Category: Vaccins

La poliomyélite – La plus grande escroquerie médicale de tous les temps.

L’histoire de la polio.

La maladie la plus souvent invoquée pour défendre les vaccins est sans conteste la poliomyélite. Par coïncidence, c’est aussi le plus grand mensonge et la plus grande escroquerie médicale de tous les temps. Les toxines causant la “polio” sont bien documentées. Le virus responsable de la polio n’a jamais existé.

Une infirmière assiste un patient de 27 ans dans un poumon d’acier à Syracuse, N.Y., en 1954

1824 : Les ouvriers métallurgistes souffraient depuis des siècles d’une paralysie similaire à la polio, causée par le plomb et l’arsenic présents dans les métaux qu’ils travaillaient. Le scientifique anglais John Cooke observe : “Les fumées de ces métaux, ou leur réception en solution dans l’estomac, provoquent souvent des paralysies”.

1890 : Aux États-Unis, on commence à pulvériser de l’arséniate de plomb jusqu’à 12 fois par été pour tuer le carpocapse des pommes.

1892 : Des épidémies de polio commencent à se produire dans le Vermont, une région de culture de pommes. Dans son rapport, l’inspecteur du gouvernement, le Dr Charles Caverly, note que les parents signalent que certains enfants tombent malades après avoir mangé des fruits. Il déclare que ” la paralysie infantile se produit généralement dans des familles comptant plusieurs enfants, et comme aucun effort n’a été fait pour les isoler, il est très probable qu’elle n’est pas contagieuse ” (un seul enfant de la famille ayant été touché).

1907 : L’arséniate de calcium est utilisé principalement sur les cultures de coton.

1908 : Dans une ville du Massachusetts comptant trois usines de coton et des vergers de pommiers, 69 enfants tombent soudainement malades de paralysie infantile.

1909 : Le Royaume-Uni interdit les importations de pommes en provenance des États-Unis en raison de la présence de résidus importants d’arséniate de plomb.

1921 : Franklin D. Roosevelt développe la polio après avoir nagé dans la baie de Fundy, au Nouveau-Brunswick. La toxicité de l’eau pourrait être due à des écoulements polluants.

1943 : Introduction du DDT, un pesticide neurotoxique. Au cours des années suivantes, son utilisation se généralise dans les foyers américains. Par exemple, du papier peint imprégné de DDT a été placé dans les chambres d’enfants.

1943 : Une épidémie de polio dans la ville britannique de Broadstairs, dans le Kent, est liée à une laiterie locale où les vaches étaient lavées au DDT.

1944 : Albert Sabin rapporte qu’une cause majeure de maladie et de décès des troupes américaines basées aux Philippines était la poliomyélite. Les camps militaires américains y sont pulvérisés quotidiennement avec du DDT pour tuer les moustiques. Les colonies philippines voisines n’ont pas été touchées.

1944 : Le NIH rapporte que le DDT endommage les mêmes cellules de la corne antérieure qui sont endommagées dans la paralysie infantile.

1946 : Gebhaedt montre que la saisonnalité de la polio est en corrélation avec la récolte des fruits.

1949 : Le Dr Morton Biskind, endocrinologue, praticien et chercheur médical, constate que le DDT provoque ” des lésions de la moelle épinière similaires à celles de la polio humaine “.

1950 : Le directeur médical de l’hygiène industrielle de la santé publique américaine, J.G. Townsend, note la similitude entre l’empoisonnement au parathion et la polio et pense que certaines polio pourraient être causées par la consommation de fruits ou de légumes contenant des résidus de parathion.

1951 : Le Dr Biskind traite ses patients atteints de polio comme des victimes d’empoisonnement, en éliminant les toxines de la nourriture et de l’environnement, en particulier le lait et le beurre contaminés par le DDT. Le Dr Biskind écrit : “Bien que les jeunes animaux soient plus sensibles aux effets du DDT que les adultes, dans la mesure où la littérature disponible est concernée, il ne semble pas que les effets de telles concentrations sur les nourrissons et les enfants aient même été pris en compte.

1949-1951 : D’autres médecins déclarent avoir du succès dans le traitement de la polio avec des antitoxines utilisées pour traiter les empoisonnements, le dimercaprol et l’acide ascorbique. Exemple : Le Dr. F. R. Klenner rapporte : Lors de l’épidémie de poliomyélite en Caroline du Nord en 1948, 60 cas de cette maladie ont été pris en charge… Le traitement consistait en des doses massives de vitamine C toutes les deux à quatre heures. Les enfants jusqu’à quatre ans recevaient une injection de vitamine C par voie intramusculaire… Tous les patients étaient cliniquement bien portants au bout de 72 heures.”

1950 : Le Dr Biskind présente au Congrès américain des preuves que les pesticides sont la principale cause des épidémies de polio. Il est rejoint par le Dr. Ralph Scobey qui déclare avoir trouvé des preuves évidentes d’empoisonnement en analysant les traces chimiques dans le sang des victimes de la polio.

Commentaire : C’était un non-lieu. La théorie de la causalité virale ne devait pas être remise en question. Les carrières d’éminents virologues et d’autorités sanitaires étaient menacées. Les idées de Biskind et Scobey sont tournées en ridicule.

1953 : Les vêtements sont rendus imperméables aux mites en les lavant dans de l’EQ-53, une formule contenant du DDT.

1953 : Le Dr Biskind écrit : “On savait déjà en 1945 que le DDT était stocké dans les graisses corporelles des mammifères et qu’il apparaissait dans leur lait… pourtant, loin d’admettre une relation de cause à effet entre le DDT et la polio qui est si évidente et qui, dans n’importe quel autre domaine de la biologie, serait immédiatement acceptée, pratiquement tout l’appareil de communication, tant profane que scientifique, a été consacré à nier, dissimuler, supprimer, déformer et tenter de convertir en son contraire cette preuve accablante. La diffamation, la calomnie et le boycottage économique n’ont pas été négligés dans cette campagne”.

1954 : Une législation reconnaissant les dangers des pesticides persistants est promulguée, et l’élimination progressive du DDT aux États-Unis s’accélère parallèlement à un transfert des ventes de DDT vers les pays du tiers monde.

(Notez que l’élimination progressive du DDT coïncide avec le début de la vaccination généralisée contre la polio. Cela dit, les cas de polio ne montent en flèche que dans les communautés qui acceptent le vaccin antipoliomyélitique, car ce dernier contient des métaux lourds et d’autres toxines, de sorte que le récit de la paralysie recommence. Comme les vaccins contre la polio provoquent d’énormes pics de polio, le public mal informé demande davantage de vaccins contre la polio et le cycle s’emballe de manière exponentielle).

1956 : l’American Medical Association impose à tous les médecins agréés de ne plus classer la polio comme telle. Tous les diagnostics de polio sont rejetés au profit du syndrome de Guillian-Barre, de la PFA (paralysie flasque aiguë), de la paralysie de Bell, de l’infirmité motrice cérébrale, de la SLA (maladie de Lou-Gehrig), de la SEP, de la MD, etc. Ce tour de passe-passe a été fabriqué dans le seul but de donner au public l’impression que le vaccin contre la polio avait réussi à faire reculer la polio ou à l’éradiquer. Le public a mordu à l’hameçon et, jusqu’à ce jour, de nombreux arguments en faveur des vaccins sont alimentés par le mensonge fabriqué concernant l’éradication de la polio par le vaccin.

1962 : Publication de Silent Spring de Rachel Carson.

1968 : Abandon de l’homologation du DDT aux États-Unis.

2008 : La paralysie flasque aiguë (PFA) fait toujours rage dans de nombreuses régions du monde où l’utilisation de pesticides est élevée, et où le DDT est toujours utilisé. La PFA, la sclérose en plaques, la paralysie de Bell, l’infirmité motrice cérébrale, la sclérose latérale amyotrophique (maladie de Lou Gehrig) et le syndrome de Guillain Barré sont tous des diagnostics de type “panier de crabes”, aux symptômes similaires, liés à l’empoisonnement par les métaux lourds et à une charge toxique élevée.

2008 : L’OMS déclare sur son site web : Il n’y a pas de remède à la polio. Ses effets sont irréversibles”.

Conclusion :

La croyance moderne selon laquelle la polio est causée par un virus est une tragédie permanente pour les enfants du monde. Les fonds publics sont gaspillés pour des vaccins inutiles et dangereux alors que les enfants pourraient être traités avec des antitoxines. Un débat sur le mythe de la vaccination est justifié, ainsi qu’une enquête complète sur le véritable programme exécuté contre l’humanité, impliquant la science, les produits chimiques, les vaccins, le domaine médical en général et le gouvernement.

Propositions de ressources pour vérifier ces informations :
https://learntherisk.org/vaccines/diseases/#Polio
https://www.westonaprice.org/health-topics/environmental-toxins/pesticides-and-polio-a-critique-of-scientific-literature/

Source (anglais) : https://truth11.com/2021/10/09/the-history-of-polio-the-go-to-disease-to-defend-vaccines-is-polio-coincidently-its-also-the-greatest-lie-and-medical-con-job-of-all-time/

Rapport sur les décès consécutifs à la vaccination

Par David Sörensen

Le Rapport sur les décès consécutifs à la vaccination présente des preuves scientifiques attestant que des millions d’innocents ont perdu la vie et que des centaines de millions de personnes souffrent d’effets secondaires invalidants, après avoir reçu les injections expérimentales covid. Le rapport expose les méthodes stratégiques utilisées par les gouvernements et les agences de santé pour cacher 99% des dommages et des décès dus aux vaccins. Vous apprendrez également qui est réellement derrière tout cela et quel est leur véritable programme.

Le rapport sur les décès dus aux vaccins contient une quantité considérable d’informations essentielles, que vous ne trouverez nulle part ailleurs dans un format aussi complet et organisé. Il se termine par un fort message d’espoir, qui vous donnera une force et courage.

Télécharger le rapport ici

La traduction FR date de quelques semaines, un rapport plus complet avec mises à jour est disponible sur l’article original : https://www.stopworldcontrol.com/report/

Les rapports d’effets indésirables VAERS les plus flippants

Le Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS) est un programme américain pour la sécurité des vaccins, cogéré par les U.S. Centers for Disease Control and Prevention (CDC) et la Food and Drug Administration (FDA).

Il contient des rapports d’effets indésirables détaillés suivant les injections de vaccins Covid-19, voici une sélection des cas les plus flippants.

Âge 31 ans, Pfizer

Le 29/4/21 [vaccinée le 28/04/21], elle a signalé un goût métallique dans sa bouche. Le 30/4/21, elle avait la tête dans le brouillard et des pertes de mémoire. Le goût métallique et le brouillard ont continué jusqu’à la semaine suivante. Le 5/5/2021, elle a déclaré avoir passé une journée avec Dieu et avoir eu plusieurs rencontres tout au long de la journée, au cours desquelles elle a déclaré recevoir des messages de Dieu. Le jeudi 6 mai 2021, elle est restée à la maison avec sa famille et était continuellement préoccupée par la religion, paranoïaque, elle parlait de la journée précédente qu’elle avait passée avec Dieu, elle a mentionné qu’elle avait tremblé toute la journée parce qu’elle était dans le présent de Dieu. Le lendemain, elle n’arrivait pas à rassembler ses idées, sa pensée était désorganisée, elle avait oublié les compétences de base de la vie quotidienne et comment les accomplir. Elle riait et pleurait à des moments inappropriés. Le 7 mai 2021, vers 15 heures, elle a été emmenée aux urgences pour être évaluée. Aux urgences, elle criait et hurlait en répondant à des voix, avait des hallucinations et des délires. Elle a dû être immobilisée physiquement et chimiquement. Ils n’ont pas réussi à la stabiliser et à identifier une cause autre qu’une psychose post-vaccin COVID et elle a été transférée dans un hôpital psychiatrique pour une évaluation et un traitement supplémentaires. Elle y est depuis 6 jours sans aucune amélioration. Elle n’a répondu à aucun traitement.

Âge 14 ans, vaccin Pfizer

Trois jours après la dose 1, administrée le 28/05/21, PT a déclaré ne pas se sentir elle-même. Elle se sentait dans le brouillard et n’arrivait pas à se concentrer sur son travail scolaire. Elle s’inquiétait de ne pas pouvoir terminer l’année scolaire. Nous avons pensé qu’il s’agissait simplement d’un ” burnout “, mais nous savions que c’était un comportement étrange pour PT qui est habituellement très concentrée et n’a aucun problème à obtenir de bonnes notes. Nous l’avons laissée se faire vacciner le 18 juin. Environ 10 jours plus tard, PT a déclaré avoir l’impression que son esprit s’emballait et qu’elle n’avait pas pu dormir pendant 5 nuits. Elle était très anxieuse et avait des crises de panique. Le 4 juillet, PT est venue nous voir et nous a dit : “la seule façon d’arrêter ces pensées est de me faire du mal”. Nous avons immédiatement emmené PT aux urgences de l’hôpital. Nous n’avions JAMAIS vu PT dans cet état et elle n’avait JAMAIS eu de telles pensées. Elle se parlait à elle-même, faisait des mouvements étranges et ce comportement effrayant est sorti de nulle part. Ils l’ont gardée toute la nuit et l’ont renvoyée chez elle en l’orientant vers d’autres médecins. Elle a toujours des pensées suicidaires et ne peut pas fonctionner. Nous avons dû annuler tous les voyages, les camps d’été et la retirer du football pour le mois à venir. Il n’y a aucune chance qu’elle puisse participer à quoi que ce soit.

Âge 13 ans, vaccin Pfizer

Environ 8 à 10 heures après avoir reçu la deuxième dose, le patient a commencé à se désintéresser sensiblement de l’activité sociale. Les jours suivants, il a perdu l’appétit et s’est retiré davantage des fonctions sociales, même les plus intimes et celles de la famille immédiate. Plaintes de délires, de voix lui donnant de “mauvaises” pensées et de “mauvaises” visions. Les voix sont soit des “monstres”, soit “un petit garçon”. Nous avons remarqué que lorsqu’il semble se battre avec ces pensées, ses yeux ont tendance à s’éteindre et il remue la bouche comme s’il voulait parler, mais en même temps, il ne le fait pas.

Âge 18 ans, vaccin Pfizer

Le 24 juillet 2021, le patient a ressenti de la colère, a été confus, a fait un rêve terrifiant, a eu des hallucinations auditives, ne pouvait plus bouger, a fondu en larmes et s’est senti très fatigué. Ces événements étaient médicalement significatifs. Le patient a subi des tests et des procédures de laboratoire, notamment un test de dépistage du virus COVID-19, qui s’est révélé négatif à une date non précisée. Le résultat des hallucinations auditives s’est rétabli, celui de la paralysie s’est rétabli le 24 juillet 2021, tandis que celui des autres événements était inconnu. L’évolution clinique a été rapportée comme suit : Je me suis senti très fatigué et j’ai décidé de dormir et ensuite j’ai fait le rêve le plus terrifiant qui soit, qui a commencé très normalement et ensuite j’ai commencé à être capable de ressentir les choses dans mon rêve, ce qui m’a rendu conscient de mon rêve, mais ensuite je me suis réveillé après être mort dans mon rêve d’une manière brutale et horrible. J’ai ensuite entendu la voix de mon tueur (dans mon rêve) qui me disait : “Tu ne t’échapperas pas”. Je sentais sa main pressée contre mon cou et sa respiration. Le patient n’a pas été testé positif au COVID-19 depuis qu’il a été vacciné. Le patient n’est pas inscrit à un essai clinique. Aucune tentative de suivi n’est possible. Aucune autre information n’est attendue.

Âge 20 ans, Pfizer

Le patient a reçu sa deuxième dose du vaccin Pfizer COVID le 13 avril 2021 vers 9h30. Cet après-midi-là, il a commencé à avoir des frissons, des courbatures et des douleurs dorsales. Plus tard dans la nuit, incapable de dormir, il a commencé à avoir des hallucinations visuelles, notamment un démon à sa gauche immédiate, une bougie à l’extrême gauche de sa périphérie, des chaînes, l’obscurité de la pièce et l’impression d’être coincé dans une boucle temporelle. En outre, il a eu des hallucinations auditives, notamment un démon qui criait et des gens qui chuchotaient. Il a pris de l’ibuprofène cet après-midi-là pour ses frissons. Pas d’antécédents psychiatriques connus ni de consommation de drogues. Il a nié avoir des idées suicidaires. Il a des antécédents de douleurs dorsales pour lesquelles il suit une thérapie physique depuis plusieurs mois. Il aime son travail et ne présente aucun facteur de stress particulier. Les examens effectués au service des urgences comprenaient une NFS, des électrolytes, un dépistage de drogues dans l’urine, une ETOH, une procalcitonine et une analyse d’urine. Tous les résultats étaient normaux, à l’exception d’un taux élevé de neutrophiles et d’un faible taux de lymphocytes. Le scanner de la tête était également normal.

Âge 26 ans, Pfizer

La nuit suivant l’injection, j’ai eu de la fièvre et j’ai commencé à avoir des douleurs corporelles, des maux de tête et des frissons. Ensuite, je me suis réveillé dans la nuit et j’ai eu des hallucinations auditives et des délires. Le lendemain, j’étais épuisé, j’avais une faible fièvre et cette nuit-là, j’ai continué à avoir des terreurs nocturnes et des délires. Quelques jours après avoir reçu le vaccin, j’ai commencé à avoir des problèmes digestifs inhabituels, allant de l’ingestion de grandes quantités de nourriture (3 000 à 4 000 calories par jour) à l’absence de faim et à la privation de nourriture. Je continue à avoir des terreurs nocturnes, des cauchemars ainsi que des délires et des hallucinations presque toutes les nuits depuis que j’ai reçu le vaccin. Les symptômes commencent à se manifester aussi pendant la journée, lorsque je suis pleinement éveillé.

Âge 24 ans, Moderna

Le bras s’est immédiatement engourdi ; le doigt est devenu bleu et très froid au toucher ; plus tard dans la nuit, ~6 heures après la vaccination, j’ai commencé à avoir des hallucinations auditives très effrayantes pour la première fois de ma vie. J’ai entendu mon chat mort hurler pour moi, puis plus tard j’ai entendu ma mère paniquée qui m’appelait à l’aide (lorsque je me suis rendu de l’autre côté de la maison où elle vit, elle dormait profondément et ne m’avait pas appelé) ; les deux jours suivants, j’ai frissonné toute la journée, je pouvais à peine me tenir debout et j’étais incroyablement nauséeuse. Les deux jours suivants, j’ai eu des frissons toute la journée, j’étais à peine capable de me tenir debout et j’avais des nausées incroyables. À aucun moment, je n’ai constaté de gonflement notable.

Âge 22 ans, Moderna

12-Avr-2021, le patient a fait état d’IDÉE SUICIDAIRE (Mentionné vouloir se tuer) (critère de gravité médicalement significatif), HALLUCINATION AUDITIVE (Trois voix dans sa tête) (critère de gravité médicalement significatif), SENTIMENT ANORMAL (Complètement perdu, il ne savait pas qui il est, où il est)

Âge 20 ans, Pfizer

3 heures après avoir reçu le vaccin, j’ai commencé à avoir de grosses crises émotionnelles. J’ai commencé à avoir des pensées suicidaires, à faire une crise de panique toutes les deux heures et à me sentir très vite dépassée. Les pensées suicidaires ont commencé spécifiquement 6 heures après le vaccin et ont duré toute la nuit et le jour suivant la vaccination.

Âge 23 ans, Pfizer

30/04 – Cinq minutes après le vaccin, je me suis évanouie. J’ai ressenti des tremblements incontrôlables et ma vision est devenue blanche. Je n’étais pas anxieuse avant de recevoir le vaccin et j’ai ressenti de la terreur après. 01/05 – J’ai développé une grave dépression et des idées suicidaires. J’ai signalé à mon entourage que je ne me sentais pas en sécurité. Je n’ai pas reçu de diagnostic de dépression et je n’en ai pas souffert avant de recevoir le vaccin. Je me suis sentie suicidaire, complètement désespérée, anxieuse et j’ai éclaté en sanglots de façon incontrôlable sans qu’il y ait de déclencheur identifiable. 02/05 – J’ai développé une douleur fulgurante dans mes jambes et mes bras. C’était comme une douleur pulsatile, lancinante et lancinante. Je n’avais jamais ressenti une telle douleur auparavant. 03/05 – J’ai développé un goût métallique dans la bouche qui ne pouvait être éliminé par l’eau ou la nourriture. C’était extrêmement perceptible. 04/05 – J’ai eu mes règles une semaine plus tôt que prévu. Je prends des contraceptifs depuis sept ans et je n’ai jamais connu de changement dans mon cycle menstruel. Je n’ai apporté aucun autre changement à mon mode de vie ou à ma santé, à part le vaccin. Mes règles étaient extrêmement abondantes, pleines de caillots et douloureuses. Elles ont duré plus longtemps que d’habitude, jusqu’au 09/05 environ. 16/05 – J’ai eu de nouvelles règles une semaine seulement après les premières. Ces règles étaient tout aussi abondantes et durables. Elles ont duré jusqu’au 21 mai environ. Après le vaccin, j’ai commencé à souffrir de palpitations cardiaques, de crampes dans les jambes et de douleurs aléatoires. Je n’avais pas connu ces symptômes avant le vaccin. Je ne peux pas identifier la date à laquelle ces symptômes ont commencé, mais c’était dans la première semaine suivant la prise du vaccin.

