Uncategorized

Les 7 péchés scientifiques de la crise sanitaire

Les 7 péchés scientifiques de la crise sanitaire

La crise sanitaire qui secoue la planète met en lumière une désinformation massive sans précédent dans l’histoire de l’humanité. Cette désinformation est facilitée par la digitalisation et la paresse intellectuelle d’une grande partie de la population, terrorisée par un sujet qu’elle ne maitrise pas.  Basé sur des opinions et 7 péchés ou fraudes scientifiques majeurs, le matraquage médiatico-politique mérite un décryptage raisonné, dépassionné.
Examinons les faits et les réalités scientifiques.

Péché scientifique, quel diable se cache derrière ces fraudes ?

1. Une maladie pas si dramatique

  • Taux de mortalité très faible (– de 0.5% des malades et seulement quelques % de malades, i.e. que 99,9 % de la population ne présente aucun risque de mortalité du Covid sur la base de faits avérés depuis un an et non sur la base de projections mathématiques fantaisisistes des universités financées par l’industrie !)
  • Taux de comorbidité très élevé (+90%)
  • Mortalité très majoritairement liée aux séniors affaiblis et aux forts immunodéprimés (malades chroniques, diabète, obésité, inactivité physique, etc.)
  • Aucune surmortalité constatée !
  • Le taux de mortalité est le seul indicateur de la gravité d’une pandémie. [0]

Il y a 99,7% des gens qui sont ni positifs, ni malades.
– Dr Laurent Toubiana, chercheur épidémiologiste à l’Inserm, le 5 octobre sur Sud Radio [8]

2. BigPharma, conflit d’intérêts et illégitimité scientifique

  • Les industriels de la chimie-pharmacie-énergie financent l’OMS (80% du budget), les experts scientifiques, les politiques, les médias…[1]
  • La pharmacie et la médecine ne sont pas des sciences. Elles ignorent l’essentiel des mécanismes de fonctionnement du vivant – physique quantique, électromagnétisme, épigénétique, rôle de l’eau et du codage de l’information, principe de contagion, etc.
  • Leur infirmité à remettre en cause les fausses croyances du 19ème siècle sur les microbes en font des religions, non des sciences.[2]
  • Comment résoudre l’équation santé-maladie-guérison quand on ignore 90% des paramètres en jeu ?

3. Le virus est avant tout une conséquence et non une cause

  • La théorie des microbes de Pasteur et Koch au 19ème siècle, largement admise mais jamais démontrée, a été prouvée fausse par le Pr Béchamp et d’autres : les virus et bactéries sont créés par chaque être vivant dans un cadre d’adaptation-régulation pour éliminer et servir de messager. Ils sont donc une conséquence et moins une cause des maladies infectieuses.[3]
  • Le corps humain comporte 500 000 milliards de microbes pour 50 000 milliards de cellules et Pasteur croyait le corps stérile ! [4]
  • Les tests PCR, peu fiables sont donc totalement inutiles, car virus et anti-corps ne sont pas systématiquement synonymes de maladie. C’est le B.A.ba de la connaissance médicale. [5]

Il est impossible de calculer le niveau d’exactitude (du test PCR), je dirais donc que la marge d’erreur est de 100% pour ce test.
– Dr Andrew Kaufman,  23/08/2020 [5]

4. La contagion est avant tout ondulatoire

  • Une cellule est sensible et réagit à son environnement par des signaux :
    • Vibratoires, énergétiques et en particulier électromagnétique dont la vitesse de propagation est de 300 000 km/s,
    • Chimiques, donc physiques, dont la vitesse de propagation est de moins de 1 cm/s !
  • Le contact physique n’est pas nécessaire pour influencer la vie d’une cellule [6]
  • La joie, la peur, le rire, l’amour n’ont pas besoin de contact physique pour être contagieux.

5. Un masque inutile et contreproductif

  • Le virus n’est pas la cause, la contagion est avant tout vibratoire et mécaniquement un masque ne peut arrêter un virus dont la taille est largement inférieure à celle de la maille du filet, de quoi protège donc le masque ?
  • Le masque arrête très bien les bactéries et les empêche d’être éliminées par le nez et la bouche. Il devient donc un nid à bactéries qui prolifèrent dans ce milieu chaud et humide pour être réinjectées dans le corps, bloquant ainsi une partie de sa phase d’élimination/ménage indispensable à la santé. [7]

Le confinement[…] ils sont complètement fous. Ca n’existe pas en matière d’épidémiologie. […] C’est une innovation.
– Dr Laurent Toubiana, chercheur épidémiologiste à l’Inserm, le 5 octobre sur Sud Radio [8]

