1/videos/1283294655359609
Page FB : https://www.facebook.com/kristi.simmonds.1
Elle dit que beaucoup de personnes sont dans son cas.

• La mère de Brant Griner : convulsions du corps (Pfizer) :

https://www.facebook.com/brant.griner.7/posts/903453733725240
https://www.youtube.com/watch?v=kf6NDIiE3Tw

Shawn Shelton : convulsions incontrôlées qui perdurent encore, 9 jours après le vaccin Moderna :

https://www.facebook.com/shawn.skelton.73/posts/403541337597874

Une jeune qui travaille en maison de soin de 19 ans : Paralysie du côté droit du corps (Pfizer) :

https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=2749373985391622&id=100009571428119

• Un médecin de Boston a eu une réaction allergique très grave au vaccin de Moderna, il a été sauvé in extremis par un EpiPen :
https://www.nytimes.com/2020/12/25/health/Covid-moderna-vaccine-allergies.html

• Une mère de 27 ans avec des crises d’épilepsie après avoir reçu le vaccin Pfizer : https://www.lifesitenews.com/news/27-year-old-mother-suffers-seizures-is-hospitalized-after-taking-covid-vaccine

• Un israélien de 23 ans avec un syndrome rare : https://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/294606

• 13 israéliens ont des paralysies faciales :https://www.rt.com/news/512736-israel-facial-paralysis-13-covid-vaccine/

• 19 ans aux soins intensifs avec une myocardite cinq jours après l’injection du vaccin COVID-19 de Pfizer (Israël)
https://www.jpost.com/health-science/19-year-old-hospitalized-with-heart-inflammation-after-pfizer-vaccination-657428

• Article du NY Times sur une maladie rare du sang après le vaccin :
https://www.nytimes.com/2021/02/08/health/immune-thrombocytopenia-covid-vaccine-blood.html

• Beaucoup d’effets secondaires des employés d’une école de New-York qui doit fermer (après la 2e dose du Moderna) :
https://www.syracuse.com/schools/2021/02/central-ny-school-district-closes-after-many-staff-sick-with-side-effects-from-covid-vaccine.html

>> 2 cas graves hospitalisés (aucunes nouvelles depuis) :
un directeur grec de 54 ans et une médecin mexicaine de 32 ans (encéphalomyélite) :
https://www.tuniscope.com/article/220500/actualites/international/medecin-grec-570913https://www.infobae.com/america/mexico/2021/01/02/convulsiones-y-paralisis-por-encefalomielitis-las-reacciones-alergicas-de-una-doctora-de-coahuila-tras-recibir-la-vacuna-contra-covid-19/

• Une femme de 41 ans souffre d’un rash brûlant insupportable sur le corps à cause du vaccin COVID-19 d’AstraZeneca
https://www.dailymail.co.uk/news/article-9422323/Mothers-arm-erupts-agonising-red-rash-getting-AstraZenecas-Covid-vaccine.html

• La réaction grave d’une Écossaise au vaccin AstraZeneca a transformé ses deux jambes en cloques géantes et l’a laissée en fauteuil roulant :
https://www.dailyrecord.co.uk/news/scottish-news/scots-womans-severe-reaction-covid-23945503

• réaction allergique du grand-père de Kathleen Connors, du côté de l’injection (Pfizer), ne peut plus parler ni marcher :
https://www.facebook.com/jack.connors.9843/posts/259091342507058
https://archive.vn/eERhs

• syndrome de Guillain-Barré avec l’AstraZeneca (le système immunitaire du patient attaque une partie du système nerveux périphérique) :
https://www.boursorama.com/actualite-economique/actualites-amp/l-ema-examine-un-lien-eventuel-entre-le-vaccin-d-astrazeneca-et-le-syndrome-de-guillain-barre-821942596328857612c3bf4bd5c988ad

• un père de famille de 43 ans en bonne santé a eu une crise cardiaque et est resté paralysé après le Johnson :
https://www.wlox.com/2021/04/14/family-young-healthy-south-mississippi-man-who-suffered-stroke-believe-jj-vaccine-caused-it/

• Au moins 20 fausses couches en Angleterre, le gouvernement change les recommandations de vaccination pour les femmes enceintes :
https://dailyexpose.co.uk/2021/03/07/number-of-women-who-have-lost-baby-as-a-result-of-covid-jab-doubles/

• Fausse couche (14 semaines) d’une médecin américaine 3 jours après la 2e dose :
https://healthimpactnews.com/2021/wisconsin-resident-doctor-has-miscarriage-3-days-after-being-injected-with-experimental-covid-mrna-shot/

• Plusieurs cas de fausses couches aux USA après la vaccination :
https://healthimpactnews.com/2021/whistleblower-reveals-many-pregnancy-complications-following-experimental-covid-injections-vaccine-leaving-a-trail-of-devastated-mothers/

• Fausse couche à 23 semaines d’une infirmière pédiatrique entièrement vaccinée (page FB supprimée) :
https://healthimpactnews.com/2021/pediatric-nurse-brags-about-getting-covid-vaccine-while-pregnant-baby-is-stillborn-8-days-later/

• saignements chez 50 américaines ménopausées :
https://vajenda.substack.com/p/dont-blame-bleeding-after-menopause

• La peau d’un anglais se décolle après une réaction extrême au vaccin COVID-19 (Johnson & Johnson) :
https://greatgameindia.com/skin-peels-off-covid-19-vaccine/

• hospitalisation avec des caillots sanguins au cerveau d’un américain de 17 ans, basketteur en bonne santé, après l’injection du Pfizer :
https://www.abc4.com/news/local-news/draper-teenager-hospitalized-with-blood-clots-after-covid-19-vaccine-shot/

• crise d’épilepsie d’un américain au volant de sa voiture ce qui crée un accident sur l’autoroute, il venait juste d’avoir la 2e injection :
https://www.newsbreak.com/news/2214274411278/driver-crashes-on-highway-101-reportedly-had-seizure-following-covid-19-vaccine-shot

• média officiel canadien qui parle de la perturbation des règles après la vaccination :
https://www.tvanouvelles.ca/2021/05/13/le-cycle-menstruel-altere-par-le-vaccin-contre-la-covid

• un canadien de 43 ans a un caillot sanguin dans les intestins après l’injection de l’AstraZeneca et a dû subir une ablation des intestins :
https://www.cbc.ca/news/canada/british-columbia/langley-man-intestine-vaccine-effect-1.6027830
Il a été diagnostiqué avec une « thrombopénie thrombotique immunitaire induite par le vaccin » et doit probablement prendre des anticoagulants pour le reste de sa vie. Il témoigne de ses douleurs sur son profil FB :
https://www.facebook.com/smulldon/posts/10158160822081931

• une australienne de 18 ans a eu des caillots sanguins au niveau des poumons après l’injection de l’AstraZeneca :
https://www.news.com.au/national/queensland/trainee-nurse-suffers-three-blood-clots-after-astrazeneca-vaccine/news-story/89e3ccb3d28f3c4ea23f913f0b909c24
L’article dit que 57,8% des australiens qui ont reçu l’AstraZeneca ont eu des effets secondaires.

• Cette étude décrit 11 patients en Autriche et en Allemagne qui ont présenté un ou plusieurs événements thrombotiques. 9 étaient des femmes, avec un âge médian de 36 ans:
https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa2104840?query=RP

• Cette étude des chercheurs norvégiens rapportent sur cinq travailleurs de la santé présentant des caillots de sang veineux dans des sites inhabituels et une thrombopénie sévère 7 à 10 jours après leur première dose du vaccin AstraZeneca.
https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa2104882?query=RP

• un ancien champion d’art martial se fait amputer la jambe à cause d’une thrombose, après l’injection de l’AstraZeneca :
https://www.stamfordmercury.co.uk/news/man-lost-leg-weeks-after-covid-vaccination-9198171/

• une étude confirme que le vaccin Pfizer cause des maladies neurodégénératives :
https://nationalfile.com/report-pfizer-vaccine-confirmed-to-cause-neurodegenerative-diseases/

• augmentation des inflammations du cœur (le myocardite) à cause du Pfizer en Israël :
https://www.health.com/condition/infectious-diseases/coronavirus/pfizer-vaccine-heart-inflammation-myocarditis

• une canadienne de 32 ans témoigne à la télévision de sa paralysie de Bell après l’injection de l’AstraZeneca (vidéo à voir et à télécharger sur la page du site) :
https://toronto.citynews.ca/video/2021/05/27/toronto-woman-develops-bells-palsy-after-covid-vaccine/

• Une femme de 38 ans à Toulouse,  dans un état critique 2 jours après l’injection de l’AstraZeneca : https://www.ladepeche.fr/2021/03/31/astrazeneca-et-thrombose-ce-que-lon-sait-de-la-mort-dune-femme-de-38-ans-au-chu-de-toulouse-9460655.php

• Les signalements après la vaccination explose au Centre régional de pharmacovigilance (CRPV) de Toulouse. Parmi les signalements graves, il y a des cas d’hémophilie, d’attaques cardiaques, d’hypertension artérielle, de thromboses veineuses ou de paralysie faciale :
https://www.lejournaltoulousain.fr/sante/toulouse-vaccins-covid-declarations-effets-indesirables-explosent-121343/amp/

• taux très élevé de myocardite chez les adolescents aux USA et Israël :
Article du New York Times :
https://www.nytimes.com/2021/05/22/health/cdc-heart-teens-vaccination.html
• article scientifique israélien (qui signale deux cas de myocardite mortelle) montre que le taux de myocardite chez les jeunes adultes vaccinés est jusqu’à 25 fois supérieur au taux normal :
https://www.sciencemag.org/news/2021/06/israel-reports-link-between-rare-cases-heart-inflammation-and-covid-19-vaccination

• une étude montre que les femmes enceintes qui se vaccinent ont 82 % de taux de fausses couches au cours des 20 premières semaines (10 % est le taux normal) :
https://onedrive.live.com/view.aspx?resid=F3C3887684911EE4!64771&ithint=file%2cdocx&authkey=!APbt8mmG0zQO6e8

•  L’Agence européenne du médicament a déconseillé (11 juin 2021) l’utilisation du vaccin AstraZeneca chez les personnes ayant des antécédents de maladie hémorragique rare et examine les cas d’inflammation cardiaque après inoculation du vaccin :
https://www.ouest-france.fr/sante/vaccin/covid-19-le-vaccin-astrazeneca-deconseille-aux-personnes-atteintes-d-une-maladie-sanguine-rare-0bd4e84e-caae-11eb-ac72-70abdfa83133

• une aide-soignante anglaise de 26 ans, a fait 14 chocs anaphylactiques après les 2 doses du Pfizer et ne retrouve plus ses fonctions  physiologiques normales :
https://www.thesun.co.uk/news/15086218/mum-left-fighting-life-rare-reaction-covid-jab-anaphylactic/

• la CDC (Centers for Disease Control and Prevention) reconnait un lien entre les myocardites chez les jeunes adultes et les vaccins. 226 cas de myocardite ou de péricardite ont été confirmés :
https://www.nbcnews.com/health/health-news/evidence-grows-stronger-covid-vaccine-link-heart-issue-cdc-says-n1270339

• le footballeur Christian Eriksen, 29 ans, a fait un arrêt cardiaque en plein match avec son équipe italienne :
https://www.ouest-france.fr/euro/euro-2021-christian-eriksen-reste-en-observation-a-l-hopital-apres-son-arret-cardiaque-edf6fd24-ccee-11eb-aca8-de157cf71a82
Il était vacciné (2 doses) comme toute son équipe, mais aucun média ne l’a mentionné :
https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Euro-deuxieme-dose-de-vaccin-pour-les-internationaux-italiens/1255444

• En France, ils parlent enfin des myocardites avec le Pfizer :
https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/covid-19-le-vaccin-pfizer-soupconne-de-provoquer-des-myocardites_4654817.html

• En Israël, une étude montre des cas de purpura thrombocytopénique après vaccination avec le Pfizer. Cette maladie rare (2 à 3 cas /an) s’est déjà manifestée 4 fois en 4 semaines après la vaccination (âge moyen des patients: 32 ans) :
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/jth.15420?af=R

• Au Luxembourg, une étude prouve que les vaccinés émettent un champ électromagnétique :
https://www.efvv.eu/news/study-on-the-electromagnetism-of-vaccinated-persons-in-luxembourg

• un autrichien de 50 ans a été amputé de la jambe, et souffre de thrombose et de caillots sanguins dans ses poumons, 3 semaines après la 1e dose de l’AstraZeneca :
https://www.thesun.co.uk/news/15320182/man-leg-amputated-blood-clot-three-weeks-astrazeneca-vaccine/

• un américain de 17 ans, en bonne santé, fait une myocardite après les 2 injections du Pfizer :
https://www.wpxi.com/news/top-stories/local-teen-rushed-hospital-with-trouble-breathing-following-2nd-dose-covid-19-vaccine/MRSTITDZXBCKBCIRQCIUKNOBAQ/•- un américain de 17 ans, en bonne santé, fait une myocardite après les 2 injections du Pfizer :
https://www.wpxi.com/news/top-stories/local-teen-rushed-hospital-with-trouble-breathing-following-2nd-dose-covid-19-vaccine/MRSTITDZXBCKBCIRQCIUKNOBAQ/

• une américaine est handicapée et ne ressent plus la partie basse de son corps depuis l’injection du Moderna :
https://rumble.com/vj7um7-doctor-tells-woman-get-used-to-being-handicapped-after-moderna-shot-paralyz.html
Son témoignage complet est visible ici :
https://www.c19vaxreactions.com/real-video-stories.html

• Maddie de Garay, une jeune américaine de 12 ans a eu des complications moins de 24h après la 2e injection du Pfizer et est hospitalisée depuis, sa mère regrette de l’avoir fait participer aux tests du Pfizer sur les jeunes :
https://rumble.com/vj7thl-mother-regrets-putting-12-year-old-daughter-in-pfizer-covid-19-vaccine-tria.html
Son témoignage complet est visible ici :
https://www.c19vaxreactions.com/real-video-stories.html

• La femme de Ken Ruettgers, joueur de NFL américain, souffre de troubles neurologiques depuis sa 1e injection du Moderna en janvier 2021 et cela impact sa vie quotidienne. Le couple témoigne (à 4min30 de la vidéo) lors de la conférence de presse organisée par le sénateur Ron Johnson sur les effets des vaccins (le 28/06/2021, avec d’autres témoignages de vaccinés) :
https://www.youtube.com/watch?v=6mxqC9SiRh8&t=2590s
https://marketnews27.com/sen-ron-johnson-listening-to-mom-with-disabled-daughter-breaks-down-crying-whereas-sharing-how-covid-vaccine-shattered-her-daughters-life-video/

• un américain, sportif et en bonne santé a fait un infarctus du myocarde et une myo/péricardite après la 2e injection du Pfizer  :
https://www.facebook.com/christopher.boeckman.581/posts/984547958947577

• Aux USA, la FDA va rajouter un avertissement sur les vaccins Pfizer et Moderna pour les jeunes adultes : il y a un lien probables entre les inflammations cardiaques rares et les vaccins :
https://www.dailymail.co.uk/news/article-9720151/amp/FDA-add-warning-Pfizer-Moderna-vaccines.html?

• Développement d’un pemphigus vulgaire sévère après une vaccination contre le SRAS-CoV-2 avec BNT162b2 (Pfizer)
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/jdv.17480

• Une poussée de psoriasis pustuleux généralisé après la vaccination CoronaVac COVID-19 : Rapport de cas (Turquie)
https://hpp.tbzmed.ac.ir/Article/hpp-34335

• Un patient de 66 ans présentant un syndrome de détresse respiratoire aiguë après une vaccination au COVID-19 : Un rapport de cas de COVID-19
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1876034121001532

• Une femme de 52 ans
3 heures après avoir reçu le vaccin Covid de Pfizer : engourdissement, gonflement et douleur sur le visage et le cou gauches.
Diagnostic : radiculite trigéminale et cervicale (= compression d’une racine nerveuse à sa sortie de la colonne vertébrale).
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34155020/

• Trouble du spectre de la neuromyélite optique après la vaccination par le virus inactivé COVID-19 chez une femme d’âge moyen. (Chine)
https://link.springer.com/article/10.1007/s10072-021-05427-4

• Thrombose cutanée associée à une nécrose cutanée après la vaccination Covid-19 d’Oxford-AstraZeneca (homme de 73 ans)
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/ced.14819

• Homme de 54 ans
3 semaines après avoir reçu le vaccin CovidVaccine AstraZeneca : s’est présenté à la clinique avec un historique de 7 jours d’aggravation de maux de tête, d’ecchymoses et de gonflement du mollet.
Diagnostic : thrombose du sinus veineux cérébral et thrombose veineuse dans la veine porte.
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/bjh.17619

• Purpura thrombocytopénique immunitaire (PTI) après la vaccination avec adénovirus SARSCoV2. Cas d’un homme de 28 ans.
PTI : une maladie à médiation immunitaire avec un faible taux de plaquettes sanguines qui provoque des brosses pétéchiales mucocutanées et des saignements gastro-intestinaux ou cérébraux rarement mortels.
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/bjh.17508

• Femme de 29 ans
10 jours après la vaccination par COVIDV : maux de tête sévères, gonflement de l’orbite gauche et vision floue de l’œil gauche.
Diagnostic : taux élevé de D-dimères (35712 μg/L !), thrombocytopénie immunitaire prothrombotique induite par le vaccin (VIPIT).
https://www.mjhid.org/index.php/mjhid/article/view/4683/4053

• Homme de 53 ans
9 jours après la vaccination par COVID : premiers symptômes
Diagnostic : thromboembolie pulmonaire bilatérale, thrombocytopénie immunitaire thrombotique induite par le vaccin (TIV).
https://www.haematologica.org/article/view/haematol.2021.279000

• Première manifestation de la sclérose en plaques après l’immunisation avec le vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19
https://link.springer.com/article/10.1007/s00415-021-10648-w

• Lymphadénopathie axillaire et pectorale induite par le vaccin COVID-19 au PET scan, femme de 72 ans, vaccin Pfizer
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1930043321002612

• Eruption morbilliforme après l’administration du vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19 mRNA
https://escholarship.org/uc/item/4xs486zg

• 4 cas de myocardite aiguë après une vaccination par ARNm COVID-19 :
Tous ont reçu deux doses
Symptôme ayant conduit à l’hospitalisation : douleur thoracique
https://jamanetwork.com/journals/jamacardiology/article-abstract/2781602

• Homme de 21 ans
30 h après avoir reçu le deuxième vaccin Pfizer Corona : admis aux urgences avec de la fièvre et des douleurs thoraciques.
Diagnostic : myocardite et œdème.
https://jag.journalagent.com/anatoljcardiol/pdfs/AJC-77180-CASE_REPORT-CEREDA.pdf

• Femme de 29 ans
7 jours après la vaccination par COVID : premiers symptômes
Diagnostic : hémorragie intraparenchymateuse dans le lobe temporal gauche, thrombocytopénie immunitaire thrombotique induite par le vaccin (TIV).
https://www.haematologica.org/article/view/haematol.2021.279000

• Femme de 22 ans
2 jours après la vaccination par COVID : frissons, fièvre et maux de tête pendant deux jours
Jour 4 : maux de tête
Jour 7 : crise d’épilepsie
Diagnostic : sang dans l’espace sous-arachnoïdien, occlusion du SSS et des veines cérébrales ascendantes.
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33918932/

• Thrombocytopénie immunitaire prothrombotique induite par le vaccin COVID-19.
Cas d’une femme de 23 ans.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8135975/

• Femme de 39 ans
9 jours après la vaccination par COVID, elle s’est présentée à l’hôpital local avec un début aigu de faiblesse du côté gauche, de confusion, de maux de tête et de nausées.
Diagnostic : AVC de l’artère cérébrale moyenne droite
https://journals.sagepub.com/doi/full/10.1177/17511437211027496

• Scotomes scintillants (= taches aveugles qui obstruent une partie de votre vision) après la vaccination COVID
https://link.springer.com/article/10.1007/s00347-021-01435-z

• Homme de 33 ans
Rétinopathie séreuse centrale unilatérale 3 jours après la vaccination COVID (Pfizer-BioNTech BNT162b2)
L’ARN extracellulaire et le polyéthylène glycol (PEG)-2000 pourraient être impliqués dans la pathophysiologie.
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2451993621001456

• Femme de 27 ans
troubles visuels dans son œil gauche après la vaccination par AstraZeneca COVID
Diagnostic : neurorétinopathie maculaire aiguë
https://www.nature.com/articles/s41433-021-01610-1

• Femme de 21 ans
Une neurorétinopathie maculaire aiguë unilatérale 2 jours après l’administration du vaccin Covid d’Oxford-AstraZeneca.
“Les médecins doivent être vigilants face aux éventuelles déficiences visuelles signalées après la première dose du vaccin AstraZeneca.”
https://www.researchsquare.com/article/rs-632137/v1

• Une femme de 50 ans
S’est présentée aux urgences avec une histoire de trois jours de douleurs dorsales et de maux de tête sévères.
10 jours auparavant, elle avait reçu le vaccin Corona.
Diagnostic : formation de thrombus multifocaux dans la région pelvienne et embolie dans le cerveau.
https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(21)01238-1/fulltext#sec1

• Homme de 29 ans
9 jours après la vaccination par Corona, il a développé des maux de tête et des douleurs abdominales.
Jour 14 : admis d’urgence à l’hôpital en raison d’un mal de tête sévère et d’une hématémèse.
Diagnostic : thrombose complète du sinus transverse et sigmoïde gauche.
https://link.springer.com/article/10.1007/s00415-021-10599-2

• Un cas de zona après la vaccination Corona (Homme de 68 ans)
https://m.ecevr.org/DOIx.php?id=10.7774/cevr.2021.10.2.198

• Femme de 37 ans
Elle s’est présentée 12 jours après avoir reçu le vaccin Corona avec des maux de tête, une perte du champ visuel, une confusion et une faiblesse du bras.
Diagnostic : occlusion des artères carotides internes, thrombose du sinus transverse et infarctus aigu.
https://jnnp.bmj.com/content/early/2021/06/03/jnnp-2021-326984

• Hémorragie intracérébrale sept jours après la deuxième dose d’un vaccin Covid à base d’ARNm.
“Les infectiologues et les neurologues doivent rester vigilants quant aux complications de la vaccination contre le SRAS-CoV-2.”
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2589238X21000292#f0005

• Des lésions purpuriques sur les paupières se sont développées après le vaccin BNT162b2 mRNA covid19 :
” … pourraient représenter une forme très légère et localisée de microangiopathie induite par le vaccin. “
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/jdv.17340

• Dermatite de rappel des radiations (= réaction inflammatoire aiguë localisée à une zone de la peau préalablement exposée aux radiations) déclenchée par le vaccin inactivé COVID-19
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/ced.14786

• Syndrome de Steven-Johnson induit par le vaccin Covid-19 (= réaction indésirable cutanée grave)
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/ced.14784

• Réaction cutanée localisée à un vaccin ARNm COVID-19
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/jocd.14288

• Réaction érythrodermique généralisée observée 48 heures après l’administration de la première dose du vaccin Moderna.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7959672/

• Éruption maculopapulaire persistante après la première dose du vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/jdv.17248

• Purpura thrombocytopénique immunitaire (réduction des plaquettes sanguines en circulation ; maladie auto-immune) associé au vaccin ARNm COVID-19 Pfizer-BioNTech BNT16B2b2
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/jdv.17444

• Un cas de myélite transverse étendue longitudinalement après une vaccination contre le Covid-19
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8223023/

• Une femme de 75 ans a développé une éruption érythémateuse confluente sur son torse et une éruption purpurique symétrique sur les zones de guêtres de ses membres inférieurs 2 jours après la vaccination.
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/ced.14673

• Une femme de 60 ans a développé une éruption cutanée 2 semaines après avoir reçu le vaccin Covid à ARNm
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33835617/

• Complications neurologiques du COVID-19 : Syndrome de Guillain-Barré après le vaccin COVID-19 de Pfizer
IRM sagittale T1 post-contraste de la colonne lombaire montrant un rehaussement des racines nerveuses cauda equina
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7978140/

• Éruption purpurique et thrombocytopénie après le vaccin COVID-19 de mRNA-1273 (Moderna)
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7996471/

• Le phénomène de rappel des radiations induit par le vaccin COVID-19 (= réaction cutanée inflammatoire aiguë apparaissant dans des zones localisées coïncidant avec une radiothérapie précédemment irradiée)
https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0360301621002339

• Ischémie des membres et thrombose de l’artère pulmonaire après le vaccin ChAdOx1 nCoV-19 (Oxford-AstraZeneca) : un cas de thrombocytopénie immuno-thrombotique induite par le vaccin
https://www.cmaj.ca/content/193/24/E906

• Thrombocytopénie immunitaire chez un jeune de 22 ans après le vaccin Covid-19 :
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8014773/

• Pityriasis rosea après la vaccination CoronaVac COVID-19
“Alors que la campagne mondiale de vaccination contre la pandémie de COVID-19 se poursuit, nous soulignons que le pityriasis rosé peut résulter du nouveau vaccin Covid”
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/jdv.17316

• Exacerbation du lupus érythémateux cutané subaigu après vaccination avec le vaccin à ARNm BNT162b2
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/dth.15017

• Une américaine perd ses deux jambes et ses deux bras après la 2e injection du Pfizer. Son mari fait une demande de donation pour couvrir les frais médicaux :
https://www.gofundme.com/f/22h9pf-fundraiser-for-jummai-naches-medical-expenses

• selon l’OMS lien «probable» entre des problèmes cardiaques et certains vaccins, Pfizer et Moderna :
https://www.lefigaro.fr/flash-actu/covid-19-lien-probable-entre-des-problemes-cardiaques-et-certains-vaccins-selon-l-oms-20210709

• La FDA américaine va lancer un avertissement de syndrome nerveux rare connue sous le nom de syndrome de Guillain-Barré au vaccin Johnson & Johnson :
https://www.nytimes.com/2021/07/12/us/politics/fda-warning-johnson-johnson-vaccine-nerve-syndrome.html

• le chanteur Kassav en réanimation pour le covid alors qu’il il a eu les 2 injections du vaccin:
https://www.cnews.fr/france/2021-07-18/kassav-positif-au-covid-19-jacob-desvarieux-admis-en-reanimation-1107038

• Un jeune français de 19 ans fait une myocardite après la 2e dose du Pfizer :
https://www.rue89strasbourg.com/colmar-jeune-20-ans-myocardite-deuxieme-dose-pfizer-214583

• un jeune français de 18 ans, Quentin Caron, myocardite après la 1e dose du Pfizer :
https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/aude/temoignage-narbonne-mon-fils-de-18-ans-a-failli-mourir-d-une-myocardite-apres-sa-premiere-dose-de-vaccin-anti-covid-2195158.html?