Âge 24 ans, Pfizer

Les problèmes de douleurs thoraciques se sont en grande partie résolus. La chose la plus invalidante après le vaccin a été l’apparition d’un bourdonnement persistant dans l’oreille gauche, qui va et vient dans l’oreille droite. Cela a commencé 2 semaines et 2 jours après la deuxième dose du vaccin Pfizer, et après avoir pris l’avion plusieurs fois, et a commencé à mon retour le 13 avril 2021. Il est resté constant mais s’est légèrement amélioré par rapport à ce qu’il était au début, j’ai fait de l’oxygénothérapie hyperbare (cinq séances d’une heure, espacées d’environ une semaine et demie au cours des deux derniers mois pour voir si les choses s’améliorent). Je dirais que les choses se sont améliorées, mais je suis à bout de patience et de moyens financiers pour continuer à consulter un médecin. Je me sens impuissant, dépressif, ma performance au travail est affreuse et, enfin, je suis plus suicidaire que jamais. Je veux simplement mourir.

Âge 38 ans, Moderna

Hallucinations visuelles (étoiles du télescope Hubble et visage dans les étoiles), incapacité à dormir, douleurs aux articulations des doigts, aux orteils, aux dents, maux de tête, frissons et température corporelle basse de de 37,1 °C, puis de 37,7 °C. J’avais l’impression d’être en train de mourir et d’être piégée dans un cauchemar ou un trip de drogue. Je n’ai jamais pris d’acide mais je crois fermement que c’est ce que j’aurais ressenti lors d’un mauvais trip.

Âge 23 ans, Pfizer

depuis le vaccin obsessions persévérantes de se faire tuer ou de tuer sa famille et autres, idées et fixations suicidaires/euthanistes ; hémorragie cérébrale et hémorragie interne ; crise d’épilepsie ; anxiété ; attaques de panique ; douleurs lancinantes dans la tête ; douleur extrême ; délire ; sensation que ses jambes n’ont pas d’énergie ; inflammation ; détérioration du système nerveux ; sensation de “ne pas contrôler ses membres”…

Âge ?, Pfizer

Hallucinations ; délires ; pensées intrusives m’ordonnant d’avoir un accident de voiture ; mauvaise humeur ; anxiété sévère ; Ceci est une déclaration spontanée d’un consommateur contactable. Une patiente d’âge indéterminé a reçu une première dose de BNT162B2 (numéro de lot : inconnu), par une voie d’administration indéterminée, à une date indéterminée, en dose unique, pour la vaccination contre le COVID-19. Les antécédents médicaux de la patiente et les médicaments concomitants n’ont pas été rapportés. La patiente a fait part de son expérience très pénible du vaccin. Le soir suivant le vaccin, elle a eu des hallucinations (qu’elle n’avait jamais eues auparavant) d’araignées géantes courant dans la pièce, a eu des délires d’extraterrestres lançant le vaccin, de possession et de gouvernement l’écoutant à travers Alexa. Elle ne fumait pas, ne buvait pas d’alcool et ne prenait pas de drogues. Depuis le vaccin, elle a eu des pensées intrusives lui ordonnant d’avoir un accident de voiture, une mauvaise humeur et une anxiété sévère. Elle n’a pas pu travailler depuis le vaccin, soit plus d’un mois maintenant, et a dû essayer de vivre avec les indemnités de maladie hebdomadaires du gouvernement. Elle prend quatre médicaments différents pour faire face à ces effets secondaires. La suite des événements est inconnue.

Âge 19 ans, Moderna

Depuis qu’elle a été vaccinée, elle ne se souvient plus de choses comme le jour que nous sommes ou si elle a pris ses médicaments ; elle souffre d’asthme ; elle est incapable de travailler ou de rester seule ; elle ne peut pas conduire ; elle est hypoglycémique ; elle a des crises d’épilepsie/des malaises et elle est tombée de sa chaise ; elle ne veut plus vivre/la situation s’est dégradée depuis qu’elle a reçu sa première dose/elle ne peut pas rester seule ; elle est dépressive ; son cœur bat la chamade/elle a des problèmes cardiaques ;

Âge 12 ans, Pfizer

La patiente a déclaré avoir des pensées suicidaires, entendre des voix. La patiente a commencé à se faire du mal après la première dose du vaccin. Après la deuxième dose du vaccin, l’automutilation a empiré et elle est devenue très déprimée.

Âge 25 ans, Pfizer

Il est devenu très confus à propos du temps, est allé dans la salle de bain pour se brosser les dents 2 jours après sa première injection Pfizer et n’a pas arrêté de se brosser les dents pendant 30 heures. Ses parents ont essayé de l’arrêter à plusieurs reprises. Il ne s’est arrêté que lorsque ses parents ont finalement appelé le 911 pour que quelqu’un l’aide à sortir de la salle de bain. Ses gencives saignaient et il boitait un peu à force de rester debout devant le lavabo à se brosser les dents pendant si longtemps. Il a été emmené aux urgences, ses signes vitaux étaient bons mais il était déshydraté. L’hôpital n’a pas pu expliquer pourquoi il avait fait ça, ce qui se passait dans son cerveau. Il n’a pas non plus pu expliquer pourquoi il avait fait cela quand on lui a demandé. C’était très perturbant pour ses parents et ses frères et sœurs qui avaient l’impression de ne rien pouvoir faire pour l’arrêter. Il a été mentionné qu’il pourrait avoir besoin d’un spécialiste en neurologie. Il s’est amélioré une fois rentré chez lui. Il semble qu’il soit très confus quant au temps, qu’il ne comprenne pas depuis combien de temps il se brosse les dents et qu’on ne puisse pas le raisonner. Dans la voiture, sur le chemin du retour des urgences avec son père, il a mentionné qu’il devait encore se brosser les dents une fois rentré chez lui. Cela a effrayé son père et son père l’a emmené manger un repas à l’extérieur de la maison et cela a semblé briser la boucle du temps dans la tête du patient. Lorsqu’ils sont rentrés à la maison, le patient n’a plus essayé de se brosser les dents pendant une longue période.

Âge 33 ans, Pfizer

Mon œil gauche s’ouvre et se ferme tout seul, change de focalisation tout seul, parfois mes yeux se croisent et se décroisent aussi, presque comme un tique. Mais presque comme un robot aussi, mon œil gauche a erré vers un chien et une dame qui passaient devant chez moi alors que j’essayais de regarder la télévision. J’avais l’impression que quelqu’un d’autre contrôlait mon œil à distance.

Âge 69 ans, Moderna

Elle ne dort pas du tout ; les mouvements involontaires de ses bras et de ses jambes/son corps sont saccadés ; elle a l’impression d’avoir un alien à l’intérieur d’elle/elle a l’impression que quelque chose dans son corps la serre de l’intérieur ;

Âge 28 ans, Pfizer

Le patient a vécu les expériences suivantes : “C’est un poison pour mon corps”, “Je me sens mortellement malade”, “Mon corps a du mal à communiquer avec mon cerveau”, “Inflammation de nombreux organes internes”, “Je n’ai jamais ressenti cela de ma vie”. Après avoir effectué des recherches au microscope, je vois des cellules empilées et des dangers de coagulation du sang. En tant qu’être spirituel qui communique avec des entités divines, ceci est à 100% le travail du diable. Non seulement je reçois des douleurs physiques internes, mais je sens profondément intuitivement que c’est un combat spirituel.

Âge 80 ans, Moderna

30/12/2020 vers 2:00 nausées, vomissements, diarrhée et frissons ont commencé. Insomnie pendant 3 jours. La patiente déclare qu’elle se sentait “excitée et fatiguée”. Les bruits la rendaient anxieuse. La patiente déclare que “tout sentait mauvais”. La patiente a eu des hallucinations de voir le diable et des pensées sataniques du 31/12/2020 au 1/4/2021 quand la patiente s’est finalement endormie.

Âge 35 ans, Pfizer

Le 15 juin 2021, le soir de la vaccination, la patiente s’est levée d’un bond de son lit, remplie de peur, et a crié le nom de son mari. Puis elle a violemment vomi sur moi et dans la chambre, avant d’aller dans la salle de bains. Une fois dans la salle de bain, elle a continué à vomir, et elle voyait des esprits d’ombre noirs et des cochons volants ainsi que des visions de la Chine. Elle a prié Dieu pour qu’elle ne meure pas, la patiente a ensuite pris une douche et est retournée se coucher. Environ 2 heures plus tard, cela s’est produit à nouveau, cette fois-ci elle vomissait si fort qu’on aurait dit qu’un diable sortait de son corps. Elle n’avait plus rien à vomir, mais les violents vomissements n’ont cessé qu’au bout de 7 minutes environ. Elle pensait que le voisinage aurait pu entendre, tellement c’était fort et douloureux. Après cela, elle a ressenti une immense tristesse en nettoyant à nouveau son vomi. Elle pleurait de façon incontrôlable, elle ressentait tellement de douleur et de tristesse et elle pouvait entendre les sanglots des victimes du COVID. Les jours suivants, elle a souffert de maniaco-dépression, de pensées suicidaires, de pertes de mémoire et de perte de contrôle de ses impulsions.

“On nous ment encore sur les chiffres des soignants non-vaccinés” Olivier Soulier

Les soignants protestant contre l’obligation vaccinale regrettent qu’aucun syndicat ne les défende. En réponse à cela, depuis début septembre, le syndicat Liberté santé se lève pour rendre visible et préparer les défenses juridiques possibles pour protéger tous les travailleurs menacés de perdre leur emploi touchant aux domaines du soin.

Olivier Soulier, médecin généraliste et membre de ce réseau, a accepté de témoigner sur leurs actions et leur vision de cette obligation actuelle.

« On a le sentiment d’être devant un rouleau compresseur, de ne plus être dans un État de droit puisqu’aucune loi n’est respectée, la dernière loi du Conseil constitutionnel ne respecte pas la Constitution française et ne respecte pas l’ensemble des lois européennes et mondiales qui interdisent d’imposer un traitement en cours d’expérimentation sans consentement éclairé. »

Le 15 septembre dernier, jour des premières suspensions de médecins, chirurgiens, pompiers, etc, le syndicat Liberté santé appelle à « la grève des professionnels de la santé du secteur privé », préparant des caisses de solidarité pour survivre pendant les suspensions et grèves. « On est à 10 à 15% de non-vaccinés parmi les soignants, les hôpitaux sont en grande difficulté. Ces soignants qu’on a applaudis, sont aujourd’hui mis en très, très grande difficulté car ce sont des gens qui ont la passion de soigner chevillée au corps, ce sont des gens qui aiment leur métier profondément, qui sont prêts à risquer leur vie pour sauver les autres. Mais là, on ne leur demande pas ça, on leur demande de prendre un risque inutile pour un vaccin dont le conseil scientifique reconnaît lui-même que son efficacité préventive pour les autres n’existe quasiment pas » explique le médecin généraliste de Lille.

Le syndicat met en place un réseau de juristes et d’avocats travaillant actuellement pour trouver les meilleures stratégies juridiques pour défendre les soignants. Appelant à adhérer à cette organisation et faire un don pour la caisse de solidarité, le groupe entend rassembler tous les personnels soignants, personnels administratifs, éducateurs spécialisés, pompiers, de métropole et des DOM-TOM qui souhaitent le rejoindre.

Note : Dans cet entretien, Olivier Soulier tente de rappeller que les chiffres de l’Agence nationale de sécurité du médicament ne sont plus disponibles depuis la “mi-juillet”, cet entretien diffusé le 28 août avait été enregistré trois jours plus tôt. Le médecin ne savait pas encore que ces données seraient de nouveau disponibles.

Auteur(s): FranceSoir

Le triathlète Antoine Méchin met un terme à sa saison à cause du vaccin Moderna

par Marcel D.

Après le tennisman Jérémy Chardy contraint de suspendre sa saison, c’est au tour du triathlète Antoine Méchin de faire de même. Suite à une première injection Moderna le 28 juin 2021, le triathlète ressent une oppression et un manque de souffle, le 17 juillet lors d’une course trail, toujours cette sensation d’oppression très présente, douleur au bras gauche, nous explique Antoine Méchin sur sa page Facebook.

Le lendemain 18 juillet, après un examen à l’hôpital de Saintes, pas d’inquiétude selon le médecin, rien à signaler, le stress et la fatigue sont sûrement les causes des symptômes. Le 16 aout, il fait sa deuxième injection Moderna — pour pouvoir nager en piscine, c’est obligatoire. Le 13 septembre les mêmes symptômes persistent (impression d’oppression, de souffle court, de poids sur le sternum). Rendez-vous à la clinique du sport à Bordeaux le 21 septembre avec le médecin cardiologue qui annule tout de suite les tests d’effort, soupçonnant une embolie. Le médecin et ses collègues lui expliqueront que « depuis quelque temps nous avons un nombre croissant de patients sportifs dans le même cas ! » Le médecin décide de lui donner rendez-vous en urgence pour une scintigraphie pulmonaire.

Comprenant l’arnaque vaccinale, Antoine Méchin dira : « Je suis désormais sous traitement et j’espère retrouver mes capacités pulmonaires (dans 3-6-9-12 mois ?) En attendant : repos et basse intensité pendant plusieurs mois ». « Abîmer la santé des personnes en pleine forme pour préserver la santé des plus faibles, un choix d’une logique implacable ».

Au ministre des Sports Emmanuel Macron qui nourrit de grandes ambitions pour les prochains Jeux olympiques de Paris en 2024, Le Média en 4-4-2 se permet de proposer ceci : au lieu d’athlètes dûment vaccinés, et afin d’éviter toute déception (et le sermon présidentiel qui va avec), il serait plus fructueux de faire concourir députés et sénateurs non vaccinés et donc en parfaite santé.

Bilan d’une dyspnée dans un contexte post-vaccination anti-covid.
Scintigraphie pulmonaire. Centre d’Imagerie Fonctionnelle à Bordeaux.

Source : https://lemediaen442.fr/le-triathlete-antoine-mechin-met-un-terme-a-sa-saison-a-cause-du-vaccin-moderna/
Via : https://reseauinternational.net/le-triathlete-antoine-mechin-met-un-terme-a-sa-saison-a-cause-du-vaccin-moderna/

Rapport sur la présence de substances inconnues dans les vaccins Covid

Par Dr John B. (Twitter)

Un rapport récemment publié anonymement fait état de la présence de substances inconnues dans les vaccins Covid.
PDF : https://medicdebate.org/files/Scientist%20club12.pdf (source 1), https://drive.google.com/file/d/1RBvtCLfBY4mQAULmjo3GPOTy-vZNIDQH/view (source 2)
J’ai examiné ce rapport de plus près.

Malheureusement, le rapport ne répond pas aux normes scientifiques en termes d’analyse et de description des résultats. C’est bien dommage sur cette question importante.
Cependant, certains des résultats sont intéressants & devraient motiver une analyse plus approfondie sans délai.

La microscopie électronique à transmission (TEM) et la spectroscopie à rayons X à dispersion d’énergie (EDX) ont été utilisées pour l’analyse.
Voici les images TEM et les spectres EDX des particules trouvées :

Une particule ou une agglomération de nanoparticules. Elle se compose principalement de carbone et d’oxygène.
(Le sodium et le chlore proviennent de la solution saline).
Selon les auteurs, il pourrait s’agir de graphène.
Malheureusement, aucune cristallographie aux rayons X n’a été réalisée pour valider cette découverte.

Un objet allongé (environ 50 µm de long).
Les débris blancs qui le recouvrent sont composés de carbone, oxygène, aluminium, silicium, calcium, magnésium et chlore.

Un débris pointu (environ 20 µm de long) composé de carbone, d’oxygène, de chrome, de soufre, d’azote, d’aluminium et de chlore.

Débris. La particule blanche de 2 µm de long est composée de bismuth, carbone, aluminium, oxygène, sodium, cuivre et azote.

Un agrégat organique (carbone, oxygène, azote) contenant des nanoparticules de bismuth, de titane, de vanadium, de fer, de cuivre, de silicium et d’aluminium.

Un agrégat de nanoparticules de fer-chrome-nickel (acier inoxydable).

Un agrégat organique-inorganique de particules composées d’acier inoxydable, collées ensemble avec une “colle à base de carbone”.
D’après sa composition chimique, l’agrégat sera magnétique.

Une particule (organique-inorganique). Il s’agit d’un substrat à base de carbone dans lequel sont intégrées des nanoparticules. Les nanoparticules sont composées d’aluminium, de cuivre, de fer et de chlore.

Particules de morphologie sphérique avec quelques cavités en forme de bulles et composées de silicium, plomb, cadmium et sélénium.
La composition élémentaire rappelle celle des points quantiques de séléniure de cadmium (CdSe QDs).
Les CdSe QDs ont une taille de 15-20 nm (https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0020026). Suspect.

Une particule de 100 µm composée de carbone et d’oxygène avec une contamination d’azote, de silicium, phosphore et chlore. On dirait du graphène.

Entités à base de carbone mélangées à des agrégats remplis de particules d’aluminium-silicate.

La spectroscopie de fluorescence des rayons X du vaccin AstraZeneca a identifié la présence d’histidine (un acide aminé), de saccharose, de PEG et d’alcool éthylique.
(Seule la présence de PEG est déclarée dans la fiche technique).

Résumé :
De multiples particules de composition élémentaire différente ont été trouvées dans les échantillons du vaccin Covid. Certaines d’entre elles pourraient être des points quantiques de séléniure de cadmium, du graphène ou des particules métalliques en acier inoxydable. Elles ne devraient pas être présentes dans le vaccin.

Le rapport manque d’informations sur la quantité de particules trouvées dans chaque échantillon de vaccin. De même, aucune analyse approfondie n’a été réalisée pour déterminer si les types de particules sont différents pour les divers vaccins Covid.
La cristallographie aux rayons X n’a pas non plus été réalisée.

Les résultats de l’analyse sont inquiétants.
La nature exacte, la concentration, l’origine et la pertinence biologique de ces particules doivent être clarifiées de toute urgence !
Le rôle de qualité des fabricants et des autorités de régulation est insuffisant.

Pourquoi ces particules sont-elles présentes dans les vaccins ?
Les possibilités sont les suivantes :
1) Contamination (processus de fabrication)
2) Ajout délibéré
3) Une combinaison de 1) & 2)
Les trois possibilités sont préoccupantes. Des enquêtes approfondies doivent maintenant être menées pour exclure la deuxième possibilité.

La présence inattendue de particules dans les vaccins (autres que les vaccins Covid) a également été rapportée par d’autres chercheurs. Par exemple, dans cette étude publiée en 2020 : A New Method Based on Electron Diffraction for Detecting Nanoparticles in Injectable Medicines

Le vaccin Priorix MMR : Des nanoparticules de TiO2 et de kaolinite (Al2Si2O5(OH)4) ont été trouvées :

Vaccin Priorix-Tetra MMR+V : La plupart des nanoparticules (NP) étaient amorphes, sauf 2 agrégats contenant du Ti et de l’O ; 4 NP contenant du Ca et de l’O ; 1 NP contenant du Mg, de l’Al, du Cl et de l’O ; et 2 NP contenant du Fe, du Cr et du Ni.

Nanoparticules inorganiques trouvées dans le vaccin Priorix-Tetra :

Nanoparticules inorganiques présentes dans le vaccin Priorix :

“Il est également vrai que lorsque les nanoparticules ne sont pas conçues mais qu’elles sont introduites accidentellement dans une solution injectable, leur devenir pourrait provoquer des réponses dommageables aux niveaux cellulaire, subcellulaire et protéique et elles deviennent importantes dans l’évaluation de la sécurité d’un produit pharmaceutique.”

Ce type de contaminations dans les vaccins a également été signalé par une autre équipe de recherche : New Quality-Control Investigations on Vaccines: Micro- and Nanocontamination

Des nanoparticules riches en tungstène et aussi en aluminium ont été trouvées dans les vaccins Prevenar et Infarix :

Des nanoparticules constituées principalement de plomb (Pb) ont été trouvées dans le vaccin Meningitec :

La concentration de nanoparticules identifiée dans une goutte de 20 µl de chaque vaccin testé :

“Les analyses effectuées montrent que dans tous les échantillons contrôlés les vaccins contiennent des corps étrangers non biocompatibles & bio-persistants qui ne sont pas déclarés par les producteurs …. Notre hypothèse est que cette contamination est non intentionnelle …”

Source : https://twitter.com/DrJohnB2/status/1429509897167704065

Au moins 46218 morts suite à la vaccination Covid-19 (maj)

Voici le compte des morts dans le monde après une vaccination Covid-19 rapporté par la presse et les bases de données officielles.
Avec plusieurs cas très graves en réanimation.
Et il y a aussi 2 morts lors des essais du vaccin Pfizer, 1 mort lors de l’essai AstraZeneca et 6 morts lors de l’essai Moderna, donc 9 morts en plus qui ne sont pas comptés dans les morts.
Pour les décès aux États-Unis, Canada, Australie et en Europe (hors Suisse et Monaco), seuls les morts rapportés par les bases de données officielles sont comptabilisés pour éviter les doublons, les articles sont laissés pour archivage au bas de l’article.
Pour les pays sans bases de données, les articles de presse sont comptabilisés en l’attente d’accès à des bases de données officielles plus complètes.

On voit aussi apparaître des décès massifs dans certains EHPAD mais un lien direct avec la vaccination n’est pas encore établi officiellement, la France rapporte peu les effets indésirables par rapport aux autres pays :
Coronavirus : après Nice, des résidents d’Ehpad et des soignants vaccinés à Antibes et Cannes (31/12/2020)
Covid-19: Cinquante morts supplémentaires recensés en trois jours dans les Ehpad de la Côte d’Azur (16/01/2021)

Il faut également noter que selon une étude interne des Health Human Services et de Harvard, moins de 1 % des effets secondaires des vaccins sont signalés.
On peut également noter que les rapports d’effets indésirables ne sont pas systématiquement inclus dans la base de données européenne, moins d’1/3 pour la Belgique et encore beaucoup moins pour le Royaume-Unis.

