Traitements

La lysine à l’étude comme traitement largement disponible et abordable pour le covid

Une équipe de virologistes qui a passé sa vie à étudier les causes sous-jacentes des infections virales a confirmé l’existence d’un traitement pour le COVID-19, largement disponible et abordable, même pour les personnes les plus pauvres de la planète.

S’appuyant sur des décennies de recherche et de données sur la prévention des virus de la famille de l’herpès, des chercheurs américains de Bio-Virus Research Inc, à Reno (Nevada), font état du traitement réussi des 30 premiers médecins et infirmiers de première ligne et de plus d’un millier de patients à qui l’on a administré l’acide aminé lysine pour prévenir et même supprimer les infections à coronavirus COVID-19 dans une clinique de la République dominicaine. Étonnamment, les symptômes du COVID-19 se seraient dissipés dans les heures qui ont suivi ce traitement naturel.

Le personnel médical d’une clinique en République dominicaine enregistrait deux cas de coronavirus par mois avant que la thérapie par lysine ne soit instaurée.

Les virologistes, les docteurs Christopher Kagan, Bo Karlicki et Alexander Chaihorsky, ont vivement suggéré aux professionnels de santé de première ligne de se lancer dans un traitement quotidien à la lysine en raison de leur exposition quotidienne au virus. Leur rapport est publié en ligne sur ResearchGate.net.

Équilibre argine/lysine

La thérapie à la lysine interrompt la réplication des virus, y compris le coronavirus COVID-19, en contrant l’arginine, un acide aminé qui favorise l’éruption des virus dormants. La lysine est utilisée en toute sécurité depuis des décennies pour réprimer les épidémies d’herpès virus qui provoquent des boutons de fièvre sur les lèvres (herpès labial), un traitement mis au point par l’un des membres de l’équipe de recherche sur les bio-virus en 1974.

La lysine est disponible dans l’alimentation et sous forme concentrée dans des compléments alimentaires peu coûteux (250 comprimés de lysine de 500 milligrammes peuvent être achetés pour moins de 5 dollars américains ou 2 cents par comprimé), ce qui rend possible une thérapie à la lysine à un prix abordable.

Le déséquilibre lysine/arginine expliquerait pourquoi les patients qui ont été infectés par le COVID-19 ont des infections récurrentes, même après la vaccination.

Lysine Rx en République dominicaine

Le régime quotidien de suppléments thérapeutiques pour le personnel médical en République dominicaine consistait de 2000 milligrammes de capsules de lysine ainsi que d’une consommation alimentaire limitée d’aliments riches en arginine tels que les noix, le chocolat, le jus d’orange, le potiron, les graines de sésame, le germe de blé.

L’équipe de recherche sur les bio-virus a constaté que des doses de lysine supplémentaires allant jusqu’à 4000 milligrammes étaient sûres et efficaces.

Les aliments qui présentent un rapport élevé de lysine par rapport à l’arginine, tels que les œufs, le tofu, le poisson (non cru), les sardines, le fromage, les viandes comme le porc, la volaille et la viande rouge, et le yaourt) fournissent un rapport élevé de lysine par rapport à l’arginine, bloquant ainsi la réplication de tous les coronavirus, y compris le COVID-19.

Selon les virologistes interrogés par ce journaliste, plus de 1000 patients ont été traités avec succès, avec une dissolution étonnamment rapide des symptômes et un retour à la santé. Selon les médecins, même les patients gravement infectés par le COVID-19 ont été capables de débrancher le respirateur grâce à une thérapie à la lysine.

Validation par des tiers pour la thérapie à la lysine

Dans un article publié dans l’International Journal of Infectious Diseases, une autre équipe de recherche basée à New York et au Texas rapporte que la diminution de l’arginine est une stratégie pour réprimer à la fois les coronavirus et les autres virus de la famille des herpès.

En 2016, des chercheurs ont documenté que la lysine entrave la croissance des coronavirus en laboratoire.