6. Un confinement inutile et contreproductif

  • La maladie dépend surtout de l’état de santéforce/faiblesse du système immunitaire – lié au mode de vie d’un individu.
  • Priver des gens sains de leurs libertés, de s’aérer, d’être joyeux, de faire de l’exercice physique, d’avoir des relations et des contacts physiques est le meilleur moyen d’affaiblir le système immunitaire.
  • Le Pr Didier Raoult a conclut selon ses données que les gens confinés avaient été plus touchés que les gens non confinés.
    La Suède a prouvé par ailleurs que le confinement était inutile.
    Attention à ne pas commettre cette fraude scientifique classique qui consiste à ne considérer qu’un seul paramètre pour expliquer un mécanisme multifactoriel comme la santé. Si le contre-exemple peut démonter une théorie, aucune justification scientifique ne peut se faire en considérant un seul facteur corrélé : par exemple, l’Asie et son port du masque…

Il n’existe aucune relation entre l’intensité de ce confinement dans les 188 pays du monde qui l’ont utilisé, ou pas utilisé, et le taux de mortalité à la fin.
– Pr Jean-François Toussaint, in Conférence Futurapolis Santé, octobre 2020 [0]

7. La Peur est le p lus grand Virus

  • Il n’y a pas de plus grand virus que la peur, en particulier la peur de la mort. [8]
  • Les cellules sont directement sensibles à nos pensées et angoisses. Réalité scientifique encore ignorée de la plupart des médecins.
  • La peur paralyse l’esprit critique, interdit toute lucidité et favorise toutes les maladies. Le surplus d’énergie absorbée par le cerveau pour gérer ce type d’émotion ne permet plus au corps-esprit de disposer de suffisamment d’énergie pour toutes ses autres fonctions, dont réflexion, mais aussi créativité, amour, assimilation, régénération, etc.

Il est plus facile de désintégrer un atome qu’un préjugé.
– Albert Einstein, physicien et théoricien, 1879-1955 

Les fraudes scientifiques sont devenues une pratique courante et nécessaire pour les lobbies industriels qui financent et contrôlent politiques et médias.

Aussi, l’ignorance du citoyen ne constitue en aucun cas un obstacle à la Vie et au bonheur si ce dernier conserve comme horizon le respect de la nature et du vivant, contraire aux intérêts des lobbies.
Cette ignorance devient par contre l’alliance des manigances et de la maltraitance dès lors qu’elle cautionne par aveuglement idéologique tous les ingrédients de la dictature dite sanitaire : censure, désinformation, privation des libertés fondamentales, interdiction de tout débat contradictoire,  répression policière, destruction de l’économie, maltraitance et affaiblissement de la santé par l’isolement, la terreur et l’interdiction de s’exprimer.

N’est-il pas venu le temps d’abandonner ses préjugés ? D’observer les faits ? De sortir de sa torpeur idéologique et médiatique ? De découvrir les vraies sciences du vivant ? De réfléchir ?

Quel est le réel danger ? Une maladie très peu mortelle, qui ne touche durement que les plus faibles et pour laquelle des traitements existent ? Ou une dictature au prétexte d’obscurantisme scientifique du 19ème siècle ?

Quelle est ma responsabilité de citoyen pour protéger la santé, les libertés et surtout, le respect de la nature et du vivant ?

Ressources

[0] Dr Louis Fouché, médecin réanimateur remet à sa place la maladie Covid, https://youtu.be/e8MvH7oCzE0

Futurapolis Santé : Pr Jean-François Toussaint, Comment suivre l’épidémie et anticiper son évolution, https://youtu.be/rNx49oIadug

[1] L’influence des lobbies sur les gouvernements : https://lecourrier-du-soir.com/corruption-au-sommet-de-letat-le-conseil-de-leurope-denonce-linfluence-des-lobbys-sur-macron/

Les conseillers des politiques reçoivent des rémunérations et avantages de la part des industriels de la pharmacie : https://www.medias-presse.info/coronavirus-neuf-experts-de-macron-sont-lies-financierement-a-lindustrie-pharmaceutique-qui-veut-nous-vendre-un-vaccin-obligatoire/

Faut-il s’inquiéter des liens entre laboratoires pharmaceutiques et conseils scientifiques ? https://www.marianne.net/societe/118000-euros-de-msd-116000-euros-de-roche-faut-il-s-inquieter-des-liens-entre-labos-et

Les experts du conseil scientifique sont payés par les industriels : http://jlduret.ecti73.over-blog.com/2020/07/france-soir-publie-la-liste-des-professeurs-payes-par-gilead.ils-sont-tous-contre-la-chloroquine-et-contre-le-professeur-raoult.html