12,835 décès et 485,823 effets secondaire pour le vaccin Pfizer,
7,322 décès et 132,122 effets secondaires pour le vaccin Moderna,
5,633 décès et 390,119 effets secondaires pour le vaccin ASTRAZENECA (CHADOX1 NCOV-19)
1,457 décès et 30,712 effets secondaires pour le vaccin JANSSEN (AD26.COV2.S)
(jusqu’au 09/10/2021) rapportés par la base de données Européenne des rapports d’effets indésirables
Pfizer
Moderna
Astrazeneca
JANSSEN
http://www.adrreports.eu/

Petit tuto pour naviguer dans la base de données Européenne des rapports d’effets indésirables.

Petit tableau comparatif à partir des données européennes au 15 avril 2021 (Union Européenne + UK) :

* selon une étude interne des Health Human Services et de Harvard, moins de 1 % des effets secondaires des vaccins sont signalés.
https://digital.ahrq.gov/sites/default/files/docs/publication/r18hs017045-lazarus-final-report-2011.pdf
Sources : http://www.adrreports.eu/ (données vaccins covid)
https://ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/e41f68fbee043b89e1fc740dac52d2e1.pdf (données vaccins H1N1)
https://ourworldindata.org/grapher/cumulative-covid-vaccinations?time=latest (nombre de vaccinations European Union + United Kingdom)

• Selon les données du Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS), au moins 16,766 Américains sont morts à cause des vaccins COVID-19 aux États-Unis, avec 798,636 rapports d’effets indésirable (jusqu’au 8 octobre 2021)
https://medalerts.org/vaersdb/findfield.php?TABLE=ON&GROUP1=AGE&EVENTS=ON&VAX[]=COVID19&DIED=Yes
https://medalerts.org/vaersdb/findfield.php?TABLE=ON&GROUP1=CAT&EVENTS=ON&VAX=COVID19

• L’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) a signalé, en date du 8 octobre 2021, 17,982 effets indésirables dont 195 décès après l’injections de vaccins COVID :
https://health-infobase.canada.ca/covid-19/vaccine-safety/

• Database of Adverse Event Notifications – Australie : 64,566 effets indésirable et 578 décès jusqu’au 2 octobre 2021
https://apps.tga.gov.au/PROD/DAEN/daen-report.aspx

• Agência Nacional de Vigilância Sanitária – Brésil : 11711 effets indésirables et 50 décès jusqu’au 10/10/2021
https://www.gov.br/anvisa/pt-br/acessoainformacao/dadosabertos/informacoes-analiticas/notificacoes-de-farmacovigilancia

• 660 morts en Israël
https://www.francesoir.fr/videos-debriefings/vaccination-en-israel-des-chiffres-de-mortalite-qui-interpellent-video
http://www.nakim.org/israel-forums/viewtopic.php?p=276314

• Monaco : Pic de 21 morts à Monaco qui commence avec la vaccination (non compté, lien non établi officiellement) :
https://www.quartierlibre.tv/quartierlibre/les-premiers-vaccins-sont-arrives-a-monaco-explosion-de-la-mortalite/?utm_source=Telegram&utm_campaign=quartierlibre

• une indienne de 55 ans ainsi que 4 autres indiens de la même région (01/02/2021) :
https://timesofindia.indiatimes.com/city/hyderabad/woman-health-worker-in-state-dies-11-days-after-vaccination/articleshow/80618698.cms?from=mdr

• 9 indiens morts, 16 hospitalisés, un cas grave de septicémie bactérienne et 447 effets indésirables (vaccins Covishield et Covaxin) au 29/01/2021:
https://www.thehealthsite.com/news/odisha-man-dies-after-taking-covid-19-vaccine-another-develops-bacterial-sepsis-793037/
Parmi les morts, un jeune vigile de 27 ans :
https://www.msn.com/en-in/news/other/odisha-health-worker-dies-days-after-taking-covid-vaccine-official-says-not-linked-to-vaccination/ar-BB1d8jdX

• 53 morts à Gibraltar en 10 jours après le début des injections expérimentales d’ARNm COVID de Pfizer (pas clair, pas compté dans le total pour l’instant)
https://reseauinternational.net/53-morts-a-gibraltar-en-10-jours-apres-le-debut-des-injections-experimentales-darnm-covid-de-pfizer/

• La princesse saoudienne Tarfa Bint Hathloul (vaccinée 11 jours avant):
https://www.lelibrepenseur.org/deces-de-la-princesse-tarfa-bint-hathloul-bin-abdulaziz-survenu-apres-la-vaccination-anti-covid-19/
Et https://saudiarabianewsexpress.com/2021/01/08/royal-court-death-of-princess-tarfa-bint-hathloul-bin-abdulaziz-al-saud/
Elle dit sur son compte twitter qu’elle se sentait fatiguée après la 1e injection : https://twitter.com/THAAF73/status/1343496485141426176

• Un suisse de 91 ans :
https://www.24heures.ch/deces-a-lucerne-dune-personne-vaccinee-contre-le-coronavirus-236165160824

• Une kinésithérapeute de 28 ans en Afrique du Sud (l’autopsie montre aucun problème de santé) :
https://www.latestnewssouthafrica.com/2021/02/24/haley-brinkmeyer-death-hailey-link-brinkmeyer-reportedly-dies-two-days-after-getting-covid-19-vaccine/

• Le gouvernement sud-coréen enquête sur 7 décès qui ont suivi la vaccination par Covid-19 avec le vaccin d’AstraZeneca
https://www.rt.com/news/517423-korea-vaccine-deaths-rise/

>> 9 morts lors des essais des vaccins (sans les placebos) :
Moderna :
https://www.lifesitenews.com/news/13-people-died-during-modernas-covid-vaccine-trial

Les deux vaccinés Pfizer avaient plus de 55 ans : l’un a subi un arrêt cardiaque 62 jours après la 2e vaccination et est décédé 3 jours plus tard, et l’autre est décédé d’une artériosclérose 3 jours après la première vaccination:
https://www.algerie-eco.com/2020/12/09/essais-du-vaccin-pfizer-six-participants-sont-morts-et-des-effets-indesirables/

AstraZeneca : Un médecin brésilien de 28 ans :
https://translate.google.com/translate?sl=auto&tl=fr&u=https://www.telegraaf.nl/nieuws/99528612/proeven-met-coronavaccin-gaan-door-na-dood-arts-28-geen-enkele-zorgen
Article original : https://www.telegraaf.nl/nieuws/99528612/proeven-met-coronavaccin-gaan-door-na-dood-arts-28-geen-enkele-zorgen

• 24 morts aux Philippines (AstraZeneca et le vaccin chinois Sinovac) :
https://news.abs-cbn.com/news/04/23/21/majority-of-24-deaths-reported-after-vaccination-unrelated-to-covid-19-vaccines-fda-doh
Et 24674 effets secondaires : https://www.bworldonline.com/philippines-reports-24-deaths-after-vaccination/

• une infirmière géorgienne de 27 ans meurt après l’injection du Johnson et Johnson :
https://www.rt.com/russia/518578-georgia-nurse-die-covid19-vaccine/

• Israël, Pfizer : 2 morts du myocarditis (une femme de 22 ans et un homme de 35 ans) et 62 cas :
https://www.timesofisrael.com/israel-said-probing-link-between-pfizer-shot-and-heart-problem-in-men-under-30/
Shirel Hilel, 22 ans : https://www.timesofisrael.com/hospital-blamed-over-womens-death-from-heart-inflammation-after-vaccination/

• mort d’une femme enceinte après l’injection de l’AstraZeneca, 2 états brésiliens suspendent le vaccin pour les femmes enceintes :
https://www.rt.com/news/523498-brazil-suspend-covid-vaccine-pregnancy/

• mort de l’acteur populaire Vivekh, d’une crise cardiaque à 59 ans, 2 jours après l’injection du Bharat Biotech Covaxin :
https://www.ndtv.com/tamil-nadu-news/vivekh-death-popular-tamil-actor-comedian-vivekh-dies-in-chennai-at-59-2415575

• mort d’un indien de 45 ans, immédiatement après la 2e injection :
https://www.newindianexpress.com/nation/2021/mar/02/maharashtra-man-dies-after-getting-second-dose-of-covid-19-vaccine-2271210.html

• mort d’une femme de 75 ans, 15 min (ou 40 min selon l’article) après l’injection du vaccin chinois Sinovac :
https://www.milenio.com/politica/comunidad/fallece-mujer-recibir-dosis-sinovac-hidalgo
https://www.sinembargo.mx/11-03-2021/3950030

• mort d’une femme de 82 ans après l’injection du Pfizer :
https://www.thecourier.com.au/story/7198835/qld-woman-82-dies-after-vaccination/

• un malaisien de 27 ans meurt 10 jours après la 2e dose du Pfizer. Il était archer olympique pour son pays. Son autopsie montre des caillots de sang au niveau du cœur :
https://www.scmp.com/sport/other-sport/article/3133669/haziq-kamaruddin-malaysia-mourns-death-olympic-archer-27-health

• l’indien Raam Laxman, compositeur de musique de Bollywood, 78 ans, alias Vijay Patil, décède d’une crise cardiaque six jours après la 2e injection de Covishield (AstraZeneca) :
https://news.abplive.com/entertainment/maine-pyar-kiya-hum-saath-saath-hain-music-composer-vijay-patil-aka-raamlaxman-dies-of-heart-attack-1459572

• l’ancien président de l’Agence Indienne du Médicament, Dr. K K Aggarwal, décède à 62 ans du covid alors qu’il a fait les 2 injections du vaccin :
https://greatgameindia.com/dr-k-k-aggarwal-vaccine/
• Il n’y a pas de base de données en Inde pour rapporter les effets et les morts de la vaccination :
https://greatgameindia.com/no-vaccine-adverse-effects-india/

• l’actrice philippine Arlene Tolibas, 55 ans, est décédée trois semaines après la 2e injection du vaccin chinois Sinovac Coronavac :
https://www.facebook.com/arlene.tolibas1/posts/10159151416843550
Elle montre publiquement sur sa photo de profil Facebook qu’elle est vaccinée : https://www.facebook.com/arlene.tolibas1
Un des articles lui rendant hommage :
https://www.gmanetwork.com/entertainment/showbiznews/news/77464/sahaya-at-amaya-libreng-mapapanood-sa-gma-network-facebook-page/story

Effets secondaires

Des cas de convulsions ont aussi été rapportés par des patients et partagés massivement sur les réseaux sociaux :

•Convulsions de l’infirmière Kristi Simmonds aux US :
https://www.facebook.com/kristi.simmonds.1/videos/1283294655359609
Page FB : https://www.facebook.com/kristi.simmonds.1
Elle dit que beaucoup de personnes sont dans son cas.

• La mère de Brant Griner : convulsions du corps (Pfizer) :

https://www.facebook.com/brant.griner.7/posts/903453733725240
https://www.youtube.com/watch?v=kf6NDIiE3Tw

Shawn Shelton : convulsions incontrôlées qui perdurent encore, 9 jours après le vaccin Moderna :

https://www.facebook.com/shawn.skelton.73/posts/403541337597874

Une jeune qui travaille en maison de soin de 19 ans : Paralysie du côté droit du corps (Pfizer) :

https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=2749373985391622&id=100009571428119

• Un médecin de Boston a eu une réaction allergique très grave au vaccin de Moderna, il a été sauvé in extremis par un EpiPen :
https://www.nytimes.com/2020/12/25/health/Covid-moderna-vaccine-allergies.html

• Une mère de 27 ans avec des crises d’épilepsie après avoir reçu le vaccin Pfizer : https://www.lifesitenews.com/news/27-year-old-mother-suffers-seizures-is-hospitalized-after-taking-covid-vaccine

• Un israélien de 23 ans avec un syndrome rare : https://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/294606

• 13 israéliens ont des paralysies faciales :https://www.rt.com/news/512736-israel-facial-paralysis-13-covid-vaccine/

• 19 ans aux soins intensifs avec une myocardite cinq jours après l’injection du vaccin COVID-19 de Pfizer (Israël)
https://www.jpost.com/health-science/19-year-old-hospitalized-with-heart-inflammation-after-pfizer-vaccination-657428

• Article du NY Times sur une maladie rare du sang après le vaccin :
https://www.nytimes.com/2021/02/08/health/immune-thrombocytopenia-covid-vaccine-blood.html

• Beaucoup d’effets secondaires des employés d’une école de New-York qui doit fermer (après la 2e dose du Moderna) :
https://www.syracuse.com/schools/2021/02/central-ny-school-district-closes-after-many-staff-sick-with-side-effects-from-covid-vaccine.html

>> 2 cas graves hospitalisés (aucunes nouvelles depuis) :
un directeur grec de 54 ans et une médecin mexicaine de 32 ans (encéphalomyélite) :
https://www.tuniscope.com/article/220500/actualites/international/medecin-grec-570913https://www.infobae.com/america/mexico/2021/01/02/convulsiones-y-paralisis-por-encefalomielitis-las-reacciones-alergicas-de-una-doctora-de-coahuila-tras-recibir-la-vacuna-contra-covid-19/

• Une femme de 41 ans souffre d’un rash brûlant insupportable sur le corps à cause du vaccin COVID-19 d’AstraZeneca
https://www.dailymail.co.uk/news/article-9422323/Mothers-arm-erupts-agonising-red-rash-getting-AstraZenecas-Covid-vaccine.html

• La réaction grave d’une Écossaise au vaccin AstraZeneca a transformé ses deux jambes en cloques géantes et l’a laissée en fauteuil roulant :
https://www.dailyrecord.co.uk/news/scottish-news/scots-womans-severe-reaction-covid-23945503

• réaction allergique du grand-père de Kathleen Connors, du côté de l’injection (Pfizer), ne peut plus parler ni marcher :
https://www.facebook.com/jack.connors.9843/posts/259091342507058
https://archive.vn/eERhs

• syndrome de Guillain-Barré avec l’AstraZeneca (le système immunitaire du patient attaque une partie du système nerveux périphérique) :
https://www.boursorama.com/actualite-economique/actualites-amp/l-ema-examine-un-lien-eventuel-entre-le-vaccin-d-astrazeneca-et-le-syndrome-de-guillain-barre-821942596328857612c3bf4bd5c988ad

• un père de famille de 43 ans en bonne santé a eu une crise cardiaque et est resté paralysé après le Johnson :
https://www.wlox.com/2021/04/14/family-young-healthy-south-mississippi-man-who-suffered-stroke-believe-jj-vaccine-caused-it/

• Au moins 20 fausses couches en Angleterre, le gouvernement change les recommandations de vaccination pour les femmes enceintes :
https://dailyexpose.co.uk/2021/03/07/number-of-women-who-have-lost-baby-as-a-result-of-covid-jab-doubles/

• Fausse couche (14 semaines) d’une médecin américaine 3 jours après la 2e dose :
https://healthimpactnews.com/2021/wisconsin-resident-doctor-has-miscarriage-3-days-after-being-injected-with-experimental-covid-mrna-shot/

• Plusieurs cas de fausses couches aux USA après la vaccination :
https://healthimpactnews.com/2021/whistleblower-reveals-many-pregnancy-complications-following-experimental-covid-injections-vaccine-leaving-a-trail-of-devastated-mothers/

• Fausse couche à 23 semaines d’une infirmière pédiatrique entièrement vaccinée (page FB supprimée) :
https://healthimpactnews.com/2021/pediatric-nurse-brags-about-getting-covid-vaccine-while-pregnant-baby-is-stillborn-8-days-later/

• saignements chez 50 américaines ménopausées :
https://vajenda.substack.com/p/dont-blame-bleeding-after-menopause

• La peau d’un anglais se décolle après une réaction extrême au vaccin COVID-19 (Johnson & Johnson) :
https://greatgameindia.com/skin-peels-off-covid-19-vaccine/

• hospitalisation avec des caillots sanguins au cerveau d’un américain de 17 ans, basketteur en bonne santé, après l’injection du Pfizer :
https://www.abc4.com/news/local-news/draper-teenager-hospitalized-with-blood-clots-after-covid-19-vaccine-shot/

• crise d’épilepsie d’un américain au volant de sa voiture ce qui crée un accident sur l’autoroute, il venait juste d’avoir la 2e injection :
https://www.newsbreak.com/news/2214274411278/driver-crashes-on-highway-101-reportedly-had-seizure-following-covid-19-vaccine-shot

• média officiel canadien qui parle de la perturbation des règles après la vaccination :
https://www.tvanouvelles.ca/2021/05/13/le-cycle-menstruel-altere-par-le-vaccin-contre-la-covid

• un canadien de 43 ans a un caillot sanguin dans les intestins après l’injection de l’AstraZeneca et a dû subir une ablation des intestins :
https://www.cbc.ca/news/canada/british-columbia/langley-man-intestine-vaccine-effect-1.6027830
Il a été diagnostiqué avec une « thrombopénie thrombotique immunitaire induite par le vaccin » et doit probablement prendre des anticoagulants pour le reste de sa vie. Il témoigne de ses douleurs sur son profil FB :
https://www.facebook.com/smulldon/posts/10158160822081931

• une australienne de 18 ans a eu des caillots sanguins au niveau des poumons après l’injection de l’AstraZeneca :
https://www.news.com.au/national/queensland/trainee-nurse-suffers-three-blood-clots-after-astrazeneca-vaccine/news-story/89e3ccb3d28f3c4ea23f913f0b909c24
L’article dit que 57,8% des australiens qui ont reçu l’AstraZeneca ont eu des effets secondaires.

• Cette étude décrit 11 patients en Autriche et en Allemagne qui ont présenté un ou plusieurs événements thrombotiques. 9 étaient des femmes, avec un âge médian de 36 ans:
https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa2104840?query=RP

• Cette étude des chercheurs norvégiens rapportent sur cinq travailleurs de la santé présentant des caillots de sang veineux dans des sites inhabituels et une thrombopénie sévère 7 à 10 jours après leur première dose du vaccin AstraZeneca.
https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa2104882?query=RP

• un ancien champion d’art martial se fait amputer la jambe à cause d’une thrombose, après l’injection de l’AstraZeneca :
https://www.stamfordmercury.co.uk/news/man-lost-leg-weeks-after-covid-vaccination-9198171/

• une étude confirme que le vaccin Pfizer cause des maladies neurodégénératives :
https://nationalfile.com/report-pfizer-vaccine-confirmed-to-cause-neurodegenerative-diseases/

• augmentation des inflammations du cœur (le myocardite) à cause du Pfizer en Israël :
https://www.health.com/condition/infectious-diseases/coronavirus/pfizer-vaccine-heart-inflammation-myocarditis

• une canadienne de 32 ans témoigne à la télévision de sa paralysie de Bell après l’injection de l’AstraZeneca (vidéo à voir et à télécharger sur la page du site) :
https://toronto.citynews.ca/video/2021/05/27/toronto-woman-develops-bells-palsy-after-covid-vaccine/

• Une femme de 38 ans à Toulouse,  dans un état critique 2 jours après l’injection de l’AstraZeneca : https://www.ladepeche.fr/2021/03/31/astrazeneca-et-thrombose-ce-que-lon-sait-de-la-mort-dune-femme-de-38-ans-au-chu-de-toulouse-9460655.php

• Les signalements après la vaccination explose au Centre régional de pharmacovigilance (CRPV) de Toulouse. Parmi les signalements graves, il y a des cas d’hémophilie, d’attaques cardiaques, d’hypertension artérielle, de thromboses veineuses ou de paralysie faciale :
https://www.lejournaltoulousain.fr/sante/toulouse-vaccins-covid-declarations-effets-indesirables-explosent-121343/amp/

• taux très élevé de myocardite chez les adolescents aux USA et Israël :
Article du New York Times :
https://www.nytimes.com/2021/05/22/health/cdc-heart-teens-vaccination.html
• article scientifique israélien (qui signale deux cas de myocardite mortelle) montre que le taux de myocardite chez les jeunes adultes vaccinés est jusqu’à 25 fois supérieur au taux normal :
https://www.sciencemag.org/news/2021/06/israel-reports-link-between-rare-cases-heart-inflammation-and-covid-19-vaccination

• une étude montre que les femmes enceintes qui se vaccinent ont 82 % de taux de fausses couches au cours des 20 premières semaines (10 % est le taux normal) :
https://onedrive.live.com/view.aspx?resid=F3C3887684911EE4!64771&ithint=file%2cdocx&authkey=!APbt8mmG0zQO6e8

•  L’Agence européenne du médicament a déconseillé (11 juin 2021) l’utilisation du vaccin AstraZeneca chez les personnes ayant des antécédents de maladie hémorragique rare et examine les cas d’inflammation cardiaque après inoculation du vaccin :
https://www.ouest-france.fr/sante/vaccin/covid-19-le-vaccin-astrazeneca-deconseille-aux-personnes-atteintes-d-une-maladie-sanguine-rare-0bd4e84e-caae-11eb-ac72-70abdfa83133

• une aide-soignante anglaise de 26 ans, a fait 14 chocs anaphylactiques après les 2 doses du Pfizer et ne retrouve plus ses fonctions  physiologiques normales :
https://www.thesun.co.uk/news/15086218/mum-left-fighting-life-rare-reaction-covid-jab-anaphylactic/

• la CDC (Centers for Disease Control and Prevention) reconnait un lien entre les myocardites chez les jeunes adultes et les vaccins. 226 cas de myocardite ou de péricardite ont été confirmés :
https://www.nbcnews.com/health/health-news/evidence-grows-stronger-covid-vaccine-link-heart-issue-cdc-says-n1270339

