Économie, Passeport immunitaire, Traduction cv19.fr

Prochaine étape du Grand Reset : Les passeports sanitaires

Dans une courte vidéo troublante (ci-dessous), le “leader allemand charismatique” du Forum économique mondial, Klaus Schwab, décrit le Grand Reset en termes de recherche de “cohésion sociale, d’équité, d’inclusion et d’égalité” à travers les principes marxistes.

En d’autres termes, il s’agit d’une campagne massive de relations publiques et de propagande visant à détruire le capitalisme et à faire passer le contrôle de vos mains à celles de ceux qui cherchent le pouvoir et le contrôle.

Le 10 novembre 2016, le Forum économique mondial a publié un article dans Forbes intitulé ” Bienvenue en 2030 : je ne possède rien, je n’ai pas de vie privée et la vie n’a jamais été aussi belle ” .

Ils y décrivent la vie dans un monde où vous ne posséderez rien, n’aurez pas de vie privée et serez reconnaissant du fait que votre dignité humaine vous ait été enlevée.

Le plus révélateur est un court paragraphe vers la fin de ce sinistre tableau de la vie sous le contrôle des dirigeants marxistes :

“De temps en temps, le fait de n’avoir aucune véritable vie privée m’ennuie. Je ne peux aller nulle part et ne pas être enregistré. Je sais que, quelque part, tout ce que je fais, pense et rêve est enregistré. J’espère juste que personne ne l’utilisera contre moi”.

C’est le thème du ” Grand Reset “, de la ” Quatrième révolution industrielle ” ou de ” Build Back Better “, qui sont autant de termes utilisés pour décrire comment vous devriez vouloir que votre vie change afin que les autres puissent contrôler ce que vous pensez, ce que vous voulez, ce que vous achetez et votre mode de vie. Ce n’est que de cette manière que vous ferez l’expérience de la “cohésion sociale, de l’équité, de l’inclusion et de l’égalité”.

Cependant, comme l’a écrit un observateur : “Il parle d’une réinitialisation mais je peux vous parier que sa richesse et sa position ne seront pas réinitialisées”.

Et un autre de souligner : “La grande réinitialisation semble être une bonne solution, une société plus juste avec des chances égales pour tous, mais elle sera dirigée par les mêmes personnes… dans quelle mesure pensez-vous qu’elle sera vraiment juste ?

Comme pour la plupart des changements sociaux, il doit y avoir un catalyseur, et ceux qui font pression pour le Grand Reset utilisent la pandémie COVID-19 comme un moyen d’encourager le public à changer son comportement et à accepter le contrôle “pour le plus grand bien”.

Le cadre de référence est le suivant : si vous ne changez pas votre comportement, vous ne vous souciez pas de votre voisin, de votre famille, de vos amis et de vos proches.

Cela signifie que, si vous vous en souciez, vous voudriez que tout le monde porte des masques, se fasse vacciner et utilise un passeport de santé afin de “contrôler” la propagation d’un virus omniprésent et de ramener la vie à la “nouvelle normalité”.

À première vue, l’utilisation de contrôles sanitaires numériques peut sembler inoffensive et même sensée, mais ne vous y trompez pas, c’est l’étape suivante pour façonner votre comportement.

Ce n’est pas lié à la transmission des maladies

Comme l’illustre le journaliste James Corbett, le Grand Reset “fonctionne comme une sorte d’outil de marketing pour les très vieilles idées de centralisation du contrôle dans un nombre réduit de mains, de mondialisation [et] de transformation de la société par des technologies de surveillance orwelliennes“.

Il ne s’agit pas de réduire la transmission des maladies, de faire baisser le taux de mortalité ou d’assurer la santé publique.

Lié à la prise de contrôle de votre santé et de vos finances est aussi le désir de lire dans vos pensées pour contrôler votre comportement.

Lors d’une réunion du Forum économique mondial en 2016, les participants ont discuté de la scintigraphie et de la cartographie du cerveau à utiliser par le système judiciaire, un processus qui a été utilisé en Inde où une scintigraphie du cerveau a été utilisée pour condamner quelqu’un au pénal .

J. Peter Rosenfeld, psychologue et neuroscientifique à l’Université Northwestern, qualifie cela “d’incroyable”.

“Les technologies qui ne sont ni sérieusement évaluées par les pairs ni reproduites de manière indépendante ne sont pas, à mon avis, crédibles.

“Le fait qu’une société démocratique avancée et sophistiquée comme l’Inde condamne en fait des personnes sur la base d’une technologie non validée est encore plus incroyable”.

Jack Gallant, directeur du Gallant Lab à l’université de Berkeley, pense que ce n’est qu’une question de temps avant qu’il y ait une technologie portable de décodage du cerveau qui “décode le langage aussi vite que vous pouvez envoyer un texte sur votre téléphone portable” :

“Tout le monde en portera, car les gens ont montré qu’ils sont tout à fait prêts à renoncer à leur vie privée par commodité“.