Reportage Arte sur l’OMS, « L’OMS dans les griffes des lobbies » : https://youtu.be/N-mL9gX9gws

Pr. Perronne sur RMC: « Un grand délire instrumentalisé par Big Pharma » ! https://www.youtube.com/watch?v=Fco3WUEVbjM&t=315s

[2] Le Pr Marc Henry, scientifique, « Homéopathie, médecine, science, ignorance » https://www.aimsib.org/2020/01/26/homeopathie-medecine-science-et-ignorance-lavis-du-professeur-marc-henry/

[3] Pr Antoine Béchamp, Dr en médecine et en chimie, agrégé de pharmacie. Ses 30 ans de recherche scientifique ont mis en évidence les microzymas, contredisant les fausses théories de Louis Pasteur et Robert Koch.

Cf Dr Eric Ancelet, « Pour en finir avec Pasteur – Un siècle de mystification scientifique », collection Résurgence, Testez éditions

[4] Le microbiome – bactéries, virus, levures et protozoaires – se compose de 10 fois plus de microbes que de cellules. L’ organisme n’est pas stérile, retour sur un siècle d’erreurs scientifiques : https://www.aimsib.org/2019/03/10/et-si-notre-organisme-netait-pas-du-tout-sterile-un-siecle-derreurs-scientifiques/

L’OMS a propos de la contagion sur les porteurs asymptomatiques : https://youtu.be/3-mVxsE6BoE

[5] David Mendels, Dr en physique, à propos des tests sanguins et PCR, https://youtu.be/vrjmY_ffgAg

David Icke, journaliste d’investigation et Dr Andrew Kaufman, « Pourquoi 85% des positifs sont asymptomatiques », la supercherie des tests PCR https://archive.org/details/test-pcrcovid-le-8…-icke-…rien-ne-va-plus

Dr Reiner Fuellmich – avocat – : COVID-19 et tests PCR, le scandale de la fraude Corona https://youtu.be/TRW4EMl16Do

Le Journal Le Monde tente de nier les faits évoqués par le Dr Reiner Fuellmich et par le Dr Andrew Kauffman avec des affirmations totalement gratuites pour discréditer les propos de crime contre l’humanité. Aucune source n’est citée, aucun conflit d’intérêt n’est cité, aucune transparence dans les affirmations et aucune référence à des vrais scientifiques – et non des médecins ou « scientifiques » de l’industrie pharmaceutique – ne sont cités. Alors simple absence de rigueur et de logique ou grossière manipulation du journal Le Monde dont le principal mécène est Bill Gates ?
https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/10/13/les-quatre-erreurs-majeures-d-une-video-qui-minimise-la-crise-du-covid-19_6055889_4355770.html

Le prix Nobel de chimie de 1983, le Dr Kary Bank Mullis, inventeur du test PCR, reconnaissait que son test était pour qualifier et non quantifier la présence d’un virus.
http://www.profession-gendarme.com/covid-19-au-plus-pres-de-la-verite-tests-et-immunite/

Une fois de plus, le Journal Le Monde désinforme et jette le discrédit sur ceux qui remettent en cause le test PCR avec des affirmations et conclusion totalement gratuites et sans fondement scientifique. Rappelons, qui plus est, que la présence de virus et d’anti-corps ne signifie pas maladie. Considérer que le nombre de tests positifs est synonyme de maladie est une escroquerie qui sert les intérêts de ceux qui financent le journal Le Monde, notamment Bill Gates, également premier « mécène » privé de l’OMS.
https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/10/07/l-inventeur-du-test-pcr-n-a-pas-dit-que-sa-methode-etait-inefficace-pour-detecter-les-virus_6055091_4355770.html

Pr Jean-François Toussaint, 14/09, 9 positifs sur 10 ne sont certainement pas contagieux, https://youtu.be/dobk1WhOcZg

[6] Cf Dr Bruce Lipton, un des pères de l’épigénétique, in « Biologie des croyances », éditions Ariane

[7] S’il n’existe aucune preuve scientifique de l’intérêt du port du masque, de nombreux scientifiques contestent avec des faits son utilité, soulignant même sa dangerosité :

[8] Dr Laurent Toubiana, chercheur épidémiologiste à l’Inserm, invité du Grand Matin Sud Radio, le 5 octobre, « Dès qu’un indicateur n’est pas assez anxiogène, ils changent d’indicateur ! »
https://youtu.be/HAy8IUT2KSE

A propos de désinformation, une vidéo censurées de médecins américains qui dénoncent le caractère alarmiste de la maladie : https://cutt.ly/6fA6zxI

Source : https://etre-vivant.fr/7-peches-fraudes-scientifiques-crise-sanitaire/

guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
ajax-loader