• le footballeur Christian Eriksen, 29 ans, a fait un arrêt cardiaque en plein match avec son équipe italienne :
https://www.ouest-france.fr/euro/euro-2021-christian-eriksen-reste-en-observation-a-l-hopital-apres-son-arret-cardiaque-edf6fd24-ccee-11eb-aca8-de157cf71a82
Il était vacciné (2 doses) comme toute son équipe, mais aucun média ne l’a mentionné :
https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Euro-deuxieme-dose-de-vaccin-pour-les-internationaux-italiens/1255444

• En France, ils parlent enfin des myocardites avec le Pfizer :
https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/covid-19-le-vaccin-pfizer-soupconne-de-provoquer-des-myocardites_4654817.html

• En Israël, une étude montre des cas de purpura thrombocytopénique après vaccination avec le Pfizer. Cette maladie rare (2 à 3 cas /an) s’est déjà manifestée 4 fois en 4 semaines après la vaccination (âge moyen des patients: 32 ans) :
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/jth.15420?af=R

• Au Luxembourg, une étude prouve que les vaccinés émettent un champ électromagnétique :
https://www.efvv.eu/news/study-on-the-electromagnetism-of-vaccinated-persons-in-luxembourg

• un autrichien de 50 ans a été amputé de la jambe, et souffre de thrombose et de caillots sanguins dans ses poumons, 3 semaines après la 1e dose de l’AstraZeneca :
https://www.thesun.co.uk/news/15320182/man-leg-amputated-blood-clot-three-weeks-astrazeneca-vaccine/

• un américain de 17 ans, en bonne santé, fait une myocardite après les 2 injections du Pfizer :
https://www.wpxi.com/news/top-stories/local-teen-rushed-hospital-with-trouble-breathing-following-2nd-dose-covid-19-vaccine/MRSTITDZXBCKBCIRQCIUKNOBAQ/•- un américain de 17 ans, en bonne santé, fait une myocardite après les 2 injections du Pfizer :
https://www.wpxi.com/news/top-stories/local-teen-rushed-hospital-with-trouble-breathing-following-2nd-dose-covid-19-vaccine/MRSTITDZXBCKBCIRQCIUKNOBAQ/

• une américaine est handicapée et ne ressent plus la partie basse de son corps depuis l’injection du Moderna :
https://rumble.com/vj7um7-doctor-tells-woman-get-used-to-being-handicapped-after-moderna-shot-paralyz.html
Son témoignage complet est visible ici :
https://www.c19vaxreactions.com/real-video-stories.html

• Maddie de Garay, une jeune américaine de 12 ans a eu des complications moins de 24h après la 2e injection du Pfizer et est hospitalisée depuis, sa mère regrette de l’avoir fait participer aux tests du Pfizer sur les jeunes :
https://rumble.com/vj7thl-mother-regrets-putting-12-year-old-daughter-in-pfizer-covid-19-vaccine-tria.html
Son témoignage complet est visible ici :
https://www.c19vaxreactions.com/real-video-stories.html

• La femme de Ken Ruettgers, joueur de NFL américain, souffre de troubles neurologiques depuis sa 1e injection du Moderna en janvier 2021 et cela impact sa vie quotidienne. Le couple témoigne (à 4min30 de la vidéo) lors de la conférence de presse organisée par le sénateur Ron Johnson sur les effets des vaccins (le 28/06/2021, avec d’autres témoignages de vaccinés) :
https://www.youtube.com/watch?v=6mxqC9SiRh8&t=2590s
https://marketnews27.com/sen-ron-johnson-listening-to-mom-with-disabled-daughter-breaks-down-crying-whereas-sharing-how-covid-vaccine-shattered-her-daughters-life-video/

• un américain, sportif et en bonne santé a fait un infarctus du myocarde et une myo/péricardite après la 2e injection du Pfizer  :
https://www.facebook.com/christopher.boeckman.581/posts/984547958947577

• Aux USA, la FDA va rajouter un avertissement sur les vaccins Pfizer et Moderna pour les jeunes adultes : il y a un lien probables entre les inflammations cardiaques rares et les vaccins :
https://www.dailymail.co.uk/news/article-9720151/amp/FDA-add-warning-Pfizer-Moderna-vaccines.html?

• Développement d’un pemphigus vulgaire sévère après une vaccination contre le SRAS-CoV-2 avec BNT162b2 (Pfizer)
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/jdv.17480

• Une poussée de psoriasis pustuleux généralisé après la vaccination CoronaVac COVID-19 : Rapport de cas (Turquie)
https://hpp.tbzmed.ac.ir/Article/hpp-34335

• Un patient de 66 ans présentant un syndrome de détresse respiratoire aiguë après une vaccination au COVID-19 : Un rapport de cas de COVID-19
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1876034121001532

• Une femme de 52 ans
3 heures après avoir reçu le vaccin Covid de Pfizer : engourdissement, gonflement et douleur sur le visage et le cou gauches.
Diagnostic : radiculite trigéminale et cervicale (= compression d’une racine nerveuse à sa sortie de la colonne vertébrale).
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34155020/

• Trouble du spectre de la neuromyélite optique après la vaccination par le virus inactivé COVID-19 chez une femme d’âge moyen. (Chine)
https://link.springer.com/article/10.1007/s10072-021-05427-4

• Thrombose cutanée associée à une nécrose cutanée après la vaccination Covid-19 d’Oxford-AstraZeneca (homme de 73 ans)
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/ced.14819

• Homme de 54 ans
3 semaines après avoir reçu le vaccin CovidVaccine AstraZeneca : s’est présenté à la clinique avec un historique de 7 jours d’aggravation de maux de tête, d’ecchymoses et de gonflement du mollet.
Diagnostic : thrombose du sinus veineux cérébral et thrombose veineuse dans la veine porte.
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/bjh.17619

• Purpura thrombocytopénique immunitaire (PTI) après la vaccination avec adénovirus SARSCoV2. Cas d’un homme de 28 ans.
PTI : une maladie à médiation immunitaire avec un faible taux de plaquettes sanguines qui provoque des brosses pétéchiales mucocutanées et des saignements gastro-intestinaux ou cérébraux rarement mortels.
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/bjh.17508

• Femme de 29 ans
10 jours après la vaccination par COVIDV : maux de tête sévères, gonflement de l’orbite gauche et vision floue de l’œil gauche.
Diagnostic : taux élevé de D-dimères (35712 μg/L !), thrombocytopénie immunitaire prothrombotique induite par le vaccin (VIPIT).
https://www.mjhid.org/index.php/mjhid/article/view/4683/4053

• Homme de 53 ans
9 jours après la vaccination par COVID : premiers symptômes
Diagnostic : thromboembolie pulmonaire bilatérale, thrombocytopénie immunitaire thrombotique induite par le vaccin (TIV).
https://www.haematologica.org/article/view/haematol.2021.279000

• Première manifestation de la sclérose en plaques après l’immunisation avec le vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19
https://link.springer.com/article/10.1007/s00415-021-10648-w

• Lymphadénopathie axillaire et pectorale induite par le vaccin COVID-19 au PET scan, femme de 72 ans, vaccin Pfizer
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1930043321002612

• Eruption morbilliforme après l’administration du vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19 mRNA
https://escholarship.org/uc/item/4xs486zg

• 4 cas de myocardite aiguë après une vaccination par ARNm COVID-19 :
Tous ont reçu deux doses
Symptôme ayant conduit à l’hospitalisation : douleur thoracique
https://jamanetwork.com/journals/jamacardiology/article-abstract/2781602

• Homme de 21 ans
30 h après avoir reçu le deuxième vaccin Pfizer Corona : admis aux urgences avec de la fièvre et des douleurs thoraciques.
Diagnostic : myocardite et œdème.
https://jag.journalagent.com/anatoljcardiol/pdfs/AJC-77180-CASE_REPORT-CEREDA.pdf

• Femme de 29 ans
7 jours après la vaccination par COVID : premiers symptômes
Diagnostic : hémorragie intraparenchymateuse dans le lobe temporal gauche, thrombocytopénie immunitaire thrombotique induite par le vaccin (TIV).
https://www.haematologica.org/article/view/haematol.2021.279000

• Femme de 22 ans
2 jours après la vaccination par COVID : frissons, fièvre et maux de tête pendant deux jours
Jour 4 : maux de tête
Jour 7 : crise d’épilepsie
Diagnostic : sang dans l’espace sous-arachnoïdien, occlusion du SSS et des veines cérébrales ascendantes.
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33918932/

• Thrombocytopénie immunitaire prothrombotique induite par le vaccin COVID-19.
Cas d’une femme de 23 ans.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8135975/

• Femme de 39 ans
9 jours après la vaccination par COVID, elle s’est présentée à l’hôpital local avec un début aigu de faiblesse du côté gauche, de confusion, de maux de tête et de nausées.
Diagnostic : AVC de l’artère cérébrale moyenne droite
https://journals.sagepub.com/doi/full/10.1177/17511437211027496

• Scotomes scintillants (= taches aveugles qui obstruent une partie de votre vision) après la vaccination COVID
https://link.springer.com/article/10.1007/s00347-021-01435-z

• Homme de 33 ans
Rétinopathie séreuse centrale unilatérale 3 jours après la vaccination COVID (Pfizer-BioNTech BNT162b2)
L’ARN extracellulaire et le polyéthylène glycol (PEG)-2000 pourraient être impliqués dans la pathophysiologie.
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2451993621001456

• Femme de 27 ans
troubles visuels dans son œil gauche après la vaccination par AstraZeneca COVID
Diagnostic : neurorétinopathie maculaire aiguë
https://www.nature.com/articles/s41433-021-01610-1

• Femme de 21 ans
Une neurorétinopathie maculaire aiguë unilatérale 2 jours après l’administration du vaccin Covid d’Oxford-AstraZeneca.
“Les médecins doivent être vigilants face aux éventuelles déficiences visuelles signalées après la première dose du vaccin AstraZeneca.”
https://www.researchsquare.com/article/rs-632137/v1

• Une femme de 50 ans
S’est présentée aux urgences avec une histoire de trois jours de douleurs dorsales et de maux de tête sévères.
10 jours auparavant, elle avait reçu le vaccin Corona.
Diagnostic : formation de thrombus multifocaux dans la région pelvienne et embolie dans le cerveau.
https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(21)01238-1/fulltext#sec1

• Homme de 29 ans
9 jours après la vaccination par Corona, il a développé des maux de tête et des douleurs abdominales.
Jour 14 : admis d’urgence à l’hôpital en raison d’un mal de tête sévère et d’une hématémèse.
Diagnostic : thrombose complète du sinus transverse et sigmoïde gauche.
https://link.springer.com/article/10.1007/s00415-021-10599-2

• Un cas de zona après la vaccination Corona (Homme de 68 ans)
https://m.ecevr.org/DOIx.php?id=10.7774/cevr.2021.10.2.198

• Femme de 37 ans
Elle s’est présentée 12 jours après avoir reçu le vaccin Corona avec des maux de tête, une perte du champ visuel, une confusion et une faiblesse du bras.
Diagnostic : occlusion des artères carotides internes, thrombose du sinus transverse et infarctus aigu.
https://jnnp.bmj.com/content/early/2021/06/03/jnnp-2021-326984

• Hémorragie intracérébrale sept jours après la deuxième dose d’un vaccin Covid à base d’ARNm.
“Les infectiologues et les neurologues doivent rester vigilants quant aux complications de la vaccination contre le SRAS-CoV-2.”
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2589238X21000292#f0005

• Des lésions purpuriques sur les paupières se sont développées après le vaccin BNT162b2 mRNA covid19 :
” … pourraient représenter une forme très légère et localisée de microangiopathie induite par le vaccin. “
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/jdv.17340

• Dermatite de rappel des radiations (= réaction inflammatoire aiguë localisée à une zone de la peau préalablement exposée aux radiations) déclenchée par le vaccin inactivé COVID-19
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/ced.14786

• Syndrome de Steven-Johnson induit par le vaccin Covid-19 (= réaction indésirable cutanée grave)
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/ced.14784

• Réaction cutanée localisée à un vaccin ARNm COVID-19
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/jocd.14288

• Réaction érythrodermique généralisée observée 48 heures après l’administration de la première dose du vaccin Moderna.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7959672/

• Éruption maculopapulaire persistante après la première dose du vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/jdv.17248

• Purpura thrombocytopénique immunitaire (réduction des plaquettes sanguines en circulation ; maladie auto-immune) associé au vaccin ARNm COVID-19 Pfizer-BioNTech BNT16B2b2
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/jdv.17444

• Un cas de myélite transverse étendue longitudinalement après une vaccination contre le Covid-19
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8223023/

• Une femme de 75 ans a développé une éruption érythémateuse confluente sur son torse et une éruption purpurique symétrique sur les zones de guêtres de ses membres inférieurs 2 jours après la vaccination.
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/ced.14673

• Une femme de 60 ans a développé une éruption cutanée 2 semaines après avoir reçu le vaccin Covid à ARNm
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33835617/

• Complications neurologiques du COVID-19 : Syndrome de Guillain-Barré après le vaccin COVID-19 de Pfizer
IRM sagittale T1 post-contraste de la colonne lombaire montrant un rehaussement des racines nerveuses cauda equina
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7978140/

• Éruption purpurique et thrombocytopénie après le vaccin COVID-19 de mRNA-1273 (Moderna)
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7996471/

• Le phénomène de rappel des radiations induit par le vaccin COVID-19 (= réaction cutanée inflammatoire aiguë apparaissant dans des zones localisées coïncidant avec une radiothérapie précédemment irradiée)
https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0360301621002339

• Ischémie des membres et thrombose de l’artère pulmonaire après le vaccin ChAdOx1 nCoV-19 (Oxford-AstraZeneca) : un cas de thrombocytopénie immuno-thrombotique induite par le vaccin
https://www.cmaj.ca/content/193/24/E906

• Thrombocytopénie immunitaire chez un jeune de 22 ans après le vaccin Covid-19 :
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8014773/

• Pityriasis rosea après la vaccination CoronaVac COVID-19
“Alors que la campagne mondiale de vaccination contre la pandémie de COVID-19 se poursuit, nous soulignons que le pityriasis rosé peut résulter du nouveau vaccin Covid”
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/jdv.17316

• Exacerbation du lupus érythémateux cutané subaigu après vaccination avec le vaccin à ARNm BNT162b2
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/dth.15017

• Une américaine perd ses deux jambes et ses deux bras après la 2e injection du Pfizer. Son mari fait une demande de donation pour couvrir les frais médicaux :
https://www.gofundme.com/f/22h9pf-fundraiser-for-jummai-naches-medical-expenses

• selon l’OMS lien «probable» entre des problèmes cardiaques et certains vaccins, Pfizer et Moderna :
https://www.lefigaro.fr/flash-actu/covid-19-lien-probable-entre-des-problemes-cardiaques-et-certains-vaccins-selon-l-oms-20210709

• La FDA américaine va lancer un avertissement de syndrome nerveux rare connue sous le nom de syndrome de Guillain-Barré au vaccin Johnson & Johnson :
https://www.nytimes.com/2021/07/12/us/politics/fda-warning-johnson-johnson-vaccine-nerve-syndrome.html

• le chanteur Kassav en réanimation pour le covid alors qu’il il a eu les 2 injections du vaccin:
https://www.cnews.fr/france/2021-07-18/kassav-positif-au-covid-19-jacob-desvarieux-admis-en-reanimation-1107038

• Un jeune français de 19 ans fait une myocardite après la 2e dose du Pfizer :
https://www.rue89strasbourg.com/colmar-jeune-20-ans-myocardite-deuxieme-dose-pfizer-214583

• un jeune français de 18 ans, Quentin Caron, myocardite après la 1e dose du Pfizer :
https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/aude/temoignage-narbonne-mon-fils-de-18-ans-a-failli-mourir-d-une-myocardite-apres-sa-premiere-dose-de-vaccin-anti-covid-2195158.html?

• Une femme de 49 ans
1 semaine après avoir reçu le vaccin Covid (Pfizer) : fièvre, fatigue et maux de tête suivis de lésions cutanées touchant le tronc, le visage et les membres.
Diagnostic : syndrome de Stevens-Johnson/nécrolyse épidermique toxique induite par le vaccin.
https://www.cureus.com/articles/68051-toxic-epidermal-necrolysis-post-covid-19-vaccination—first-reported-case

• 63 patients (âge moyen : 15,6 ans !). 92% étaient des hommes.
Tous avaient reçu les vaccins COVID, sauf un, présenté après la 2ème dose.
4 avaient une dysrythmie
14% avaient un léger dysfonctionnement ventriculaire gauche
88% avaient une myocardite
https://pediatrics.aappublications.org/content/early/2021/08/12/peds.2021-053427.long

• Une mère a reçu la deuxième dose du vaccin Covid.
Son enfant de 5 mois allaité au sein a développé une éruption cutanée et, dans les 24 heures, il était inconsolable, refusait de manger et avait de la fièvre.
Le nourrisson a été hospitalisé et est décédé.
VAERS ID 1166062-2 : https://www.medalerts.org/vaersdb/findfield.php?IDNUMBER=1166062-1

• Un cas de réactivation du virus varicelle-zona après avoir reçu la deuxième dose du vaccin CovidVaccine de Pfizer-BioNTech :
“… il est raisonnable d’émettre l’hypothèse que le stress immunitaire induit par la vaccination a déclenché la réactivation du virus varicelle-zona…”
https://link.springer.com/article/10.1007/s00011-021-01491-w

• Cas d’herpès zoster après avoir reçu le vaccin Covid
Rapport de la Turquie
https://link.springer.com/article/10.1007%2Fs00011-021-01491-w

• Une femme de 25 ans
Essoufflement d’apparition aiguë 2 jours après avoir reçu le vaccin Moderna Covid
Le scanner a révélé une embolie pulmonaire bilatérale
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2213333X21003929?via%3Dihub

• Un homme de 33 ans
8 jours après la vaccination par COVIDV (COVAXIN) : gonflement sous les deux yeux. 25ème jour : essoufflement
Diagnostic : hyperéosinophilie avec atteinte multiorganique de la peau, du tissu sous-cutané et du myocarde (myocardite).
Cas en Inde
https://www.researchsquare.com/article/rs-806335/v1

• Un cas de zona après avoir reçu le vaccin Covid (AstraZeneca) :
La vaccination peut provoquer la réactivation de l’herpès zoster en permettant au virus varicelle-zona de sortir de sa phase de latence.
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/jdv.17576

• Un homme de 34 ans
1 jour après avoir reçu la deuxième dose de Covid Vaccine (Moderna) : fièvre, myalgies et douleurs thoraciques
Diagnostic : myocardite
https://www.cjcopen.ca/article/S2589-790X(21)00193-1/fulltext

• Un homme de 22 ans
Après avoir reçu le vaccin Covid (Moderna) : douleurs corporelles et fièvre. 3 jours plus tard : douleur thoracique aiguë substernale non irradiante.
Diagnostic : périmyocardite
https://bmccardiovascdisord.biomedcentral.com/articles/10.1186/s12872-021-02183-3

• Un homme de 69 ans
Acquiert l’hémophilie A (= maladie hémorragique dans laquelle les patients développent des auto-anticorps dirigés contre le facteur de coagulation VIII) après avoir reçu le vaccin Covid.
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/jth.15291

• Un homme d’une cinquantaine d’années
17 jours après la vaccination par COVID (AstraZeneca) : maux de tête, douleurs abdominales, vomissements, dysphasie et confusion.
Diagnostic : Thrombose veineuse cérébrale associée au VITT.
Cas au Royaume-Uni
https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(21)01608-1/fulltext

• Éruption pustulaire neutrophilique faciale chez 2 patients. Elle s’est développée dans les 24 heures suivant l’administration du vaccin Moderna Covid.
Les patients n’avaient PAS d’antécédents d’allergies connues, de rosacée ou d’infection antérieure par le SARS-CoV-2.
Rapport des États-Unis
https://jamanetwork.com/journals/jamadermatology/fullarticle/2782441

• Un homme de 33 ans
Des douleurs dorsales, une hématurie, des maux de tête et une douleur dans la jambe inférieure droite ont commencé 3 semaines après avoir reçu le vaccin AstraZeneca Covid.
thrombus de la veine rénale droite s’étendant dans la veine cave inférieure avec quelques infarctus rénaux
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8276919/

• Un homme de 63 ans
20 jours après la vaccination COVID (AstraZeneca) : paresthésie de la jambe et du pied gauche
thrombocytopénie immuno-thrombotique induite par le vaccin, thrombus dans l’artère pulmonaire et thrombus dans l’aorte infrarénale.
Une amputation de la partie avant du pied est prévue.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8248449/

• Un adolescent de 17 ans
Janvier 2021 : myocardite
Un jour après avoir reçu la deuxième dose du vaccin Pfizer-BioNTech COVID (en avril) : myocardite à nouveau
Épisode récurrent de myocardite : déclenché par la vaccination
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8216855/

• Une femme de 40 ans
6 jours après la vaccination par COVID (Janssen) : maux de tête, courbatures, fièvre et frissons.
Jour 12 : maux de tête intolérables ; service des urgences
Thrombocytopénie, d-dimères 45 570 ng/ml (!), embolie pulmonaire et thrombose du sinus veineux dural.
https://www.aafp.org/afp/2021/0601/p646.html

• Femme de 26 ans
3 jours après la vaccination par COVID (AstraZeneca) : douleurs corporelles, fatigue et céphalées bilatérales progressives.
Plus tard : hémiplégie droite & aphasie
Diagnostic : accident vasculaire cérébral ischémique aigu, embolie pulmonaire et thrombose de la veine porte.
Rapport de France
https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S1052305721003451

