Politiques restrictives, Vaccins

En Israël, refuser la vaccination contre le coronavirus revient à sacrifier sa vie

De nombreux pays l’ignorent, mais à l’autre bout du monde, en Israël, refuser de se faire vacciner contre le coronavirus (Covid-19) est désormais un sacrifice. S’il n’est pas encore question de couper la tête des gens qui refusent le vaccin (voir Apocalypse 20:4), le gouvernement israélien a fait de la vaccination une obligation pour pouvoir vivre une vie “normale”. “Lorsque vous ne prenez pas le vaccin, votre vie est fondamentalement terminée”, prévient Ilana Rachel, du parti politique israélien Rappeh, dans une vidéo sur ce qui se passe en Terre sainte. “Plus d’entrée dans les centres commerciaux. Plus de visites au théâtre. Les enfants d’environ 16 ans qui n’ont pas fait l’injection ne sont pas autorisés à passer leurs examens. Les partis protestataires à la Knesset sont réduits au silence et menacés par l’armée.”

Rachel poursuit en expliquant que le gouvernement d’Israël a en fait révoqué la licence médicale d’un chef de parti de l’opposition pour s’être exprimé au mépris de l’obligation vaccinale, le qualifiant d'”apartheid médical”.” “Le conseil municipal reçoit des dossiers médicaux pour vérifier si vous avez pris le vaccin”, dit encore Rachel. “Israël est devenu l’enfer sur terre à cause du mensonge du Covid. Le reste du monde va suivre si nous ne faisons rien.

Regardez ci-dessous :

Se faire vacciner diminuera votre résistance et votre volonté contre les dernières étapes de la Marque de la Bête.
Rachel fait partie d’un mouvement de défense des droits de l’homme qui s’est développé en son propre parti politique en raison des horreurs continues entourant le covid-19 et de la réponse draconienne du gouvernement israélien. Ce parti politique est bien sûr censuré par les pouvoirs en place, dont Benjamin Netanyahu, l’ami de Donald Trump, qui a mis en œuvre sa propre “opération Warp Speed” pour vacciner en masse le peuple israélien aussi vite que possible. Heureusement, aux États-Unis, du moins pour l’instant, la vaccination obligatoire n’existe pas – et nous espérons que cela restera ainsi. Malheureusement pour Israël, elle existe bel et bien et les habitants de ce pays doivent prendre une décision difficile. Soit les Israéliens se laissent vacciner par le corps médical afin de pouvoir acheter, vendre et manger, soit ils rejettent le vaccin et sont ostracisés, voire meurent de faim. Même si la piqûre elle-même n’est pas la marque complète de la bête comme certains le prétendent, elle permet, en fait, de préparer le peuple à d’autres mesures à venir. Les vaccins contre le coronavirus semblent être la première partie du déploiement de la Marque de la Bête. De la même manière qu’un bâtiment a besoin de fondations, ces injections préparent le terrain pour la construction en cours de la Marque de la Bête à l’intérieur des corps, ou temples, des gens, qui seront souillés par une abomination. Dans l’UE (Union européenne), cela se produit déjà avec le nouveau passeport vaccinal obligatoire, sans lequel vous ne pourrez rien faire.

Source : https://www.afinalwarning.com/502084.html
via : https://humansarefree.com/2021/03/israel-refusing-vaccination-means-your-life-is-over.html
Traduction par https://cv19.fr

guest
2 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Anonyme
Anonyme
23 March 2021 10:17 am

Je suis d’accord sur le fait que la vaccination ne devrait pas être obligatoire MAIS pour le reste…..c’est un délire total ! Faut-il être mal dans sa peau pour en arriver à imaginer de telles stupidités !

Anonyme
Anonyme
19 March 2021 5:59 pm

je comprends les personnes qui ne veulent pas du vaccin et je suis absolument contre cette obligation car elle va à l’encontre des droits de l’homme chacun devrait être en droit de choisir car si ce vaccin est efficace les personnes vaccinées n’ont rien à craindre de celles qui ne le sont pas et qui prennent le risque de tomber malade

ajax-loader
2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x