• Une femme de 49 ans
1 semaine après avoir reçu le vaccin Covid (Pfizer) : fièvre, fatigue et maux de tête suivis de lésions cutanées touchant le tronc, le visage et les membres.
Diagnostic : syndrome de Stevens-Johnson/nécrolyse épidermique toxique induite par le vaccin.
https://www.cureus.com/articles/68051-toxic-epidermal-necrolysis-post-covid-19-vaccination—first-reported-case

• 63 patients (âge moyen : 15,6 ans !). 92% étaient des hommes.
Tous avaient reçu les vaccins COVID, sauf un, présenté après la 2ème dose.
4 avaient une dysrythmie
14% avaient un léger dysfonctionnement ventriculaire gauche
88% avaient une myocardite
https://pediatrics.aappublications.org/content/early/2021/08/12/peds.2021-053427.long

• Une mère a reçu la deuxième dose du vaccin Covid.
Son enfant de 5 mois allaité au sein a développé une éruption cutanée et, dans les 24 heures, il était inconsolable, refusait de manger et avait de la fièvre.
Le nourrisson a été hospitalisé et est décédé.
VAERS ID 1166062-2 : https://www.medalerts.org/vaersdb/findfield.php?IDNUMBER=1166062-1

• Un cas de réactivation du virus varicelle-zona après avoir reçu la deuxième dose du vaccin CovidVaccine de Pfizer-BioNTech :
“… il est raisonnable d’émettre l’hypothèse que le stress immunitaire induit par la vaccination a déclenché la réactivation du virus varicelle-zona…”
https://link.springer.com/article/10.1007/s00011-021-01491-w

• Cas d’herpès zoster après avoir reçu le vaccin Covid
Rapport de la Turquie
https://link.springer.com/article/10.1007%2Fs00011-021-01491-w

• Une femme de 25 ans
Essoufflement d’apparition aiguë 2 jours après avoir reçu le vaccin Moderna Covid
Le scanner a révélé une embolie pulmonaire bilatérale
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2213333X21003929?via%3Dihub

• Un homme de 33 ans
8 jours après la vaccination par COVIDV (COVAXIN) : gonflement sous les deux yeux. 25ème jour : essoufflement
Diagnostic : hyperéosinophilie avec atteinte multiorganique de la peau, du tissu sous-cutané et du myocarde (myocardite).
Cas en Inde
https://www.researchsquare.com/article/rs-806335/v1

• Un cas de zona après avoir reçu le vaccin Covid (AstraZeneca) :
La vaccination peut provoquer la réactivation de l’herpès zoster en permettant au virus varicelle-zona de sortir de sa phase de latence.
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/jdv.17576

• Un homme de 34 ans
1 jour après avoir reçu la deuxième dose de Covid Vaccine (Moderna) : fièvre, myalgies et douleurs thoraciques
Diagnostic : myocardite
https://www.cjcopen.ca/article/S2589-790X(21)00193-1/fulltext

• Un homme de 22 ans
Après avoir reçu le vaccin Covid (Moderna) : douleurs corporelles et fièvre. 3 jours plus tard : douleur thoracique aiguë substernale non irradiante.
Diagnostic : périmyocardite
https://bmccardiovascdisord.biomedcentral.com/articles/10.1186/s12872-021-02183-3

• Un homme de 69 ans
Acquiert l’hémophilie A (= maladie hémorragique dans laquelle les patients développent des auto-anticorps dirigés contre le facteur de coagulation VIII) après avoir reçu le vaccin Covid.
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/jth.15291

• Un homme d’une cinquantaine d’années
17 jours après la vaccination par COVID (AstraZeneca) : maux de tête, douleurs abdominales, vomissements, dysphasie et confusion.
Diagnostic : Thrombose veineuse cérébrale associée au VITT.
Cas au Royaume-Uni
https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(21)01608-1/fulltext

• Éruption pustulaire neutrophilique faciale chez 2 patients. Elle s’est développée dans les 24 heures suivant l’administration du vaccin Moderna Covid.
Les patients n’avaient PAS d’antécédents d’allergies connues, de rosacée ou d’infection antérieure par le SARS-CoV-2.
Rapport des États-Unis
https://jamanetwork.com/journals/jamadermatology/fullarticle/2782441

• Un homme de 33 ans
Des douleurs dorsales, une hématurie, des maux de tête et une douleur dans la jambe inférieure droite ont commencé 3 semaines après avoir reçu le vaccin AstraZeneca Covid.
thrombus de la veine rénale droite s’étendant dans la veine cave inférieure avec quelques infarctus rénaux
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8276919/

• Un homme de 63 ans
20 jours après la vaccination COVID (AstraZeneca) : paresthésie de la jambe et du pied gauche
thrombocytopénie immuno-thrombotique induite par le vaccin, thrombus dans l’artère pulmonaire et thrombus dans l’aorte infrarénale.
Une amputation de la partie avant du pied est prévue.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8248449/

• Un adolescent de 17 ans
Janvier 2021 : myocardite
Un jour après avoir reçu la deuxième dose du vaccin Pfizer-BioNTech COVID (en avril) : myocardite à nouveau
Épisode récurrent de myocardite : déclenché par la vaccination
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8216855/

• Une femme de 40 ans
6 jours après la vaccination par COVID (Janssen) : maux de tête, courbatures, fièvre et frissons.
Jour 12 : maux de tête intolérables ; service des urgences
Thrombocytopénie, d-dimères 45 570 ng/ml (!), embolie pulmonaire et thrombose du sinus veineux dural.
https://www.aafp.org/afp/2021/0601/p646.html

• Femme de 26 ans
3 jours après la vaccination par COVID (AstraZeneca) : douleurs corporelles, fatigue et céphalées bilatérales progressives.
Plus tard : hémiplégie droite & aphasie
Diagnostic : accident vasculaire cérébral ischémique aigu, embolie pulmonaire et thrombose de la veine porte.
Rapport de France
https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S1052305721003451

• Présentation de type encéphalomyélite aiguë disséminée après une vaccination corona avec un vaccin à coronavirus inactivé (Sinovac) :
Une femme de 46 ans. Un rapport de Turquie.
https://link.springer.com/article/10.1007/s13760-021-01699-x

• Réactivation d’une kératite herpès simplex après une vaccination contre le COVID-19
Un homme de 82 ans s’est présenté au service des urgences ophtalmologiques avec un œil gauche douloureux, larmoyant et rouge. Ses symptômes avaient débuté une semaine auparavant, le lendemain de sa première dose de vaccination contre le nouveau COVID-19 (AstraZeneca).
https://casereports.bmj.com/content/14/9/e245792.long

• Patiente de 79 ans, adressée au service en raison d’une éruption psoriasiforme disséminée et prurigineuse, qui avait débuté 10 jours après avoir reçu la première injection du vaccin COVID-19 Comirnaty®.
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/jdv.17561

• Un homme de 72 ans
2 semaines après avoir reçu le vaccin Covid (Covishield) : apparition d’un nouveau pityriasis rubra pilaris (PRP ; une dermatose papulosquameuse chronique rare et acquise)
“Le PRP est un nouvel ajout aux événements indésirables consécutifs au vaccin…”
https://content.iospress.com/articles/international-journal-of-risk-and-safety-in-medicine/jrs210048

• Un homme de 62 ans
Après avoir reçu le vaccin Moderna Covid :
une éruption vésiculaire sur sa poitrine antérieure, le haut de son torse, ses pieds et ses mains.
“Il y a une forte probabilité que l’éruption cutanée soit induite par le vaccin Moderna COVID-19 …”
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S240546902100145X?via%3Dihub

• Une femme de 52 ans (Diabète de type 2 et obésité morbide)
Quelques jours après la vaccination (vaccin Covid, Pfizer) : éruption érythémateuse généralisée sur le bras
1 semaine plus tard : fatigue & détérioration marquée de l’éruption (extension aux jambes)
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34416058/

• Un homme de 43 ans
15 jours après la deuxième administration du vaccin Pfizer-BioNTech Covid : éruption purpurique sur les deux membres inférieurs.
https://www.mdpi.com/2076-393X/9/7/760/htm

• Une femme d’âge moyen
5 jours après la 2e dose du vaccin Pfizer Covid : grosses bulles de couleur rouge dans la région rétromolaire, taches jaune blanchâtre sur toute la langue et les lèvres, multiples grands ulcères sur la langue et le palais.
Diagnostic : Syndrome de Stevens-Johnson
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2212440321005058

• Un homme de 77 ans
1 jour après l’administration du vaccin Covid. (Moderna) : fièvre
Puis : éruption cutanée généralisée, maux de tête, vertiges, vision double et plus tard encéphalopathie sévère.
Diagnostic : méningo-encéphalite aseptique aiguë avec syndrome de Sweet.
https://casereports.bmj.com/content/14/7/e243173.long

Archive :

• Un américain de 60 ans, après la 2e dose du Pfizer, les symptômes sont apparus 2h1/2 après :
https://childrenshealthdefense.org/defender/healthcare-worker-dies-4-days-after-second-pfizer-shot/?utm_source=salsa&eType=EmailBlastContent&eId=88702226-40f0-46ed-9837-7516aff85cc2
https://www.foxla.com/news/oc-health-care-worker-dies-after-receiving-2nd-shot-official-cause-of-death-pending

• 13 allemands au Lac de constance, après la vaccination :
https://translate.google.com/translate?sl=de&tl=fr&u=https://de.rt.com/inland/112315-bodensee-dreizehn-pflegeheimbewohner-sterben-nach/
article original : https://de.rt.com/inland/112315-bodensee-dreizehn-pflegeheimbewohner-sterben-nach/

• 2 danois décédés après le Pfizer :
https://translate.google.com/translate?sl=da&tl=fr&u=https://ekstrabladet.dk/nyheder/samfund/to-er-doede-efter-vaccine-sammenhaeng-er-mindre-sandsynlig/8422212

• Un suédois de 84 ans fait une crise cardiaque un jour après le Pfizer :
https://www.breitbart.com/europe/2021/01/01/death-of-elderly-swede-after-coronavirus-vaccination-referred-for-possible-investigation/

• Hank Aaron, 86 ans, joueur de baseball américain, mort 2 semaines après son injection, il encourageait les afro-américains à se faire vacciner comme lui : https://www.newsweek.com/health-experts-hope-hank-aarons-death-doesnt-deter-people-covid-vaccine-1563914
Son compte tweeter : https://twitter.com/HenryLouisAaron/status/1346598799993667588

• Mort d’un homme de Californie du Nord plusieurs heures après que le vaccin COVID-19 ait été administré.
https://www.msn.com/en-us/health/medical/death-of-northern-california-man-after-covid-19-vaccine-under-investigation/ar-BB1d4q9i

• 9 français en Ehpad (Pfizer) et 135 cas d’effets indésirables graves:
https://www.20minutes.fr/sante/2959279-20210122-vaccination-neuf-deces-personnes-agees-vaccinees-france-lien-vaccin

• 10 morts en Allemagne (et 51 effets graves) :
https://www.wochenblick.at/deutschland-zehn-menschen-sterben-nach-covid-impfung/ Traduction : https://translate.google.com/translate?sl=auto&tl=fr&u=https://www.wochenblick.at/deutschland-zehn-menschen-sterben-nach-covid-impfung/

• Un chirurgien de 64 ans italien décède après l’injection :
https://translate.google.com/translate?sl=auto&tl=fr&u=https://www.informazione.it/a/B3EDB8C1-55A7-43E3-B409-392E87D44BF8/Mantova-medico-muore-dopo-vaccino-anti-covid-soffriva-di-patologie-croniche-disposta-autopsia
Article original : https://www.informazione.it/a/B3EDB8C1-55A7-43E3-B409-392E87D44BF8/Mantova-medico-muore-dopo-vaccino-anti-covid-soffriva-di-patologie-croniche-disposta-autopsia

• Un belge de 82 ans, 5 jours après le vaccin:
https://www.dhnet.be/actu/belgique/coronavirus-un-examen-requis-apres-le-deces-d-un-octogenaire-vaccine-il-y-a-5-jours-600078a87b50a652f7cb8c7f

• Un français en Ehpad 2h après l’injection :
https://www.ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Point-de-situation-sur-la-surveillance-des-vaccins-contre-la-COVID-19

• L’Agence norvégienne des médicaments associe 33 décès aux effets secondaires du vaccin.
https://www.todayonline.com/world/covid-19-no-links-between-pfizer-vaccine-and-deaths-elderly-norwegians-patients-already

• Un allemand de 89 ans 1h après son injection :
https://translate.google.com/translate?sl=de&tl=fr&u=https://www.weser-kurier.de/region/regionale-rundschau_artikel,-89jaehrige-verstirbt-rund-eine-stunde-nach-coronaimpfung-_arid,1953707.html
Article original : https://www.weser-kurier.de/region/regionale-rundschau_artikel,-89jaehrige-verstirbt-rund-eine-stunde-nach-coronaimpfung-_arid,1953707.html

• Une femme de 41 ans au Portugal qui travaillait en service d’oncologie:
https://www.theportugalnews.com/fr/nouvelles/2021-01-05/une-femme-au-portugal-meurt-apres-avoir-recu-le-vaccin-pfizer/57516?fbclid=IwAR1S9Yf6trOvkg3g2aGTAKF8XmxMh_MkZ14PnRCJFLehuCbMtBmfUVNnuyA

• Une italienne de 89 ans : https://translate.google.com/translate?sl=auto&tl=fr&u=https://www.corriere.it/cronache/21_gennaio_06/genova-anziana-rsa-muore-emorragia-cerebrale-vaccino-covid-regione-momento-nessun-nesso-b31d6f44-5011-11eb-9028-76598b615ecf.shtml Article original : https://www.corriere.it/cronache/21_gennaio_06/genova-anziana-rsa-muore-emorragia-cerebrale-vaccino-covid-regione-momento-nessun-nesso-b31d6f44-5011-11eb-9028-76598b615ecf.shtml

• Un infirmier roumain :
https://translate.google.com/translate?sl=auto&tl=fr&u=https://www.antena3.ro/actualitate/asistent-mort-dupa-vaccin-coronavirus-constanta-590571.html
article original : https://www.antena3.ro/actualitate/asistent-mort-dupa-vaccin-coronavirus-constanta-590571.html

• 2 islandais (dont un 3e dans l’article que je ne compte pas car il était déjà en soin critique avant la vaccination) :
https://translate.google.com/translate?sl=no&tl=fr&u=https%3A%2F%2Flegemiddelverket.no%2Fnyheter%2Fdodsfall-hos-sykehjemsbeboere-etter-koronavaksineringarticle original : https://www.icelandreview.com/society/no-evidence-of-link-between-nursing-home-deaths-and-vaccination/

• 3 décès dus à la vaccination en 4 jours, que se passe-t-il dans les États du Telugu (Inde)
https://tolivelugu.com/three-corona-vaccination-deaths-in-four-days-tensions-in-telugu-states/

• 1 personnel hospitalier Indien (vaccin Covishield) :
https://greatgameindia.com/indian-dies-vaccine-covishield/

• 14 belges :
https://www.rtl.be/info/coronavirus-en-belgique-14-personnes-sont-decedees-apres-vaccination-la-causalite-pas-etablie-1275604.aspx

• Un californien meurt quelques heures après l’injection le 21/01/2021 :
https://www.foxnews.com/us/california-resident-dies-several-hours-after-receiving-covid-19-vaccine

• Un médecin italien de 45 ans :
https://translate.google.com/translate?sl=auto&tl=en&u=https://www.affaritaliani.it/cronache/aversa-morto-medico-di-45-anni-per-arresto-cardiaco-aveva-fatto-il-vaccino-718505.html
Article original : https://www.affaritaliani.it/cronache/aversa-morto-medico-di-45-anni-per-arresto-cardiaco-aveva-fatto-il-vaccino-718505.html

• Une infirmière américaine de 39 ans :
https://www.lifesitenews.com/news/39-year-old-nurse-aide-dies-within-48-hours-of-receiving-mandated-covid-19-shot

• 17 polonais :
https://translate.google.com/translate?sl=auto&tl=fr&u=https://stopnop.com.pl/smierc-covid/
Article original : https://stopnop.com.pl/smierc-covid/

• 7 morts dans un Ehpad en Espagne après la vaccination alors qu’ils n’avaient pas eu de morts du covid :
https://healthimpactnews.com/2021/7-dead-and-100-of-residents-infected-in-spanish-nursing-home-after-being-injected-with-experimental-pfizer-mrna-covid-shots/

• une française de 110 ans :
https://www.lejsl.com/societe/2021/02/03/a-110-ans-la-doyenne-de-la-saone-et-loire-nous-a-quittes

• un breton de 108 ans :
https://www.ouest-france.fr/bretagne/camille-lehoux-le-doyen-des-bretons-est-decede-a-108-ans-7141447

• un infirmier italien de 42 ans (après 2e dose du Pfizer) et une pharmacienne italienne de 49 ans :
https://translate.google.com/translate?sl=auto&tl=fr&u=https://www.secondopianonews.it/news/cronaca/2021/01/27/un-altro-infermiere-muore-nel-sonno-infarto-aveva-fatto-la-seconda-dose-di-vaccino.html
Article original : https://www.secondopianonews.it/news/cronaca/2021/01/27/un-altro-infermiere-muore-nel-sonno-infarto-aveva-fatto-la-seconda-dose-di-vaccino.html

• 21 morts italiens dans une maison de retraite à Côme après la vaccination. 85 résidents sur 93 et 54 soignants testés positifs après la première injection :
https://www.secondopianonews.it/news/cronaca/2021/01/25/strage-di-anziani-in-rsa-a-como-21-morti-erano-stati-vaccinati-positivi-85-ospiti-e-54-sanitari.html

• US, une femme de 58 ans en Virginie :
https://www.msn.com/en-us/news/us/virginia-woman-dies-shortly-after-receiving-coronavirus-vaccine/ar-BB1dqFKP

• Article du NY Times sur une maladie rare du sang après le vaccin :
https://www.nytimes.com/2021/02/08/health/immune-thrombocytopenia-covid-vaccine-blood.html

• Un New-yorkais de 70 ans, 25 min après la vaccination:
https://www.fox5atlanta.com/news/ny-man-dies-shortly-after-vaccination-allergic-reaction-not-suspected

• un docteur américain de 36 ans (après la 2e dose du Pfizer) :
https://childrenshealthdefense.org/defender/doctor-dies-second-dose-covid-vaccine/
https://www.midilibre.fr/2021/02/19/covid-19-un-medecin-vaccine-meurt-a-36-ans-probablement-dun-syndrome-tres-rare-du-virus-9382584.php

• Rupture d’anévrisme, coma, et mort d’une jeune maman américaine de 28 ans (après la 2e dose du Pfizer) :
Son amie Jacqueline F Gifford en parle en commentaire de ce post : https://www.facebook.com/MyEyewitnessNews/posts/4059257297425862
GoFundMe pour ses funerailles avec plus de details : https://www.gofundme.com/f/help-sara-stickles-with-her-medical-bills?utm_campaign=p_cp+share-sheet&utm_medium=copy_link_all&utm_source=customer et article

• 6 résidents d’une maison de retraite ont des effets secondaires et 8 morts dans le Colorado (US) :
https://www.dailycamera.com/2021/02/12/cdphe-at-least-6-boulder-county-residents-have-experienced-adverse-reaction-to-covid-19-vaccine/

• Une américaine de 78 ans, à Los Angeles, juste après l’injection du Pfizer :
https://www.nbcnews.com/news/us-news/78-year-old-woman-dies-california-vaccination-site-after-being-n1257885?utm

• 4 israéliens dont deux de 75 et 88 ans :
https://www.jpost.com/israel-news/88-year-old-dies-hours-after-covid-vaccination-in-second-such-incident-653721 https://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/293865
https://www.rt.com/news/511332-israel-vaccination-coronavirus-pfizer/

• Une israélienne de 75 ans morte 2h après la 2e injection :
https://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/294861

• UK : 107 morts, 50.000 effets indésirables dont 67 paralysies de Bell, 5 aveugles :
https://www.afinalwarning.com/497702.html

• Trop d’effets indésirables de l’AstraZeneca chez les soignants en France, plusieurs articles :
https://www.lavoixdunord.fr/935189/article/2021-02-12/trop-d-effets-secondaires-trop-de-soignants-en-arret-maladie-plusieurs-hopitaux
Dordogne :
https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/dordogne/trop-d-effets-indesirables-les-hospitaliers-de-dordogne-ne-veulent-pas-se-faire-vacciner-par-astra-zeneca-1958278.html?utm_medium=Social&utm_source=Facebook#Echobox=1613467733
Brest et Saint-Lô :
https://www.charentelibre.fr/2021/02/12/vaccin-astrazeneca-des-effets-secondaires-forts-a-surveiller,3707925.php
Rouen :
https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/covid-19-effets-secondaires-importants-du-vaccin-astrazeneca-sur-des-soignants-a-rouen_4294523.html

• Mort d’une présentatrice TV de Detroit, Karen Hudson-Samuels, 68 ans, :
https://nypost.com/2021/02/18/former-news-anchor-dead-one-day-after-receiving-covid-19-vaccine/

• Symptômes du cancer du sein après vaccination :
https://www.afinalwarning.com/499629.html

• Taux de mortalité du vaccin 40 fois supérieur aux morts du covid en Israël :
https://www.lifesitenews.com/news/experimental-vaccine-death-rate-for-israels-elderly-40-times-higher-than-covid-19-deaths-researchers

• Business plan de Pfizer copié sur le vaccin de la grippe en mieux :
https://childrenshealthdefense.org/defender/pfizer-ceo-annual-vaccine-covid/

• Un ministre autrichien demande l’arrêt de la vaccination covid (Astrazeneca), car une infirmière (49 ans) est décédée et une autre (35 ans) en réanimation peu après la première injection :
https://www.wochenblick.at/nach-impfung-in-zwettl-zweite-krankenschwester-rang-mit-dem-tod/

• Six pays européens suspendent l’utilisation d’un lot de vaccins AstraZeneca
https://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/six-pays-europ%C3%A9ens-suspendent-lutilisation-dun-lot-de-vaccins-astrazeneca/ar-BB1ethgq

• La Norvège annonce à son tour la suspension du vaccin AstraZeneca
https://www.tvlibertes.com/actus/la-norvege-annonce-a-son-tour-la-suspension-du-vaccin-astrazeneca

• Covid-19 : le Danemark, l’Islande et la Norvège suspendent le vaccin AstraZeneca par précaution
https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/covid-19-le-danemark-l-islande-et-la-norvege-suspendent-le-vaccin-astrazeneca-par-precaution_4328883.html

• mort d’un militaire italien de 43 ans après l’injection de l’AstraZeneca:
https://www.lastampa.it/cronaca/2021/03/10/news/muore-dopo-il-vaccino-anti-covid-la-procura-apre-un-inchiesta-per-ora-nessuna-correlazione-1.40008191?ref=fbpp