• Présentation de type encéphalomyélite aiguë disséminée après une vaccination corona avec un vaccin à coronavirus inactivé (Sinovac) :
Une femme de 46 ans. Un rapport de Turquie.
https://link.springer.com/article/10.1007/s13760-021-01699-x

• Réactivation d’une kératite herpès simplex après une vaccination contre le COVID-19
Un homme de 82 ans s’est présenté au service des urgences ophtalmologiques avec un œil gauche douloureux, larmoyant et rouge. Ses symptômes avaient débuté une semaine auparavant, le lendemain de sa première dose de vaccination contre le nouveau COVID-19 (AstraZeneca).
https://casereports.bmj.com/content/14/9/e245792.long

• Patiente de 79 ans, adressée au service en raison d’une éruption psoriasiforme disséminée et prurigineuse, qui avait débuté 10 jours après avoir reçu la première injection du vaccin COVID-19 Comirnaty®.
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/jdv.17561

• Un homme de 72 ans
2 semaines après avoir reçu le vaccin Covid (Covishield) : apparition d’un nouveau pityriasis rubra pilaris (PRP ; une dermatose papulosquameuse chronique rare et acquise)
“Le PRP est un nouvel ajout aux événements indésirables consécutifs au vaccin…”
https://content.iospress.com/articles/international-journal-of-risk-and-safety-in-medicine/jrs210048

• Un homme de 62 ans
Après avoir reçu le vaccin Moderna Covid :
une éruption vésiculaire sur sa poitrine antérieure, le haut de son torse, ses pieds et ses mains.
“Il y a une forte probabilité que l’éruption cutanée soit induite par le vaccin Moderna COVID-19 …”
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S240546902100145X?via%3Dihub

• Une femme de 52 ans (Diabète de type 2 et obésité morbide)
Quelques jours après la vaccination (vaccin Covid, Pfizer) : éruption érythémateuse généralisée sur le bras
1 semaine plus tard : fatigue & détérioration marquée de l’éruption (extension aux jambes)
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34416058/

• Un homme de 43 ans
15 jours après la deuxième administration du vaccin Pfizer-BioNTech Covid : éruption purpurique sur les deux membres inférieurs.
https://www.mdpi.com/2076-393X/9/7/760/htm

• Une femme d’âge moyen
5 jours après la 2e dose du vaccin Pfizer Covid : grosses bulles de couleur rouge dans la région rétromolaire, taches jaune blanchâtre sur toute la langue et les lèvres, multiples grands ulcères sur la langue et le palais.
Diagnostic : Syndrome de Stevens-Johnson
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2212440321005058

• Un homme de 77 ans
1 jour après l’administration du vaccin Covid. (Moderna) : fièvre
Puis : éruption cutanée généralisée, maux de tête, vertiges, vision double et plus tard encéphalopathie sévère.
Diagnostic : méningo-encéphalite aseptique aiguë avec syndrome de Sweet.
https://casereports.bmj.com/content/14/7/e243173.long

• Un homme de 61 ans
5 jours après avoir reçu la 2e dose du vaccin Covid (Pfizer-BioNTech) : aggravation des céphalées & vomissements au cours des 2 jours suivants.
hémorragies intracérébrales & thrombose du sinus veineux cérébral
https://thejcn.com/DOIx.php?id=10.3988/jcn.2021.17.4.573

• Cas de myocardite signalés au VAERS par année
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0146280621002267?via%3Dihub (article supprimé, archive disponible ici)

• Hépatite à médiation immunitaire avec le vaccin Moderna, ce n’est plus une coïncidence mais une confirmation.
“Le suivi à long terme des personnes identifiées sera essentiel pour déterminer le pronostic de cette lésion hépatique à médiation immunitaire.”
https://www.journal-of-hepatology.eu/article/S0168-8278(21)02093-6/fulltext

• Un homme de 66 ans atteint d’un carcinome épidermoïde (sans progression ni récidive) :
4 jours après la 2ème dose du vaccin Covid (Pfizer/BioNtech) : hémoptysie persistante (= saignement des voies respiratoires, expectoration de sang)
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/1759-7714.14179

• Érythème polymorphe névrotique après avoir reçu le vaccin Covid (Pfizer-BioNTech)
Plaques érythémateuses en forme d’anneau entourant les naevus mélanocytaires (= grains de beauté).
Érythème polymorphe : généralement déclenché par des infections (par exemple, le virus de l’herpès simplex).
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/jdv.17688

Archive :

• Un américain de 60 ans, après la 2e dose du Pfizer, les symptômes sont apparus 2h1/2 après :
https://childrenshealthdefense.org/defender/healthcare-worker-dies-4-days-after-second-pfizer-shot/?utm_source=salsa&eType=EmailBlastContent&eId=88702226-40f0-46ed-9837-7516aff85cc2
https://www.foxla.com/news/oc-health-care-worker-dies-after-receiving-2nd-shot-official-cause-of-death-pending

• 13 allemands au Lac de constance, après la vaccination :
https://translate.google.com/translate?sl=de&tl=fr&u=https://de.rt.com/inland/112315-bodensee-dreizehn-pflegeheimbewohner-sterben-nach/
article original : https://de.rt.com/inland/112315-bodensee-dreizehn-pflegeheimbewohner-sterben-nach/

• 2 danois décédés après le Pfizer :
https://translate.google.com/translate?sl=da&tl=fr&u=https://ekstrabladet.dk/nyheder/samfund/to-er-doede-efter-vaccine-sammenhaeng-er-mindre-sandsynlig/8422212

• Un suédois de 84 ans fait une crise cardiaque un jour après le Pfizer :
https://www.breitbart.com/europe/2021/01/01/death-of-elderly-swede-after-coronavirus-vaccination-referred-for-possible-investigation/

• Hank Aaron, 86 ans, joueur de baseball américain, mort 2 semaines après son injection, il encourageait les afro-américains à se faire vacciner comme lui : https://www.newsweek.com/health-experts-hope-hank-aarons-death-doesnt-deter-people-covid-vaccine-1563914
Son compte tweeter : https://twitter.com/HenryLouisAaron/status/1346598799993667588

• Mort d’un homme de Californie du Nord plusieurs heures après que le vaccin COVID-19 ait été administré.
https://www.msn.com/en-us/health/medical/death-of-northern-california-man-after-covid-19-vaccine-under-investigation/ar-BB1d4q9i

• 9 français en Ehpad (Pfizer) et 135 cas d’effets indésirables graves:
https://www.20minutes.fr/sante/2959279-20210122-vaccination-neuf-deces-personnes-agees-vaccinees-france-lien-vaccin

• 10 morts en Allemagne (et 51 effets graves) :
https://www.wochenblick.at/deutschland-zehn-menschen-sterben-nach-covid-impfung/ Traduction : https://translate.google.com/translate?sl=auto&tl=fr&u=https://www.wochenblick.at/deutschland-zehn-menschen-sterben-nach-covid-impfung/

• Un chirurgien de 64 ans italien décède après l’injection :
https://translate.google.com/translate?sl=auto&tl=fr&u=https://www.informazione.it/a/B3EDB8C1-55A7-43E3-B409-392E87D44BF8/Mantova-medico-muore-dopo-vaccino-anti-covid-soffriva-di-patologie-croniche-disposta-autopsia
Article original : https://www.informazione.it/a/B3EDB8C1-55A7-43E3-B409-392E87D44BF8/Mantova-medico-muore-dopo-vaccino-anti-covid-soffriva-di-patologie-croniche-disposta-autopsia

• Un belge de 82 ans, 5 jours après le vaccin:
https://www.dhnet.be/actu/belgique/coronavirus-un-examen-requis-apres-le-deces-d-un-octogenaire-vaccine-il-y-a-5-jours-600078a87b50a652f7cb8c7f

• Un français en Ehpad 2h après l’injection :
https://www.ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Point-de-situation-sur-la-surveillance-des-vaccins-contre-la-COVID-19

• L’Agence norvégienne des médicaments associe 33 décès aux effets secondaires du vaccin.
https://www.todayonline.com/world/covid-19-no-links-between-pfizer-vaccine-and-deaths-elderly-norwegians-patients-already

• Un allemand de 89 ans 1h après son injection :
https://translate.google.com/translate?sl=de&tl=fr&u=https://www.weser-kurier.de/region/regionale-rundschau_artikel,-89jaehrige-verstirbt-rund-eine-stunde-nach-coronaimpfung-_arid,1953707.html
Article original : https://www.weser-kurier.de/region/regionale-rundschau_artikel,-89jaehrige-verstirbt-rund-eine-stunde-nach-coronaimpfung-_arid,1953707.html

• Une femme de 41 ans au Portugal qui travaillait en service d’oncologie:
https://www.theportugalnews.com/fr/nouvelles/2021-01-05/une-femme-au-portugal-meurt-apres-avoir-recu-le-vaccin-pfizer/57516?fbclid=IwAR1S9Yf6trOvkg3g2aGTAKF8XmxMh_MkZ14PnRCJFLehuCbMtBmfUVNnuyA

• Une italienne de 89 ans : https://translate.google.com/translate?sl=auto&tl=fr&u=https://www.corriere.it/cronache/21_gennaio_06/genova-anziana-rsa-muore-emorragia-cerebrale-vaccino-covid-regione-momento-nessun-nesso-b31d6f44-5011-11eb-9028-76598b615ecf.shtml Article original : https://www.corriere.it/cronache/21_gennaio_06/genova-anziana-rsa-muore-emorragia-cerebrale-vaccino-covid-regione-momento-nessun-nesso-b31d6f44-5011-11eb-9028-76598b615ecf.shtml

• Un infirmier roumain :
https://translate.google.com/translate?sl=auto&tl=fr&u=https://www.antena3.ro/actualitate/asistent-mort-dupa-vaccin-coronavirus-constanta-590571.html
article original : https://www.antena3.ro/actualitate/asistent-mort-dupa-vaccin-coronavirus-constanta-590571.html

• 2 islandais (dont un 3e dans l’article que je ne compte pas car il était déjà en soin critique avant la vaccination) :
https://translate.google.com/translate?sl=no&tl=fr&u=https%3A%2F%2Flegemiddelverket.no%2Fnyheter%2Fdodsfall-hos-sykehjemsbeboere-etter-koronavaksineringarticle original : https://www.icelandreview.com/society/no-evidence-of-link-between-nursing-home-deaths-and-vaccination/

• 3 décès dus à la vaccination en 4 jours, que se passe-t-il dans les États du Telugu (Inde)
https://tolivelugu.com/three-corona-vaccination-deaths-in-four-days-tensions-in-telugu-states/

• 1 personnel hospitalier Indien (vaccin Covishield) :
https://greatgameindia.com/indian-dies-vaccine-covishield/

• 14 belges :
https://www.rtl.be/info/coronavirus-en-belgique-14-personnes-sont-decedees-apres-vaccination-la-causalite-pas-etablie-1275604.aspx

• Un californien meurt quelques heures après l’injection le 21/01/2021 :
https://www.foxnews.com/us/california-resident-dies-several-hours-after-receiving-covid-19-vaccine

• Un médecin italien de 45 ans :
https://translate.google.com/translate?sl=auto&tl=en&u=https://www.affaritaliani.it/cronache/aversa-morto-medico-di-45-anni-per-arresto-cardiaco-aveva-fatto-il-vaccino-718505.html
Article original : https://www.affaritaliani.it/cronache/aversa-morto-medico-di-45-anni-per-arresto-cardiaco-aveva-fatto-il-vaccino-718505.html

• Une infirmière américaine de 39 ans :
https://www.lifesitenews.com/news/39-year-old-nurse-aide-dies-within-48-hours-of-receiving-mandated-covid-19-shot

• 17 polonais :
https://translate.google.com/translate?sl=auto&tl=fr&u=https://stopnop.com.pl/smierc-covid/
Article original : https://stopnop.com.pl/smierc-covid/

• 7 morts dans un Ehpad en Espagne après la vaccination alors qu’ils n’avaient pas eu de morts du covid :
https://healthimpactnews.com/2021/7-dead-and-100-of-residents-infected-in-spanish-nursing-home-after-being-injected-with-experimental-pfizer-mrna-covid-shots/

• une française de 110 ans :
https://www.lejsl.com/societe/2021/02/03/a-110-ans-la-doyenne-de-la-saone-et-loire-nous-a-quittes

• un breton de 108 ans :
https://www.ouest-france.fr/bretagne/camille-lehoux-le-doyen-des-bretons-est-decede-a-108-ans-7141447

• un infirmier italien de 42 ans (après 2e dose du Pfizer) et une pharmacienne italienne de 49 ans :
https://translate.google.com/translate?sl=auto&tl=fr&u=https://www.secondopianonews.it/news/cronaca/2021/01/27/un-altro-infermiere-muore-nel-sonno-infarto-aveva-fatto-la-seconda-dose-di-vaccino.html
Article original : https://www.secondopianonews.it/news/cronaca/2021/01/27/un-altro-infermiere-muore-nel-sonno-infarto-aveva-fatto-la-seconda-dose-di-vaccino.html

• 21 morts italiens dans une maison de retraite à Côme après la vaccination. 85 résidents sur 93 et 54 soignants testés positifs après la première injection :
https://www.secondopianonews.it/news/cronaca/2021/01/25/strage-di-anziani-in-rsa-a-como-21-morti-erano-stati-vaccinati-positivi-85-ospiti-e-54-sanitari.html

• US, une femme de 58 ans en Virginie :
https://www.msn.com/en-us/news/us/virginia-woman-dies-shortly-after-receiving-coronavirus-vaccine/ar-BB1dqFKP

• Article du NY Times sur une maladie rare du sang après le vaccin :
https://www.nytimes.com/2021/02/08/health/immune-thrombocytopenia-covid-vaccine-blood.html

• Un New-yorkais de 70 ans, 25 min après la vaccination:
https://www.fox5atlanta.com/news/ny-man-dies-shortly-after-vaccination-allergic-reaction-not-suspected

• un docteur américain de 36 ans (après la 2e dose du Pfizer) :
https://childrenshealthdefense.org/defender/doctor-dies-second-dose-covid-vaccine/
https://www.midilibre.fr/2021/02/19/covid-19-un-medecin-vaccine-meurt-a-36-ans-probablement-dun-syndrome-tres-rare-du-virus-9382584.php

• Rupture d’anévrisme, coma, et mort d’une jeune maman américaine de 28 ans (après la 2e dose du Pfizer) :
Son amie Jacqueline F Gifford en parle en commentaire de ce post : https://www.facebook.com/MyEyewitnessNews/posts/4059257297425862
GoFundMe pour ses funerailles avec plus de details : https://www.gofundme.com/f/help-sara-stickles-with-her-medical-bills?utm_campaign=p_cp+share-sheet&utm_medium=copy_link_all&utm_source=customer et article

• 6 résidents d’une maison de retraite ont des effets secondaires et 8 morts dans le Colorado (US) :
https://www.dailycamera.com/2021/02/12/cdphe-at-least-6-boulder-county-residents-have-experienced-adverse-reaction-to-covid-19-vaccine/

• Une américaine de 78 ans, à Los Angeles, juste après l’injection du Pfizer :
https://www.nbcnews.com/news/us-news/78-year-old-woman-dies-california-vaccination-site-after-being-n1257885?utm

• 4 israéliens dont deux de 75 et 88 ans :
https://www.jpost.com/israel-news/88-year-old-dies-hours-after-covid-vaccination-in-second-such-incident-653721 https://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/293865
https://www.rt.com/news/511332-israel-vaccination-coronavirus-pfizer/

• Une israélienne de 75 ans morte 2h après la 2e injection :
https://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/294861

• UK : 107 morts, 50.000 effets indésirables dont 67 paralysies de Bell, 5 aveugles :
https://www.afinalwarning.com/497702.html

• Trop d’effets indésirables de l’AstraZeneca chez les soignants en France, plusieurs articles :
https://www.lavoixdunord.fr/935189/article/2021-02-12/trop-d-effets-secondaires-trop-de-soignants-en-arret-maladie-plusieurs-hopitaux
Dordogne :
https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/dordogne/trop-d-effets-indesirables-les-hospitaliers-de-dordogne-ne-veulent-pas-se-faire-vacciner-par-astra-zeneca-1958278.html?utm_medium=Social&utm_source=Facebook#Echobox=1613467733
Brest et Saint-Lô :
https://www.charentelibre.fr/2021/02/12/vaccin-astrazeneca-des-effets-secondaires-forts-a-surveiller,3707925.php
Rouen :
https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/covid-19-effets-secondaires-importants-du-vaccin-astrazeneca-sur-des-soignants-a-rouen_4294523.html

• Mort d’une présentatrice TV de Detroit, Karen Hudson-Samuels, 68 ans, :
https://nypost.com/2021/02/18/former-news-anchor-dead-one-day-after-receiving-covid-19-vaccine/

• Symptômes du cancer du sein après vaccination :
https://www.afinalwarning.com/499629.html

• Taux de mortalité du vaccin 40 fois supérieur aux morts du covid en Israël :
https://www.lifesitenews.com/news/experimental-vaccine-death-rate-for-israels-elderly-40-times-higher-than-covid-19-deaths-researchers

• Business plan de Pfizer copié sur le vaccin de la grippe en mieux :
https://childrenshealthdefense.org/defender/pfizer-ceo-annual-vaccine-covid/

• Un ministre autrichien demande l’arrêt de la vaccination covid (Astrazeneca), car une infirmière (49 ans) est décédée et une autre (35 ans) en réanimation peu après la première injection :
https://www.wochenblick.at/nach-impfung-in-zwettl-zweite-krankenschwester-rang-mit-dem-tod/

• Six pays européens suspendent l’utilisation d’un lot de vaccins AstraZeneca
https://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/six-pays-europ%C3%A9ens-suspendent-lutilisation-dun-lot-de-vaccins-astrazeneca/ar-BB1ethgq

• La Norvège annonce à son tour la suspension du vaccin AstraZeneca
https://www.tvlibertes.com/actus/la-norvege-annonce-a-son-tour-la-suspension-du-vaccin-astrazeneca

• Covid-19 : le Danemark, l’Islande et la Norvège suspendent le vaccin AstraZeneca par précaution
https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/covid-19-le-danemark-l-islande-et-la-norvege-suspendent-le-vaccin-astrazeneca-par-precaution_4328883.html

• mort d’un militaire italien de 43 ans après l’injection de l’AstraZeneca:
https://www.lastampa.it/cronaca/2021/03/10/news/muore-dopo-il-vaccino-anti-covid-la-procura-apre-un-inchiesta-per-ora-nessuna-correlazione-1.40008191?ref=fbpp

• mort d’une américaine de 39 ans en bonne santé, après la 2e dose du Moderna :
https://foxsanantonio.com/features/coronavirus/utah-woman-39-dies-4-days-after-2nd-does-of-covid-19-vaccine-autopsy-ordered

• 259 morts du vaccin en une semaine sur VAERS (USA) :
https://childrenshealthdefense.org/defender/vaers-reports-death-up/?utm_source=salsa&eType=EmailBlastContent&eId=1f3a7dc2-ae8f-4671-ab4f-2429e7aaf02e

• Pays-Bas : mort de la grand-mère de Sophie Custers après la 2e injection de Pfizer (aucun problème de santé) :
https://www.facebook.com/sophie.custers/posts/10159105975452365

• mort d’un français à Arles (AstraZeneca), autopsie demandée :
https://www.laprovence.com/actu/en-direct/6295164/breve-arles.html

• 2 soignants suédois morts d’hémorragie cérébrale après l’injection de l’AstraZeneca :
https://www.coronaheadsup.com/coronavirus/2nd-health-worker-dies-in-norway-after-receiving-the-astrazeneca-coronavirus-vaccine/

• un italien de 57 ans le lendemain de l’AstraZeneca, une plainte déposée pour crime :
https://www.afinalwarning.com/504605.html

• italienne, morte à 37 ans d’une thrombose avec hémorragie cérébrale après l’injection du produit AstraZeneca :
https://www.ilmeridianonews.it/2021/03/zelia-morte-cerebrale-a-37-anni-era-stata-vaccinata-con-astrazeneca/

• Vacciné avec l’AstraZeneca, un étudiant meurt d’une thrombose à Nantes
https://fr.sputniknews.com/france/202103231045387504-vaccine-avec-lastrazeneca-un-etudiant-meurt-dune-thrombose-a-nantes/

• 7 décès, 17 effets secondaires graves et 2776 effets indésirables en Corée du Sud. Le gouvernement sud-coréen enquête sur ces 7 décès survenus après la vaccination Covid-19 avec le vaccin d’Astrazeneca : https://www.rt.com/news/517423-korea-vaccine-deaths-rise

• 9 morts en cours d’enquête en Polynésie française, après la vaccination :
https://www.tntv.pf/tntvnews/polynesie/societe/covid-19-des-deces-apres-vaccination-en-polynesie/

• mort d’un étudiant en médecine de 24 ans, d’une thrombose après l’AstraZeneca:
https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/astrazeneca-enquete-ouverte-apres-le-deces-d-un-etudiant-en-medecine-a-nantes-0a3ad804-8b34-11eb-be07-a782e4049e5a

• décès de Zelia Guzzo, enseignante de 37 ans suite à une hémorragie cérébrale après avoir reçu le vaccin Astrazeneca : https://www.ilmeridianonews.it/2021/03/zelia-morte-cerebrale-a-37-anni-era-stata-vaccinata-con-astrazeneca/

