Mortalité

Les taux de mortalité diminuent lorsque les médecins font grève

La plupart des gens pensent que les médecins sauvent beaucoup plus qu’ils ne blessent, et que les éventuelles préjudices causés par les médecins sont généralement mineurs. Cependant, de nombreuses preuves montrent le contraire. En 2000, les médecins d’Israël ont décidé de se mettre en grève pour réclamer des augmentations de salaire. Rapidement, les entreprises de pompes funèbres ont commencé à remarquer une tendance surprenante.

“Le nombre de funérailles que nous avons organisées a considérablement diminué”.

Hananya Shahor, le directeur vétéran de la la société de pompes funèbres Kehilat Yerushalayim de Jérusalem.

Plus la grève des médecins se prolongeait, plus le taux de mortalité diminuait. Dans certains endroits, le taux de mortalité a chuté de 50 %, ce qui est stupéfiant. Malheureusement, les médecins ont fini par arrêter leur grève et le taux de mortalité est revenu à la normale. La même chose s’était déjà produite en Israël, presque vingt ans plus tôt.

“Il y a définitivement un lien entre la grève des médecins et la diminution des décès. Nous avons vu la même chose en 1983 [lorsque l’Association médicale israélienne a exercé une grève pendant quatre mois et demi].”

Meir Adler, gérant des pompes funèbres Shamgar.

Il serait facile de rejeter ce phénomène comme étant le fait d’une médecine israélienne de mauvaise qualité s’il était limité à cette partie du monde, mais des résultats similaires ont été observés en 1976, à Los Angeles, lorsque les médecins ont fait grève pendant un mois seulement. Le taux de mortalité a rapidement diminué de 18 %. Ces statistiques choquantes ont depuis été étudiées, et c’est officiel : les médecins tuent des gens.

Il y a, bien sûr, des rationalisations pour les réductions de la mortalité, mais elles sont insuffisantes. Pendant les grèves, les soins d’urgence étaient toujours assurés, alors que les opérations chirurgicales non urgentes étaient interrompues. C’est l’une des principales explications de la baisse du taux de mortalité pendant les grèves des médecins, et l’absence de décès dus aux produits pharmaceutiques a été ignorée.

Une étude publiée en 2008 dans la revue Social Science & Medicine a analysé cinq incidents distincts dans lesquels des grèves de médecins ont entraîné une baisse de la mortalité. Les auteurs ont également tenté de mettre en cause le manque de chirurgies non urgentes, mais ils ont finalement été contraints d’admettre que “la littérature suggère que des réductions de la mortalité peuvent résulter de ces grèves”. Ainsi, la meilleure façon de réduire le nombre de décès est peut-être de licencier les médecins.

Article original : https://healthwyze.org/reports/502-death-rates-drop-when-doctors-go-on-strike (anglais)

guest
5 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Anonyme
Anonyme
9 August 2021 11:55 am

Merci pour ce genre de texte édifiant…
Ça doit être cette médecine porteuse de mort qui fait que l’épérance de vie est passée de moins de 40 ans en 1800 à 80 ans désormais dans les pays occidentaux…
A moins qu’un complot ne soit ourdi s’agissant de la véracité de ces chiffres…
Vous êtes définitivement des enfants gâtés…

Annwn
21 July 2021 7:45 am

La médecine qui guérit et celle qui tue.
Dans le règne primitif, toutes les grandes dignités de l’Etat, les fonctions de juge, de médecin, étaient exclusivement réservées à la caste sacerdotale qui était féminine. Les hommes ne pouvaient pas y prétendre, ils étaient soumis au pouvoir des femmes appelées « des sages », qui leur faisaient faire un service régulier, un travail dont l’organisation avait été savamment établie.
Dès que l’homme usurpa les fonctions médicales de la femme, il se créa, pour justifier cette usurpation, un passé médical, comme les prêtres s’étaient créé un passé religieux ; les médecins se sont inventé des ancêtres, tel Esculape, dont le nom est une parodie des Asclépiades, nom des femmes-médecins en Grèce ; puis Hippocrate, sur lequel on n’a jamais rien pu savoir. Et enfin on a donné à Galien la paternité de tous les livres de médecine écrits par des femmes avant son époque.
Cependant, plus tard, c’est par une Femme que fut représentée la médecine au moment où l’on fondait au XIIIème siècle une première Faculté d’où on allait l’exclure.
Il n’y avait à Paris en 1272 que six médecins diplômés par la Faculté. En 1274, il y en a huit. La vraie science restait libre, et les plus illustres savants ne passèrent jamais par l’Université.
Ambroise Paré dut subir toutes les taquineries de la Faculté, qui le traitait d’ignorant et proscrivait ses livres parce qu’ils étaient écrits suivant l’ancienne méthode, celle qui guérissait, et que le fameux corps savant rejetait, voulant faire autrement.
La Faculté n’était pas un corps savant, mais une corporation professionnelle, fondée plutôt pour défendre des intérêts matériels, et c’est ce qu’elle est toujours restée.
Lien : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/2017/07/findu4emesiecledumoyenagealarevolution.html

Mike
Mike
21 July 2021 6:10 am

Bientôt faudra être vacciné pour être secouru ?

Aussi bizarre que ça puisse paraître je sens que je vais me marrer :). Oui la peur chez moi ça marche 2sec et après j’ai envie de tout brûler… on va commencer le jeu.

JBL1960
20 July 2021 10:10 pm

Comme je l’ai mis dans mon blog, sous ma publication du jour : Si tous les Non-Vaxxinés et les Vaxxinés se donnent la main… en présentant votre article, c’est É-NOR-ME !

Je précise que, même si je le regrette, je n’ai rien contre les gens qui se font vaxxiner, mais je lutterais jusqu’au bout pour qu’on ne m’oblige pas à le faire !!!

Clairement, BFMTWC, CNIOUZES & Consorts informent que dès demain ceux qui ne se feront pas vaxxiner seront INTERDITS de tout !

Et bien ça tombe bien car je ne suis RIEN pour cette société là !
JBL1960

Dany
Dany
21 July 2021 9:19 am
Reply to  JBL1960

L’Etat renforce l’oppression! Nous devons rester unis et renforcer le mouvement pour la Liberté !!! Ne rien lâcher ! TOUS ENSEMBLE !

ajax-loader
5
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x