• mort d’une américaine de 39 ans en bonne santé, après la 2e dose du Moderna :
https://foxsanantonio.com/features/coronavirus/utah-woman-39-dies-4-days-after-2nd-does-of-covid-19-vaccine-autopsy-ordered

• 259 morts du vaccin en une semaine sur VAERS (USA) :
https://childrenshealthdefense.org/defender/vaers-reports-death-up/?utm_source=salsa&eType=EmailBlastContent&eId=1f3a7dc2-ae8f-4671-ab4f-2429e7aaf02e

• Pays-Bas : mort de la grand-mère de Sophie Custers après la 2e injection de Pfizer (aucun problème de santé) :
https://www.facebook.com/sophie.custers/posts/10159105975452365

• mort d’un français à Arles (AstraZeneca), autopsie demandée :
https://www.laprovence.com/actu/en-direct/6295164/breve-arles.html

• 2 soignants suédois morts d’hémorragie cérébrale après l’injection de l’AstraZeneca :
https://www.coronaheadsup.com/coronavirus/2nd-health-worker-dies-in-norway-after-receiving-the-astrazeneca-coronavirus-vaccine/

• un italien de 57 ans le lendemain de l’AstraZeneca, une plainte déposée pour crime :
https://www.afinalwarning.com/504605.html

• italienne, morte à 37 ans d’une thrombose avec hémorragie cérébrale après l’injection du produit AstraZeneca :
https://www.ilmeridianonews.it/2021/03/zelia-morte-cerebrale-a-37-anni-era-stata-vaccinata-con-astrazeneca/

• Vacciné avec l’AstraZeneca, un étudiant meurt d’une thrombose à Nantes
https://fr.sputniknews.com/france/202103231045387504-vaccine-avec-lastrazeneca-un-etudiant-meurt-dune-thrombose-a-nantes/

• 7 décès, 17 effets secondaires graves et 2776 effets indésirables en Corée du Sud. Le gouvernement sud-coréen enquête sur ces 7 décès survenus après la vaccination Covid-19 avec le vaccin d’Astrazeneca : https://www.rt.com/news/517423-korea-vaccine-deaths-rise

• 9 morts en cours d’enquête en Polynésie française, après la vaccination :
https://www.tntv.pf/tntvnews/polynesie/societe/covid-19-des-deces-apres-vaccination-en-polynesie/

• mort d’un étudiant en médecine de 24 ans, d’une thrombose après l’AstraZeneca:
https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/astrazeneca-enquete-ouverte-apres-le-deces-d-un-etudiant-en-medecine-a-nantes-0a3ad804-8b34-11eb-be07-a782e4049e5a

• décès de Zelia Guzzo, enseignante de 37 ans suite à une hémorragie cérébrale après avoir reçu le vaccin Astrazeneca : https://www.ilmeridianonews.it/2021/03/zelia-morte-cerebrale-a-37-anni-era-stata-vaccinata-con-astrazeneca/

• La peau d’un homme du comté de Goochland se décolle après une réaction indésirable extrême au vaccin COVID-19 (Johnson & Johnson)
https://greatgameindia.com/skin-peels-off-covid-19-vaccine/

• UK, une mère de famille de 35 ans, meurt d’une inflammation au cerveau un mois après la vaccination, elle avait développé des troubles de l’élocution :
https://www.mirror.co.uk/news/uk-news/family-heartbroken-healthy-young-mum-23915665
• Un écossais de 20 ans meurt  d’une crise d’épilepsie après l’injection du Pfizer :
https://www.dailymail.co.uk/news/article-9469529/Mother-demands-answers-son-20-died-12-hours-receiving-Pfizer-jab.html
• Homme de 42 ans meurt de thrombose à St-Brieuc (astraZeneca):
https://www.vosgesmatin.fr/sante/2021/04/09/astrazeneca-un-homme-de-42-ans-meurt-apres-une-injection

• homme de 47 ans meurt d’un AVC après l’AstraZeneca (sans problème de santé auparavant) :
https://www.leprogres.fr/sante/2021/04/17/vaccine-avec-astrazeneca-il-meurt-d-un-avc-une-enquete-ouverte

• 2 guyanais morts, de 53 et 68 ans, alors qu’ils avaient reçu 2 doses du Pfizer :
https://actu.orange.fr/france/guyane-deux-hommes-vaccines-decedent-d-une-forme-grave-du-covid-19-magic-CNT000001AsOgL.html

• italienne de 80 ans meurt après l’injection de l’AstraZeneca, une autopsie demandée :
https://www.italy24news.com/local/29182.html

• mort de l’acteur Yves Rénier, après les 2 injections (malaise cardiaque) :
https://reseauinternational.net/yves-renier-avant-sa-mort-jai-eu-mes-deux-piqures-de-vaccin-anti-covid/

• 3 Canadiens décédés de caillots sanguins après l’AstraZeneca :- une canadienne de 60 ans et une de 52 ans :
https://edmonton.ctvnews.ca/mobile/she-deserved-more-alberta-reports-first-death-linked-to-astrazeneca-1.5414639
• une québécoise de 54 ans :
https://www.cbc.ca/news/canada/montreal/az-vaccine-death-quebec-1.6003957

• 21 morts à l’Île-du-Prince-Édouard (Canada), parmi les 645 personnes ayant subi des effets secondaires du vaccin à ARNm. (Sur 166, les symptômes ont persisté jusqu’au moment de la notification, tandis que l’état de 118 autres personnes était incertain au moment de la notification) :
https://translate.google.com/translate?sl=de&tl=fr&u=https://corona-blog.net/2021/01/21/3-sicherheitsbericht-des-pei-21-tote-mit-mrna-impfung-und-2-629-unerwuenschte-reaktionen/
Article original : https://corona-blog.net/2021/01/21/3-sicherheitsbericht-des-pei-21-tote-mit-mrna-impfung-und-2-629-unerwuenschte-reaktionen/

Essais sur enfants : une fillette de 2 ans meurt 5 jours après la 2e dose du Pfizer et un garçon d’un an meurt 2 jours après le Moderna :
https://healthimpactnews.com/2021/cdc-reports-2-more-infant-deaths-following-experimental-covid-injections-during-clinical-trials/

• l’actrice et modèle Ashley Taylor Gerren, 30 ans meurt après l’injection :
https://sandrarose.com/2021/04/baldwin-hills-star-ashley-taylor-gerren-dies-after-getting-covid-vaccine/

• un étudiant américain de 21 ans meurt après l’injection du Johnson et Johnson :
https://healthimpactnews.com/2021/21-year-old-university-of-cincinnati-student-dead-24-hours-after-johnson-johnson-covid-injection/

• Midwin Charles, 47 ans, avocate américaine et commentatrice de télévision, meurt après la vaccination :
1e injection le 1er mars : https://twitter.com/MidwinCharles/status/1366407547243155460
 https://www.newsweek.com/tributes-paid-cnn-msnbc-legal-analyst-midwin-charles-who-dead-47-1581523

• un anglais de 27 ans, en bonne santé, meurt de caillots sanguins après l’injection de l’AstraZeneca :
https://www.ipswichstar.co.uk/news/obituaries/tribute-to-jack-last-who-died-aged-27-7917788

• une américaine de 18 ans dans un état critique après 3 opérations cérébrales suite à des caillots de sang (Johnson) :
https://www.reviewjournal.com/local/local-las-vegas/clark-county-teen-has-3-brain-surgeries-after-jj-vaccine-shot-2333249/

• une américaine de 68 ans meurt d’anaphylaxie quelques heures après l’injection du Johnson :
https://www.beckerdyer.com/memorials/jeanie-evans/4568489/obituary.php
https://www.ksnt.com/health/coronavirus/after-obituary-says-kansas-woman-died-from-moderna-vaccine-reaction-health-officials-respond/

• une américaine de 63 ans meurt 2 jours après l’injection du Johnson :
https://www.wral.com/coronavirus/woman-raises-questions-after-mom-s-death-certificate-references-vaccine-experts-warn-about-drawing-conclusions/19594346/

• un américain de 42 ans, meurt 2 semaines après l’injection :
https://nypost.com/2021/04/26/cybersecurity-expert-dan-kaminsky-dead-at-42/

• une américaine de 61 ans décédée de saignements massifs au cerveau après le Johnson :
Site non accessible en Europe : https://www.wbtw.com/news/north-carolina-woman-says-mom-died-from-massive-brain-aneurysm-2-days-after-getting-johnson-johnson-vaccine/
https://healthimpactnews.com/2021/brain-injuries-and-death-continue-to-follow-jj-covid-injections/

• une pasteur américaine de 44 ans meurt après le Moderna, elle était fière d’être vaccinée :
Sa page FB : https://www.facebook.com/DrKimCredit/posts/1352040588483664
https://healthimpactnews.com/2021/44-year-old-pastor-dead-after-moderna-covid-shot-wanted-other-pastors-and-african-americans-to-follow-her-example-and-take-the-shot/

• une infirmière anglaise de 35 ans, en bonne santé, meurt après les 2 injections du Pfizer :
https://www.manchestereveningnews.co.uk/news/greater-manchester-news/fit-healthy-everything-live-for-20376989

• un américain de 15 ans meurt après le Pfizer :
https://francemediasnumerique.com/2021/05/03/un-garcon-de-15-ans-meurt-dune-crise-cardiaque-deux-jours-apres-avoir-pris-un-vaccin-pfizer-alors-quil-navait-aucun-antecedent-de-reaction-allergique/amp/?__twitter_impression=true&s=09

• un italien de 57 ans meurt quelques heures après le 1e injection de l’AstraZeneca, une enquête est en cours :
https://nypost.com/2021/03/16/italian-teacher-dies-hours-after-getting-astrazeneca-vaccine/

• le rappeur DMX, 50 ans, meut d’une crise cardiaque une semaine après l’injection :
https://www.ibtimes.sg/dmx-got-heart-attack-after-taking-covid-19-vaccine-rappers-family-clarifies-56705

• le fashion designer Alber Elbaz meurt à 59 ans du civid alors qu’il est vacciné (2 doses du Pfizer) :
https://healthimpactnews.com/2021/59-year-old-israeli-fashion-icon-alber-elbaz-dead-after-being-fully-vaccinated-for-covid-19/

• France : Deux nouveaux cas de thromboses atypiques, dont un décès, associés au vaccin AstraZeneca :
https://fr.sputniknews.com/france/202105071045567788-astrazeneca-deux-nouveaux-cas-de-thromboses-dont-un-deces-en-france/

• une américaine de 16 ans meurt soudainement après le Pfizer :
https://circleofmamas.com/health-news/16-year-old-kamrynn-thomas-dies-suddenly-shortly-after-pfizer-vaccination/

• une américaine de 35 ans meurt après la dose de Johnson :
https://www.fox17online.com/news/local-news/ionia/ionia-co-womans-death-after-getting-j-j-vaccine-reported-to-the-cdc

• un chirurgien américain de 48 ans meurt après la 2e dose du Moderna, il se moquait des personnes sceptiques du vaccin :
Sur sa page FB, 2e dose le 03/02/21 : https://www.facebook.com/photo?fbid=5744903442202614&set=a.548344171858593
Il est mort le 27/04/21 : https://web.archive.org/web/20210505145142/https://www.legacy.com/obituaries/toledoblade/obituary.aspx?pid=198520306
Article : https://healthimpactnews.com/2021/48-year-old-surgeon-dead-after-mocking-anti-vaxxers-and-writing-his-own-obituary-after-moderna-covid-injections/

• une américaine de 25 ans, vaccinée le 11 mars, décède six jours après l’injection du Johnson. Elle témoigne de souffrances et douleurs sur sa page FB :
https://www.facebook.com/desiree.penrod.7/posts/4025543597476281
https://www.tributearchive.com/obituaries/20362980/Desiree-R-Penrod/wall

• le champion de boxe Marvin Hagler meurt à 66 ans, après la vaccination :
https://www.dailymail.co.uk/sport/boxing/article-9359529/Undisputed-middleweight-champion-Marvelous-Marvin-Hagler-passes-away-unexpectedly-aged-66.html

• Griselda Flore, une américaine en bonne santé meurt après la 2e dose du Moderna :
https://abc7.com/moderna-vaccine-covid-side-effects-orange-county-coroner-death-investigation/10562182/

• une américaine de 39 ans, mère de famille, meurt 4 jours après le Moderna :
https://kutv.com/news/local/utah-woman-39-dies-4-days-after-2nd-does-of-covid-19-vaccine-autopsy-ordered

• 22 hollandais meurent une semaine après la 1e injection dans une maison de retraite :
https://www.rtvutrecht.nl/nieuws/2139404/de-eerste-coronaprik-was-gezet-en-toen-kwam-toch-nog-de-uitbraak-we-zijn-er-erg-ontdaan-over.html

• 9 irlandais morts dans une résidence après la 1e injection :
https://www.irishtimes.com/news/health/covid-19-nine-die-in-trim-nursing-home-despite-having-had-first-vaccination-1.4508545

• 2 soeurs décédées et 28 contaminées après l’injection dans un monastère américain :
https://local12.com/news/local/two-sisters-at-villa-hills-monastery-die-from-covid-19-after-28-test-positive-cincinnati

• une italienne de 55 ans meurt de caillots sanguins au cerveau après la 1e injection de l’AstaZeneca, sa santé s’est dégradée dès l’injection, avec des maux de tête jusqu’à ce qu’elle soit mise sous coma artificiel :
https://www.lastampa.it/cronaca/2021/03/31/news/messina-e-morta-la-docente-ricoverata-dopo-la-vaccinazione-con-astrazeneca-1.40094875
https://palermo.gds.it/articoli/cronaca/2021/03/28/morta-linsegnante-di-palermo-ricoverata-a-policlinico-7-giorni-prima-aveva-fatto-il-vaccino-astrazeneca-1fcfce68-b59d-4712-bec4-900014c36c84/

• une italienne de 46 ans meurt de thrombose une semaine après la 1e injection l’AstraZeneca :
https://palermo.gds.it/articoli/cronaca/2021/03/28/morta-linsegnante-di-palermo-ricoverata-a-policlinico-7-giorni-prima-aveva-fatto-il-vaccino-astrazeneca-1fcfce68-b59d-4712-bec4-900014c36c84/

• une italienne de 37 ans meurt d’une hémorragie cérébrale trois semaines après la 1e injection de l’AstraZeneca, une enquête est ouverte :
https://www.quotidianodigela.it/zelia-non-ce-lha-fatta-dopo-12-giorni-e-morta-la-prof/

• une italienne de 31 ans meurt d’un AVC 2 semaines après la 1e injection de l’AstraZeneca :
https://www.ilgolfo24.it/sgomento-a-ischia-muore-docente-di-31-anni-al-cardarelli/

• le 1er belge à se faire vacciner en décembre, meurt en mai à 96 ans :
https://www.lavoixdunord.fr/1000843/article/2021-05-09/covid-19-le-premier-belge-vaccine-est-decede?utm_medium=Social&utm_campaign=echobox_lavdn&utm_source=Facebook#Echobox=1620572562

•  USA : Bernice Gibb, la nièce du chanteur des Bee Gees Barry Gibb, meurt 4 jours après la 2e dose du Pfizer d’une crise cardiaque à 56 ans :
https://www.dailymail.co.uk/news/article-9505055/Niece-Bee-Gees-singer-Barry-Gibb-dead-dog-side.html

• une américaine de 63 ans, meurt d’une crise cardiaque 2 jours après le Johnson et Johnson :
https://www.wral.com/coronavirus/woman-raises-questions-after-mom-s-death-certificate-references-vaccine-experts-warn-about-drawing-conclusions/19594346/

• Grèce : une femme de 65 ans meurt 30 minutes après l’injection du Pfizer :
https://thecovidblog.com/2021/03/31/greece-65-year-old-woman-dead-30-minutes-after-astrazeneca-shot/

• une allemande de 32 ans meurt de caillots sanguins au cerveau après l’injection de l’AstraZeneca, l’enquête confirme le lien avec l’injection :
https://www.focus.de/gesundheit/coronavirus/mutter-klagt-an-32-jaehrige-nach-astrazeneca-impfung-gestorben-viele-wollten-davon-nichts-wissen_id_13243167.html
https://www.welt.de/politik/deutschland/plus229668113/32-Jahre-alt-geimpft-gestorben-ist-AstraZeneca-schuld.html

• un vétéran américain de 65 ans meurt après l’injection du Moderna. On lui a diagnostiqué une pneumonie bilatérale, une insuffisance rénale aiguë, des caillots de sang dans les jambes et les bras et une hémorragie cérébrale. Tout cela a été soudainement apparu lorsqu’il a reçu le Moderna le 24/02/2021. Une levée de fond pour payer ses dépenses médicales et son enterrement :
https://au.gofundme.com/f/bernie-white-road-to-recovery?qid=ed771ed2e38054cfc82b8b474e29549a&utm_campaign=p_cp_url&utm_medium=os&utm_source=customer

• le premier anglais à être vacciné par le Pfizer, meurt à 81 ans d’un AVC :
https://www.bbc.com/news/uk-england-coventry-warwickshire-57234741

• un caporal espagnol de 35 ans, décède après l’injection de l’AstraZeneca, d’une thrombose du sinus cérébral avec thrombocytopénie et hémorragie cérébrale :
https://www.aubedigitale.com/un-caporal-espagnol-hospitalise-apres-avoir-recu-le-vaccin-dastrazeneca-est-decede/

• un américain de 45 ans décède de caillots sanguins 2 jours après l’injection, une collecte de fonds est levée pour son enterrement :
https://www.gofundme.com/f/death-due-to-blood-cloth-potentially-covid-vaccine?utm_campaign=p_cp_url&utm_medium=os&utm_source=customer

• une Canadienne de 52 ans développe des caillots sanguins dans le cerveau, décédée 12 jours après l’injection d’AstraZeneca. Diagnostic de thrombocytopénie thrombotique immunitaire (VITT) induite par le vaccin :
https://globalnews.ca/news/7835081/alberta-woman-death-astrazeneca-covid-vaccine/

• mort d’une femme de 62 ans à Toulouse, après l’injection de l’AstraZeneca. Les légistes évoquent plusieurs thromboses qui ont pu entraîner le décès de cette femme : https://www.ladepeche.fr/2021/05/28/info-la-depeche-toulouse-un-nouveau-deces-lie-au-vaccin-astrazeneca-une-enquete-ouverte-apres-la-mort-dune-femme-9571317.php

• sept prêtes, dans une communauté en Vendée, vaccinés, décèdent du covid peu de temps après leur vaccination :
https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/coronavirus-sept-pretres-de-la-meme-communaute-sont-morts-en-vendee-7900040538/amp?__twitter_impression=true

• la présentatrice télé de BBD, Lisa Shaw, décède à 44 ans de caillots sanguins cérébraux, quelques jours après l’injection de l’AstraZeneca :
https://www.mirror.co.uk/3am/celebrity-news/breaking-lisa-shaw-dead-bbc-24200435

• un chanteur italien de 28 ans décède d’une hémorragie cérébrale, il avait fait une première injection et il se moquait des effets du vaccin dans un vidéo :
https://www.secondopianonews.it/news/cultura/spettacoli/2021/06/07/e-morto-il-giovane-artista-michele-merlo.html
La vidéo (en italien) : https://rumble.com/embed/vfikyd/?pub=loy09

• L’Italie suspend le vaccin AstraZeneca (11 juin 2021) pour les moins de 60 ans après la mort de Camilla Canepa âgée de 18 ans :
https://www.lastampa.it/cronaca/2021/06/08/news/liguria-oltre-600-disdette-dei-giovani-per-il-vaccino-astrazeneca-dopo-il-caso-della-18enne-in-gravi-condizioni-1.40365993
Articles sur Camilla Canepa, 18 ans, décédée d’une thrombose du sinus caverneux :
https://www.italy24news.com/News/79914.htmlhttps://www.italiasera.it/astrazeneca-e-morta-camilla-la-18enne-ricoverata-per-una-trombosi-domenica-scorsa-dopo-il-vaccino/

• un toulousain de 66 ans décède peut heures après la 2e injection de l’AstraZeneca :
https://www.laprovence.com/actu/en-direct/6382131/coronavirus-un-homme-est-decede-huit-heures-apres-la-deuxieme-injection.html

• une anglaise de 43 ans, décède d’une crise cardiaque et de multiples caillots sanguins après l’AstraZeneca :
https://www.thesun.co.uk/news/15150174/mum-dies-suffering-blood-clots-covid-vaccine/

• une américaine de 19 ans, meurt de myocardite après la 2e dose du Moderna :
https://www.thecollegefix.com/northwestern-student-appears-to-have-died-from-heart-inflammation-linked-to-covid-vaccine/

• Lawanda Manning, femme du sénateur américain, décède après la 2e dose du vaccin :
Les époux ont montré publiquement qu’ils étaient vaccinés sur instagram: https://www.instagram.com/p/CNvE7dyHpCS/
Les médias qui en parlent ne mentionnent pas le fait qu’elle était vaccinée :
https://www.msn.com/en-us/news/us/lawanda-manning-wife-and-aide-to-state-sen-james-manning-dies/ar-AAKXbVw

• le journaliste sportif anglais de la BBC, Dom Busby, 53 ans, est décédé après la 1e injection de l’Astrazeneca :
https://www.thesun.co.uk/news/15228851/dom-busby-dies-dead-bbc-radio-host-stephen-fry/
L’article ne mentionne pas le fait qu’il avait été vacciné, comme il le montre dans son post sur son profil Twitter :
https://twitter.com/Dom_bbc/status/1371135017351536644/photo/1
Son ami Stuart Clarkson précise qu’il est décédé d’une tumeur au cerveau :
https://twitter.com/arkmedic/status/1403632505685569544

• une australienne de 48 ans meurt de caillots sanguins six jours après l’AstraZeneca :
https://www.abc.net.au/news/2021-04-17/autopsy-may-reveal-more-about-clotting-death-astrazeneca/100076254
https://www.dailymail.co.uk/news/australia-top-news/article-9481209/Heartbroken-family-woman-died-days-receiving-AstraZeneca-vaccine-mourn-death.html

• un australien de 55 ans meurt de caillots sanguins six jours après l’AstraZeneca :
https://www.northerndailyleader.com.au/story/7229465/family-devastated-after-shock-death-of-55-year-old-tamworth-man/

• deux australiens de 48 et de 71 ans meurent après l’injection de l’AstraZeneca, et quatre cas de caillots sanguins :
https://www.newsbreak.com/news/0ZVt7ROX/urgent-investigation-after-two-new-south-wales-men-including-a-fit-and-healthy-55-year-old-die-days-after-getting-a-covid-19-vaccine

• un australien de 74 ans décède pour des caillots de sang après l’AstraZeneca à l’hôpital après que les médecins ont refusé plusieurs fois de le soigner :
https://www.9news.com.au/national/adelaide-astrazeneca-vaccine-blood-clot-clive-haddon-south-australia-news/c9986d36-7c3c-448e-a09c-6cd9887dbc9b

• une australienne de 18 ans a eu des caillots sanguins au niveau des poumons après l’injection de l’AstraZeneca :
https://www.news.com.au/national/queensland/trainee-nurse-suffers-three-blood-clots-after-astrazeneca-vaccine/news-story/89e3ccb3d28f3c4ea23f913f0b909c24
L’article dit que 57,8% des australiens qui ont reçu l’AstraZeneca ont eu des effets secondaires.