Le processus par lequel tout cela est canalisé a été mis au point par Robert Cialdini, docteur en psychologie, qui a étudié et perfectionné les techniques de vente. Sa théorie consiste à amener les gens à dire “oui”.

Plus vous dites “oui”, plus il est probable que vous répondiez oui à la prochaine demande. Il a postulé et prouvé qu’il est plus facile d’obtenir l’accord de quelqu’un si vous commencez petit.

Colin Shaw, fondateur et PDG de Beyond Philosophy LLC, décrit le processus de la manière suivante :

“Supposons que je veuille que vous me donniez 100 dollars. Si je vous demande 100 dollars, vous allez probablement dire non. Vous avez probablement une règle qui interdit de donner 100 dollars aux gens qui les demandent.

“Cependant, si je vous demande 1 $, vous allez probablement dire oui. Mais si vous me donnez plus d’un dollar, vous vous habituerez à l’idée de me donner de l’argent quand je le demanderai.

Ensuite, une fois que nous avons établi que vous me donneriez de l’argent, je vous en demande plus la fois suivante, par exemple 20 dollars.

Puisque vous m’aviez déjà donné un dollar, vous pourriez vous dire : “Eh bien, qu’est-ce qu’un peu plus ? Petit à petit, je travaille jusqu’à 100 dollars, en commençant par obtenir votre engagement plus tôt, à un montant inférieur”.

Chaque petit pas semble raisonnable et peut être une action que vous pourriez soutenir. Mais, en fin de compte, l’objectif est plus grand que d’obtenir un dollar, de porter un masque ou de télécharger un passeport santé.

En fin de compte, l’objectif est d’amener le public à accepter de renoncer à ses droits fondamentaux, de vivre sous un régime marxiste où vous n’avez aucun contrôle et où l’intelligence artificielle vous connaît mieux que vous ne vous connaissez vous-même.

Ne vous y trompez pas, en matière de vaccination, c’est un scénario probable, qui peut créer des préjugés juridiques et une ségrégation, isolant ceux qui choisissent de ne pas se faire vacciner – on est loin de la description de Schwab de “cohésion sociale, équité, inclusion et égalité”.

Comment résister au Grand Reset ?

Si cela vous semble trop proche de Star Wars et impossible de votre vivant, il vous suffit d’écouter Klaus Schwab décrire comment “nous pouvons construire un nouveau contrat social intégrant en particulier la prochaine génération” ou de comprendre que la technologie permettant de créer un tel monde existe déjà et que “les gens ont montré qu’ils sont tout à fait disposés à renoncer à leur vie privée par commodité“.

Dans la courte vidéo ci-dessus, Corbett interviewe Howard Lichtman de ThickRedLine.org qui explique succinctement comment les citoyens peuvent s’engager auprès de la police pour exercer leurs droits.

Comme le souligne Lichtman, “un droit non exercé est un droit perdu”. Il incombe à chaque citoyen de décider pour lui-même et d’agir ensuite de manière responsable en fonction de cette décision.

Il met l’accent sur la fin de l’application par la police des crimes sans victimes, tels que le port de masques et le confinement, tout en attirant l’attention sur la bonne application de la loi pour les crimes impliquant des victimes, tels que le vol, le meurtre et le viol.

“Le plus grand problème de la police n’est pas la police. Ce sont les politiciens et les bureaucrates qui utilisent la législation et les décrets, forçant la police à prélever des revenus sur leurs amis et voisins, à arrêter des personnes pacifiques pour des crimes sans victimes, et à voler de l’argent, des véhicules et des biens en utilisant la confiscation des biens civils”.

Dans son interview avec Corbett, Lichtman souligne que ce ne sont pas les services de police qui sont responsables de la plupart des mauvaises relations avec le public mais plutôt les politiciens dont l’intention d’ingénierie sociale est d’accélérer la société vers le monde idéal du Forum économique mondial de 2030.

“Ce sont vraiment les politiciens qui essaient de forcer la police à recourir à la violence et à être immorale, soit pour augmenter les recettes, soit pour faire de l’ingénierie sociale ou ce que j’appellerais une guerre économique basée sur des modèles épidémiologiques dont il est déjà prouvé qu’ils sont imparfaits et incorrects”.

Je vous encourage également à regarder l’une des vidéos les plus puissantes que j’ai vues avec Barbara Loe Fisher, qui vous inspire à prendre la cause en main et à vous joindre à la lutte pour la liberté et l’indépendance en matière de vaccination. Pour plus d’informations sur la façon dont vous pouvez participer, voir “Le passeport mondial pour le vaccin sera exigé pour les voyages”.

Par le Dr Joseph Mercola, auteur de Fat for Fuel : A Revolutionary Diet to Combat Cancer, Boost Brain Power, and Increase Your Energy

Source : https://humansarefree.com/2021/01/great-reset-health-passports.html
Traduction par https://cv19.fr

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
ajax-loader
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x