• La peau d’un homme du comté de Goochland se décolle après une réaction indésirable extrême au vaccin COVID-19 (Johnson & Johnson)
https://greatgameindia.com/skin-peels-off-covid-19-vaccine/

• UK, une mère de famille de 35 ans, meurt d’une inflammation au cerveau un mois après la vaccination, elle avait développé des troubles de l’élocution :
https://www.mirror.co.uk/news/uk-news/family-heartbroken-healthy-young-mum-23915665
• Un écossais de 20 ans meurt  d’une crise d’épilepsie après l’injection du Pfizer :
https://www.dailymail.co.uk/news/article-9469529/Mother-demands-answers-son-20-died-12-hours-receiving-Pfizer-jab.html
• Homme de 42 ans meurt de thrombose à St-Brieuc (astraZeneca):
https://www.vosgesmatin.fr/sante/2021/04/09/astrazeneca-un-homme-de-42-ans-meurt-apres-une-injection

• homme de 47 ans meurt d’un AVC après l’AstraZeneca (sans problème de santé auparavant) :
https://www.leprogres.fr/sante/2021/04/17/vaccine-avec-astrazeneca-il-meurt-d-un-avc-une-enquete-ouverte

• 2 guyanais morts, de 53 et 68 ans, alors qu’ils avaient reçu 2 doses du Pfizer :
https://actu.orange.fr/france/guyane-deux-hommes-vaccines-decedent-d-une-forme-grave-du-covid-19-magic-CNT000001AsOgL.html

• italienne de 80 ans meurt après l’injection de l’AstraZeneca, une autopsie demandée :
https://www.italy24news.com/local/29182.html

• mort de l’acteur Yves Rénier, après les 2 injections (malaise cardiaque) :
https://reseauinternational.net/yves-renier-avant-sa-mort-jai-eu-mes-deux-piqures-de-vaccin-anti-covid/

• 3 Canadiens décédés de caillots sanguins après l’AstraZeneca :- une canadienne de 60 ans et une de 52 ans :
https://edmonton.ctvnews.ca/mobile/she-deserved-more-alberta-reports-first-death-linked-to-astrazeneca-1.5414639
• une québécoise de 54 ans :
https://www.cbc.ca/news/canada/montreal/az-vaccine-death-quebec-1.6003957

• 21 morts à l’Île-du-Prince-Édouard (Canada), parmi les 645 personnes ayant subi des effets secondaires du vaccin à ARNm. (Sur 166, les symptômes ont persisté jusqu’au moment de la notification, tandis que l’état de 118 autres personnes était incertain au moment de la notification) :
https://translate.google.com/translate?sl=de&tl=fr&u=https://corona-blog.net/2021/01/21/3-sicherheitsbericht-des-pei-21-tote-mit-mrna-impfung-und-2-629-unerwuenschte-reaktionen/
Article original : https://corona-blog.net/2021/01/21/3-sicherheitsbericht-des-pei-21-tote-mit-mrna-impfung-und-2-629-unerwuenschte-reaktionen/

Essais sur enfants : une fillette de 2 ans meurt 5 jours après la 2e dose du Pfizer et un garçon d’un an meurt 2 jours après le Moderna :
https://healthimpactnews.com/2021/cdc-reports-2-more-infant-deaths-following-experimental-covid-injections-during-clinical-trials/

• l’actrice et modèle Ashley Taylor Gerren, 30 ans meurt après l’injection :
https://sandrarose.com/2021/04/baldwin-hills-star-ashley-taylor-gerren-dies-after-getting-covid-vaccine/

• un étudiant américain de 21 ans meurt après l’injection du Johnson et Johnson :
https://healthimpactnews.com/2021/21-year-old-university-of-cincinnati-student-dead-24-hours-after-johnson-johnson-covid-injection/

• Midwin Charles, 47 ans, avocate américaine et commentatrice de télévision, meurt après la vaccination :
1e injection le 1er mars : https://twitter.com/MidwinCharles/status/1366407547243155460
 https://www.newsweek.com/tributes-paid-cnn-msnbc-legal-analyst-midwin-charles-who-dead-47-1581523

• un anglais de 27 ans, en bonne santé, meurt de caillots sanguins après l’injection de l’AstraZeneca :
https://www.ipswichstar.co.uk/news/obituaries/tribute-to-jack-last-who-died-aged-27-7917788

• une américaine de 18 ans dans un état critique après 3 opérations cérébrales suite à des caillots de sang (Johnson) :
https://www.reviewjournal.com/local/local-las-vegas/clark-county-teen-has-3-brain-surgeries-after-jj-vaccine-shot-2333249/

• une américaine de 68 ans meurt d’anaphylaxie quelques heures après l’injection du Johnson :
https://www.beckerdyer.com/memorials/jeanie-evans/4568489/obituary.php
https://www.ksnt.com/health/coronavirus/after-obituary-says-kansas-woman-died-from-moderna-vaccine-reaction-health-officials-respond/

• une américaine de 63 ans meurt 2 jours après l’injection du Johnson :
https://www.wral.com/coronavirus/woman-raises-questions-after-mom-s-death-certificate-references-vaccine-experts-warn-about-drawing-conclusions/19594346/

• un américain de 42 ans, meurt 2 semaines après l’injection :
https://nypost.com/2021/04/26/cybersecurity-expert-dan-kaminsky-dead-at-42/

• une américaine de 61 ans décédée de saignements massifs au cerveau après le Johnson :
Site non accessible en Europe : https://www.wbtw.com/news/north-carolina-woman-says-mom-died-from-massive-brain-aneurysm-2-days-after-getting-johnson-johnson-vaccine/
https://healthimpactnews.com/2021/brain-injuries-and-death-continue-to-follow-jj-covid-injections/

• une pasteur américaine de 44 ans meurt après le Moderna, elle était fière d’être vaccinée :
Sa page FB : https://www.facebook.com/DrKimCredit/posts/1352040588483664
https://healthimpactnews.com/2021/44-year-old-pastor-dead-after-moderna-covid-shot-wanted-other-pastors-and-african-americans-to-follow-her-example-and-take-the-shot/

• une infirmière anglaise de 35 ans, en bonne santé, meurt après les 2 injections du Pfizer :
https://www.manchestereveningnews.co.uk/news/greater-manchester-news/fit-healthy-everything-live-for-20376989

• un américain de 15 ans meurt après le Pfizer :
https://francemediasnumerique.com/2021/05/03/un-garcon-de-15-ans-meurt-dune-crise-cardiaque-deux-jours-apres-avoir-pris-un-vaccin-pfizer-alors-quil-navait-aucun-antecedent-de-reaction-allergique/amp/?__twitter_impression=true&s=09

• un italien de 57 ans meurt quelques heures après le 1e injection de l’AstraZeneca, une enquête est en cours :
https://nypost.com/2021/03/16/italian-teacher-dies-hours-after-getting-astrazeneca-vaccine/

• le rappeur DMX, 50 ans, meut d’une crise cardiaque une semaine après l’injection :
https://www.ibtimes.sg/dmx-got-heart-attack-after-taking-covid-19-vaccine-rappers-family-clarifies-56705

• le fashion designer Alber Elbaz meurt à 59 ans du civid alors qu’il est vacciné (2 doses du Pfizer) :
https://healthimpactnews.com/2021/59-year-old-israeli-fashion-icon-alber-elbaz-dead-after-being-fully-vaccinated-for-covid-19/

• France : Deux nouveaux cas de thromboses atypiques, dont un décès, associés au vaccin AstraZeneca :
https://fr.sputniknews.com/france/202105071045567788-astrazeneca-deux-nouveaux-cas-de-thromboses-dont-un-deces-en-france/

• une américaine de 16 ans meurt soudainement après le Pfizer :
https://circleofmamas.com/health-news/16-year-old-kamrynn-thomas-dies-suddenly-shortly-after-pfizer-vaccination/

• une américaine de 35 ans meurt après la dose de Johnson :
https://www.fox17online.com/news/local-news/ionia/ionia-co-womans-death-after-getting-j-j-vaccine-reported-to-the-cdc

• un chirurgien américain de 48 ans meurt après la 2e dose du Moderna, il se moquait des personnes sceptiques du vaccin :
Sur sa page FB, 2e dose le 03/02/21 : https://www.facebook.com/photo?fbid=5744903442202614&set=a.548344171858593
Il est mort le 27/04/21 : https://web.archive.org/web/20210505145142/https://www.legacy.com/obituaries/toledoblade/obituary.aspx?pid=198520306
Article : https://healthimpactnews.com/2021/48-year-old-surgeon-dead-after-mocking-anti-vaxxers-and-writing-his-own-obituary-after-moderna-covid-injections/

• une américaine de 25 ans, vaccinée le 11 mars, décède six jours après l’injection du Johnson. Elle témoigne de souffrances et douleurs sur sa page FB :
https://www.facebook.com/desiree.penrod.7/posts/4025543597476281
https://www.tributearchive.com/obituaries/20362980/Desiree-R-Penrod/wall

• le champion de boxe Marvin Hagler meurt à 66 ans, après la vaccination :
https://www.dailymail.co.uk/sport/boxing/article-9359529/Undisputed-middleweight-champion-Marvelous-Marvin-Hagler-passes-away-unexpectedly-aged-66.html

• Griselda Flore, une américaine en bonne santé meurt après la 2e dose du Moderna :
https://abc7.com/moderna-vaccine-covid-side-effects-orange-county-coroner-death-investigation/10562182/

• une américaine de 39 ans, mère de famille, meurt 4 jours après le Moderna :
https://kutv.com/news/local/utah-woman-39-dies-4-days-after-2nd-does-of-covid-19-vaccine-autopsy-ordered

• 22 hollandais meurent une semaine après la 1e injection dans une maison de retraite :
https://www.rtvutrecht.nl/nieuws/2139404/de-eerste-coronaprik-was-gezet-en-toen-kwam-toch-nog-de-uitbraak-we-zijn-er-erg-ontdaan-over.html

• 9 irlandais morts dans une résidence après la 1e injection :
https://www.irishtimes.com/news/health/covid-19-nine-die-in-trim-nursing-home-despite-having-had-first-vaccination-1.4508545

• 2 soeurs décédées et 28 contaminées après l’injection dans un monastère américain :
https://local12.com/news/local/two-sisters-at-villa-hills-monastery-die-from-covid-19-after-28-test-positive-cincinnati

• une italienne de 55 ans meurt de caillots sanguins au cerveau après la 1e injection de l’AstaZeneca, sa santé s’est dégradée dès l’injection, avec des maux de tête jusqu’à ce qu’elle soit mise sous coma artificiel :
https://www.lastampa.it/cronaca/2021/03/31/news/messina-e-morta-la-docente-ricoverata-dopo-la-vaccinazione-con-astrazeneca-1.40094875
https://palermo.gds.it/articoli/cronaca/2021/03/28/morta-linsegnante-di-palermo-ricoverata-a-policlinico-7-giorni-prima-aveva-fatto-il-vaccino-astrazeneca-1fcfce68-b59d-4712-bec4-900014c36c84/

• une italienne de 46 ans meurt de thrombose une semaine après la 1e injection l’AstraZeneca :
https://palermo.gds.it/articoli/cronaca/2021/03/28/morta-linsegnante-di-palermo-ricoverata-a-policlinico-7-giorni-prima-aveva-fatto-il-vaccino-astrazeneca-1fcfce68-b59d-4712-bec4-900014c36c84/

• une italienne de 37 ans meurt d’une hémorragie cérébrale trois semaines après la 1e injection de l’AstraZeneca, une enquête est ouverte :
https://www.quotidianodigela.it/zelia-non-ce-lha-fatta-dopo-12-giorni-e-morta-la-prof/

• une italienne de 31 ans meurt d’un AVC 2 semaines après la 1e injection de l’AstraZeneca :
https://www.ilgolfo24.it/sgomento-a-ischia-muore-docente-di-31-anni-al-cardarelli/

• le 1er belge à se faire vacciner en décembre, meurt en mai à 96 ans :
https://www.lavoixdunord.fr/1000843/article/2021-05-09/covid-19-le-premier-belge-vaccine-est-decede?utm_medium=Social&utm_campaign=echobox_lavdn&utm_source=Facebook#Echobox=1620572562

•  USA : Bernice Gibb, la nièce du chanteur des Bee Gees Barry Gibb, meurt 4 jours après la 2e dose du Pfizer d’une crise cardiaque à 56 ans :
https://www.dailymail.co.uk/news/article-9505055/Niece-Bee-Gees-singer-Barry-Gibb-dead-dog-side.html

• une américaine de 63 ans, meurt d’une crise cardiaque 2 jours après le Johnson et Johnson :
https://www.wral.com/coronavirus/woman-raises-questions-after-mom-s-death-certificate-references-vaccine-experts-warn-about-drawing-conclusions/19594346/

• Grèce : une femme de 65 ans meurt 30 minutes après l’injection du Pfizer :
https://thecovidblog.com/2021/03/31/greece-65-year-old-woman-dead-30-minutes-after-astrazeneca-shot/

• une allemande de 32 ans meurt de caillots sanguins au cerveau après l’injection de l’AstraZeneca, l’enquête confirme le lien avec l’injection :
https://www.focus.de/gesundheit/coronavirus/mutter-klagt-an-32-jaehrige-nach-astrazeneca-impfung-gestorben-viele-wollten-davon-nichts-wissen_id_13243167.html
https://www.welt.de/politik/deutschland/plus229668113/32-Jahre-alt-geimpft-gestorben-ist-AstraZeneca-schuld.html

• un vétéran américain de 65 ans meurt après l’injection du Moderna. On lui a diagnostiqué une pneumonie bilatérale, une insuffisance rénale aiguë, des caillots de sang dans les jambes et les bras et une hémorragie cérébrale. Tout cela a été soudainement apparu lorsqu’il a reçu le Moderna le 24/02/2021. Une levée de fond pour payer ses dépenses médicales et son enterrement :
https://au.gofundme.com/f/bernie-white-road-to-recovery?qid=ed771ed2e38054cfc82b8b474e29549a&utm_campaign=p_cp_url&utm_medium=os&utm_source=customer

• le premier anglais à être vacciné par le Pfizer, meurt à 81 ans d’un AVC :
https://www.bbc.com/news/uk-england-coventry-warwickshire-57234741

• un caporal espagnol de 35 ans, décède après l’injection de l’AstraZeneca, d’une thrombose du sinus cérébral avec thrombocytopénie et hémorragie cérébrale :
https://www.aubedigitale.com/un-caporal-espagnol-hospitalise-apres-avoir-recu-le-vaccin-dastrazeneca-est-decede/

• un américain de 45 ans décède de caillots sanguins 2 jours après l’injection, une collecte de fonds est levée pour son enterrement :
https://www.gofundme.com/f/death-due-to-blood-cloth-potentially-covid-vaccine?utm_campaign=p_cp_url&utm_medium=os&utm_source=customer

• une Canadienne de 52 ans développe des caillots sanguins dans le cerveau, décédée 12 jours après l’injection d’AstraZeneca. Diagnostic de thrombocytopénie thrombotique immunitaire (VITT) induite par le vaccin :
https://globalnews.ca/news/7835081/alberta-woman-death-astrazeneca-covid-vaccine/

• mort d’une femme de 62 ans à Toulouse, après l’injection de l’AstraZeneca. Les légistes évoquent plusieurs thromboses qui ont pu entraîner le décès de cette femme : https://www.ladepeche.fr/2021/05/28/info-la-depeche-toulouse-un-nouveau-deces-lie-au-vaccin-astrazeneca-une-enquete-ouverte-apres-la-mort-dune-femme-9571317.php

• sept prêtes, dans une communauté en Vendée, vaccinés, décèdent du covid peu de temps après leur vaccination :
https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/coronavirus-sept-pretres-de-la-meme-communaute-sont-morts-en-vendee-7900040538/amp?__twitter_impression=true

• la présentatrice télé de BBD, Lisa Shaw, décède à 44 ans de caillots sanguins cérébraux, quelques jours après l’injection de l’AstraZeneca :
https://www.mirror.co.uk/3am/celebrity-news/breaking-lisa-shaw-dead-bbc-24200435

• un chanteur italien de 28 ans décède d’une hémorragie cérébrale, il avait fait une première injection et il se moquait des effets du vaccin dans un vidéo :
https://www.secondopianonews.it/news/cultura/spettacoli/2021/06/07/e-morto-il-giovane-artista-michele-merlo.html
La vidéo (en italien) : https://rumble.com/embed/vfikyd/?pub=loy09

• L’Italie suspend le vaccin AstraZeneca (11 juin 2021) pour les moins de 60 ans après la mort de Camilla Canepa âgée de 18 ans :
https://www.lastampa.it/cronaca/2021/06/08/news/liguria-oltre-600-disdette-dei-giovani-per-il-vaccino-astrazeneca-dopo-il-caso-della-18enne-in-gravi-condizioni-1.40365993
Articles sur Camilla Canepa, 18 ans, décédée d’une thrombose du sinus caverneux :
https://www.italy24news.com/News/79914.htmlhttps://www.italiasera.it/astrazeneca-e-morta-camilla-la-18enne-ricoverata-per-una-trombosi-domenica-scorsa-dopo-il-vaccino/

• un toulousain de 66 ans décède peut heures après la 2e injection de l’AstraZeneca :
https://www.laprovence.com/actu/en-direct/6382131/coronavirus-un-homme-est-decede-huit-heures-apres-la-deuxieme-injection.html

• une anglaise de 43 ans, décède d’une crise cardiaque et de multiples caillots sanguins après l’AstraZeneca :
https://www.thesun.co.uk/news/15150174/mum-dies-suffering-blood-clots-covid-vaccine/

• une américaine de 19 ans, meurt de myocardite après la 2e dose du Moderna :
https://www.thecollegefix.com/northwestern-student-appears-to-have-died-from-heart-inflammation-linked-to-covid-vaccine/

• Lawanda Manning, femme du sénateur américain, décède après la 2e dose du vaccin :
Les époux ont montré publiquement qu’ils étaient vaccinés sur instagram: https://www.instagram.com/p/CNvE7dyHpCS/
Les médias qui en parlent ne mentionnent pas le fait qu’elle était vaccinée :
https://www.msn.com/en-us/news/us/lawanda-manning-wife-and-aide-to-state-sen-james-manning-dies/ar-AAKXbVw

• le journaliste sportif anglais de la BBC, Dom Busby, 53 ans, est décédé après la 1e injection de l’Astrazeneca :
https://www.thesun.co.uk/news/15228851/dom-busby-dies-dead-bbc-radio-host-stephen-fry/
L’article ne mentionne pas le fait qu’il avait été vacciné, comme il le montre dans son post sur son profil Twitter :
https://twitter.com/Dom_bbc/status/1371135017351536644/photo/1
Son ami Stuart Clarkson précise qu’il est décédé d’une tumeur au cerveau :
https://twitter.com/arkmedic/status/1403632505685569544

• une australienne de 48 ans meurt de caillots sanguins six jours après l’AstraZeneca :
https://www.abc.net.au/news/2021-04-17/autopsy-may-reveal-more-about-clotting-death-astrazeneca/100076254
https://www.dailymail.co.uk/news/australia-top-news/article-9481209/Heartbroken-family-woman-died-days-receiving-AstraZeneca-vaccine-mourn-death.html

• un australien de 55 ans meurt de caillots sanguins six jours après l’AstraZeneca :
https://www.northerndailyleader.com.au/story/7229465/family-devastated-after-shock-death-of-55-year-old-tamworth-man/

• deux australiens de 48 et de 71 ans meurent après l’injection de l’AstraZeneca, et quatre cas de caillots sanguins :
https://www.newsbreak.com/news/0ZVt7ROX/urgent-investigation-after-two-new-south-wales-men-including-a-fit-and-healthy-55-year-old-die-days-after-getting-a-covid-19-vaccine

• un australien de 74 ans décède pour des caillots de sang après l’AstraZeneca à l’hôpital après que les médecins ont refusé plusieurs fois de le soigner :
https://www.9news.com.au/national/adelaide-astrazeneca-vaccine-blood-clot-clive-haddon-south-australia-news/c9986d36-7c3c-448e-a09c-6cd9887dbc9b

• une australienne de 18 ans a eu des caillots sanguins au niveau des poumons après l’injection de l’AstraZeneca :
https://www.news.com.au/national/queensland/trainee-nurse-suffers-three-blood-clots-after-astrazeneca-vaccine/news-story/89e3ccb3d28f3c4ea23f913f0b909c24
L’article dit que 57,8% des australiens qui ont reçu l’AstraZeneca ont eu des effets secondaires.