• 4 pilotes anglais vaccinés décédés :
https://www.reuters.com/article/factcheck-coronavirus-aviation-idUSL2N2NZ1ZO

• un américain de 13 ans, Jacob Clynick, décède trois jours après sa 2e injection Pfizer :
Sa tante Tami Burages montre sa carte de vaccination :
https://twitter.com/tburages/status/1406738374203949065
Sa nécrologie : https://deislerfuneralhome.com/tribute/details/7659/Jacob-Clynick/obituary.html

• 12 belges entièrement vaccinés par le Pfizer décèdent du Covid dans une maison de retraite :
https://atlantico.fr/article/decryptage/variant-delta—ce-que-nous-apprend-la-reprise-epidemique-dans-une-maison-de-retraite-belge-ou-residents-et-personnels-etaient-largement-vaccines-pfizer-vaccination-covid-19-antoine-flahault
https://www.sudinfo.be/id399339/article/2021-06-12/deces-dans-la-maison-de-repos-nos-tayons-nivelles-il-faut-garder-confiance-en-le

• une anglaise de 43 ans décède de caillots sanguins après l’AstraZeneca, elle laisse 3 enfants orphelins :
https://www.thesun.co.uk/news/15150174/mum-dies-suffering-blood-clots-covid-vaccine/

• une française de 70 ans, décède d’une thrombose cérébrale, l’autopsie confirme le lien avec l’AstraZeneca (une seule injection) :
https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/ariege/foix/temoignage-ariege-claude-denonce-ma-femme-est-decedee-d-une-thrombose-cerebrale-a-cause-du-vaccin-astrazenaca-2149762.amp

• une anglaise de 45 ans décède après l’AstraZeneca :
https://www.wigantoday.net/health/coronavirus/wigan-dad-seeks-answers-after-daughter-died-following-covid-19-vaccine-dose-3277306

• Thrombocytopénie immuno-thrombotique et thrombose du sinus veineux cérébral (TSVC) induites par le vaccin ChAdOx1 nCOV-19 :
“Malgré une prise en charge médicale et chirurgicale complète, le
patient est décédé”.
https://casereports.bmj.com/content/14/6/e243931.abstract

• Cas d’une femme de 54 ans
Thrombose veineuse cérébrale et coagulation intravasculaire disséminée après la vaccination par COVID :
“La patiente est décédée après 5 jours d’hospitalisation en soins intensifs”.
https://www.mdpi.com/2075-4426/11/4/285/htm

• Femme de 47 ans
7 jours après la vaccination COVID (AstraZeneca) : premiers symptômes
Diagnostic : hémorragie parenchymateuse et sous-durale, thrombocytopénie immunitaire thrombotique induite par le vaccin (TIV).
Elle est décédée le 6ème jour d’hospitalisation
https://www.haematologica.org/article/view/haematol.2021.279000

• Trois cas d’hémorragie intracérébrale après la vaccination COVID :
“Finalement, les trois patients ont succombé à leurs importantes blessures crâniennes.”
https://www.mdpi.com/2077-0383/10/13/2777/htm

• Une femme de 36 ans
S’est présentée aux urgences avec l’apparition soudaine de convulsions focales du côté gauche et de graves maux de tête.
Deux semaines avant la consultation, elle avait reçu la première dose du vaccin Corona.
Elle est décédée 4 jours après son admission
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1052305721003414

• Thrombocytopénie immuno-thrombotique et thrombose du sinus veineux cérébral (TSVC) induites par le vaccin ChAdOx1 nCOV-19 :
“Malgré une prise en charge médicale et chirurgicale complète, le patient est décédé”.
https://casereports.bmj.com/content/14/6/e243931.abstract

• trois français décédés après la vaccination, enquêtes menées par l’avocat Etienne Boittin, article de Nice Matin du 06/07/2021 :
https://twitter.com/PiclieSoph/status/1412300180033097729/photo/1

• le dessinateur Rémy Molinari décéde d’un AVC le 05/07/2021, il était vacciné le 31 mars par le Pfizer comme l’indique le 31 mars sur son compte Facebook :
https://www.facebook.com/remy.molinari.1/posts/3739291909511630
https://www.nicematin.com/index.php/people/le-dessinateur-nicois-remy-molinari-est-decede-brutalement-699981

• un toulonnais de 53 ans décédé après la 1e injection du Pfizer d’une une dissection aortique liée à une thrombose. Sa soeur porte plainte :
https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/var/toulon/toulon-deces-d-un-varois-vaccine-au-pfizer-la-famille-porte-plainte-2167600.html

Italienne de 18 ans décédée après l’AstraZeneca, en attendant son autopsie, son médecin Gianluigi Zona dit “Je n’avais jamais vu un cerveau réduit dans ces conditions par une thrombose si étendue et si sévère” :
https://www.iltempo.it/attualita/2021/06/13/news/camilla-canepa-trombosi-cervello-vaccino-astrazeneca-gianluigi-zona-mai-visto-27577002/

• La Belgique interdit le Janssen au moins de 41 ans après le décès d’une belge :
https://www.reuters.com/business/healthcare-pharmaceuticals/belgium-says-halts-jj-covid-jab-under-41s-after-one-dies-2021-05-26/

• Uruguay : Le joueur de foot, Robert Lima, 49 ans, décède d’un arrêt cardiaque 2 jours après la 2e dose de vaccin. Il montre qu’il se fait vacciner sur son compte instagram : https://www.instagram.com/robert_lima_dt/
Des articles mentionne sa mort sans parler de sa vaccination :
https://www.archysport.com/2021/06/shock-in-uruguay-former-soccer-player-robert-lima-died-of-cardiac-arrest-and-hours-later-the-mother-of-his-children-died/

• une anglaise de 47 ans, décède d’une thrombose quelques jours après l’AstraZeneca :
https://www.closermag.fr/vecu/vaccins-cesneuffamilles-francaises-gagnees-par-un-soupcon-inquietant-1288485#img4

• l’avocat Me Etienne Boittin, regroupe les plaintes d’un mort et de plusieurs effets secondaires graves en France suite à l’AstraZeneca  et au Pfizer :
https://www.closermag.fr/vecu/vaccins-cesneuffamilles-francaises-gagnees-par-un-soupcon-inquietant-1288485#img4

• une italienne de 49 ans, décède de caillots sanguins intestinaux après la 1e injection de l’AstraZeneca. Une plainte et une autopsie sont en cours contre l’administration de l’Astrazeneca à une femme de 49 ans et pour négligence de soins lors de son hospitalisation aux urgences :
https://catanzaro.gazzettadelsud.it/articoli/cronaca/2021/06/28/crotone-morta-nella-notte-la-49enne-di-verzino-si-era-vaccinata-con-astrazeneca-f4cfd6a7-4c2d-4480-9092-8312e92343ce/
https://www.lapressa.it/notiziario/la_nera/muore-a-49-anni-dopo-il-vaccino-astrazeneca-indagati-4-medici

• un français de 39 ans en bonne santé décède d’un arrêt cardiaque 36h après la 2e dose du Pfizer, sa famille porte plainte :
https://www.sudouest.fr/landes/dax/landes-un-trentenaire-decede-apres-s-etre-fait-vacciner-contre-le-covid-sa-famille-porte-plainte-4345424.php

• un italien de 18 ans, joueur de volley-balle en pleine forme, est décédé après la 1e dose du vaccin. Une enquête est menée car la veille de sa mort il était allé aux urgences pour des terribles maux de tête :
https://www.true-news.it/facts/davide-bristot-morto-a-18-anni-perche-si-indaga-sul-vaccino
https://news.fidelityhouse.eu/cronaca/belluno-volley-italiano-in-lutto-davide-bristot-muore-in-casa-a-18-anni-518262.html

• Un homme de 33 ans (Corée)
9 jours après avoir reçu le vaccin Covid (AstraZeneca) : maux de tête et vomissements.
3 jours plus tard : admis aux urgences ; apparition soudaine d’une sensation de picotement dans le bras droit et changement de comportement.
hémorragie intracérébrale
il est décédé
https://jkms.org/DOIx.php?id=10.3346/jkms.2021.36.e223

• Femme de 55 ans
7 jours après la première dose du vaccin COVID (AstraZeneca) : douleurs abdominales
Plus tard : hémiparésie droite, convulsions et coma
infarctus cérébral & thrombose des artères pulmonaires
“La mort cérébrale a été déclarée 24 heures plus tard”
https://www.researchsquare.com/article/rs-448338/v1

En bonus, les courbes de cas positifs et de décès Covid en Grande Bretagne après le début de la campagne de vaccination :

https://ourworldindata.org/grapher/weekly-covid-deaths?tab=chart&time=2020-03-16..latest&country=~GBR
https://ourworldindata.org/grapher/weekly-covid-cases?tab=chart&stackMode=absolute&time=2020-03-16..latest&country=~GBR&region=World

Décès covid avant et après vaccination pour Gibraltar, les Seychelles et Monaco :

Plus de 400 captures d’écran de groupes Facebook concernant les réactions aux vaccins, faites défiler la gallerie :

Effets secondaires vaccin réseaux sociaux

Source

D’autres captures en anglais :

231 Screenshots From deleted Facebook Vaccine reaction groups inside

Chaîne Odysee avec une centaine de vidéos de personnes souffrantes d’effets indésirables après une injection de vaccin covid : https://odysee.com/@Covid-19_Vaccine_Injuries:2

Revue de parutions scientifiques sur les vaccins et leurs effets secondaires : https://twitter.com/DrJohnB2

Brèches à gogo dans l’obligation vaccinale des soignants

L’obligation vaccinale des soignants a été adoptée dans la précipitation et ouvre des brèches à gogo

Alors que commence le 15 septembre 2021 la prétendue obligation pour les soignants d’avoir reçu une première dose d’un des vaccins décriés contre la COVID-19, l’analyse fine du dispositif adopté dans la précipitation montre de multiples brèches qui pourraient profiter aux soignants réfractaires.
Ce système d’obligation vaccinale ne vise que les soignants mais ce sont eux même qui le mettent en oeuvre, qui peut croire qu’il n’y a pas eu de passe droit, de dose du vaccin versée dans le lavabo au lieu du bras de la consoeur ?
On sait que lorsque la police contrôle la police, elle est bien souvent complaisante !
Je vais passer en revue les principaux points qui paraissent bancals, pour moi, cette obligation vaccinale tourne à la gigantesque farce grace à Macron et sa vraie-fausse “vaccination” à une date indéterminée.
En résumé, les brèches principales résident dans la facilité d’obtention d’un certificat de rétablissement, voire en prétendant simplement en avoir un, ce qui est rès difficile à contrôler.

Sommaire

Rappel de la mise en oeuvre du dispositif

D’abord il faut relever qu’il n’y a pas à proprement parler d'”obligation vaccinale” des soignants, ils doivent seulement avoir pour continuer à exercer :
* soit un certificat de contre-indication à la vaccination
* soit un certificat de rétablissement suite à une infection, qui est valable 6 mois
* soit avoir reçu un vaccin.
Pour mettre en oeuvre l’obligation vaccinale des soignants introduite par la loi controversée du 5 août 2021, le décret du 7 août 2021 a rajouté juste ces deux articles 49-1 et 49-2 au décret 2021-699 du 1er juin 2021 :
article 49-1
Hors les cas de contre-indication médicale à la vaccination mentionnés à l’article 2-4, les éléments mentionnés au second alinéa du II de l’article 12 de la loi n° 2021-1040 du 5 août 2021 susvisée sont :
1° Un justificatif du statut vaccinal délivré dans les conditions mentionnées au 2° de l’article 2-2 ;
2° Un certificat de rétablissement délivré dans les conditions mentionnées au 3° de l’article 2-2 ;
3° A compter de la date d’entrée en vigueur de la loi et jusqu’au 14 septembre 2021 inclus et à défaut de pouvoir présenter un des justificatifs mentionnés aux présents 1° ou 2°, le résultat d’un examen de dépistage, d’un test ou d’un autotest mentionné au 1° de l’article 2-2 d’au plus 72 heures. A compter 15 septembre 2021 et jusqu’au 15 octobre 2021 inclus, ce justificatif doit être accompagné d’un justificatif de l’administration d’au moins une des doses d’un des schémas vaccinaux mentionnés au 2° de l’article 2-2 comprenant plusieurs doses.
Les seuls tests antigéniques pouvant être valablement présentés pour l’application du présent 3° sont ceux permettant la détection de la protéine N du SARS-CoV-2.
La présentation de ces documents est contrôlée dans les conditions mentionnées à l’article 2-3.

article 49-2
Les locaux mentionnés au 4° du I de l’article 12 de la loi n° 2021-1040 du 5 août 2021 susvisée sont les espaces dédiés à titre principal à l’exercice de l’activité des professionnels mentionnés au 2° et des personnes mentionnées au 3° du même I ainsi que ceux où sont assurées, en leur présence régulière, les activités accessoires, notamment administratives, qui en sont indissociables.

Des indices de manipulation documentaire importante

Tout le monde à vu les videos de vaccination bidon où l’aiguille ne rentre pas dans la peau, mais sans avoir à opérer un tel simulacre, pour être considéré comme vacciné ou rétabli d’une infection, ce qui compte, ce n’est pas que l’opération ait été réellement réalisée mais renseignée comme tel dans le système.
Ouvertement, il se passe des choses très bizarres dans les fichiers de vaccination, comment expliquer que le nombre de vaccinés au 1er janvier 2021 soit pass de 161 au 6 août 2021 à 211 le 27 août 2021 ?

Après #Macron vacciné ou pas, Véran serait il en train de nous prendre pour des cons avec ses chiffres de vaccination ?

Comparez les fichiers du nb de vaccinés téléchargé le 6 août avec celui téléchargé aujourd’hui

le nb de vaccinés en janvier 2021 augmente significativement ! pic.twitter.com/dTLrLH2cxg— VirusWar (@VirusWar) August 28, 2021

On aurait retrouvé 50 dossiers de vaccination début août, peut être est ce dû à des problèmes d’organisation initiaux.
Pas du tout, cela n’a rien d’un cas isolé : entre le 2 août 2021 et le 27 août 2021, le nombre de vacciné au 2 juillet 2021 a progressé de 10 883 !
En tout, ce sont au moins 307 182 injections qui ont été saisies très tardivement.
C’est d’une ampleur sans précédent et sans guère de contrôle et avec la bénédiction du gouvernement qui n’hésite pas à relayer les chiffres faux, voire d’en faire de la publicité.

Il y a même le Dr Jean-Paul Hamon, président d’honneur de la Fédération des Médecins de France, qui s’est targué à la télévision d’avoir délivré trois faux passes sanitaires

L’impossibilité de contrôler efficacement l’obligation vaccinale

Pour vérfier l’obligation vaccinale des soignants, l’employeur doit utiliser “TAC Verif” qui sert à vérifier le passe sanitaire et l’employé ne doit présenter qu’un QrCode. Si l’employé présente le QrCode de l’injection de la 1ère dose, l’appli dira juste “passe invalide” !

Pour contrôler l’obligation vaccinale notamment à partir du 14 septembre 2021, le dernier alinéa de l’article 49-1 du décret du 1er juin 2021 modifié par le décret du 7 août 2021 dit clairement que ce contrôle doit être dans les conditions prévues par l’article 2-3 du même décret.
Or cet article 2-3 a été conçu pour la vérification du passe sanitaire et pas du tout pour le contrôle de l’obligation vaccinale mais c’est bien cette seule procédure qui doit être utilisée pour justifier du respect des obligations par les contrôleurs (employeurs voire ARS).
Cela alinéa

Sont autorisés à contrôler ces justificatifs, dans les seuls cas prévus au A du II de l’article 1er de la loi du 31 mai 2021 susvisée, et dans la limite de ce qui est nécessaire au contrôle des déplacements et de l’accès aux lieux, établissements, services ou évènements mentionnés par ce A :

Indique que le contrôle ne peut être fait que dans les établissements soumis au passe sanitaire ou au contrôle aux frontières et dans ces cas seulement.
L’article 1er de cette loi du 31 mai 2021 est relatif seulement au passe sanitaire et aux contrôles aux frontières, pas à l’obligation vaccinale qui figure à l’article 12 d’une autre loi, celle du 5 mai 2021.
Donc le contrôle n’est pas possible pour vérifier l’obligation vaccinale ni dans les lieux non soumis au passe sanitaire, aucun contrôle ne peut être fait dans les lieux non soumis à passe sanitaire (notamment les ARS ne sont pas hablités à contrôler les cabinets libéraux qui ne sont pas soumis au passe sanitaire) !
De plus cet article 2-3 est très clair concernant les documents à présenter :
les justificatifs sous forme papier ne doivent comporter que le nom, prénom, date de naissance et un QrCode permettant de le vérifier.
Sous forme numérique le QrCode qui comporte les nom, prénom, date de naissance et notamment la signature du certificat par l’émetteur et d’autres informations mais ceux qui contrôlent le passe sanitaire ou l’obligation n’ont pas à les connaître.

La seule application reconnue par l’article 2-3 pour être utilisée pour contrôler le passe sanitaire ou l’obligation vaccinale est l’application “TAC Vérif” (Tous Anti Covid Vérification)
Cet article 2-3 précise bien que les QrCode scannés ne doivent être ni copiés, ni enregistrés.
Mais cette application sert pour vérifier un passe sanitaire, pas pour vérifier l’obligation vaccinale.
Comment fonctionne cette application : c’est bien simple on présente un QrCode ou un papier contenant le QrCode, les nom, prénom et date de naissance, cela est impératif de ne pas présenter de document médical qui comporte autre chose car celui qui le ferait commettrait une infraction.
Et celui qui vérifie les documents avec une autre application que TAC Verif commet une infraction (l’article L3136-1 du ceode de la santé publique prévoit que dès que l’on ne respecte pas les dispositions impératives du décret du 1er juin 2021, il s’agit d’une infraction).
Donc on présente un QrCode, et cette application dit soit qu’il s’agit d’un passe sanitaire valide (test de dépistage négatif de moins de 3 jours, schéma vaccinal complet ou certificat de rétablissement il y a plus de 11 jours et moins de 6 mois), il y a un bip et un message en vert s’affiche avec le nom de la personne, son prénom et sa date de naissance, soit qu’il s’agit d’un passe sanitaire invalide, un autre son retentit, avec un message en rouge qui s’affiche avec le nom de la personne, son prénom et sa date de naissance, soit que le document n’est pas reconnu.

Comme cette application TAC Verif n’affiche jamais la nature du document vérifié ou refusé, il est strictement impossible avec cette application de vérifier si le QrCode présenté correspond seulement à un test positif récent (qui ne suffit pas à remplir l’obligation vaccinale) ou à un certificat de rétablissement (respect de l’obligation vaccinale), ou à un schéma vaccinal complet

En pratique, le 15/9 se présente un soignant qui a eu une dose de vaccin, et un test de dépistage négatif récent, l’application TAC Vérif dira juste que le premier certificat est invalide et que le deuxième est valide, comment le contrôleur sait que cette personne est en règle, il se peut que le premier certificat corresponde à un test de dépistage expiré, il est interdit au contrôleur d’en exiger plus !

Par exemple, une personne qui a un certificat de rétablissement de moins de 6 mois est parfaitement en règle de ses obligations mais la loi ne permet pas à l’employeur de faire une copie de ce certificat de rétablissement, seul le médecin du travail peut l’avoir.

Cependant les employeurs, qui sont soumis à une obligation de contrôle de l’obligation vaccinale ne peuvent utiliser que cela et ne peuvent rien exiger d’autres de leurs employés ou agents sauf à recourir à des procédures compliquées (convocation devant le médecin du travail, qui seul a le droit de recevoir par exemple un certificat de rétablissement, mais rien n’oblige l’employé à lui fournir s’il en a un) et l’employé peut refuser que l’employeur enregistre les QrCode qu’il présente.
Donc en pratique que fait l’employeur face à un soignant qui se présente avec son seul téléphone et qui montre un certificat valide selon TAC Verif disant qu’il s’agit d’un certificat de rétablissement ou disant qu’il a été vacciné 1 dose récement et c’est pour cela que TAC Verif dit que le certificat est invalide.
Soit il refuse l’accès et il s’expose à devoir le payer pendant tout le temps de la suspension arbitraire car injustifiée et c’est l’employeur qui est en risque financier pour des montants importants, soit il le laisse travailler vu que l’employeur a respecté la procédure dans le décret.

Et si un employé soignant a déjà été suspendu après s’être présenté en montrant un QrCode de passe sanitaire valide ?

Ce soignant peut invoquer la nullité du contrôle et de la suspension puisque le contrôle n’a pas été fait dans les conditions prévues à l’article 2-3 du décret du 1er juin 2021 (qui ne permet pas de contrôler la vaccination obligatoire)
Il pourra ainsi réclamer tous les salaires qui ne lui aurait pas été versés pendant cette période de suspension, voire des dommages et intérêts pour discrimination fondée sur l’état de santé supposé ou harcèlement covidiste.

Quelle est la procédure de contrôle pour les professionnels libéraux ?

Pour les professionnels libéraux, ce sont les Agences Régionales de Santé qui sont en change de l’application de l’obligation vaccinale.
Ces dernières envoient des courriers leur demandant de justifier leur statut vaccinal, mais ce n’est pas la procédure impérative prévue par les articles 49-1 et 2-3 du décret du 1er juin 2021.
Donc les professionnels non vaccinés qui veulent esquiver cette obligation peuvent :
* soit ne pas répondre (stratégie qui met les ARS dans le doute, voir aussi le paragraphe plus loin sur les conséquences minimes de ceux qui continuent à exercer quand même);
* soit leur dire que ce contrôle doit se faire dans les conditions de l’article 2.3 du décret du 1 er juin 2021 : à savoir qu’ils devront se déplacer au cabinet et juste scanner un QrCode avec l’appli TAC Verif, ce que ces professionnels feront alors bien volontier le moment venu (ce qui ne leur permettra pas de savoir s’il s’agit juste d’un certificat de dépistage ou d’un certificat de rétablissement)

Brèches dans l’obtention d’un certificat de rétablissement

Un certificat de rétablissement suite à une infection permet d’être dispensé de l’obligation vaccinale pendant 6 mois, il est étbli 11 jours après avoir été dépisté positif par un test RT-PCR ou par un test antigénique.
Il est accepté pour le respect de l’obligation vaccinale mais ni le législateur ni le gourvernement n’ont prévu le même contrôle, de plus, il n’est pas prévu par la loi que les employeurs puisse le détenir : seul le médecin du travail peut l’avoir si le soignant décide de le lui donner. Les Autorités Régionales de Santé peuvent aussi l’avoir mais seulement pour les professionnels de santé libéraux.
Disposer d’un certificat de rétablissement dispense également de faire des tests de dépistage tous les 3 jours.
Le service de contrôle médical de l’assurance maladie est chargé de faire des contrôle de l’obligation vaccinale mais elle ne peut détenir ce précieux document et elle n’a pas non plus accès aux fichiers centraux qui permet de savoir qui l’a potentiellement.
Autant dire que ce certificat de rétablissement est le talon d’achille du système : comme les autorités ne savent pas qui l’a ou pas, elles ne savent pas vraiment qui respectent ou non l’obligation vaccinale : les employeurs ont beau envoyer des lettres recommandées, comme les employeurs ne peuvent détenir de tels documents médicaux et encore moins les exiger, ils sont dans le brouillard,
La loi du 5 août 2021 a prévu que le service de contrôle médical de l’assurance maladie chargé de la mise en oeuvre de l’obligation vaccinale puisse accéder au traitement VACCIN-COVID et donc savoir qui est vacciné et ne l’est pas, mais elle n’a pas prévu que ce service ait accès à SI-DEP permettant de savoir qui disposerait d’un certificat de rétablissement, c’est un oubli fâcheux car une telle dérogation au secret médical requiert une loi, or l’article 11 de la loi du 11 mai 2020 qui a autorisé SI-DEP n’a pas prévu que ce traitement de données pourrait servir à une telle finalité de “contrôle de l’obligation vaccinale”.
Attention, le certificat de rétablissement n’est pas délivré en cas d’un autotest supervisé par un soignant , le Professeur Jérôme Salomon explique très simplement aux non-vaccinés comment obtenir le précieux sésame dans une note “DGS Urgent” datée du 9 août 2021 :
DGS Urgent 09/08/2021
Les soignants pouvant pratiquer un test de dépistage sont assez nombreux : il s’agit des médecins, biologistes médicaux, pharmaciens, infirmiers, chirurgiens-dentistes, sages-femmes, masseurs-kinésithérapeutes (la liste du décret 2020-1387 du 14 novembre 2020)
Ce qui frappe, ce que tout ces gens là sont également soumis à l’obligation vaccinale !
Comment faire un test, c’est très simple, il suffit de se procurer un test antigénique en vente libre en pharmacie, de mettre une sorte de coton tige dans le nez, de suivre les instructions du manuel, même des enfants savent le faire !
Ensuite ces soignants rentrent le résultat du test dans SI-DEP comme ils en ont le droit grace à leur accès avec leur carte de professionnel de santé.
Qui contrôle les résultats d’un test de dépistage ? Personne, impossible de savoir si le résultat d’un test a réellement été positif ou négatif, le kit est systématiquement mis à la poubelle.
Un QrCode est alors généré indiquant la nature du certificat (ici test), son résultat, son type (RTPCR, antigénique, autotest), sa date, l’organisme certiicateur mais le nom de la personne qui a réalisé le teste n’est pas indiqué.
La liste des personnes pouvant accéder à SI-DEP comporte les personnes chargés du contact-tracing mais ces personnes ne sont pas chargés de contrôle et personne n’a accès à SI-DEP pour une finalité de contrôle.
Si certains conseillent de faire un test de confirmation RT-PCR après test anigénique, d’autres bien plus nombreux conseillent de rester isolé chez soi et personne ne viendra chez une personne dépisté positive la contrôler de force.
A supposer qu’un autre test quelques jours plus tard est négatif, c’est juste que la personne est guérie.
Donc la plupart des soignants soumis à l’obligation vaccinale, même les réfractaires à la vaccination peuvent facilement être tentés de profiter du système :
Supposons que 2 infirmiers non vaccinés se procurent 2 kits en pharmacie et se dépistent mutuellement
“miraculeusement”, ils trouvent qu’ils sont chacun positifs, ils rentrent dans SI-DEP le résultat du test procédé sur l’autre (en faisant bien attention aux recommandations du Pr Salomon: ne pas indiquer qu’il s’agit d’un “autotest” pratiqué sur un non soignant mais bien d’un “test antigénique”, puisque l’autotest ne permet pas la délivrance du certificat de rétablissement), puisqu’en principe, ils ont accès, personne ne trouvera anormal que des non vaccinés soient dépistés positifs puisqu’on nous raconte tout le temps qu’il n’y a “presque” que eux à l’être. Ces soignants se connaissent vraisemblablement, ils se sont contaminés entre eux, cela arrive souvent.
Ce 2 infirmiers sont pour le système positif au coronavirus donc contagieux, ils se mettent en arrêt maladie une dizaine de jours, il n’y a pour cela nullement besoin qu’un médecin signe un arrêt de travail.
leur contrat de travail est suspendu donc ils ne sont pas soumis à l’obligation vaccinale pendant ce temps.
et après cela, quasi automatiquement on leur délivre le certificat de rétablissement, ils peuvent travailler, selon le système, ils sont en règle avec l’obligation vaccinale.
Mais quelle blague quand même !
Ces soignants font des syndicats, envisagent des grèves pour faire pression mais pour y échapper eux-mêmes, il suffit presque qu’ils s’arrangent entre eux.
Il ne semble même pas interdit qu’un soignant se dépiste tout seul et entre lui-même le résultat de son test, certains sont si désespérés qu’ils sont tentés de s’inoculer le virus pour pouvoir continuer à exercer leur métier sans se faire injecter le vaccin.