Un rapport, publié dans le Journal of Antivirals & Antiretrovirals, est à l’origine de la découverte actuelle qui a été mise en pratique clinique en République dominicaine. La science était déjà en place avant l’annonce qu’un coronavirus muté balayait le globe, contre lequel personne n’était immunisé.

Alimentation

L’apport alimentaire quotidien recommandé de lysine est de 2660 milligrammes pour un adulte de 70 kilos (154 livres) ; 3640 milligrammes pendant la grossesse.

L’apport alimentaire de lysine dans les populations occidentales varie entre 40 et 180 milligrammes par jour par kilogramme de poids corporel, soit 2 800 à 12 600 milligrammes pour un adulte de 70 kg.

C’est l’équilibre entre l’arginine et la lysine qui permet de contrôler le développement des virus latents dans l’organisme. L’apport moyen d’arginine est estimé à 4000-6000 milligrammes par jour.

Autres avantages pour la santé

La lysine en supplément présente également d’autres avantages pour la santé. La lysine augmente l’absorption du calcium, soulage les périodes d’anxiété, favorise la cicatrisation des plaies et est utile pour d’autres affections. Le cholestérol est déposé dans les sites de liaison des artères coronaires. Lorsque la lysine (et la vitamine C) occupent ces sites de liaison, le cholestérol ne se dépose pas dans les artères.

Prévalence des infections par le virus de l’herpès

Dans le monde entier, plusieurs milliards de personnes abritent des herpès virus dormants qui se manifestent de temps en temps. En 2016, on estime que 3,7 milliards de personnes ont été porteuse du virus de l’herpès simplex, soit environ 66,6 % de la population mondiale âgée de 0 à 49 ans.

Disponibilité de la lysine

La lysine est produite en grande partie à la tonne pour l’alimentation animale. Environ 2.200.000 tonnes de lysine sont produites chaque année. Il n’y a pas de pénurie.

Des milliards peuvent en bénéficier

L’application médicale la plus fréquente de la thérapie à la lysine a été la suppression des infections actives d’herpès (sur la peau, les lèvres, etc.), et l’éradication de l’infection d’Epstein-Barr, de la paralysie de Bell, etc.

Les chercheurs déplorent que la thérapie à la lysine ne soit pas devenue un pilier du traitement des infections herpétiques qui touchent ~80 % de la population mondiale, par rapport aux médicaments antiviraux coûteux et problématiques, car elle ne génère pas suffisamment de profits pour attirer des fonds pour les essais cliniques chez l’homme. La lysine est supérieure à divers médicaments antiviraux.

En raison de l’innocuité à long terme de cet acide aminé alimentaire, le public peut prendre de la lysine comme “médicament” préventif sans ordonnance.

Combiné à une supplémentation en vitamine D, la lysine pourrait permettre de prévenir simplement une grande partie des infections covid avec un meilleur ratio bénéfice/risque que les vaccins disponibles actuellement.

Il est bien établi que la carence en vitamine D est liée à la présentation d’une détresse respiratoire sévère, et aux séquelles de la tempête de cytokines, qui comprend également le Covid.

Il s’agit d’une petite étude, mais bien étayée par la littérature scientifique. Tous les facteurs de risque pour le Covid sont également des facteurs de risque de carence en vitamine D. Nous avons une pandémie de carence en vitamine D dans de nombreux climats tempérés. Plus de deux cents scientifiques ont demandé instamment que l’on envisage une supplémentation en vitamine D pour la prévention et le traitement du Covid.

Voir aussi : COVID-19 ou carence en vitamine B1 ? Connaissez la différence, cela peut vous sauver la vie !
Taux de vitamine C chez les patients atteints du syndrome de détresse respiratoire aiguë associé au SARS-CoV-2

Source : https://www.lewrockwell.com/2021/02/no_author/virologists-report-poor-mans-amino-acid-cure-for-covid-19-would-abolish-need-for-vaccines/
Traduction et adaptation par https://cv19.fr

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
ajax-loader
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x