• 4 pilotes anglais vaccinés décédés :
https://www.reuters.com/article/factcheck-coronavirus-aviation-idUSL2N2NZ1ZO

• un américain de 13 ans, Jacob Clynick, décède trois jours après sa 2e injection Pfizer :
Sa tante Tami Burages montre sa carte de vaccination :
https://twitter.com/tburages/status/1406738374203949065
Sa nécrologie : https://deislerfuneralhome.com/tribute/details/7659/Jacob-Clynick/obituary.html

• 12 belges entièrement vaccinés par le Pfizer décèdent du Covid dans une maison de retraite :
https://atlantico.fr/article/decryptage/variant-delta—ce-que-nous-apprend-la-reprise-epidemique-dans-une-maison-de-retraite-belge-ou-residents-et-personnels-etaient-largement-vaccines-pfizer-vaccination-covid-19-antoine-flahault
https://www.sudinfo.be/id399339/article/2021-06-12/deces-dans-la-maison-de-repos-nos-tayons-nivelles-il-faut-garder-confiance-en-le

• une anglaise de 43 ans décède de caillots sanguins après l’AstraZeneca, elle laisse 3 enfants orphelins :
https://www.thesun.co.uk/news/15150174/mum-dies-suffering-blood-clots-covid-vaccine/

• une française de 70 ans, décède d’une thrombose cérébrale, l’autopsie confirme le lien avec l’AstraZeneca (une seule injection) :
https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/ariege/foix/temoignage-ariege-claude-denonce-ma-femme-est-decedee-d-une-thrombose-cerebrale-a-cause-du-vaccin-astrazenaca-2149762.amp

• une anglaise de 45 ans décède après l’AstraZeneca :
https://www.wigantoday.net/health/coronavirus/wigan-dad-seeks-answers-after-daughter-died-following-covid-19-vaccine-dose-3277306

• Thrombocytopénie immuno-thrombotique et thrombose du sinus veineux cérébral (TSVC) induites par le vaccin ChAdOx1 nCOV-19 :
“Malgré une prise en charge médicale et chirurgicale complète, le
patient est décédé”.
https://casereports.bmj.com/content/14/6/e243931.abstract

• Cas d’une femme de 54 ans
Thrombose veineuse cérébrale et coagulation intravasculaire disséminée après la vaccination par COVID :
“La patiente est décédée après 5 jours d’hospitalisation en soins intensifs”.
https://www.mdpi.com/2075-4426/11/4/285/htm

• Femme de 47 ans
7 jours après la vaccination COVID (AstraZeneca) : premiers symptômes
Diagnostic : hémorragie parenchymateuse et sous-durale, thrombocytopénie immunitaire thrombotique induite par le vaccin (TIV).
Elle est décédée le 6ème jour d’hospitalisation
https://www.haematologica.org/article/view/haematol.2021.279000

• Trois cas d’hémorragie intracérébrale après la vaccination COVID :
“Finalement, les trois patients ont succombé à leurs importantes blessures crâniennes.”
https://www.mdpi.com/2077-0383/10/13/2777/htm

• Une femme de 36 ans
S’est présentée aux urgences avec l’apparition soudaine de convulsions focales du côté gauche et de graves maux de tête.
Deux semaines avant la consultation, elle avait reçu la première dose du vaccin Corona.
Elle est décédée 4 jours après son admission
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1052305721003414

• Thrombocytopénie immuno-thrombotique et thrombose du sinus veineux cérébral (TSVC) induites par le vaccin ChAdOx1 nCOV-19 :
“Malgré une prise en charge médicale et chirurgicale complète, le patient est décédé”.
https://casereports.bmj.com/content/14/6/e243931.abstract

• trois français décédés après la vaccination, enquêtes menées par l’avocat Etienne Boittin, article de Nice Matin du 06/07/2021 :
https://twitter.com/PiclieSoph/status/1412300180033097729/photo/1

• le dessinateur Rémy Molinari décéde d’un AVC le 05/07/2021, il était vacciné le 31 mars par le Pfizer comme l’indique le 31 mars sur son compte Facebook :
https://www.facebook.com/remy.molinari.1/posts/3739291909511630
https://www.nicematin.com/index.php/people/le-dessinateur-nicois-remy-molinari-est-decede-brutalement-699981

• un toulonnais de 53 ans décédé après la 1e injection du Pfizer d’une une dissection aortique liée à une thrombose. Sa soeur porte plainte :
https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/var/toulon/toulon-deces-d-un-varois-vaccine-au-pfizer-la-famille-porte-plainte-2167600.html

Italienne de 18 ans décédée après l’AstraZeneca, en attendant son autopsie, son médecin Gianluigi Zona dit “Je n’avais jamais vu un cerveau réduit dans ces conditions par une thrombose si étendue et si sévère” :
https://www.iltempo.it/attualita/2021/06/13/news/camilla-canepa-trombosi-cervello-vaccino-astrazeneca-gianluigi-zona-mai-visto-27577002/

• La Belgique interdit le Janssen au moins de 41 ans après le décès d’une belge :
https://www.reuters.com/business/healthcare-pharmaceuticals/belgium-says-halts-jj-covid-jab-under-41s-after-one-dies-2021-05-26/

• Uruguay : Le joueur de foot, Robert Lima, 49 ans, décède d’un arrêt cardiaque 2 jours après la 2e dose de vaccin. Il montre qu’il se fait vacciner sur son compte instagram : https://www.instagram.com/robert_lima_dt/
Des articles mentionne sa mort sans parler de sa vaccination :
https://www.archysport.com/2021/06/shock-in-uruguay-former-soccer-player-robert-lima-died-of-cardiac-arrest-and-hours-later-the-mother-of-his-children-died/

• une anglaise de 47 ans, décède d’une thrombose quelques jours après l’AstraZeneca :
https://www.closermag.fr/vecu/vaccins-cesneuffamilles-francaises-gagnees-par-un-soupcon-inquietant-1288485#img4

• l’avocat Me Etienne Boittin, regroupe les plaintes d’un mort et de plusieurs effets secondaires graves en France suite à l’AstraZeneca  et au Pfizer :
https://www.closermag.fr/vecu/vaccins-cesneuffamilles-francaises-gagnees-par-un-soupcon-inquietant-1288485#img4

• une italienne de 49 ans, décède de caillots sanguins intestinaux après la 1e injection de l’AstraZeneca. Une plainte et une autopsie sont en cours contre l’administration de l’Astrazeneca à une femme de 49 ans et pour négligence de soins lors de son hospitalisation aux urgences :
https://catanzaro.gazzettadelsud.it/articoli/cronaca/2021/06/28/crotone-morta-nella-notte-la-49enne-di-verzino-si-era-vaccinata-con-astrazeneca-f4cfd6a7-4c2d-4480-9092-8312e92343ce/
https://www.lapressa.it/notiziario/la_nera/muore-a-49-anni-dopo-il-vaccino-astrazeneca-indagati-4-medici

• un français de 39 ans en bonne santé décède d’un arrêt cardiaque 36h après la 2e dose du Pfizer, sa famille porte plainte :
https://www.sudouest.fr/landes/dax/landes-un-trentenaire-decede-apres-s-etre-fait-vacciner-contre-le-covid-sa-famille-porte-plainte-4345424.php

• un italien de 18 ans, joueur de volley-balle en pleine forme, est décédé après la 1e dose du vaccin. Une enquête est menée car la veille de sa mort il était allé aux urgences pour des terribles maux de tête :
https://www.true-news.it/facts/davide-bristot-morto-a-18-anni-perche-si-indaga-sul-vaccino
https://news.fidelityhouse.eu/cronaca/belluno-volley-italiano-in-lutto-davide-bristot-muore-in-casa-a-18-anni-518262.html

• Un homme de 33 ans (Corée)
9 jours après avoir reçu le vaccin Covid (AstraZeneca) : maux de tête et vomissements.
3 jours plus tard : admis aux urgences ; apparition soudaine d’une sensation de picotement dans le bras droit et changement de comportement.
hémorragie intracérébrale
il est décédé
https://jkms.org/DOIx.php?id=10.3346/jkms.2021.36.e223

• Femme de 55 ans
7 jours après la première dose du vaccin COVID (AstraZeneca) : douleurs abdominales
Plus tard : hémiparésie droite, convulsions et coma
infarctus cérébral & thrombose des artères pulmonaires
“La mort cérébrale a été déclarée 24 heures plus tard”
https://www.researchsquare.com/article/rs-448338/v1

• Une femme de 37 ans
7 jours après la 1ère dose du vaccin Covid (Johnson & Johnson) : céphalées, myalgies et fièvre. 3 jours plus tard : maux de tête persistants et apparition d’une douleur à la jambe gauche. 2 jours plus tard : vomissements.
Thrombose du sinus sagittal supérieur
Elle est morte.
https://link.springer.com/article/10.1007/s15010-021-01712-8

• Réactivation du virus de l’hépatite C après la vaccination COVID :
“Le patient … est décédé trois semaines après la vaccination COVID-19 d’une insuffisance hépatique”. (82 ans, Pfizer)
https://www.dovepress.com/hepatitis-c-virus-reactivation-following-covid-19-vaccination–a-case–peer-reviewed-fulltext-article-IMCRJ

En bonus, les courbes de cas positifs et de décès Covid en Grande Bretagne après le début de la campagne de vaccination :

https://ourworldindata.org/grapher/weekly-covid-deaths?tab=chart&time=2020-03-16..latest&country=~GBR
https://ourworldindata.org/grapher/weekly-covid-cases?tab=chart&stackMode=absolute&time=2020-03-16..latest&country=~GBR&region=World

Décès covid avant et après vaccination pour Gibraltar, les Seychelles et Monaco :

Plus de 400 captures d’écran de groupes Facebook concernant les réactions aux vaccins, faites défiler la galerie :

Effets secondaires vaccin réseaux sociaux

Source

D’autres captures en anglais :

231 Screenshots From deleted Facebook Vaccine reaction groups inside

Chaîne Odysee avec une centaine de vidéos de personnes souffrantes d’effets indésirables après une injection de vaccin covid : https://odysee.com/@Covid-19_Vaccine_Injuries:2

Revue de parutions scientifiques sur les vaccins et leurs effets secondaires : https://twitter.com/DrJohnB2

La pandémie n’a jamais existé

Par Vivre sainement

Les preuves en images et par les statistiques

Source : https://odysee.com/@Vivresainement:f/la-pandemie-nexiste-pas:e

Brèches à gogo dans l’obligation vaccinale des soignants

L’obligation vaccinale des soignants a été adoptée dans la précipitation et ouvre des brèches à gogo

Alors que commence le 15 septembre 2021 la prétendue obligation pour les soignants d’avoir reçu une première dose d’un des vaccins décriés contre la COVID-19, l’analyse fine du dispositif adopté dans la précipitation montre de multiples brèches qui pourraient profiter aux soignants réfractaires.
Ce système d’obligation vaccinale ne vise que les soignants mais ce sont eux même qui le mettent en oeuvre, qui peut croire qu’il n’y a pas eu de passe droit, de dose du vaccin versée dans le lavabo au lieu du bras de la consoeur ?
On sait que lorsque la police contrôle la police, elle est bien souvent complaisante !
Je vais passer en revue les principaux points qui paraissent bancals, pour moi, cette obligation vaccinale tourne à la gigantesque farce grace à Macron et sa vraie-fausse “vaccination” à une date indéterminée.
En résumé, les brèches principales résident dans la facilité d’obtention d’un certificat de rétablissement, voire en prétendant simplement en avoir un, ce qui est rès difficile à contrôler.

Sommaire

Rappel de la mise en oeuvre du dispositif

D’abord il faut relever qu’il n’y a pas à proprement parler d'”obligation vaccinale” des soignants, ils doivent seulement avoir pour continuer à exercer :
* soit un certificat de contre-indication à la vaccination
* soit un certificat de rétablissement suite à une infection, qui est valable 6 mois
* soit avoir reçu un vaccin.
Pour mettre en oeuvre l’obligation vaccinale des soignants introduite par la loi controversée du 5 août 2021, le décret du 7 août 2021 a rajouté juste ces deux articles 49-1 et 49-2 au décret 2021-699 du 1er juin 2021 :
article 49-1
Hors les cas de contre-indication médicale à la vaccination mentionnés à l’article 2-4, les éléments mentionnés au second alinéa du II de l’article 12 de la loi n° 2021-1040 du 5 août 2021 susvisée sont :
1° Un justificatif du statut vaccinal délivré dans les conditions mentionnées au 2° de l’article 2-2 ;
2° Un certificat de rétablissement délivré dans les conditions mentionnées au 3° de l’article 2-2 ;
3° A compter de la date d’entrée en vigueur de la loi et jusqu’au 14 septembre 2021 inclus et à défaut de pouvoir présenter un des justificatifs mentionnés aux présents 1° ou 2°, le résultat d’un examen de dépistage, d’un test ou d’un autotest mentionné au 1° de l’article 2-2 d’au plus 72 heures. A compter 15 septembre 2021 et jusqu’au 15 octobre 2021 inclus, ce justificatif doit être accompagné d’un justificatif de l’administration d’au moins une des doses d’un des schémas vaccinaux mentionnés au 2° de l’article 2-2 comprenant plusieurs doses.
Les seuls tests antigéniques pouvant être valablement présentés pour l’application du présent 3° sont ceux permettant la détection de la protéine N du SARS-CoV-2.
La présentation de ces documents est contrôlée dans les conditions mentionnées à l’article 2-3.

article 49-2
Les locaux mentionnés au 4° du I de l’article 12 de la loi n° 2021-1040 du 5 août 2021 susvisée sont les espaces dédiés à titre principal à l’exercice de l’activité des professionnels mentionnés au 2° et des personnes mentionnées au 3° du même I ainsi que ceux où sont assurées, en leur présence régulière, les activités accessoires, notamment administratives, qui en sont indissociables.

Des indices de manipulation documentaire importante

Tout le monde à vu les videos de vaccination bidon où l’aiguille ne rentre pas dans la peau, mais sans avoir à opérer un tel simulacre, pour être considéré comme vacciné ou rétabli d’une infection, ce qui compte, ce n’est pas que l’opération ait été réellement réalisée mais renseignée comme tel dans le système.
Ouvertement, il se passe des choses très bizarres dans les fichiers de vaccination, comment expliquer que le nombre de vaccinés au 1er janvier 2021 soit pass de 161 au 6 août 2021 à 211 le 27 août 2021 ?

Après #Macron vacciné ou pas, Véran serait il en train de nous prendre pour des cons avec ses chiffres de vaccination ?

Comparez les fichiers du nb de vaccinés téléchargé le 6 août avec celui téléchargé aujourd’hui

le nb de vaccinés en janvier 2021 augmente significativement ! pic.twitter.com/dTLrLH2cxg— VirusWar (@VirusWar) August 28, 2021

On aurait retrouvé 50 dossiers de vaccination début août, peut être est ce dû à des problèmes d’organisation initiaux.
Pas du tout, cela n’a rien d’un cas isolé : entre le 2 août 2021 et le 27 août 2021, le nombre de vacciné au 2 juillet 2021 a progressé de 10 883 !
En tout, ce sont au moins 307 182 injections qui ont été saisies très tardivement.
C’est d’une ampleur sans précédent et sans guère de contrôle et avec la bénédiction du gouvernement qui n’hésite pas à relayer les chiffres faux, voire d’en faire de la publicité.

Il y a même le Dr Jean-Paul Hamon, président d’honneur de la Fédération des Médecins de France, qui s’est targué à la télévision d’avoir délivré trois faux passes sanitaires

L’impossibilité de contrôler efficacement l’obligation vaccinale

Pour vérfier l’obligation vaccinale des soignants, l’employeur doit utiliser “TAC Verif” qui sert à vérifier le passe sanitaire et l’employé ne doit présenter qu’un QrCode. Si l’employé présente le QrCode de l’injection de la 1ère dose, l’appli dira juste “passe invalide” !

Pour contrôler l’obligation vaccinale notamment à partir du 14 septembre 2021, le dernier alinéa de l’article 49-1 du décret du 1er juin 2021 modifié par le décret du 7 août 2021 dit clairement que ce contrôle doit être dans les conditions prévues par l’article 2-3 du même décret.
Or cet article 2-3 a été conçu pour la vérification du passe sanitaire et pas du tout pour le contrôle de l’obligation vaccinale mais c’est bien cette seule procédure qui doit être utilisée pour justifier du respect des obligations par les contrôleurs (employeurs voire ARS).
Cela alinéa

Sont autorisés à contrôler ces justificatifs, dans les seuls cas prévus au A du II de l’article 1er de la loi du 31 mai 2021 susvisée, et dans la limite de ce qui est nécessaire au contrôle des déplacements et de l’accès aux lieux, établissements, services ou évènements mentionnés par ce A :

Indique que le contrôle ne peut être fait que dans les établissements soumis au passe sanitaire ou au contrôle aux frontières et dans ces cas seulement.
L’article 1er de cette loi du 31 mai 2021 est relatif seulement au passe sanitaire et aux contrôles aux frontières, pas à l’obligation vaccinale qui figure à l’article 12 d’une autre loi, celle du 5 mai 2021.
Donc le contrôle n’est pas possible pour vérifier l’obligation vaccinale ni dans les lieux non soumis au passe sanitaire, aucun contrôle ne peut être fait dans les lieux non soumis à passe sanitaire (notamment les ARS ne sont pas hablités à contrôler les cabinets libéraux qui ne sont pas soumis au passe sanitaire) !
De plus cet article 2-3 est très clair concernant les documents à présenter :
les justificatifs sous forme papier ne doivent comporter que le nom, prénom, date de naissance et un QrCode permettant de le vérifier.
Sous forme numérique le QrCode qui comporte les nom, prénom, date de naissance et notamment la signature du certificat par l’émetteur et d’autres informations mais ceux qui contrôlent le passe sanitaire ou l’obligation n’ont pas à les connaître.

La seule application reconnue par l’article 2-3 pour être utilisée pour contrôler le passe sanitaire ou l’obligation vaccinale est l’application “TAC Vérif” (Tous Anti Covid Vérification)
Cet article 2-3 précise bien que les QrCode scannés ne doivent être ni copiés, ni enregistrés.
Mais cette application sert pour vérifier un passe sanitaire, pas pour vérifier l’obligation vaccinale.
Comment fonctionne cette application : c’est bien simple on présente un QrCode ou un papier contenant le QrCode, les nom, prénom et date de naissance, cela est impératif de ne pas présenter de document médical qui comporte autre chose car celui qui le ferait commettrait une infraction.
Et celui qui vérifie les documents avec une autre application que TAC Verif commet une infraction (l’article L3136-1 du ceode de la santé publique prévoit que dès que l’on ne respecte pas les dispositions impératives du décret du 1er juin 2021, il s’agit d’une infraction).
Donc on présente un QrCode, et cette application dit soit qu’il s’agit d’un passe sanitaire valide (test de dépistage négatif de moins de 3 jours, schéma vaccinal complet ou certificat de rétablissement il y a plus de 11 jours et moins de 6 mois), il y a un bip et un message en vert s’affiche avec le nom de la personne, son prénom et sa date de naissance, soit qu’il s’agit d’un passe sanitaire invalide, un autre son retentit, avec un message en rouge qui s’affiche avec le nom de la personne, son prénom et sa date de naissance, soit que le document n’est pas reconnu.

Comme cette application TAC Verif n’affiche jamais la nature du document vérifié ou refusé, il est strictement impossible avec cette application de vérifier si le QrCode présenté correspond seulement à un test positif récent (qui ne suffit pas à remplir l’obligation vaccinale) ou à un certificat de rétablissement (respect de l’obligation vaccinale), ou à un schéma vaccinal complet

En pratique, le 15/9 se présente un soignant qui a eu une dose de vaccin, et un test de dépistage négatif récent, l’application TAC Vérif dira juste que le premier certificat est invalide et que le deuxième est valide, comment le contrôleur sait que cette personne est en règle, il se peut que le premier certificat corresponde à un test de dépistage expiré, il est interdit au contrôleur d’en exiger plus !

Par exemple, une personne qui a un certificat de rétablissement de moins de 6 mois est parfaitement en règle de ses obligations mais la loi ne permet pas à l’employeur de faire une copie de ce certificat de rétablissement, seul le médecin du travail peut l’avoir.

Cependant les employeurs, qui sont soumis à une obligation de contrôle de l’obligation vaccinale ne peuvent utiliser que cela et ne peuvent rien exiger d’autres de leurs employés ou agents sauf à recourir à des procédures compliquées (convocation devant le médecin du travail, qui seul a le droit de recevoir par exemple un certificat de rétablissement, mais rien n’oblige l’employé à lui fournir s’il en a un) et l’employé peut refuser que l’employeur enregistre les QrCode qu’il présente.
Donc en pratique que fait l’employeur face à un soignant qui se présente avec son seul téléphone et qui montre un certificat valide selon TAC Verif disant qu’il s’agit d’un certificat de rétablissement ou disant qu’il a été vacciné 1 dose récement et c’est pour cela que TAC Verif dit que le certificat est invalide.
Soit il refuse l’accès et il s’expose à devoir le payer pendant tout le temps de la suspension arbitraire car injustifiée et c’est l’employeur qui est en risque financier pour des montants importants, soit il le laisse travailler vu que l’employeur a respecté la procédure dans le décret.

Et si un employé soignant a déjà été suspendu après s’être présenté en montrant un QrCode de passe sanitaire valide ?

Ce soignant peut invoquer la nullité du contrôle et de la suspension puisque le contrôle n’a pas été fait dans les conditions prévues à l’article 2-3 du décret du 1er juin 2021 (qui ne permet pas de contrôler la vaccination obligatoire)
Il pourra ainsi réclamer tous les salaires qui ne lui aurait pas été versés pendant cette période de suspension, voire des dommages et intérêts pour discrimination fondée sur l’état de santé supposé ou harcèlement covidiste.

Quelle est la procédure de contrôle pour les professionnels libéraux ?