Le certificat de contre-indication à la COVID-19 pas aussi restreint que prétendu

Le décret du 7 août 2021 liste très peu de cas de contre-indications à la vaccination mais cela ne concerne pas l’obligation vaccinale.
Les travaux parlementaires indiquent bien que cela a été introduit dans la partie “passe sanitaire” de la loi pour étouffer les conflits entre parents concernant la vaccination des mineurs

Gros problèmes avec la rédaction du G disant qu’un décret liste les cas de contre-indications:
* cela n’a rien à faire là (on est dans la partie passe sanitaire et ne concerne que les mineurs)
* un certificat médical ne doit pas mentionner la cause de l’exemption (secret médical) pic.twitter.com/qFCKAQ1ugX— VirusWar (@VirusWar) July 23, 2021

La partie sur l’obligation vaccinale ne mentionne que les contre-indications “reconnue”, le médecin délivrant un certificat de contre-indication peut donc reconnaître plein d’autres cas, par exemple, une grossesse, des problèmes de thyroïdes, des allergies à l’un des composants (sans avoir bsoin d’expérimenter une première dose), ou le fait que la personne ait reçu un vaccin à l’étranger non reconnu par la France puisque les vaccins excluent dans leurs études les cas où des personnes ont reçu d’autres vaccins (certains pays comme l’Australie ne reconnaissent ainsi aucun mix de vaccin). etc…
L’article 13 III parle d’ailleurs seulement de “recommandations” des autorités sanitaires.
De toutes façons, comme tout certificat médical, le certificat médical de contre-indication ne doit pas indiqué la raison.
Pour que le certificat de contre-indication soit valable, il suffit de le convertir en certificat à l’aide d’un téléservice sécurisé.
L’article 2 du décret permettant l’émission du certificat numérique du certificat de contre-indication précise que seul le “statut d’exemption à la vaccination” doit être renseigné, la raison médicale ne doit pas être indiquée.
D’après la loi, seul le médecin du travail ou, pour les professionnels libéraux, les ARS peuvent avoir ce certificat de contre-indication médicale.
Cependant, comme vu plus haut, l’article 2-3 du décret précise bien que la présentation des documents doit se faire sous forme numérique ou, si elle est sous forme papier, avec un QrCode, le nom, prénom et date de naissance du soignant.
Donc le médecin établissant ce certificat médical devrait utiliser le téléservice pour convertir le certificat médical en QrCode et le soignant donne ce QrCode soit aux ARS ou au médecin du travail.
Les soignants concernés ont intérêt à respecter cette procédure puisque le décodage du QrCode par les ARS ou le médecin du travail donnera des informations telles que le nom du soignant, sa date de naissance, la date, qu’il s’agit d’un certificat de contre-indication mais ne donnera pas le nom du médecin qui l’a établi.
Dans ces conditions, il ne sera pas possible pour les ARS ou le médecin du travail de contacter l’émetteur du certificat pour en connaître les raisons médicales sauf si le soignant lui donne ses coordonnées.
Ils n’auront donc qu’un rôle d’enregistrement d’ailleurs la loi n’a pas attribué de mission de contrôle au médecin du travail ou aux ARS.
Selon l’article 13 III de la loi du 5 août 2021, seul le médecin conseil de l’assurance maladie peut contrôler ce certificat médical mais encore faut il qu’il soit saisi et qu’il y ait accès puisque la personne concernée ne doit donner qu’un QrCode.
Un tel contrôle de l’obligation vaccinale ne rentre pas dans les attributions ordinaires du medecin conseil de l’assurance maladie prévues par l’article L315-1 du code de la sécurité sociale. Il en résulte qu’il n’y a guère de sanction si le contrôle n’est pas possible (absence) voire si le médecin se présente au domicile du bénéficaire de la contre-indication mais qu’il n’est pas reçu par lui, il n’a d’ailleurs aucun pouvoir pour rentrer dans un domicile privé.
L’état a promis des contrôles, et il est donc probable que ceux qui émette des certificats puissent être ciblés, cela cependant possible, notamment par des médecins n’ayant pas peur de poursuites du conseil de l’ordre, par exemple parce qu’ils sont retraités ou parce qu’ils sont à l’étranger (le certificat est alors tout aussi valable mais il pourrait être plus dur d’obtenir un certificat numérique.
Mais les médecins actifs exerçant en France, si, ils convertissent le certificat médical de contre-indication en QrCode, au besoin en ne délivrant que cela à leur patient (pas besoin de papier signé de la main), prennent peu de risques car les personnes chargées du contrôle de l’obligation vaccinale n’ont pas accès aux systèmes permettant de remonter à leur identité.

Continuer à exercer sans avoir aucunement justifié de l’obligation vaccinale : de faibles sanctions

L’article 14 de la loi du 5 août 2021 dispose que ceux qui ne justifient pas de l’obligation vaccinale sont interdits d’exercer (que ce soit les professionnels libéraux ou soignants employés).
Cependant, l’article 16 de cette même loi dispose ” I. – La méconnaissance de l’interdiction d’exercer, mentionnée au I de l’article 14, est sanctionnée dans les mêmes conditions que celles prévues à l’article L. 3136-1 du code de la santé publique pour le fait, pour toute personne, de se rendre dans un établissement recevant du public en méconnaissance d’une mesure édictée sur le fondement du 5° du I de l’article L. 3131-15 du même code.”
En d’autres termes, il s’agit juste d’une amende de la 4ème classe (amende forfaitaire de 135 euros) sauf récidive légale multiple dans un court délai (au moins 4 verbalisations dans un délai de 30 jours).
Ce point a été confirmé par la suite page 395 du bulletin officiel santé – protection sociale que l’on peut trouver sur https://solidarites-sante.gouv.fr/fichiers/bo/2021/2021.16.sante.pdf :
Bulletin officiel santé
Rappelons comme vu plus haut que pour que la verbalisation soit valide, il faut qu’elle ait été faite dans les conditions de l’article 2-3 du décret du 1er juin 2021, ce qui est difficile puisque cette procédure concerne le passe sanitaire et n’est pas adaptée au contrôle de l’obligation vaccinale.
Donc la verbalisation ne peut être que par un contact physique puisque de toutes facons, sans un tel contact, il n’est pas possible pour les contrôleurs d’écarter que le soignant soit en règle car il aurait par exenple un certificat de rétablissement, puisqu’ils n’ont pas accès aux fichiers donnant cette information.

Normalement, l’interdiction d’exercer s’applique également lorsque le soignant exerce à distance, bien qu’il n’y ait aucune justification sanitaire à cela.
Toutefois, si un professionnel exerce à distance, par exemple en faisant des consultations via Doctolib, le contrôle physique requis pour le contrôle est encore plus aléatoire pour le contrôleur puisque le professionnel n’est pas forcément à son cabinet. S’il est chez lui, le principe d’inviolabilité du domicile empêche le contrôle, sauf autorisation d’un juge judiciaire (ce qui est rarissime, les perquisitions ne sont autorisées normalement que pour les délits punis d’au moins 2 ans de prison, ici, il n’y a même pas de délit)

Cependant, le conseil de l’ordre peut être saisi au bout de 30 jours d’interdiction d’exercer (article 14 VI loi du 5 août 2021)
Donc les professionnels concernés ne risquent pas grand chose, tout du moins dans un premier temps et continuer tranquillement tant qu’ils ne sont pas verbalisés.

Suspension du contrat de travail : risqué pour l’employeur si c’est lui qui l’initie

Lorsque le contrat de travail est suspendu, l’obligation vaccinale est suspendu, l’employeur ne peut exiger le respect de l’obligation vaccinale
Le contrat de travail est notamment suspendu en cas d’arrêt maladie, cet arrêt maladie peut être obtenu si on est dépisté positif de la COVID19 (pas besoin qu’un médecin délivre un arrêt de travail dans ce cas) ou par un médecin par exemple pour des faits de surmenage, harcèlement, etc…
La grève suspend également le contrat de travail. Ainsi la Confédéréation Santé Libre a appelé à une grève générale des soignants à partir du 15 septembre 2021 pour protester contre l’obligation vaccinale, ce qui peut pousser le gouvernement à reculer, notamment dans les endroits où il y a de nombreux soignants doutant des de la balance bénéfice/risque pour eux mêmes des “vaccins”.
L’inconvénient de la suspension du contrat de travail, c’est que l’on n’est pas toujours payé, surtout lorsque c’est soit même qui le met en oeuvre délibérément (grève).
Dans la fonction publique (tels que les soignants d’hôpitaux), lorsque le contrat est suspendu, on peut faire une autre activité si on respecte l’obligation de loyauté.

Pour ma part, je conseillerais de ne pas devancer l’application des règles, mais d’attendre d’être suspendu pour contester la suspension,
Cependant, c’est difficile de tenir plus de 2-3 mois comme cala. Car si un juge décidait que finalement la suspension était infondée ou arbitrraire, l’empoyeur devra payer toute la période non travaillée.

Recours juridiques

C’est maintenant que les recours sérieux peuvent enfin commencer, en effet, il ne fallait pas attendre grand chose de recours en référé devant le Conseil d’Etat qui est historiquement très frileux, protecteur de l’administration, n’a que faire des libertés publiques et trouve n’importe quel prétexte pour écarter les recours, son préféré étant de prétendre péremptoirement qu’il n’y a jamais urgence et d’empêcher la tenue même d’une audience.

Plutôt que d’affronter l’état directement devant des juridictions administratives complaisantes, il apparait bien plus prometteur d’attaquer un employeur privé, qui n’a pas demandé à être soumis à une obligation de contrôle de l’obligation vaccinale, qui ne pipe mot sur les contradictions réglementaires, devant de vrais juges, à savoir des juges judiciaires indépendants.

Des recours se préparent ou sont en cours ainsi sur :

Contrariété avec d’autres lois ou conventions internationales

De multiples recours sont possibles du fait de la violation de certaines obligations internationales ou d’autres normes impératives françaises, je n’ai pas la place ici de les lister.

absence de décret d’application après avis de la HAS sur le schéma vaccinal

l’absence de décret d’application pris après avis de la Haute Autorité de Santé fixant le schéma vaccinal pour l’obligation vaccinal. En effet, l’article 49-1 ne fixe pas le schéma vaccinal, celui choisi pour le passe sanitaire le 7 juin 2021 n’a pas été pris après avis de la HAS. Il y a une incertitude réelle sur le schéma vaccinal requis puisque les connaissances scientifiques ont beaucoup évolué entre temps. Par exemple, selon certains avis d’autorité sanitaire, la simple dose Janssen ne suffit pas, selon d’autres, une troisième dose est requise, mais au bout de combien de temps ? 3, 4, 6 mois, nul ne sait, en tout cas, la loi sur l’obligation vaccinale permet potentiellement un abonnement vaccinal très régulier.

Le sénat confirme que le décret (article 12II loi 5/8/2021) pris après avis de la HAS pour l’application de l’obligation vaccinale des soignants n’a toujours pas été pris et le gouvernement fait de l’obstruction au parlement sur l’impact du passe sanitairehttps://t.co/sKRBMsZ2Gj pic.twitter.com/4ZbVnCC1Pe— VirusWar (@VirusWar) September 8, 2021

Au 16 septembre 2021, la Haute Autorité de Santé ne s’est toujours pas prononcée sur les schémas vaccinaux comme exigé par l’article 12 II de la loi du 5 août 2021 !
Rappelons que l’Etat a tout intérêt à inciter les soignants à se faire vacciner en faisant croire que le vaccin est obligatoire car l’absence de décret d’application lui permet d’esquiver les conséquences pécuniaires en cas d’effet indésirables
Ainsi les militaires sont obligés de se vacciner contre la Covid-19 en vertu d’un décret abusif mais pas en vertu de la loi du 5 août 2021, ce qui permet d’esquiver les obligations de l’état en matière d’accident de vaccination :

L’article L3111-9 CSP dit bien que toutes les vaccinations obligatoires ne sont pas couvertes.
Si un militaire a un accident de vaccination COVID-19, il devra prouver le lien avec le service pour être indemnisé.
Ainsi, les vaccinations dans le civil ne sont pas garanties pic.twitter.com/XbRF4lpfeM— VirusWar (@VirusWar) August 19, 2021

Conformité à la constitution de l’obligation vaccinale : pas encore statué par le Conseil constitutionnel

Dans sa décision du 5 mai 2021, le conseil constitutionnel dit explicitement qu’il n’a pas statué sur l’obligation vaccinale (article 12 et suivants de la loi du 5 août 2021)
Des recours restent ouverts via des Questions Prioritaires de Constitutionnalité, mais cela risque de prendre du temps

Le conseil constitutionnel n’a pas déclaré conforme à la constitution l’obligation vaccinale pour les soignants (art 12) car les parlementaires requérants ne le demandaient pas, il s’est juste penché sur les sanctions en cas de manquement (art14) des recours restent donc possible— VirusWar (@VirusWar) August 5, 2021

Non renouvellement au bout de 6 mois de la demande d’autorisation de mise sur le marché conditionnelle du vaccin Pfizer

Des recours sont en cours sur ce point là, malgré des demandes insistantes, les autorités n’ont pu confirmer la réalité d’une demande de renouvellement des AMM conditionnelles !

Les AMM Conditionnelles des vaccins durent un an mais les fabricants devaient produire au bout de 6 mois des informations de sécurité et demander le renouvellement 6 mois à l’avance en montrant la réalisation des objectifs
Le site de l’EMA indique qu’aucune demande n’a été faite! pic.twitter.com/xohEYs8l5m— VirusWar (@VirusWar) August 13, 2021

Conclusion

Le combat des soignants réfractaires à l’obligation vaccinale ne fait que commencer et vula perte d’efficacité des vaccins au cours du temps et l’efficacité très réduite contre la transmission, cette obligation absurde relevant plus de la propagande, finira par tomber, mais il reste à savoir quand.
Dans tous les cas, le sort des soignants est surtout entre leurs mains.

Source : http://viruswar.fr/breches_a_gogo_obligation_vaccinale_soignants.php#

« Il ne s’agit pas de guérison ». Le point de vue d’une ancienne représentante pharmaceutique

Elisabeth Linder a travaillé pendant 28 ans pour l’une des plus grandes entreprises pharmaceutiques. Dans le cadre de son travail de représentante pharmaceutique, elle a commencé à se demander s’il s’agissait vraiment de guérir les gens. Aujourd’hui, elle parle de ses expériences.

Regardez maintenant une interview de Juliane Alt avec l’ancienne représentante pharmaceutique Elisabeth Linder. « Filmgeschichten.com » nous a aimablement donné les droits de diffusion.

Intro : Comparée à l’industrie pharmaceutique, la Mafia est un « club philanthropique ». Et là j’ai vu clairement qu’il ne s’agit pas du tout du bien-être des personnes, ni de les protéger, ni de faire quelque chose de bien. Je suis comme une enfant. Encore aujourd’hui. Je crois toujours au bien et je pense toujours : Oui, quand on fait quelque chose, c’est vraiment parce qu’on veut faire du bien à l’autre. C’est pour ça qu’au début, j’ai même pensé que les vaccins étaient ou produisaient vraiment quelque chose de bon. Aujourd’hui, bien sûr, je suis beaucoup mieux informée de ce qui se passe à l’Institut Robert Koch (RKI) et de ce qu’ils ont fait comme expériences depuis 100 ans. C’est juste cruel, ce qui s’est passé là…

Source : https://www.kla.tv/index.php?a=showlanguage&lang=fr&id=19893&date=2021-09-16

Sources d’Anti-Oxydants pour Détruire la Couronne Nécro-Moléculaire d’Oxyde de Graphène

Par Xochipelli

Tous ceux qui ne sont pas enclins à confronter la vérité du génocide vaccinal, au parfum d’oxyde de graphène – parce qu’ils ont les viscères trop perméables – peuvent, toujours, considérer que ce dossier présente un spectre d’anti-oxydants qui, pour la plupart, ont été validés à l’encontre du tableau de symptômes dénommés Covidiens.

Aujourd’hui, la mission de tout être humain, qui se respecte, c’est de guérir, quotidiennement, la Nature, en lui, qui est, perpétuellement, assaillie par les vecteurs génocidaires de la Techno-Culture Transhumaniste. La question est, maintenant, de savoir si toute personne refusant de confronter la vérité du génocide vaccinal est, authentiquement, capable de “se guérir”.

Tous ceux qui sont enclins à se réveiller peuvent, aisément, commencer à concevoir que la Mafia Pharmacratique n’a pas attendu d’agrémenter les injections anti-CoqueVide/19, avec de l’oxyde de graphène, pour contaminer les “vaccins”, depuis de nombreuses années, avec une foultitude de nécro-nano-particules.

Aujourd’hui, le vecteur de l’Ennemi, c’est la graphénisation par le biais du Syndrome de la Couronne Nécro-Moléculaire – en l’occurence, la Spike de l’Oxyde de Graphène.

Aujourd’hui, la vaccination graphénisante représente, très clairement, la ligne de démarcation entre, d’une part, ceux qui optent pour le suicide collectif et, d’autre part, ceux qui veulent survivre, et vivre en Paix, dans la Beauté qui Vient.

***********************

Sommaire

* Le Glutathion

* La Cystéine

* La Glycine

* L’Acide Glutamique

* La N-AcétylCystéine

* La Mélatonine

* La Vitamine D et la Fortification du Système Endocannabinoïde

* La Vitamine C

* La Nicotine et le Tabac

* Les Artémisias

* Les Plantes Médicinales très Anti-Oxydantes

* Le Charbon de Bois Activé

* Les Zéolithes

* Les Micro-Organismes Efficaces du Professeur Teruo Higa

* Le Dioxyde de Chlore

* Le Zinc

* L’Acide Shikimique

* Les Protocoles Anti-Graphène

* Autres Substances Anti-Oxydantes et Réductrices de l’Oxyde de Graphène

*****************

Le Glutathion

Le glutathion constitue la protéine de jouvence – par excellence. C’est un protecteur cellulaire, un adaptogène, un anti-oxydant, un détoxifiant, un promoteur du système dénommé immunitaire, un nutriment essentiel, une substance énergisante, anti-vieillissement et médicinale…

La supplémentation, ou la stimulation de la production endogène, de glutathion est conseillée pour ces diverses conditions ou pathologies: lactation, stress, performances athlétiques, detoxication, fatigue, épilepsie, troubles du sommeil, maladies neuro-dégénératives (Parkinson, Alzheimer…), maladies cardiaques, digestion, troubles rénaux, pathologies stomacales et intestinales, maladies pulmonaires, traumatismes, brulures, hépatites, diabètes, sinusites, problèmes d’audition, etc, etc.

La supplémentation directe en glutathion n’est pas très métabolisable et disponible – car il est détruit, en grande partie, par les sucs digestifs.

Pour une sélection et une analyse des divers produits de supplémentation de glutathion proposés dans le commerce, voir les articles du site de médecines naturelles, Doctonat. [1343]  [1344]

Un adulte en bonne santé possède, environ, 10 grammes de glutathion dans le corps. L’apport quotidien, provenant de l’alimentation, constitue seulement de 1 à 1,5% du glutathion corporel total en circulation.

Le glutathion est le principal anti-oxydant dans l’organisme. Il en existe deux formes: le glutathion réduit (GSH) – qui est la forme biologiquement active – et le glutathion oxydé (GSSG). Dans les cellules et les tissus sains, le glutathion réduit représente plus de 90% du glutathion total. Le ratio de glutathion réduit/glutathion oxydé constitue l’un des marqueurs les plus essentiels du stress oxydatif.

Sur le site du gouvernement US, PubMed, il existe plus de 100 000 articles en référence au glutathion. L’élévation, dans l’organisme, du taux de glutathion a été cliniquement validée dans le soulagement des pathologies suivantes: tous les cancers, maladies neuro-dégénératives (Parkinson, Alzheimer…), asthme, brulures, cataractes, maladies dénommées auto-immunes, pathologies du foie, du coeur, des reins, des poumons, du système digestif, la sclérose en plaques, l’hépatite, l’épilepsie, les problèmes dermatologiques, les tumeurs, les glaucomes, les fibromyalgies, les grippes…

Même si l’apport quotidien de glutathion, au travers de l’alimentation, est faible, il participe, néanmoins, à la détoxication quotidienne des intestins car ce sont les cellules de l’intestin qui, en premier, le métabolisent – et, plus particulièrement, les cellules de la lumière de l’intestin. De ce fait, sa présence dans les intestins permet, également, d’améliorer l’absorption globale de tous les nutriments.

Chez le nouveau-né, le lait maternel constitue la seule source de glutathion – parce qu’il est composé, à 60%, de lactosérum extrêmement riche en cystéine. Le lait maternel perd 80% de son glutathion après deux heures de réfrigération ou de congélation et il perd 73% de son glutathion après deux heures de température ambiante.

Les fruits et légumes qui contiennent le plus de glutathion sont les suivants par ordre d’importance: avocats et asperges (avec près de 30 mg/100 g); noix et pommes de terre (avec 15 mg/100 g); épinards et gombos (avec près de 12 mg/100 g); brocolis, tomates, melons, carottes, pamplemousses, oranges, courges, fraises, pastèques, papayes, piments, pêches (entre 5 et 10 mg/100 g); citrons, mangues, bananes, choux, concombre, piments immatures, pommes, raisins (entre 3 et 5 mg/100 g). [1268] En ce qui concerne le glutathion dans les viandes de poulet, de boeuf, de porc, de veau, etc, elles en possèdent, en moyenne, de 13 à 30 mg/100 g – en fonction des viandes et en fonction des processus de cuisson.

Les taux de glutathion, présentés ci-dessus, concernent des fruits et des légumes qui sont consommés crus. En effet, la cuisson détruit une bonne partie de cet anti-oxydant.

Le reste du glutathion s’élabore, dans le corps, à partir de trois acides aminés: la cystéine, l’acide glutamique et la glycine. Ainsi, pour augmenter le taux de glutathion dans le corps, il est, surtout, conseillé de consommer des aliments qui contiennent une abondance de ces trois acides aminés – qui en sont les précurseurs.

La Cystéine

La cystéine est un acide aminé soufré. C’est l’élément constitutif le plus essentiel de ces trois acides aminés car elle contribue au groupe sulfhydryle du glutathion – d’où l’abréviation de celui-ci en GSH pour Glutathion SulfHydryle.

Il existe, même, une étude, de 2011, portant sur la réduction (écologique) de l’oxyde de graphène avec la cystéine. [1491]

Dans l’apport quotidien de nourriture, elle constitue le facteur limitant en ce qui concerne un taux élevé de glutathion dans l’organisme. En effet, elle doit se présenter sous une forme qui puisse survivre le transit de la bouche aux cellules – à savoir qu’elle doit être incluse dans une plus grosse molécule.

En fonction des sources nutritionnelles, l’apport quotidien conseillé, de cystéine/méthionine, pour un adulte de 70 kgs, est d’environ de 1200 à 3000 mg.

La cystéine endogène. La cystéine peut être produite par l’organisme à partir d’un autre acide aminé soufré: la méthionine. La méthionine est l’un des 22 acides aminés protéinogènes, et l’un des 9 acides aminés essentiels (à savoir ne provenant que de la nourriture).

On trouve, principalement, de la méthionine dans: toutes les viandes et poissons, les oeufs, les produits laitiers, la quinoa, l’amaranthe à grains, le sarrasin, le sésame, les noix de Brésil, les graines de chanvre/cannabis. Il s’en trouve également dans les haricots secs, et autres légumineuses, mais en trop petite quantité, généralement, pour qu’elle puisse contribuer, de façon conséquente, à la production endogène de cystéine.

La métamorphose de la méthionine, en cystéine, requiert un processus relativement laborieux impliquant la présence de certains enzymes et vitamines B. Ce processus s’avère facilement perturbé lorsque il prévaut des maladies du foie et autres faiblesses du système métabolique.

De plus, on ne peut pas considérer la méthionine comme la source principale de cystéine, afin d’élaborer le glutathion, car elle se transforme, également, en homocystéine – un acide aminé non protéinogène dont l’excès, dans l’organisme, peut induire des maladies cardiovasculaires graves: athérosclérose, infarctus du myocarde, accidents vasculaires cérébraux, thromboses, etc.

La cystéine exogène. La cystéine est présente dans tous les aliments hautement protéinés: viandes, poissons, fruits de mer, produits laitiers, oeufs, quinoa, avoine, amaranthe à grains… Elle se trouve, également, en moindres quantités dans certains légumes tels que: brocolis, chou de Bruxelles, piments doux, oignons, ail, graines de tournesol, dattes, graines de chanvre/cannabis, levure de bière, germes de blé, beurre d’amande, champignons Shiitake.

Une portion de 100 grammes de porc, boeuf, poulet, contient 350 mg de cystéine. Une portion de 100 grammes d’avoine en contient 100 mg. Une portion de 100 grammes d’oeuf en contient 290 mg. Une portion de 100 grammes de graines de tournesol en contient 390 mg. Une portion de 100 grammes de gruyère en contient 300 mg. Une portion de 100 grammes de lentilles en contient 180 mg.

En fait, c’est le petit lait, le lactosérum, qui recèle le plus de cystéine car il contient diverses protéines sériques très riches en cystéine: β-lactoglobuline, α-lactalbumine, sérum albumine, lactoferrine et immunoglobulines. La lait cru contient de 5 à 10 % de protéines dont la caséine constitue 80% et le petit lait 20%.

Il existe diverses méthodes de réduction de l’oxyde de graphène par le biais des bactéries lactiques telles que Lactococcus lactis [1465], Lactobacillus plantarum [1466].

Il existe une étude, de 2020, sur l’action thérapeutique du petit lait à l’encontre du CoqueVide/19 – donc à l’encontre de l’oxyde de graphène. [1467]

La Glycine

La glycine est produite, dans le corps, à partir des acides aminés sérine et thréonine. En sus d’être l’un des trois composants du Glutathion, elle participe, également, à l’absorption harmonieuse du calcium ainsi qu’à l’édification d’un système immunitaire robuste. C’est un acide aminé important pour la santé de la prostate.

La glycine est présente dans les aliments suivants: viandes, poissons, fruits de mer, produits laitiers, oeufs, légumineuses et noix, amandes, noisettes, bananes séchées, oranges, choux, algues, asperges, épinards…

L’Acide Glutamique

L’acide glutamique, en sus d’être l’un des trois éléments constitutifs du glutathion, est une molécule-clé dans le métabolisme cellulaire et, également, le neuro-transmetteur excitateur le plus abondant dans le cerveau. C’est un acide aminé non essentiel car il est, également, produit par l’organisme. Il en existe deux formes: une forme liée, en tant que composant de protéines, et une forme libre.

Le lait maternel contient 10 fois plus d’acide glutamique que le lait de vache.

L’acide glutamique libre est présent dans les aliments suivants: produits laitiers non pasteurisés, algues, fruits de mer, poissons, viandes, sauce fermentée au soja, champignons.

Les légumes qui en contiennent le plus sont: sojas, petits pois, graines de courges et de tournesols, arachides, amandes, pistaches, oignons, lentilles, tomates, choux, etc.

La N-AcétylCystéine

En juillet 2020, la FDA, aux USA, initia un processus de prohibition de la N-Acétylcystéine et menaça de poursuites légales sept grandes sociétés de compléments alimentaires. [477] En mai 2021, le géant Amazon a décidé de discontinuer tout produit contenant de la N-Acétylcystéine. [478] Aujourd’hui, aux USA, la FDA n’a pas encore prohibé, officiellement, [480] la N-Acétylcystéine.

La N-Acétylcystéine (NAC) est un dérivé synthétique – qui n’existe, donc, pas dans la Nature – de la cystéine. La cystéine est un précurseur du glutathion, l’un des deux anti-oxydants les plus puissants dans le corps.

Pourquoi, donc, la FDA tente-t-elle de prohiber la N-Acétylcystéine (qui possède de très nombreuses qualités thérapeutiques) dans les compléments alimentaires, alors qu’elle est utilisée, aux USA, depuis 57 années – en tant que remède et en tant que complément alimentaire?

Pour mémoire, la recherche sur la N-Acétylcystéine produit 549 études listées sur le site Clinicaltrials.gov du gouvernement US. [479]

Tout simplement parce que la N-Acétylcystéine constitue le troisième traitement (allopathique) des symptômes du dénommé CoqueVide/19 – à la suite de l’Hydroxychloroquine et de l’Ivermectine. Ces deux dernières substances ont été interdites par l’OMS, et/ou leurs valets politiques corrompus, afin que la FDA, et les Agences de Sécurité Européenne, donnent des autorisations d’urgence à des injections, prétendument “expérimentales”, jusqu’en 2023.

Les études sur le traitement du CoqueVide/19 avec la N-Acétylcystéine ont commencé à émerger au printemps 2020. Une première étude a été publiée, en avril 2020, dont l’intitulé est: “N-acetylcysteine: A rapid review of the evidence for effectiveness in treating COVID-19”. [484]

Trois études ont, ensuite, été publiées, durant l’été 2020: “Efficacy of N-Acetylcysteine (NAC) in Preventing COVID-19 From Progressing to Severe Disease” [476]; “Rationale for the use of N-acetylcysteine in both prevention and adjuvant therapy of COVID-19” [485]; “N-acetylcysteine as a potential treatment for novel coronavirus disease 2019”. [487]

Une autre étude, intitulée “N-Acetylcysteine to Combat COVID-19: An Evidence Review”, fut publiée, en novembre 2020, afin de mettre en exergue les qualités thérapeutiques de la N-Acétylcystéine à l’encontre du CoqueVide/19. Les conclusions de cette étude sont que la N-Acétylcystéine possède les fonctions les suivantes: elle est antivirale (pour ceux qui croient aux virus pathogènes); elle est immuno-modulatrice; elle réduit l’émergence des pneumonies; elle fait baisser la mortalité en soignant les poumons. [482]

Une autre étude fut publiée, en avril 2021, qui est intitulée “The efficacy of N-Acetylcysteine in severe COVID-19 patients: A structured summary of a study protocol for a randomised controlled trial”. [483]

Une autre étude fut publiée, en juin 2021, qui est intitulée “A pilot study on intravenous N-Acetylcysteine treatment in patients with mild-to-moderate COVID19-associated acute respiratory distress syndrome”. [486]

Voici un extrait de l’introduction de l’une des études pharmacologiques – préconisant l’usage de la N-Acétylcystéine à l’encontre du CoqueVide/19 – afin de présenter l’identité, et donc les fonctions, de la N-Acétylcystéine.

« La N-Acétylcystéine fut introduite dans les années 1960 comme remède mucolytique dans le cas de maladies respiratoires chroniques. Elle se caractérise par une fiche de sécurité bien établie et elle est encore communément utilisée, oralement, à raison de doses de 600mg/jour en tant que mucolytique. Dans le cadre hospitalier, elle est également utilisée comme antidote aux overdoses de paracétamol (avec des formulations contenant jusqu’à 150 mg/kg) et sous mode nébulisé chez les patients souffrant de maladie bronchopulmonaire aigüe (pneumonie, bronchite, trachéo-bronchite). La N-Acétylcystéine rend les muqueuses bronchiques moins visqueuses. In vitro, les dérivés de la cystéine agissent en cassant les liaisons disulphure entre les macromolécules – ce qui induit une réduction de la viscosité des muqueuses.

Cependant, à des doses supérieures (≥ 1200mg), la N-Acétylcystéine agit, également, comme antioxydant au travers de mécanismes complexes qui peuvent combattre des conditions de stress oxydatif. La N-Acétylcystéine est un dérivé de l’acide aminé naturel, la cystéine, qui sert de précurseur à la synthèse du glutathion dans le corps avec une activité anti-oxydante. Cela permet de réduire la formation de cytokines pro-inflammatoires, telles que la IL-9 et la TNF-α et cela possède, aussi, des propriétés vasodilatatrices en accroissant les taux de GMP (guanosine monophosphate) cycliques et en contribuant à la régénération du facteur relaxant dérivé de l’endothélium. C’est ce mécanisme potentiel anti-oxydant qui a suscité de l’intérêt de par la pandémie actuelle du Covid-19 et de par son utilité thérapeutique potentielle dans les communautés».  Traduction de Xochi. [484]

Le dosage conseillé est de 1200 à 2400 mg par jour – sur un estomac vide.

Suite à la prescription sauvage de Paracétamol – pour soulager les symptômes Covidiens ou prévenir les effets adverses post-vaccinaux – c’est, également, la N-Acétylcystéine qui permet de soigner la toxicité au paracétamol dans le corps. [512]

Il est à noter, de plus, que le paracétamol (qui est le médicament allopathique le plus prescrit en France) réduit les taux de glutathion, dans le foie, de 70 à 80%. [490] Par conséquent, de par le fait que, déjà, l’oxyde de graphène détruit le glutathion dans le corps, il semble suicidaire de continuer à prescrire le paracétamol, avant et après les injections anti-CoqueVide/19, afin d’en atténuer les effets secondaires ainsi que certains pharmaciens le conseillent – telle que Marianne Gazzano, pharmacienne biologiste à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière de Paris [488] ou tel que le psychopathe, Alain Fisher, en charge de la stratégie vaccinale de la PharMacronie. [1116]

Alerte: la plus grande partie de la N-Acétylcystéine, disponible sur le marché, provient de Chine. Elle est confectionnée à partie de soies de porcs, de plumes de volaille… et de cheveux humains – qui sont récupérés chez les coiffeurs. Il est donc important de vérifier, avant tout achat, la provenance et l’origine physique de ce complément alimentaire.

Alerte: l’usage fréquent de la N-Acétylcystéine, sans supervision médicale, n’est pas très conseillé car elle peut provoquer la manifestation de: vomissements, diarrhées, douleurs épigastriques, brûlures d’estomac, saignements rectaux, dyspepsie, nausées, etc.

La Mélatonine

La mélatonine est sécrétée par la glande pinéale du cerveau (épiphyse) de la tombée de la nuit à la levée du jour. La mélatonine est réputée synchroniser les oscillateurs périphériques et permet, ainsi, une organisation harmonieuse des fonctions biologiques au travers des rythmes circadiens. La mélatonine constitue une substance thérapeutique primordiale en ce qui concerne sa détoxification des radicaux libres, son action anti-oxydante, les troubles psychiatriques, les problèmes cardio-vasculaires, les pathologies du système de reproduction, les dysfonctions neuronales, les troubles gastro-intestinaux, les septicémies, etc.

La mélatonine est un anti-oxydant qui, de plus, joue un rôle dans l’activation d’autres anti-oxydants. La capacité de la mélatonine d’accroitre le taux de glutathion dans le corps – en particulier dans les tissus du foie, du cerveau, des muscles et du sérum sanguin – a été validée scientifiquement.

Une requête, sur le site PubMed du Ministère de la Santé US, avec les termes “Melatonin” et “Covid”, renvoie vers 128 études – pour les seules années 2020 et 2021. [1307] Selon ces études, dont certaines cliniques, la mélatonine est très efficace à l’encontre du tableau de symptômes du CoqueVide/19: inflammations, oxydation, problèmes respiratoires, tempêtes de cytokines, anxiétés, troubles du sommeil, délirium, fibroses pulmonaires, problèmes cardiaques, myocardites [1308], problèmes neurologiques [1309], troubles du rythme circadien [1310], apoptosis, perméabilité des vaisseaux sanguins, etc.

Une étude, d’octobre 2020, intitulée “Melatonin restores neutrophil functions and prevents apoptosis amid dysfunctional glutathione redox system”, a mis en exergue les capacités de la mélatonine a régénérer le niveau de glutathion dans le corps. [1311]

Comme de nombreux scientifiques ne peuvent pas s’empêcher de jouer avec le feu, il existe, même, quelques études sur la faisabilité de véhiculer, prétendument plus efficacement, de la mélatonine dans le corps… en la fusionnant avec des nano-particules solides aux lipides ou des nano-particules polymériques. [1312]   [1314] Il existe, par exemple, une étude récente, de 2020, proposant un traitement anti-cancéreux composé de doxorubicine et de mélatonine véhiculées par des nano-particules de graphène et de magnétite ( Fe3O4). [1313]

Par exemple, une étude Allemande, publiée en juin 2020, a mis en exergue les capacités thérapeutiques de la mélatonine à l’encontre des inflammations pulmonaires. «Les capacités protectrices de la mélatonine ont été mises en exergue en raison, principalement, de ses propriétés anti-inflammatoires et anti-oxydantes. Cette protection a été validée dans des pathologies aussi diversifiées que: inflammations allergiques des voies aériennes, lésions pulmonaires aiguës induites par des toxines ou des radiations, pathologies respiratoires telles que la bronchopneumopathie chronique obstructive, apnées obstructives du sommeil, syndrome néonatal de détresse respiratoire, asphyxie et dysplasie bronchopulmonaires, problèmes respiratoires induits par une septicémie, fibroses pulmonaires idiopathiques et hypertension pulmonaire?. Les résultats prévalant ont été une protection ou une amélioration grâce à la mélatonine conjointement à une réduction de l’expression et de la libération de cytokines pro-inflammatoires, telles que IL-1β, IL-2, IL-6, IL-8 et TNFα, qui est souvent explicitée de par l’interférence avec les récepteurs de type toll, l’inhibition de l’activation  de l’inflammasome NLRP3 et la suppression des signaux NF-κB». Traduction de Xochi. [1315]

Selon Stephen Harod Buhner, dans son ouvrage “Herbal Antivirals”, les plantes médicinales permettant de réduire les tempêtes de cytokines TNF-α incluent: Sureau (Sambucus nigra), Réglisse (Glycyrrhiza glabra), Gingembre officinal (Zingiber officinale), Kudzu (Pueraria montana), Polygale de Virginie (Polygala tenuifolia), la Scutellaire du Baïkal (Scutellaria baicalensis), Poivre de Chine (Houttuynia cordata), Eupatoire perfoliée (Eupatorium perfoliatum).

Selon Stephen Harod Buhner, les plantes médicinales permettant de réduire les tempêtes de cytokines IL-1β incluent: Scutellaire du Baikal (Scutellaria baikalensis), Eupatoire perfoliée (Eupatorium perfoliatum), Kudzu (Pueraria lobata), Sénéga Chinois (Polygala tenuifolia). Les plantes médicinales permettant de réduire les tempêtes de cytokines IL-6 et IL-8 incluent: Pastel des Teinturiers (Isatis sp.), Scutellaire du Baikal (Scutellaria baikalensis) et Astragale (Astragalus membranaceus). Sont, également, très bénéfiques, pour ces types de tempêtes de cytokines, les champignons Cordyceps.

Selon Stephen Harod Buhner, les plantes médicinales permettant de moduler la protéine NF-κB (impliquée dans la réponse immunitaire et les tempêtes de cytokines) incluent: Astragale (Astragalus membranaceus), Réglisse (Glycyrrhiza glabra), Gingembre officinal (Zingiber officinale), Kudzu (Pueraria montana), Scutellaire du Baikal (Scutellaria baikalensis), Poivre de Chine (Houttuynia cordata), Eupatoire perfoliée (Eupatorium perfoliatum).

La mélatonine est synthétisée à partir de la sérotonine qui est, elle-même, constituée à partir du tryptophane, un acide aminé essentiel, que l’on trouve, principalement, dans: poissons, produits laitiers, céréales, viandes, légumineuses noix et graines, chocolat, fruits… [1481]

La Vitamine D et la Fortification du Système Endocannabinoïde

En 1918/1920, alors que des dizaines de millions de personnes mourraient de pneumonie bactérienne – et non point d’une grippe prétendument Espagnole – les médecins prirent conscience que le taux de mortalité était considérablement diminué lorsque les patients étaient installés au grand air (de par la capacité purificatrice intrinsèque de l’Atmosphère Vivante) et au Soleil – à savoir en situation de réception de Vitamine D.

Voir l’étude, publiée par Richard Hobday,  intitulée “The Open-Air Treatment of Pandemic Influenza”. [1316]  [1317]

Aujourd’hui, c’est une centaine d’études, rédigées en 2021 et 2021, portant sur le soulagement des symptômes Covidiens à l’aide de la Vitamine D3, qui ont été analysées dans une méga-étude intitulée “Vitamin D for Covid-19: real-time meta analysis of 101 studies”. [1320] Selon PubMed, il existe, en fait, des centaines d’études portant sur les relations entre la Vitamine D et le CoqueVide/19. [1321]

Je ne puis que conseiller une étude, de 2017, qui est intitulée “Vitamin D supplémentation to prevent acute respiratory tract infections: systematic review and meta-analysis of individual participant data”. Cette étude met, strictement, en lumière que la supplémentation en Vitamine D réduit l’incidence des “grippes”, et autres pathologies respiratoires, de 50%. [1318]

Que se passe-t-il, de plus, donc, lorsqu’un Coup d’État assigne toute une population à résidence, en tout début de printemps, avec interdictions de promenades? Il s’ensuit, tout simplement, qu’à la sortie de l’hiver (sans vitamine D de par l’inclinaison du Soleil et des jours courts), cette population ne peut bénéficier des largesses de notre étoile, le Soleil, dispensant une générosité de vitamine D – au fil des semaines croissantes en intensité solaire.

Vers la fin de sa vie, le philosophe Rudolf Steiner – après avoir gaspillé 20 années à promouvoir la soupe christo-centrique – donna l’un de ses cycles de conférences, les plus authentiquement Païens, qui fut intitulé “Le Cours aux Agriculteurs” et qui fut à l’origine de l’Agriculture Biodynamique. Ce Cours aux Agriculteurs fut offert, en 1924, suite à la requête de paysans, Suisses et Allemands, effarés que leurs sols agricoles soient complètement oxydés par les intrants chimiques. En effet, l’Agriculture chimique avait déjà sévi, en Europe, depuis 1844 – l’année de publication du “Précis de Chimie” de Justus Liebig-Möser.

Le déficit en Vitamine D tue… d’autant plus que cela fait plus d’un siècle que l’agriculture industrielle, et excessivement toxique, produit une alimentation dont le ratio Omega 3/Omega 6 est de 1/12 à 1/15 alors qu’il devrait être de 1/1 à 1/3. Il en résulte, alors, une oxydation de l’organisme induisant moult pathologies et cancérisations.

Depuis janvier 2011, et la publication dans la revue Nature des recherches réalisées par une équipe Français, nous savons qu’une déficience en acides gras Omega 3 invalide totalement le fonctionnement harmonieux du système des endocannabinoïdes. [1403]

«Les cannabinoïdes affectent puissamment les réseaux neuronaux et ils jouent des rôles neuro-modulateurs essentiels au niveau du système immunitaire et des systèmes nerveux central et périphérique dans le corps humain. Nos corps produisent naturellement des cannabinoïdes (endocannabinoïdes) et les utilisent dans toutes les parties du corps où ils participent aux communications intracellulaires. Les cannabinoïdes (endo- ou ecto-) jouent des rôles modulateurs au niveau des neurotransmetteurs tels que GABA, 5HT, glutamate, acétylcholine, noradrénaline et dopamine, à partir d’un certain nombre de structures du système nerveux central telles que le cervelet, l’hippocampe, le striatum, la substance grise et le cortex. Ils agissent tel un mécanisme autorécepteur présynaptique en modulant le GABA tout autant que l’acide glutamique dans le système neuronal. Les récepteurs au glutamate induisent, en fait, la synthèse d’endocannabinoïdes en réponse à des indices environnementaux (ou internes) afin de réguler la libération de GABA et les niveaux de système. La production d’endocannabinoïdes altère l’architecture neurocognitive, stimulant la plasticité neuronale et les réponses aux perturbations environnementales. Durant des périodes de stress intense, ils sont généralement produits en très forte quantité». Stephen Harrod Buhner. Plant Intelligence and the Imaginal Realm. Traduction de Xochi.

C’est le Professeur Raphael Mechoulam de l’Université Hébraïque de Jérusalem – celui-là même qui a impulsé toute la recherche Israëlienne sur le cannabis thérapeutique depuis 1962 – qui, en 1964, a découvert le principe actif principal du cannabis, le THC. C’est le Professeur Raphael Mechoulam, de nouveau, qui découvrit l’existence du système des cannabinoïdes endogènes – ou endocannabinoïdes – lorsque son équipe isola, en 1992, l’Anandamine – une dénomination résolument Védique! Notons, en effet, que cette appellation est dérivée du terme Sanskrit Ananda, signifiant “joie, félicité suprême”. Dans le corps humain, le système des endocannabinoïdes est vraisemblablement le système physiologique le plus important pour le maintien de la santé humaine. Il garantit l’homéostasie.

Selon l’INSERM, «Dans les pays industrialisés, les régimes alimentaires se sont appauvris en acides gras essentiels depuis le début du XXème siècle. Ainsi, le rapport entre les quantités d’acides gras polyinsaturés Oméga 6 et d’acides gras polyinsaturés Oméga 3 dans les rations alimentaires n’a cessé d’augmenter au cours du XXème siècle. Ces acides gras sont des lipides “essentiels” car l’organisme ne peut les synthétiser de novo. Ils doivent donc être apportés par le régime alimentaire». 

Ainsi, d’une part, le système des endocannabinoïdes est totalement dysfonctionnel chez une grande partie des êtres humains tandis que l’alimentation industrielle est archi-toxique et de plus en plus dépourvue des constituants les plus élémentaires pour la santé de l’humanité – tel qu’un ratio adéquat d’acides gras Omega 3. D’autre part, les Autorités – sous le prétexte insensé de nous protéger contre nous-mêmes – ont criminalisé une source avérée de cannabinoïdes naturels, le Cannabis, depuis les années 1940, pour protéger les industriels du papier, du nylon, des fertilisants de synthèse, etc… et maintenant pour protéger les Cartels de la Pharmacie.

D’ailleurs, en avril 2021, le squatter menteur de l’Élysée – le Guide du Coviet Suprême – a décidé de lancer force répressions policières contre “la consommation de drogue”: «On se roule un joint dans son salon et à la fin on alimente la plus importante des sources d’insécurité…»  Sans plaisanter? C’est le même Macron pour lequel, en juillet 2019, la légalisation du Cannabis pouvait devenir une proposition de sa campagne présidentielle pour 2022.  C’est le même Macron qui, le 4 septembre 2016, déclarait: «Cannabis: je crois que la légalisation a une forme d’efficacité». 

La Vitamine C

La Vitamine C a été validée, de très nombreuses fois, comme extrêmement thérapeutique à l’encontre du tableau de symptômes du CoqueVide/19… tout autant que comme réducteur “vert” de l’oxyde de graphène.

Un étude clinique a mis en valeur une augmentation de 50% du taux de glutathion, chez des personnes en bonne santé, à la suite d’une prise de 500 mg de Vitamine C, quotidiennement, pendant deux semaines. Caveat: la Vitamine C, tout comme la Vitamine E, agissent en tant que co-facteurs, et non pas en tant que source principale, dans la production de glutathion: à savoir qu’ils n’agissent qu’en cas de présence des trois acides aminés que sont la cystéine, la glycine et l’acide glutamique.

A l’encontre du CoqueVide/19, elle a été prescrite en très hautes doses par intraveineuse [1451]  [1452]  [1453] et a été utilisée ainsi dans de nombreux pays.

Les très hautes doses signifient de 50 à 200 milligrammes par kilo de poids.

En tant que réducteur non toxique de l’oxyde de graphène, elle a été validée lors de diverses études [1455]  [1456]  [1457]  dont une de 2018, intitulée “Green reduction of graphene oxide by ascorbic acid”. [1454]

La Nicotine et le Tabac

Le fait que la nicotine participe à l’inactivation de l’oxyde de graphène – et donc à la protection du système neuronal – est d’autant plus  intelligible que de nombreuses études ont prouvé que les fumeurs étaient protégés à l’encontre de le symptomatologie dénommée CoqueVide/19.