Pour les professionnels libéraux, ce sont les Agences Régionales de Santé qui sont en change de l’application de l’obligation vaccinale.
Ces dernières envoient des courriers leur demandant de justifier leur statut vaccinal, mais ce n’est pas la procédure impérative prévue par les articles 49-1 et 2-3 du décret du 1er juin 2021.
Donc les professionnels non vaccinés qui veulent esquiver cette obligation peuvent :
* soit ne pas répondre (stratégie qui met les ARS dans le doute, voir aussi le paragraphe plus loin sur les conséquences minimes de ceux qui continuent à exercer quand même);
* soit leur dire que ce contrôle doit se faire dans les conditions de l’article 2.3 du décret du 1 er juin 2021 : à savoir qu’ils devront se déplacer au cabinet et juste scanner un QrCode avec l’appli TAC Verif, ce que ces professionnels feront alors bien volontier le moment venu (ce qui ne leur permettra pas de savoir s’il s’agit juste d’un certificat de dépistage ou d’un certificat de rétablissement)

Brèches dans l’obtention d’un certificat de rétablissement

Un certificat de rétablissement suite à une infection permet d’être dispensé de l’obligation vaccinale pendant 6 mois, il est étbli 11 jours après avoir été dépisté positif par un test RT-PCR ou par un test antigénique.
Il est accepté pour le respect de l’obligation vaccinale mais ni le législateur ni le gourvernement n’ont prévu le même contrôle, de plus, il n’est pas prévu par la loi que les employeurs puisse le détenir : seul le médecin du travail peut l’avoir si le soignant décide de le lui donner. Les Autorités Régionales de Santé peuvent aussi l’avoir mais seulement pour les professionnels de santé libéraux.
Disposer d’un certificat de rétablissement dispense également de faire des tests de dépistage tous les 3 jours.
Le service de contrôle médical de l’assurance maladie est chargé de faire des contrôle de l’obligation vaccinale mais elle ne peut détenir ce précieux document et elle n’a pas non plus accès aux fichiers centraux qui permet de savoir qui l’a potentiellement.
Autant dire que ce certificat de rétablissement est le talon d’achille du système : comme les autorités ne savent pas qui l’a ou pas, elles ne savent pas vraiment qui respectent ou non l’obligation vaccinale : les employeurs ont beau envoyer des lettres recommandées, comme les employeurs ne peuvent détenir de tels documents médicaux et encore moins les exiger, ils sont dans le brouillard,
La loi du 5 août 2021 a prévu que le service de contrôle médical de l’assurance maladie chargé de la mise en oeuvre de l’obligation vaccinale puisse accéder au traitement VACCIN-COVID et donc savoir qui est vacciné et ne l’est pas, mais elle n’a pas prévu que ce service ait accès à SI-DEP permettant de savoir qui disposerait d’un certificat de rétablissement, c’est un oubli fâcheux car une telle dérogation au secret médical requiert une loi, or l’article 11 de la loi du 11 mai 2020 qui a autorisé SI-DEP n’a pas prévu que ce traitement de données pourrait servir à une telle finalité de “contrôle de l’obligation vaccinale”.
Attention, le certificat de rétablissement n’est pas délivré en cas d’un autotest supervisé par un soignant , le Professeur Jérôme Salomon explique très simplement aux non-vaccinés comment obtenir le précieux sésame dans une note “DGS Urgent” datée du 9 août 2021 :
DGS Urgent 09/08/2021
Les soignants pouvant pratiquer un test de dépistage sont assez nombreux : il s’agit des médecins, biologistes médicaux, pharmaciens, infirmiers, chirurgiens-dentistes, sages-femmes, masseurs-kinésithérapeutes (la liste du décret 2020-1387 du 14 novembre 2020)
Ce qui frappe, ce que tout ces gens là sont également soumis à l’obligation vaccinale !
Comment faire un test, c’est très simple, il suffit de se procurer un test antigénique en vente libre en pharmacie, de mettre une sorte de coton tige dans le nez, de suivre les instructions du manuel, même des enfants savent le faire !
Ensuite ces soignants rentrent le résultat du test dans SI-DEP comme ils en ont le droit grace à leur accès avec leur carte de professionnel de santé.
Qui contrôle les résultats d’un test de dépistage ? Personne, impossible de savoir si le résultat d’un test a réellement été positif ou négatif, le kit est systématiquement mis à la poubelle.
Un QrCode est alors généré indiquant la nature du certificat (ici test), son résultat, son type (RTPCR, antigénique, autotest), sa date, l’organisme certiicateur mais le nom de la personne qui a réalisé le teste n’est pas indiqué.
La liste des personnes pouvant accéder à SI-DEP comporte les personnes chargés du contact-tracing mais ces personnes ne sont pas chargés de contrôle et personne n’a accès à SI-DEP pour une finalité de contrôle.
Si certains conseillent de faire un test de confirmation RT-PCR après test anigénique, d’autres bien plus nombreux conseillent de rester isolé chez soi et personne ne viendra chez une personne dépisté positive la contrôler de force.
A supposer qu’un autre test quelques jours plus tard est négatif, c’est juste que la personne est guérie.
Donc la plupart des soignants soumis à l’obligation vaccinale, même les réfractaires à la vaccination peuvent facilement être tentés de profiter du système :
Supposons que 2 infirmiers non vaccinés se procurent 2 kits en pharmacie et se dépistent mutuellement
“miraculeusement”, ils trouvent qu’ils sont chacun positifs, ils rentrent dans SI-DEP le résultat du test procédé sur l’autre (en faisant bien attention aux recommandations du Pr Salomon: ne pas indiquer qu’il s’agit d’un “autotest” pratiqué sur un non soignant mais bien d’un “test antigénique”, puisque l’autotest ne permet pas la délivrance du certificat de rétablissement), puisqu’en principe, ils ont accès, personne ne trouvera anormal que des non vaccinés soient dépistés positifs puisqu’on nous raconte tout le temps qu’il n’y a “presque” que eux à l’être. Ces soignants se connaissent vraisemblablement, ils se sont contaminés entre eux, cela arrive souvent.
Ce 2 infirmiers sont pour le système positif au coronavirus donc contagieux, ils se mettent en arrêt maladie une dizaine de jours, il n’y a pour cela nullement besoin qu’un médecin signe un arrêt de travail.
leur contrat de travail est suspendu donc ils ne sont pas soumis à l’obligation vaccinale pendant ce temps.
et après cela, quasi automatiquement on leur délivre le certificat de rétablissement, ils peuvent travailler, selon le système, ils sont en règle avec l’obligation vaccinale.
Mais quelle blague quand même !
Ces soignants font des syndicats, envisagent des grèves pour faire pression mais pour y échapper eux-mêmes, il suffit presque qu’ils s’arrangent entre eux.
Il ne semble même pas interdit qu’un soignant se dépiste tout seul et entre lui-même le résultat de son test, certains sont si désespérés qu’ils sont tentés de s’inoculer le virus pour pouvoir continuer à exercer leur métier sans se faire injecter le vaccin.

Le certificat de contre-indication à la COVID-19 pas aussi restreint que prétendu

Le décret du 7 août 2021 liste très peu de cas de contre-indications à la vaccination mais cela ne concerne pas l’obligation vaccinale.
Les travaux parlementaires indiquent bien que cela a été introduit dans la partie “passe sanitaire” de la loi pour étouffer les conflits entre parents concernant la vaccination des mineurs

Gros problèmes avec la rédaction du G disant qu’un décret liste les cas de contre-indications:
* cela n’a rien à faire là (on est dans la partie passe sanitaire et ne concerne que les mineurs)
* un certificat médical ne doit pas mentionner la cause de l’exemption (secret médical) pic.twitter.com/qFCKAQ1ugX— VirusWar (@VirusWar) July 23, 2021

La partie sur l’obligation vaccinale ne mentionne que les contre-indications “reconnue”, le médecin délivrant un certificat de contre-indication peut donc reconnaître plein d’autres cas, par exemple, une grossesse, des problèmes de thyroïdes, des allergies à l’un des composants (sans avoir bsoin d’expérimenter une première dose), ou le fait que la personne ait reçu un vaccin à l’étranger non reconnu par la France puisque les vaccins excluent dans leurs études les cas où des personnes ont reçu d’autres vaccins (certains pays comme l’Australie ne reconnaissent ainsi aucun mix de vaccin). etc…
L’article 13 III parle d’ailleurs seulement de “recommandations” des autorités sanitaires.
De toutes façons, comme tout certificat médical, le certificat médical de contre-indication ne doit pas indiqué la raison.
Pour que le certificat de contre-indication soit valable, il suffit de le convertir en certificat à l’aide d’un téléservice sécurisé.
L’article 2 du décret permettant l’émission du certificat numérique du certificat de contre-indication précise que seul le “statut d’exemption à la vaccination” doit être renseigné, la raison médicale ne doit pas être indiquée.
D’après la loi, seul le médecin du travail ou, pour les professionnels libéraux, les ARS peuvent avoir ce certificat de contre-indication médicale.
Cependant, comme vu plus haut, l’article 2-3 du décret précise bien que la présentation des documents doit se faire sous forme numérique ou, si elle est sous forme papier, avec un QrCode, le nom, prénom et date de naissance du soignant.
Donc le médecin établissant ce certificat médical devrait utiliser le téléservice pour convertir le certificat médical en QrCode et le soignant donne ce QrCode soit aux ARS ou au médecin du travail.
Les soignants concernés ont intérêt à respecter cette procédure puisque le décodage du QrCode par les ARS ou le médecin du travail donnera des informations telles que le nom du soignant, sa date de naissance, la date, qu’il s’agit d’un certificat de contre-indication mais ne donnera pas le nom du médecin qui l’a établi.
Dans ces conditions, il ne sera pas possible pour les ARS ou le médecin du travail de contacter l’émetteur du certificat pour en connaître les raisons médicales sauf si le soignant lui donne ses coordonnées.
Ils n’auront donc qu’un rôle d’enregistrement d’ailleurs la loi n’a pas attribué de mission de contrôle au médecin du travail ou aux ARS.
Selon l’article 13 III de la loi du 5 août 2021, seul le médecin conseil de l’assurance maladie peut contrôler ce certificat médical mais encore faut il qu’il soit saisi et qu’il y ait accès puisque la personne concernée ne doit donner qu’un QrCode.
Un tel contrôle de l’obligation vaccinale ne rentre pas dans les attributions ordinaires du medecin conseil de l’assurance maladie prévues par l’article L315-1 du code de la sécurité sociale. Il en résulte qu’il n’y a guère de sanction si le contrôle n’est pas possible (absence) voire si le médecin se présente au domicile du bénéficaire de la contre-indication mais qu’il n’est pas reçu par lui, il n’a d’ailleurs aucun pouvoir pour rentrer dans un domicile privé.
L’état a promis des contrôles, et il est donc probable que ceux qui émette des certificats puissent être ciblés, cela cependant possible, notamment par des médecins n’ayant pas peur de poursuites du conseil de l’ordre, par exemple parce qu’ils sont retraités ou parce qu’ils sont à l’étranger (le certificat est alors tout aussi valable mais il pourrait être plus dur d’obtenir un certificat numérique.
Mais les médecins actifs exerçant en France, si, ils convertissent le certificat médical de contre-indication en QrCode, au besoin en ne délivrant que cela à leur patient (pas besoin de papier signé de la main), prennent peu de risques car les personnes chargées du contrôle de l’obligation vaccinale n’ont pas accès aux systèmes permettant de remonter à leur identité.

Continuer à exercer sans avoir aucunement justifié de l’obligation vaccinale : de faibles sanctions

L’article 14 de la loi du 5 août 2021 dispose que ceux qui ne justifient pas de l’obligation vaccinale sont interdits d’exercer (que ce soit les professionnels libéraux ou soignants employés).
Cependant, l’article 16 de cette même loi dispose ” I. – La méconnaissance de l’interdiction d’exercer, mentionnée au I de l’article 14, est sanctionnée dans les mêmes conditions que celles prévues à l’article L. 3136-1 du code de la santé publique pour le fait, pour toute personne, de se rendre dans un établissement recevant du public en méconnaissance d’une mesure édictée sur le fondement du 5° du I de l’article L. 3131-15 du même code.”
En d’autres termes, il s’agit juste d’une amende de la 4ème classe (amende forfaitaire de 135 euros) sauf récidive légale multiple dans un court délai (au moins 4 verbalisations dans un délai de 30 jours).
Ce point a été confirmé par la suite page 395 du bulletin officiel santé – protection sociale que l’on peut trouver sur https://solidarites-sante.gouv.fr/fichiers/bo/2021/2021.16.sante.pdf :
Bulletin officiel santé
Rappelons comme vu plus haut que pour que la verbalisation soit valide, il faut qu’elle ait été faite dans les conditions de l’article 2-3 du décret du 1er juin 2021, ce qui est difficile puisque cette procédure concerne le passe sanitaire et n’est pas adaptée au contrôle de l’obligation vaccinale.
Donc la verbalisation ne peut être que par un contact physique puisque de toutes facons, sans un tel contact, il n’est pas possible pour les contrôleurs d’écarter que le soignant soit en règle car il aurait par exenple un certificat de rétablissement, puisqu’ils n’ont pas accès aux fichiers donnant cette information.

Normalement, l’interdiction d’exercer s’applique également lorsque le soignant exerce à distance, bien qu’il n’y ait aucune justification sanitaire à cela.
Toutefois, si un professionnel exerce à distance, par exemple en faisant des consultations via Doctolib, le contrôle physique requis pour le contrôle est encore plus aléatoire pour le contrôleur puisque le professionnel n’est pas forcément à son cabinet. S’il est chez lui, le principe d’inviolabilité du domicile empêche le contrôle, sauf autorisation d’un juge judiciaire (ce qui est rarissime, les perquisitions ne sont autorisées normalement que pour les délits punis d’au moins 2 ans de prison, ici, il n’y a même pas de délit)

Cependant, le conseil de l’ordre peut être saisi au bout de 30 jours d’interdiction d’exercer (article 14 VI loi du 5 août 2021)
Donc les professionnels concernés ne risquent pas grand chose, tout du moins dans un premier temps et continuer tranquillement tant qu’ils ne sont pas verbalisés.

Suspension du contrat de travail : risqué pour l’employeur si c’est lui qui l’initie

Lorsque le contrat de travail est suspendu, l’obligation vaccinale est suspendu, l’employeur ne peut exiger le respect de l’obligation vaccinale
Le contrat de travail est notamment suspendu en cas d’arrêt maladie, cet arrêt maladie peut être obtenu si on est dépisté positif de la COVID19 (pas besoin qu’un médecin délivre un arrêt de travail dans ce cas) ou par un médecin par exemple pour des faits de surmenage, harcèlement, etc…
La grève suspend également le contrat de travail. Ainsi la Confédéréation Santé Libre a appelé à une grève générale des soignants à partir du 15 septembre 2021 pour protester contre l’obligation vaccinale, ce qui peut pousser le gouvernement à reculer, notamment dans les endroits où il y a de nombreux soignants doutant des de la balance bénéfice/risque pour eux mêmes des “vaccins”.
L’inconvénient de la suspension du contrat de travail, c’est que l’on n’est pas toujours payé, surtout lorsque c’est soit même qui le met en oeuvre délibérément (grève).
Dans la fonction publique (tels que les soignants d’hôpitaux), lorsque le contrat est suspendu, on peut faire une autre activité si on respecte l’obligation de loyauté.

Pour ma part, je conseillerais de ne pas devancer l’application des règles, mais d’attendre d’être suspendu pour contester la suspension,
Cependant, c’est difficile de tenir plus de 2-3 mois comme cala. Car si un juge décidait que finalement la suspension était infondée ou arbitrraire, l’empoyeur devra payer toute la période non travaillée.

Recours juridiques

C’est maintenant que les recours sérieux peuvent enfin commencer, en effet, il ne fallait pas attendre grand chose de recours en référé devant le Conseil d’Etat qui est historiquement très frileux, protecteur de l’administration, n’a que faire des libertés publiques et trouve n’importe quel prétexte pour écarter les recours, son préféré étant de prétendre péremptoirement qu’il n’y a jamais urgence et d’empêcher la tenue même d’une audience.

Plutôt que d’affronter l’état directement devant des juridictions administratives complaisantes, il apparait bien plus prometteur d’attaquer un employeur privé, qui n’a pas demandé à être soumis à une obligation de contrôle de l’obligation vaccinale, qui ne pipe mot sur les contradictions réglementaires, devant de vrais juges, à savoir des juges judiciaires indépendants.

Des recours se préparent ou sont en cours ainsi sur :

Contrariété avec d’autres lois ou conventions internationales

De multiples recours sont possibles du fait de la violation de certaines obligations internationales ou d’autres normes impératives françaises, je n’ai pas la place ici de les lister.

absence de décret d’application après avis de la HAS sur le schéma vaccinal

l’absence de décret d’application pris après avis de la Haute Autorité de Santé fixant le schéma vaccinal pour l’obligation vaccinal. En effet, l’article 49-1 ne fixe pas le schéma vaccinal, celui choisi pour le passe sanitaire le 7 juin 2021 n’a pas été pris après avis de la HAS. Il y a une incertitude réelle sur le schéma vaccinal requis puisque les connaissances scientifiques ont beaucoup évolué entre temps. Par exemple, selon certains avis d’autorité sanitaire, la simple dose Janssen ne suffit pas, selon d’autres, une troisième dose est requise, mais au bout de combien de temps ? 3, 4, 6 mois, nul ne sait, en tout cas, la loi sur l’obligation vaccinale permet potentiellement un abonnement vaccinal très régulier.

Le sénat confirme que le décret (article 12II loi 5/8/2021) pris après avis de la HAS pour l’application de l’obligation vaccinale des soignants n’a toujours pas été pris et le gouvernement fait de l’obstruction au parlement sur l’impact du passe sanitairehttps://t.co/sKRBMsZ2Gj pic.twitter.com/4ZbVnCC1Pe— VirusWar (@VirusWar) September 8, 2021

Au 16 septembre 2021, la Haute Autorité de Santé ne s’est toujours pas prononcée sur les schémas vaccinaux comme exigé par l’article 12 II de la loi du 5 août 2021 !
Rappelons que l’Etat a tout intérêt à inciter les soignants à se faire vacciner en faisant croire que le vaccin est obligatoire car l’absence de décret d’application lui permet d’esquiver les conséquences pécuniaires en cas d’effet indésirables
Ainsi les militaires sont obligés de se vacciner contre la Covid-19 en vertu d’un décret abusif mais pas en vertu de la loi du 5 août 2021, ce qui permet d’esquiver les obligations de l’état en matière d’accident de vaccination :

L’article L3111-9 CSP dit bien que toutes les vaccinations obligatoires ne sont pas couvertes.
Si un militaire a un accident de vaccination COVID-19, il devra prouver le lien avec le service pour être indemnisé.
Ainsi, les vaccinations dans le civil ne sont pas garanties pic.twitter.com/XbRF4lpfeM— VirusWar (@VirusWar) August 19, 2021

Conformité à la constitution de l’obligation vaccinale : pas encore statué par le Conseil constitutionnel

Dans sa décision du 5 mai 2021, le conseil constitutionnel dit explicitement qu’il n’a pas statué sur l’obligation vaccinale (article 12 et suivants de la loi du 5 août 2021)
Des recours restent ouverts via des Questions Prioritaires de Constitutionnalité, mais cela risque de prendre du temps

Le conseil constitutionnel n’a pas déclaré conforme à la constitution l’obligation vaccinale pour les soignants (art 12) car les parlementaires requérants ne le demandaient pas, il s’est juste penché sur les sanctions en cas de manquement (art14) des recours restent donc possible— VirusWar (@VirusWar) August 5, 2021

Non renouvellement au bout de 6 mois de la demande d’autorisation de mise sur le marché conditionnelle du vaccin Pfizer

Des recours sont en cours sur ce point là, malgré des demandes insistantes, les autorités n’ont pu confirmer la réalité d’une demande de renouvellement des AMM conditionnelles !

Les AMM Conditionnelles des vaccins durent un an mais les fabricants devaient produire au bout de 6 mois des informations de sécurité et demander le renouvellement 6 mois à l’avance en montrant la réalisation des objectifs
Le site de l’EMA indique qu’aucune demande n’a été faite! pic.twitter.com/xohEYs8l5m— VirusWar (@VirusWar) August 13, 2021

Conclusion

Le combat des soignants réfractaires à l’obligation vaccinale ne fait que commencer et vula perte d’efficacité des vaccins au cours du temps et l’efficacité très réduite contre la transmission, cette obligation absurde relevant plus de la propagande, finira par tomber, mais il reste à savoir quand.
Dans tous les cas, le sort des soignants est surtout entre leurs mains.

Source : http://viruswar.fr/breches_a_gogo_obligation_vaccinale_soignants.php#

« Il ne s’agit pas de guérison ». Le point de vue d’une ancienne représentante pharmaceutique

Elisabeth Linder a travaillé pendant 28 ans pour l’une des plus grandes entreprises pharmaceutiques. Dans le cadre de son travail de représentante pharmaceutique, elle a commencé à se demander s’il s’agissait vraiment de guérir les gens. Aujourd’hui, elle parle de ses expériences.

Regardez maintenant une interview de Juliane Alt avec l’ancienne représentante pharmaceutique Elisabeth Linder. « Filmgeschichten.com » nous a aimablement donné les droits de diffusion.

Intro : Comparée à l’industrie pharmaceutique, la Mafia est un « club philanthropique ». Et là j’ai vu clairement qu’il ne s’agit pas du tout du bien-être des personnes, ni de les protéger, ni de faire quelque chose de bien. Je suis comme une enfant. Encore aujourd’hui. Je crois toujours au bien et je pense toujours : Oui, quand on fait quelque chose, c’est vraiment parce qu’on veut faire du bien à l’autre. C’est pour ça qu’au début, j’ai même pensé que les vaccins étaient ou produisaient vraiment quelque chose de bon. Aujourd’hui, bien sûr, je suis beaucoup mieux informée de ce qui se passe à l’Institut Robert Koch (RKI) et de ce qu’ils ont fait comme expériences depuis 100 ans. C’est juste cruel, ce qui s’est passé là…

Source : https://www.kla.tv/index.php?a=showlanguage&lang=fr&id=19893&date=2021-09-16

ajax-loader