Pour mémoire, voici quelques extraits de ce que j’ai présenté, en avril 2021, dans ma très longue monographie médicinale sur le Tabac, “Les Qualités Extrêmement Médicinales et Enthéogéniques des Tabacs”.  [590]

La dernière étude, en date, vient d’être publiée, dans la Revue Nature, le 10 septembre 2021.“Inhibiting SARS-CoV-2 infection in vitro by suppressing its receptor, angiotensin-converting enzyme 2, via aryl-hydrocarbon receptor signal”. [1483]  [1484]

Au printemps 2020, des chercheurs Chinois s’aperçurent très rapidement, que le pourcentage de fumeurs de Tabac dans les hôpitaux Chinois, accueillant les patients supposément atteints par le CoqueVide/19, était très faible – à savoir, environ 6%. [659]  [660]  [661]  [662]  [663] Il s’avéra que la situation était identique aux USA, en Allemagne (avec 6%) [664] et en France (avec 5%) [665]. En effet, aux USA, le CDC rapporta un taux minime de 1,3% de fumeurs parmi les patients hospitalisés pour cause de CoqueVide/19 [667] – alors que les hôpitaux de New-York rapportaient un taux de fumeurs de l’ordre de 5,2%.

Le 20 avril 2021, une équipe de chercheurs, en Inde, a publié une étude affirmant, de même, que les fumeurs de ce pays étaient très peu impactés par la grippette Covidienne. [669] Certains chercheurs suggérèrent, même, et continuent de le suggérer, que la nicotine pharmaceutique pourrait être considérée comme une thérapie privilégiée dans le traitement de toutes les pneumonies cataloguées sous la dénomination CoqueVide/19. [713]  [714]  [715]

En fait, la nicotine promeut la survie des neurones et protège donc à l’encontre des Maladies d’Alzheimer ou de Parkinson, en dégradant ou en inhibant le gène SIRT6 qui code pour la protéine sirtuine 6 – une histone de la famille des sirtuines. [1404]  [1405]  [1406]

Diverses études ont mis en lumière le fait que les chances de contracter la Maladie de Parkinson sont inversement proportionnelles à la quantité de Tabac fumé. Il est, ainsi, estimé que les fumeurs de Tabac ont 50% de chances en moins de succomber à cette pathologie.

Une étude récente, de 2019, a mis en exergue que des gommes à mâcher, à base de Nicotine, augmentait la pression sanguine, en l’espace de 10 mn, chez les patients souffrant de la Maladie de Parkinson – dont la moitié, généralement, sont sujets à de l’hypotension. 

Selon les recherches d’une équipe de l’Université de Caroline du nord, le Tabac désactiverait le gène NOS2A, en diminuant ainsi la destruction cellulaire. Ce gène est présent dans toutes les cellules et sa fonction est de générer de l’oxyde nitrique.

Il est à noter que la nicotine, la caféine et la niacine – toutes substances ayant la capacité de diminuer l’impact de ces pathologies – se caractérisent par leur capacité de liaisons au fer.  Ainsi, une étude récente, de 2019, a mis en exergue que, dans le cas de toxicité induite par une teneur élevée en fer et en manganèse, provoquant des troubles neurodégénératifs, la nicotine possède une capacité neuroprotectrice en protégeant les cellules dopaminergiques – à savoir en chélatant ces métaux en excès. [1407]

Dans la lutte contre la graphénisation, le Tabac constitue une thérapie de première ligne. C’est pour cela que les ayahuasqueros, les guérisseuses, les hommes-médecine, les femmes-Bison Blanc et autres shamanes, dans les trois Amériques, soufflent le Tabac: afin de purifier l’atmosphère matérielle, à savoir physique et psychique.

D’ailleurs, le processus shamanique consistant à souffler la fumée du Tabac, sur toutes les parties du corps des patients, n’est pas sans rappeler les pratiques Asiatiques de moxibustion par le biais desquelles les points d’acupuncture sont chauffés grâce à des moxas – confectionnés avec de l’Artemisia argyi, de l’Artemisia vulgaris, ou d’autres plantes médicinales. En effet, l’un des produits de la combustion des moxas est la fumée de moxa qui possède des propriétés anti-microbiennes et dont les applications thérapeutiques ont été validées dans le cas de blessures infectées, de vaginites, de prolapsus utérins, de verrues, de fistules anales, etc.

Les Artémisias

En mars 2020, j’écrivis au très sympathique Professeur Didier Raoult afin de m’enquérir de ce qu’il pensait de l’usage des Artemisias – des plantes anti-paludiques millénaires – dans la mesure où il promouvait l’hydroxychloroquine, un médicament anti-paludique, pour soulager le tableau de symptômes du CoqueVide/19.

Le Professeur Didier Raoult ne m’a jamais répondu. Au mois de mars 2020, au sujet de l’arnaque des Tests de positivité/négativité, qui étaient très promus, d’ailleurs, par le Professeur Didier Raoult, je posais les questions suivantes: Quels Tests???? Puisque le Coronavirus ID/2019 n’existe pas…? S’agit-il d’un immense théâtre de dupes avec des histoires imbriquées les unes dans les autres et toutes aussi FAKE les unes que les autres? Afin de générer une pléthore de dissonances cognitives, au sein de la population, en en accroissant d’autant la psychose?

Au vu des prises de position du Professeur Didier Raoult – sur les sujets criminels des tests PCR, des injections et de la mythologie pernicieuse des Variants du CoqueVide/19 – il fait, résolument, partie de l’Opposition Contrôlée. N’est-ce pas affligeant?

Les Artemisias font partie des Plantes Médicinales Maîtresses: elles sont extrêmement anti-oxydantes, anti-inflammatoires et anti-cancers – en sus d’être anti-microbiennes, anti-parasitaires, etc. Artemisia annua est l’un des plantes médicinales les plus anti-oxydantes et anti-inflammatoires de la planète.

Je renvoie le lectorat vers mes diverses monographies médicinales sur les Artemisia, rédigées en 2018: “Pour prévenir et guérir la Malaria: les Armoises d’Artémis ou les vaccins chimériques de la Pharmacratie? Dossier n°1” [1283]; “Pour prévenir et guérir la Malaria: les Armoises d’Artémis ou les vaccins chimériques de la Pharmacratie? Dossier n°2” [1284]; “L’Artemisia annua dans la Pharmacopée Familiale” [1282].

Il existe quelques dizaines d’études (publiées en 2020 et 2021) portant sur les capacités extrêmement thérapeutiques de l’Artemisia annua à l’encontre des symptômes du CoqueVide/19 – donc, à l’encontre des symptômes de l’empoisonnement au graphène: “Artemisia and Artemisia-based products for COVID-19 management: current state and future perspective”, “An overview of the anti-SARS-CoV-2 properties of Artemisia annua, its antiviral action, protein-associated mechanisms, and repurposing for COVID-19 treatment”, etc, etc. [1408]  [1409]  [1410]  [1411] [1412]  [1413]  [1414]  [1415]  [1416].

Il existe, même, une étude de 2018, “Facile synthesis of graphene via reduction of graphene oxide by artemisinin in ethanol”, [1417] portant sur la réduction de l’oxyde de graphène avec de l’artémisinine – l’une des substances les plus actives de certaines espèces d’Artemisia… Car Artemisia afra n’en contient pas malgré qu’elle soit éminemment anti-paludique.

Cette étude sur la réduction de l’oxyde de graphène avec de l’artémisinine contient de magnifiques photos d’oxyde de graphène.

Les Plantes Médicinales très Anti-Oxydantes

Je vais tout d’abord présenter les Plantes Médicinales, ou les complexes de Plantes Médicinales, émanant de diverses pharmacopées, qui ont été validées efficaces à l’encontre de l’ensemble des symptômes de ce qui a dénommé “CoqueVide/19” – donc, très vraisemblablement, à l’encontre du tableau de symptômes générés par l’empoisonnement à l’oxyde de graphène.

La Réglisse est, médicinalement, efficace à l’encontre de la Covidette (de même qu’à l’encontre de toutes les grippes et grippettes) selon une pléthore d’études récentes et publiées, depuis 2020, en Chine, en Italie, en Allemagne, en Inde, en Turquie, en Corée…  So Sweet! [695]  [696]  [697]  [698]  [699]  [701]  [702]

Une étude Chinoise, publiée en mai 2020, a mis en exergue que la liquiritine, de la Réglisse, inhiberait le développement, du prétendu CoqueVide/19, en se faisant passer pour de l’interféron de type 1. [703]

Je renvoie le lectorat vers ma monographie médicinale, de décembre 2020, sur les Réglisses: “Les Réglisses : une Panacée Suprêmement Médicinale”. [1269]

La Scutellaire du Baïkal (Scutellaria baikalensis) s’avère, médicinalement, efficace à l’encontre de la Covidette (comme à l’encontre de toutes les grippes et grippettes) selon une pléthore d’études récentes publiées, depuis 2020, en Chine, et ailleurs. [704]  [705]  [706]  [707]

Je renvoie le lectorat vers ma monographie médicinale, de novembre 2020, sur les Scutellaires: “Les Qualités Médicinales des Scutellaires”. [1270]

En 2020, le gouvernement Chinois a promu six complexes de la Médecine Traditionnelle Chinoise [710]  [711] pour lutter contre la Pandémie Covidienne, donc à l’encontre la couronne nécro-moléculaire d’oxyde de graphène. Le premier complexe est dénommé “Lianhua Qingwen JiaoNang”. En hommage à la Médecine Traditionnelle Chinoise multi-millénaire, voici la recette car ce complexe médicinal qui peut, même, servir pour les grippes diverses et variées ou pour tout problème pulmonaire ou respiratoire. [712]

Le “Lianhua Qingwen JiaoNang” contient: Isatis indigotica, Forsythia suspensa, Lonicera japonica, Rhodiola rosea, Glycyrrhiza glabra,  Ephedra sinica, Houttuynia cordata, Dryopteris crassirhizoma, Pogostemon cablin, Rheum officinale, Prunus armeniaca, Mentha haplocalyx et Gypse.

Je renvoie le lectorat vers ma monographie médicinale, de novembre 2020, sur les Isatis: “Les Qualités Extrêmement Médicinales du Pastel des Teinturiers”. [1271]

Le second complexe se nomme “Granules de Jinhua Qinggan” et il fut développé lors de la fausse pandémie de grippe de 2009.

“Jinhua Qinggan” est constitué par la somme de deux complexes traditionnels. Le premier est une décoction dénommée “Maxing Shigan” mentionnée dans le Traité “Shanghan Lun” de Zhang Zhongjing – au 3 ème siècle. “Maxing Shigan” est constitué de Glycyrrhiza glabra (Réglisse), Ephedra sinica (Ephedra chinois), Prunus armeniaca (Noyau d’abricot), et Mentha haplocalyx. Le second est la “Poudre de Yinqiao” mentionnée dans le Traité “Wenbing Tiaobia” de Wu Jutong – en 1798. “Yinqiao” est constitué de Ephedra sinica (Ephedra chinois), Lonicera japonica (Chèvrefeuille du Japon), Forsythia suspensa, Platycodon grandiflorus (Campanule à grands fleurs), Arctium lappa (Grande Bardane), Mentha haplocalyx, Lophatherum gracile, Schizonepeta tenuifolia, Phragmites communis, Glycyrrhiza glabra (Réglisse) et Glycine soya (Soja).

Le troisième complexe se nomme “Injection de Xuebijing”. Il est, même, référencé par l’organisation Cochrane afin de traiter l’empoisonnement au paraquat – un toxique très violent de la multinationale criminelle Syngenta. [1273]

“L’injection de Xuebijing” est composée des espèces médicinales suivantes: Salvia miltiorrhiza, Angelica sinensis, Carthamus tinctorius, Ligusticum wallichi et Paeonia rubra.

Au-delà des plantes médicinales promues en Chine, durant la fausse pandémie, il existe une très grande diversité d’espèces de plantes médicinales anti-oxydantes dans la Médecine Traditionnelle Chinoise. Une étude, de 2003, intitulée “Antioxidant activity and phenolic compounds of 112 traditional Chinese medicinal plants associated with anticancer” décline 112 espèces médicinales possédant une activité anti-oxydante et des composés phénoliques. [1274]

Voici quelques-unes des ces espèces médicinales Chinoises cultivées, ou disponibles (dans le commerce en bio), en Europe: Artemisia annua, Artemisia argyi, Arctium lappa, Lonicera japonica, Dianthus superbus, Terminalia chebula, Carthamus tinctorius, Chrysanthemum indicum, Isatis indigotica, Trichosanthes kirilowii, Juglans regia, Prunella vulgaris, Salvia miltiorrhiza, Scutellaria baicalensis, Scutellaria barbata, Cinnamomum cassia, Astragalus mongholicus, Glycyrrhiza uralensis, Magnolia officinalis, Schisandra chinensis, Polygonum multiflorum, Polygonum cuspidatum, Portulaca oleracea, Punica granatum, Paeonia lactiflora, Rosa chinensis, Rubia cordifolia, Houttuynia cordata, Hyoscyamus niger, Solanum nigrum, Lycium barbarum, Camellia sinensis, Angelica sinensis, Foeniculum vulgare, Curcuma longa, Zingiber officinale.

Je renvoie le lectorat vers mes monographies médicinales, de 2018, sur les Artemisia. [1282]  [1283]  [1284] Au sujet des capacités des plantes (et des médications) anti-paludiques, il est à signaler une étude, d’août 2021, intitulée “Profound and persistent disparity in COVID-19 mortality rates between USA / Western Europe and sub-Saharan Africa: A crossover effect of antimalarial drugs?” [1291]. Cette étude présente l’hypothèse selon laquelle la mortalité attibuée aux symptômes du CoqueVide est très basse en Afrique sub-sahélienne (par rapport à l’Europe de l’ouest et de l’Amérique du nord) de par le fait que ces pays se soignent, communément, à l’encontre de l’impact de la malaria – soit avec des plantes médicinales (telles que Artemisia annua ou Artemisia afra), soit avec des médications conventionnelles anti-malariales (telle que l’Hydroxychloroquine).

Je renvoie le lectorat vers ma monographie médicinale, de juin 2020, sur les Angéliques: “Les Angéliques: des Messagères de la Terre pour Réanimer les Terriens”. [1285]

Je renvoie le lectorat vers ma monographie médicinale, de février 2019, sur les Dianthus: “Les Oeillets, et autres Dianthus, dans la Pharmacopée et dans la Magiacopée Familiales”. [1286]

Une autre étude, de 2003, intitulée “Antioxidant and anti-inflammatory activities of selected Chinese medicinal plants and their relation with antioxidant content” décline 44 espèces médicinales possédant une activité anti-oxydante. [1278]

Voici quelques-unes des ces espèces médicinales Chinoises cultivées, ou disponibles (dans le commerce en bio), en Europe – non mentionnées dans l’étude précédente: Leonurus japonicus, Artemisia vulgaris, Sanguisorba officinalis, Pogostemon cablin, Platycodon grandiflorus.

Je renvoie le lectorat vers ma monographie médicinale, de juin 2020, sur les Leonurus: “Les Qualités Médicinales des Leonurus aux Queues de Lions”. [1281]

Une étude, de 2005, intitulée “Antioxidant Capacity of 26 Spice Extracts and Characterization of Their Phenolic Constituents” [1287] a analysé le potentiel anti-oxydant de 26 épices ou plantes condimentaires – de divers continents. Les espèces en possédant le plus sont les suivantes, par ordre décroissant: Syzygium aromaticum (Clou de Girofle), Cinnamomum zeylanium (Cannelle de Ceylan), Origanum vulgare (Origan), Cinnamomum cassia (Cannelle de chine), Salvia officinalis (Sauge officinale), Thymus vulgaris (Thym officinal), Laurus nobilis (Laurier noble), Rosmarinus officinalis (Romarin officinal), Mentha canadensis (Menthe du Canada) et Ocimum basilicum (Basilic).

Je renvoie le lectorat vers ma monographie médicinale, de décembre 2017, sur les Basilics et Tulsi: “Tulsis et autres Vérités Basilico-moléculaires pour se libérer de la Terreur Pharmacratique”. [1288]

Les plantes médicinales, de la Pharmacopée Ayurvédique, possédant une activité anti-oxydante sont, également, très nombreuses. En voici quelques-unes cultivées, ou disponibles (dans le commerce en bio), en Europe: Withania somnifera (Ashwagandha), Centella asiatica, Asparagus racemosus, Bacopa monnieri, Curcuma longa (Curcuma), Camellia sinensis (Thé), Cinnamomum verum (Cannelle), Emblica officinalis, Ocimum tenuifolium (Tulsi), Terminalia bellerica, Zingiber officinalis (Gingembre). [1289]

Concernant le Camellia sinensis, il existe une étude de 2020, portant sur une méthode “écologique” de réduire l’oxyde de graphène avec du thé vert. [1419]

Je renvoie le lectorat vers ma monographie médicinale, de février 2018, sur le Withania: “L’Ashwagandha: une pharmacopée millénaire, naturelle et très puissante”. [1290]

Il existe, d’ailleurs, une étude, de 2016, portant sur une méthode “écologique” de réduire un composé d’oxyde de graphène/oxyde de fer/palladium avec un extrait de Withania coagulans – une espèce d’importance médicinale, et économique, en Inde – qui, tout comme Withania somnifera, possède de fortes capacités anti-oxydantes. Les Withania sont les Ginsengs de l’Inde. [1496]

Le Charbon de Bois Activé

Nous invitons le lectorat à consulter deux excellents articles de Jean-Baptise Loin dont le dernier, qui porte sur le charbon traditionnel Japonais, est intitulé – à très juste titre: “Le plus puissant des charbons actifs adsorbe les nanoparticules”. [1292]  [1293] En ce qui concerne ce présent dossier, le charbon actif est thérapeutique en ce qui concerne les pollutions vaccinales et médicamenteuses; la purification des voies sanguines, hépatiques, intestinales, digestives et urinaires; l’accumulation des métaux lourds, nano-particules et autres isotopes radioactifs.

Certaines études préconisent, dans des cas d’intoxication aiguë, d’administrer une très grosse dose dans l’heure qui suit l’empoisonnement – par exemple, une injection vaccinale. Dans ce cas, la posologie est de 0,5 à gramme par kilo de poids corporel – donc, à savoir, environ 50 grammes pour un adulte. [1294]

Tout comme pour les zéolithes, et autres formes d’argiles, il est fortement conseillé de manipuler les charbons de bois actifs avec une cuillère en bois ou en plastique – et non pas en métal – afin de ne pas désactiver les vertus thérapeutiques de ces substances.

Si le Charbon de bois activé est efficace dans le traitement des eaux usées, afin de les décontaminer de la présence de nano-particules, il en est de même pour le corps de la Terre ou le corps humain. Il existe une étude récente, publiée en 2021, dont l’intitulé est: “Preparation of biochar and biochar composites and their application in a Fenton-like process for wastewater decontamination: A review”. [1295]

Avec le charbon de bois activé, nous avons une substance naturelle, à base de carbone, qui est extrêmement médicinale et qui nous permet de lutter contre l’empoisonnement généré par des formes, non naturelles, et synthétiques, de carbone – à savoir tous les produits industriels à base de graphène.

Il est à signaler, d’ailleurs, que les scientifiques ne possèdent aucune limite dans leurs expérimentations criminelles. Il existe, même, des études portant sur des composés de biochar (charbon actif) enrobé d’oxyde de graphène – prétendument pour éliminer le strontium, le chromium, le plomb, le cuivre – et même le biocide atrazine. [1296]  [1297]  [1298]  [1299]  [1300]

Les Zéolithes

Les Zéolithes constituent des substances éminemment thérapeutiques pour décontaminer le corps animal ainsi que le sol des jardins et des champs. En effet, les Zéolithes constituent des substances médicinales extrêmement efficaces, et antioxydantes, pour éliminer les radicaux libres, les métaux lourds et les isotopes radioactifs. Il existe trois sortes principales de zéolithes: fibreuse, feuillée ou cristalline. L’usage médical concerne la zéolithe cristalline qui contient des quantités élevées de clinoptilolithe.

Au printemps 2011, à la suite du désastre nucléaire de Fukushima, j’ai proposé mes traductions de quelques textes ayant trait à leur action thérapeutique: “Zéolithes Médicinales pour se Décontaminer et se Déshalluciner le Mental”. [716]

«La zéolithe est une roche cristalline étonnante qui est capable d’adsorber et d’absorber de nombreux types différents de gaz, d’humidité, de pétrochimiques, de métaux lourds et d’éléments faiblement radioactifs et une multitude de composés divers. Les canaux dans la zéolithe pourvoient de très larges surfaces sur lesquelles des réactions chimiques peuvent prendre place. Les cavités et les canaux à l’intérieur de la zéolithe peuvent occuper jusqu’à 51 % de son volume. La zéolithe peut adsorber et absorber de larges quantités de substances, tels que des ions ou des molécules gazeuses.

La zéolithe se caractérise par une structure extrêmement dure, microporeuse et en nid d’abeille. Ces cavités et ces canaux constituent des ouvertures en lesquelles des minéraux ou des métaux lourds peuvent se lier. L’atome de silice possède une charge électrique neutre tandis que l’atome d’aluminium possède une charge électrique négative: il en résulte des sites chargés au sein de la structure cristalline. Le processus d’équilibrage, qui est à l’oeuvre afin de maintenir la neutralité électrique dans la clinoptilolithe, attire des minéraux de charge positive tels que le calcium, le magnésium, le potassium, le sodium et le fer. Ces cations communs (à savoir des ions chargés positivement) peuvent être aisément déplacés par des métaux lourds (tels que le cadmium, le mercure, le nickel et l’arsenic) pour être ensuite délogés du corps. La zéolithe possède une affinité élevée pour piéger le plomb, le cadmium, l’arsenic, le mercure et d’autres métaux potentiellement dangereux. Au travers du processus d’échange de cations, la zéolithe peut abaisser l’exposition totale aux métaux lourds chez un individu. Cela permettrait d’influer, de manière conséquente, sur la réduction de certains cancers et de pathologies cardiaques.

L’ingestion de la zéolithe peut être comparée à la consommation d’argile considérée, dans la médecine traditionnelle, comme un remède pour diverses maladies. En raison des propriétés d’échanges d’ions, la zéolithe peut modifier le contenu ionique, le pH, la capacité de protection des sécrétions gastro-intestinales et affecter le transport au travers de l’épithélium intestinal. La zéolithe peut avoir également une influence positive sur la flore bactérienne et la résorption des vitamines et des oligoéléments.» Nature’s Heavy Metal Detoxifier. 2006. Dr Howard Peiper. Traduction de Xochi.

Les Micro-Organismes Efficaces du Professeur Teruo Higa

On peut, également supputer que certaines soupes de micro-organismes – tels que les micro-organismes efficaces du Professeur Teruo Higa – soient capables de désintégrer l’oxyde de graphène, et autres formes de carbone/graphène, s’ils sont capables de digérer les métaux lourds dans le sol

Cf. l’étude, de 2017, intitulée “Biodegradation of graphene oxide-polymer nanocomposite films in wastewater” portant sur la dégradation d’oxyde de graphène par les micro-organismes des eaux usées. [1156]

Le Dioxyde de Chlore

Il existe, de plus, de par le monde un très grand nombre de thérapeutes prescrivant du dioxyde de chlore à l’encontre des symptômes, prétendument Covidiens.  Au Mexique,  par exemple, le Dr. Pedro Chávez est le président d’une organisation, la Comusav, regroupant 5000 médecins, dont l’objectif est de soigner tous ceux souffrant de symptômes, prétendument Covidiens, avec le dioxyde de chlore. [686]

En Espagne, le célèbre exposant du dioxyde de chlore est le pionnier Josep Pamies – à Ballaguer. Et si le dioxyde de chlore fonctionne à l’encontre du CoqueVide/19… c’est qu’il fonctionne à l’encontre de l’empoisonnement à l’oxyde de graphène.

Le Zinc

Les chercheurs de la Quinta Columna ont découvert que le graphène détruit le zinc dans le corps humain… ce qui n’est pas une bonne nouvelle car lorsque le zinc est déficient, le corps humain ne possède pas les enzymes adéquates pour synthétiser le glutathion.

Ils ont, également, mis en exergue qu’il existe de nombreuses études analysant le dysfonctionnement érectile de personnes qui ont été supposément contaminées par le CoqueVide/19. [592]  [593]  [594]  [595]  [596] Certains auteurs tentent d’expliquer que ce dysfonctionnement érectile Covidien pourrait être induit par un blocage de la circulation sanguine vers le pénis; ou induit par du stress, de l’anxiété et de la dépression provoqués par le virus; ou induit par un mauvais état de santé généralisé provoqué par des complications Covidiennes. [591] En fait, ce dysfonctionnement érectile est induit par l’empoisonnement au graphène.

L’Acide Shikimique

L’acide shikimique peut, également, être utilisé pour réduire l’oxyde de graphène: il possède une activité anti-oxydante, anti-coagulante et anti-inflammatoire.

Depuis l’émergence de la fausse pandémie – et l’hystérie concernant le protéine Spike du coronavirus inexistant – de nombreux articles, commentaires et vidéos ont évoqué l’utilisation des aiguilles de conifères afin d’en extraire l’acide shikimique.

Une étude intitulée “Content Analysis of Shikimic Acid in the Masson Pine Needles and Antiplatelet-aggregating Activity” a mis en valeur son potentiel anti-coagulant du sang: il inhibe, en effet, l’agrégation plaquettaire, la thrombose artério-veineuse et la thrombose cérébrale. [1443] Selon cette étude, le Pin (Pinus Massoniana), le Thuya d’Orient (Platycladus orientalis)  et la Badiane de Chine (Illicium verum) contiennent de l’acide shikimique, respectivement, à hauteur de 5,71%, 1,74% et 8,95%.

Dans les conifères, on trouve une abondance d’acide shikimique:

Dans les Pins: par exemple, Picea koraiensis, Picea meyeri, Pinus elliottii [1517] et Pinus banksiana qui sont les espèces de pins Chinois les plus médicinales en ce qui concerne l’extraction de l’acide shikimique. [1509] Pin de Mason (Pinus massoniana) [1514]. Pin rouge du Japon (Pinus densiflora) [1510]. Pin Mugo (Pinus mugo) [1511]. Pin Sylvestre (Pinus sylvestris) [1512]. Pin Chilgoza (Pinus gerardiana) [1513]. Pin d’Armand (Pinus armandi) [1515]. Pin du Yunnan (Pinus yunnanensis) [1516]. Pin blanc (Pinus strobus) [1518]. Pin maritime (Pinus pinaster) [1519]. Pin de Meyer (Picea meyeri) [1521]. Epicea bleu (Picea pungens) [1522]. Epicea blanc. (Picea glauca) [1522]. Pin rouge (Pinus resinosa) [1523].

Dans les Thuya: par exemple, Thuya d’Orient (Platycladus orientalis). [1520]

Dans les Cèdres: par exemple, Cédre de l’Himalaya (Cedrus deodara) [1508].

L’acide shikimique se trouve, également, dans: les graines de Fenouil (Foeniculum vulgare), les graines de Coquelicot rouge (Papaver rhoeas); les graines et l’écorce d’Anis étoilé ou Badiane de Chine (Illicium verum); les graines, les feuilles et l’écorce de la Badiane Japonaise (Illicium anisatum); les feuilles d’Absinthe (Artemisia absynthium) [1444]; l’écorce et les graines de Liquidambar (Liquidambar styraciflua) [1445]; dans les tubercules du Topinambour (Helianthus tuberosus); dans les rhizomes de l’Iris des marais (Iris pseudoacorus); dans le phloème du Thuya géant (Thuya plicata); dans les Dattes (Phoenix dactylifera); dans les tubercules du Dahlia (Dahlia variabilis); dans les fruits du Pommier microcarpe de Sibérie (Malus baccata); dans les fruits du Poirier (Pyrus communis); dans les fruits des Groseillers (Ribes sp.); dans les feuilles de Ginkgo (Ginkgo biloba); l’écorce et les feuilles de Magnolia (Magnolia grandiflora); dans toutes les parties du Poivre de Chine (Houttuynia cordata); dans les tiges et feuilles du Saxifrage araignée (Saxifraga stolonifera); dans les graines de l’Arjuna (Terminalia ajurna); dans toutes les parties du Pistachier (Pistacia lentiscus); dans les feuilles de Consoude (Symphytum officinalis); dans toutes les parties de l’Agastache (Agastache urticifolia); dans les feuilles de l’Inule (Inula helenium); dans toutes les parties du Millepertuis (Hypericum sp.); dans les feuilles du Gymnema sylvestre (Gymnema sylvestris); dans les graines du Myrobalan noir (Terminalia chebula); dans les fleurs et feuilles de la Grande Camomille (Tanacetum parthenium); dans le jus de feuilles du Blé (Triticum aestivum); dans les parties aériennes de la Chélidoine (Chelidonium majus); dans les racines de Carotte (Daucus carota); dans les feuilles de Vératre vert (Viratrum viride); dans les fruits du  Schisandra (Schisandra chinensis). [1449]

Parmi toutes ces espèces végétales, les plus grandes quantités d’acide shikimique se trouvent dans les Badianes, dans les Pins, dans le Poivre de Chine.

On trouve, également, de l’acide shikimique dans les graines germées de légumineuses, Haricots, Mung, Soja, Luzerne…

C’est, peut-être, en partie, en raison de la présence de cet acide shikimique que l’oxyde de graphène peut être réduit avec l’eau de trempage des Mung Bean (Vigna radiata). [1423]

Selon l’étude “Shikimic acid: review of its analytical, isolation, and purification techniques from plant and microbial sources” [1446], les feuilles de Consoude contiendraient 12,5% de leurs poids sec en acide shikimique, les feuilles de Ginkgo 10%, les feuilles d’Agastache à feuilles d’ortie 8,5%.

Il existe une étude, de 2018, sur la réduction de l’oxyde de graphène avec l’acide shikimique: “Green Synthesis of Reduced Graphene Oxide Nanosheets Using Shikimic Acid for Supercapacitors”.

Selon un brevet déposé en  2015, “Isolation and Purification of Shikimic Acid” [1447], l’acide shikimique se trouve non seulement dans les feuilles d’Agastache urticifolia mais, également, dans les feuilles d’Agastache rugosa et d’Agastache foeniculum.

Les Agastaches constituent des Plantes Médicinales Maîtresses et je renvoie le lectorat vers ma monographie intitulée “Les Agastaches pour soigner la malaria, la dépression, les cancers, les hépatites”. [1448]

Les Protocoles Anti-Graphène

Le protocole anti-CoqueVide/19 – donc, en vérité, le protocole anti-Graphène – proposé par le site de la Médecine Fonctionnelle comprend: la curcumine, la Scutellaire du Baïkal (Scutellaria baikalensis), le Sureau (Sambucus nigra), la Réglisse (Glycyrhiza sp.), la Chirette verte (Andrographis paniculata),  une Astragale (Astragalus membranaceus), la Mélatonine, les Vitamines A, C et D, le Zinc, la Quercétine, la Lutéoline, la N-Acétylcystéine, le Resveratrol, le Gallate d’épigallocatéchine, le Palmitoylethanolamide, les Champignons médicinaux (Shiitake, Lentinula edodes; Lion’s Mane, Hericium erinaceus; Maitake, Grifola frondosa; Reishi, Ganoderma lucidum), la berbérine et les  β-glucanes. [707]  [708]  [709]

Selon une étude, de 2014, il est possible de réduire l’oxyde de graphène avec les champignons Ganoderma. [1418]

Le protocole du Dr Vladimir Zelenko comprend la quercétine, la vitamine D3, la vitamine C, le zinc, l’Ivermectine et l’Hydroxychloroquine. [1301] C’est ce médecin US qui a introduit l’Hydroxychloroquine auprès du président Trump.

Dr Vladimir Zelenko, un médecin Juif orthodoxe d’origine Ukrainienne, a été complètement censuré par les GAFAM [1319] parce qu’il affirme que les injections anti-CoqueVide/19 constituent un vecteur de génocide global. Le Dr. Vladimir Zelenko a même évoqué, dernièrement, le génocide, et donc l’Holocauste, du Peuple d’Israël – par le biais des injections anti-CoqueVide/19 – devant un comité de rabbins Juifs orthodoxes anti-vaccinalistes… que Rudy Reichstadt, le conspirationniste [1131], qualifierait, assurément, de rabbins “anti-sémites” et complotistes. [1129]  [1130]

Très récemment, lorsqu’interviewé par Stew Peters, aux USA, le Dr Vladimir Zelenko a déclaré que le CoqueVide/19: «est une arme biologique conçue pour isoler l’Humanité et pour induire une peur pathologique et pathogénique qui est, subséquemment, instrumentalisée par les financiers afin de manipuler le comportement humain et de l’entrainer dans une course d’actions irrationnelles.» Il est convaincu que le CoqueVide/19 ne représente aucune menace car c’est une psyops – à savoir, une opération psychologique spéciale. Pour lui, l’objectif est de génocider des milliards d’individus.   [1302]

Autres Substances Anti-Oxydantes et Réductrices de l’Oxyde de Graphène

Le Chénopode Blanc (Chenopodium album). Une étude, de juin 2020, a été publiée portant sur la réduction de l’oxyde de graphène au moyen d’un extrait de Chénopode Blanc. [1485]

Le Chénopode Blanc possède de fortes capacités anti-oxydantes et il existe une pléthore d’études le démontrant. [1486]  [1487]  [1488]  [1489]

L’Hespéridine. Selon l’Institut de Cardiologie de Montréal – et selon une étude Egyptienne publiée en novembre 2020 – l’hespéridine, un bio-flavonoïde, constituerait un puissant anti-CoqueVide/19!! [693]  [694] On trouve de l’hespéridine dans les pétales de Dahlia, dans les Citrus et dans la Menthe poivrée.

Je renvoie le lectorat vers ma monographie médicinale sur les Dahlias: “Les Qualités Médicinales des Dahlias”. [1524]

L’hespéridine possède des propriétés neuro-protectrices, anti-inflammatoires, anti-oxydantes, anti-athérosclérotiques, cardio-protectrices, anti-carcinogéniques, anti-mutagéniques, anti-diabétiques, anti-hyperlipidémiques, anti-hypertensives, veino-toniques.

Le Raifort. Dans le registre de la dégradation de l’oxyde de graphène par la myéloperoxydase, et d’autres peroxydases, [1157]  [1158] on peut signaler la peroxydase du raifort [1160]

L’Oxyde nitrique. Une étude a été récemment publiée, en août 2021, qui s’intitule “Clinical efficacy of nitric oxide nasal spray (NONS) for the treatment of mild COVID-19 infection” qui affirme que l’oxyde nitrique, ou  monoxyde d’azote, en spray nasal, est capable de détruire la charge Covidienne de 95% en 24 heures et de 99% en 72 heures. [1150] Si on laisse de côté le fait que personne ne puisse déterminer la charge virale d’un virus inexistant, il reste à s’enquérir du fait de savoir si le monoxyde d’azote permet de désintégrer l’oxyde de graphène dans le corps.

Selon une étude récente, de 2020, intitulée “Nitric oxide-dependent biodegradation of graphene oxide reduces inflammation in the gastrointestinal tract”, c’est le cas. [1153] L’oxyde nitrique peut participer à la bio-dégradation de l’oxyde de graphène.

Il existe quelques étude – telles que “The green reduction of graphene oxid” [1420] ou “Green reduction of graphene oxide by aqueous phytoextracts” [1426] –  qui font le point sur les diverses méthodes “vertes” (à savoir non polluantes et non toxiques) de réduire l’oxyde de graphène.

Il est à noter que, selon cette étude, l’un des agents réducteurs les plus rapides est l’épinard, Spinacia oleracea. [1525] 

L’épinard a, déjà, fait parler de lui, en octobre 2016, dans l’étude intitulée “Nitroaromatic detection and infraredcommunication from wild-type plants using plant nanobionics” – publiée dans Nature. Il s’agit d’un domaine dénommé nano-bioniques végétales dont la mission  est d’insérer des fonctions, non-originelles, dans des plantes en les interfaçant avec certaines nano-particules. En l’occurence, il s’agit d’une étude portant sur un épinard, manipulé génétiquement, qui se transforme en pré-concentrateur auto-propulsé, en plate-forme de communication infra-rouge, etc – et qui peut envoyer des messages à un téléphone mobile. [1527] Tout va bien?

Il paraitrait, même, que les épinards, ainsi génétiquement modifiés avec des nano-particules, seraient capables de nous prévenir au niveau du “changement climatique”. [1528] Si cette étude était récente, on pourrait croire qu’il s’agisse d’un cas désespéré de CoqueVide psychiatrique…

Au fait, les nano-particules insérées dans les épinards, branchés sur téléphone mobile, sont à base de graphène – et plus spécifiquement de nano-tubes de carbone. [1529]

Les substances, plantes, minéraux, etc, capables d’opérer cette réduction y sont déclinés. En voici une liste partielle afin d’initier de nouvelles pistes de recherches quant à la destruction, dans l’organisme, des diverses formes de graphène:

Glutathion, cystéine, valine, lysine, alanine [1433], bicarbonate de soude, bêta-carotène, dopamine [1482]  [1462], acide cafféique [1422], racines de carottes sauvages [1429], caséine,  mélasse [1460], cannelle, clou de girofle, eau de noix de coco [1501], curcumine, acide formique, jus de raisin, thé vert [1425], vitamine C [1427]  [1428], mélatonine [1430], zinc, acide oxalique, jus de grenade [1502], eau de rose, levures nutritionnelles, urine de vache [1436], feuilles d’Erable du Japon (Acer palmatum); feuilles du Platane d’Orient (Platanus orientalis), feuilles de Pomme Cannelle (Annona squamosa). [1450]

Il est, également, possible de réduire l’oxyde de graphène avec de l’amidon: de pomme de terre, de patate douce ou bien de maïs. [1459] Et avec du resvératrol[1463] que l’on trouve dans:  raisins, arachides crues, mûres, myrtilles, cassis, framboises, canneberges, fèves de cacao, pistaches, Renouée du Japon (Polygonum cuspidatum / Fallopia japonica). Ainsi qu’avec de l’acide fulvique. [1526]

Ainsi que les espèces botaniques suivantes: Terminalia chebula (Myrobalan noir), Hibiscus sabdariffa (Oseille de Guinée), Spinacia oleracea (Epinard), Ginkgo biloba (Arbre aux quarante écus) [1432], Colocasia esculenta (Oreilles d’Elephant), Citrus sinensis (Oranger) [1431], Prunus serrulata (Cerisier), Magnolia grandiflora (Magnolia), Salvadora persica (Arak) [1434], Citrus grandis (Pamplemousse), Tamarindus indica (Tamarinier) [1435], Salvia spinosa. [1500]

De plus, il existe d’autres études pour réduire l’oxyde de graphène, avec diverses espèces végétales: de 2014, avec l’eau de trempage des Mung Bean (Vigna radiata) [1423]; de 2019, avec l’Ortie (Urtica sp.) [1421]; de 2020, avec les écorces du fruit de citron lime (Citrus hystrix) [1424]; avec les feuilles d’Eucalyptus [1490]; avec le Gros Thym Antillais (Plectranthus amboinicus) [1494]; l’extrait de Radis (Raphanus sativus) [1495]; le jus de Figues (Ficus carica) [1497]; l’extrait d’Oignon (Allium cepa) [1498]; l’extrait de Chou-Rave (Brassica oleracea var. gongylodes). [1499]; l’extrait de Tridax procumbens [1461].

Il existe une méthode “écologique” de réduire l’oxyde de graphène par le jus de l’espèce Calotropis gigantea. [1492] Il fait d’ailleurs signaler que Calotropis gigantea, tout comme Calotropis procera, possèdent des qualités anti-oxydantes. Calotropis procera constitue, de plus, une plante anti-paludique en Afrique de l’ouest. J’aime beaucoup cette Famille des Apocynacées (anciennement Asclépiadacées) et je possède, d’ailleurs, une belle collection de photos d’Asclepias, des USA, que je n’ai pas eu le temps de toutes mettre en ligne. [1493]

Il n’est nul besoin de préciser que si toutes ces espèces végétales sont utilisées pour réduire l’oxyde de graphène, c’est qu’elles ont été amplement étudiées, in vitro ou in vivo, depuis de nombreuses années, pour leurs capacités extrêmement anti-oxydantes. Il en est ainsi, du jus de Figue, de l’extrait d’Oignon, de l’extrait de Chou-Rave, de l’Epinard, etc, etc.

Xochi. Le 12 septembre de l’An 03 des Gilets Jaunes Ce contenu a été publié dans Monographies par xochipelli.

Source : http://xochipelli.fr/2021/09/sources-danti-oxydants-pour-detruire-la-couronne-necro-moleculaire-doxyde-de-graphene/

Me Diane Protat n’a pas obtenu gain de cause mais reste confiante sur l’appel

Suite à la procédure du tribunal d’instance de Paris pour le compte de trois professionnels indépendants, un délibéré était attendu vendredi dernier à 14h30. Ce n’est finalement que ce matin que Me Protat a obtenu l’ordonnance.

Le juge n’a pas donné gain de cause à ses clientes, cependant certains éléments restent en suspens. Le juge n’a pas écrit dans son délibéré comme demandé au greffier lors de l’audience que l’État n’avait pas fourni les informations sur la validité des autorisations de mise sur le marché de vaccins. En effet, les fabricants devaient remplir certaines conditions notamment de redéposer un dossier au bout de six mois. Donc les Français ne savent toujours pas si ces entreprises ont rempli les conditions contractuelles de contrats qui leur sont déjà fort favorables comme nous l’expliquait le docteur en droit Olivier Frot dans un debriefing. Me Protat précise en outre que son confrère Me Teissedre a fait une procédure au Conseil d’État afin d’obtenir l’information sur les autorisations de mise sur le marché (AMM) conditionnelles des vaccins de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM).

Selon Me Protat, des recours peuvent être exercés : elle reste persuadée avec ses clientes qu’il y a une illégalité dans ces mesures. L’avocate rappelle que la même procédure peut obtenir un autre résultat en étant effectuée dans un autre tribunal. Elle invite chaque professionnel de santé indépendant à ne pas fermer boutique le 15 septembre, jour couperet pour avoir effectué une première dose de vaccination en vertu de l’obligation vaccinale, au risque de sanctions financières.

Auteur(s): FranceSoir

Écosse : 80% des décès dus au COVID-19 en août étaient des personnes qui avaient été vaccinées selon les données de santé publique

Des preuves supplémentaires prouvant que le programme de vaccination contre le Covid-19 est un énorme échec ont été publiées. Elles confirment que pendant tout le mois d’août, 80 % des personnes qui seraient mortes du Covid-19 avaient été vaccinées contre la maladie.

Le tableau 17 du rapport de Public Health Scotland indique le nombre de décès survenus en fonction du statut vaccinal. Cependant, PHS a été très astucieux dans la façon dont il a présenté le nombre de décès. En effet, au lieu de les présenter semaine par semaine comme ils l’ont fait pour le nombre de cas et d’hospitalisations, ils ont inclus les décès en remontant jusqu’au 29 décembre.

Cela signifie qu’ils incluent les décès survenus au plus fort de la prétendue deuxième vague de Covid-19, alors que seulement 9 % de la population avait reçu une seule dose et que seulement 0,1 % de la population totale était entièrement vaccinée. Par conséquent, PHS est très sournoisement en mesure de donner l’impression que la majorité des décès dus au Covid-19 se produisent parmi la population non vaccinée.

https://publichealthscotland.scot/media/8760/21-08-18-covid19-publication_report.pdf (page 38)

Le tableau ci-dessus est extrait du rapport publié par Public Health Scotland le 18 août 2021 et montre les décès dus au Covid-19 par statut vaccinal entre le 29 décembre 2020 et le 5 août 2021. Comme vous pouvez le voir, toute personne lisant le rapport aurait l’impression que les vaccins font un travail fantastique pour prévenir les décès dus au Covid-19.

Mais si l’on passe rapidement au rapport le plus récent, le tableau 17 montre qu’il y a eu 3 102 décès dans la population non vaccinée, 279 décès dans la population partiellement vaccinée et 298 décès dans la population entièrement vaccinée entre le 29 décembre et le 26 août 2021.

https://publichealthscotland.scot/media/9030/21-09-08-covid19-publication_report.pdf (page40)

Par conséquent, le nombre réel de décès par statut vaccinal entre le 5 août 2021 et le 26 août 2021 est le suivant :

  • Population non vaccinée – 25 décès
  • Population partiellement vaccinée – 6 décès
  • Population totalement vaccinée – 92 décès

Cela signifie que la population non vaccinée n’a représenté que 20 % des décès présumés liés au virus Covid-19 pendant tout le mois d’août, alors que la population entièrement vaccinée en a représenté 75 %. Mais si l’on ajoute les décès dus à la vaccination partielle à ceux dus à la vaccination complète, on constate que, pendant tout le mois d’août, 80 % des décès sont survenus dans la population vaccinée.

Cependant, il est difficile de calculer le taux de létalité. Pour ce faire, nous devons examiner le nombre de décès survenus dans le rapport de la semaine précédente. Jusqu’au 19 août, 3 096 décès ont été enregistrés parmi les personnes non vaccinées, 277 parmi les personnes partiellement vaccinées et 264 parmi les personnes complètement vaccinées.

https://publichealthscotland.scot/media/8946/21-09-01-covid19-publication_report.pdf (page 43)

Par conséquent, le nombre réel de décès par statut vaccinal entre le 19 août 2021 et le 26 août 2021 est le suivant :

  • Population non vaccinée – 6 décès
  • Population partiellement vaccinée – 2 décès
  • Population totalement vaccinée – 34 décès

Si l’on considère que ces décès surviennent deux semaines après le nombre de cas confirmés, on peut calculer le taux de létalité.

Au cours de la semaine du 7 août, 3 788 cas confirmés ont été recensés dans la population entièrement vaccinée. Par conséquent, si l’on se base sur le nombre de décès de 6 personnes non vaccinées au cours de la semaine du 19 août, le taux de létalité est de 0,15 %. Cependant, lorsque nous effectuons le même calcul pour les hospitalisations (34) et les cas (3 490) de la population entièrement vaccinée, nous constatons que le taux d’hospitalisation des cas est de 1 %.

Cela montre donc que les injections de Covid-19 augmentent le risque de décès en cas d’exposition au Covid-19 d’un énorme 566% au lieu de réduire le risque de 95% comme le prétendent les fabricants de vaccins et les autorités.

Ce qui est encore plus inquiétant, c’est que le nombre de cas confirmés parmi la population entièrement vaccinée a augmenté de manière significative au cours de la semaine la plus récente par rapport aux quatre semaines précédentes. Par conséquent, le nombre d’hospitalisations et de décès qui pourraient survenir au cours des prochaines semaines pourrait suffire aux autorités pour justifier un nouveau confinement.

Les données montrent clairement que les vaccins ne préviennent pas l’infection ou la transmission, et qu’ils augmentent le risque d’hospitalisation et de décès au lieu de le réduire.

Article original : https://theexpose.uk/2021/09/08/exclusive-80-percent-of-covid-19-deaths-in-august-were-people-who-had-been-vaccinated/

Appel à la grève illimitée des professionnels de la santé du secteur privé

Dès le 15 septembre 2021

Le 12 Juillet 2021, Emmanuel Macron, trahissant ses promesses, engageait les institutions législatives en annonçant une « obligation vaccinale » pour les soignants, et en étendant le passe sanitaire pour les actions du quotidien.

La loi du 5 Août 2021, incluant tous les professionnels de la santé, et ratifiée par les deux assemblées en marche forcée, sur la base d’éléments scientifiques douteux, est venue confirmer le délitement de la séparation des pouvoirs exécutifs et législatifs.

Nous soignants, et acteurs des soins, rassemblés dans le Syndicat Liberté Santé (SLS), rappelons qu’aucun individu, pas même le président de la République, aucun groupe d’individus, serait-ce l’État, ne peut disposer du corps d’autrui.

Nous rappelons avec la Loi Kouchner de 2002, que le patient doit avoir un consentement libre et éclairé des actes et traitements qui lui sont proposés.

Nous rappelons qu’il est de notre devoir de n’exercer aucune pression, ni aucune discrimination à l’égard des personnes vulnérables que nous accompagnons.

Nous nous opposons à cette entreprise d’intimidation, qui vise à forcer les consciences et violer les corps.

Le SLS appelle à la grève l’ensemble des professionnels de la santé libéraux et salariés du secteur privé

Du fait de la jeunesse du SLS, nous ne sommes pas en mesure d’appeler à la grève le secteur public, nous exhortons les syndicats historiques à nous rejoindre dans cette lutte, pour ne pas laisser les salariés du secteur public dans l’impossibilité de défendre leurs droits fondamentaux.

Partout en France, les soignants défendent le droit de disposer de leur corps.

Face à cette réalité, de nombreux établissements envisagent de retarder l’obligation vaccinale.

Nous ne nous satisferons pas de demi-reculade ou de délais supplémentaires.

Nous sommes chaque jour plus nombreux et déterminés jusqu’à l’obtention du retrait de l’obligation vaccinale des professionnels de la santé

ET

du retrait de l’obligation de présentation d’un passe pour l’ensemble des services et établissements de santé, sociaux et médico-sociaux.

Syndicat-Liberte-Sante.com

Télécharger l’appel au format PDF

Voir aussi : NOUVELLE : Naissance du Syndicat Liberté Santé

Via reseauinternational.net

ajax-loader