Month: July 2021

Une ancienne employée de Pfizer confirme la présence d’oxyde de graphène dans les vaccins Covid

Karen Kingston, ancienne employée de Pfizer et actuellement analyste pour les industries pharmaceutiques et des dispositifs médicaux, présente une documentation factuelle sur la possible présence d’oxyde de graphène dans les vaccins Covid, une substance toxique à l’origine du rappel massif de masques FFP2 en France.

Voir l’interview complète ici :

Nano-vaccin recombinant contre le coronavirus avec oxyde de graphène comme support
Google Patent [archive]

Page 10 : https://patentimages.storage.googleapis.com/ef/0c/d4/2ed14dae3576f1/CN112220919A.pdf

La présence d’oxyde de graphène ne serait pas mentionnée dans les brevets des vaccins Pfizer et Moderna en tant que secret industriel, ce qui reste possible légalement.

Également une étude sur le graphène pour les vaccins Covid : Graphene Oxide Nanosheets Interact and Interfere with SARS-CoV-2 Surface Proteins and Cell Receptors to Inhibit Infectivity

Le Dr Astrid Stuckelberger évoque aussi la présence de cette toxine dans une interview récente.

En attendant plus d’informations sur la composition complète de ces vaccins, Ricardo Delgado de La Quinta Columna propose une solution simple pour dégrader l’oxyde de graphène.

87 institutions sanitaires/scientifiques du monde entier n’ont pas réussi à citer un seul cas de purification du “SARS-COV-2”, par qui que ce soit, où que ce soit, jamais

Une personne saine d’esprit mélangerait-elle l’échantillon d’un patient (contenant diverses sources de matériel génétique et dont il n’a jamais été prouvé qu’il contenait un virus particulier) avec des cellules rénales de singe, du sérum bovin fœtal et des médicaments toxiques, puis prétendrait que la concoction résultante est un “isolat du SARS-COV-2” et l’expédierait à l’étranger pour qu’il soit utilisé dans des recherches critiques (y compris le développement de vaccins et de tests) ?

Parce que c’est le genre de travaux frauduleux que des équipes de recherche du monde entier font passer pour “l’isolement du virus”.

En date du 27 juillet 2021 :

87 institutions scientifiques et de santé du monde entier n’ont pas réussi à fournir ou à citer ne serait-ce qu’un seul rapport d’isolement/purification du “SARS-COV-2”, par qui que ce soit, où que ce soit, à aucun moment. Vous trouverez ci-dessous la liste de ces institutions.

Ci-dessous toutes les demandes d’informations et leurs réponses archivées sur cv19.fr, voir les procédures complètes de chaque demande détaillée sur cette page : fluoridefreepeel.ca [archive]

1AustraliaUniversity of Western Australia – home of Gates-funded researcher Christine Carson
2AustraliaACT Government (Government of the Australian Capital Territory) / Canberra Health Services (CHS)
3AustraliaCommonwealth Scientific and Industrial Research Organisation – CSIRO
4AustraliaDepartment of Health
5AustraliaPeter Doherty Institute for Infection and Immunity
6BritainHealth and Safety Executive
7CanadaAylmer Police Services
8CanadaCentre for Disease Control, British Columbia
9CanadaCity of Toronto, Ontario
10CanadaDepartment of Health & Community Services, Newfoundland Labrador
11CanadaHealth Canada
12CanadaInstitut National de Sante Publique du Quebec
13CanadaInstitutes of Health Research
14CanadaKingston, Frontenac, Lennox and Addington Public Health, Ontario (re “any variant”)
15CanadaMcGill University
16CanadaMinistry of Health, British Columbia
17CanadaMinistry of Health, Ontario
18CanadaMount Sinai Hospital, Toronto, Ontario
19CanadaNational Research Council, [2]
20CanadaNatural Sciences and Engineering Research Council of Canada
21CanadaPeterborough Police Service
22CanadaPeterborough Public Health
23CanadaProvincial Health Services Authority, British Columbia
24CanadaRegion of Peel, Ontario, [2]
25CanadaSunnybrook Health Sciences Centre, Toronto, Ontario
26CanadaToronto Police Service
27CanadaUniversity of Toronto
28CanadaVancouver Coastal Health Authority, British Columbia (re “the UK variant”)
29CanadaGrey Bruce Health Services
30CanadaMcMaster University
31CanadaPublic Health Agency of Canada, [2]
32CanadaVaccine and Infectious Disease Organization-International Vaccine Centre (VIDO-InterVac) at University of Saskatchewan
33Czech RepublicMinistry of Health
34Czech RepublicUniverzita Karlova
35DenmarkStatens Serum Institut
36EnglandPublic Health England, [2], [3], [4]
37EuropeCentre for Disease Prevention and Control
38IndiaIndian Council of Medical Research, [2]
39Isle of ManDepartment of Health and Social Care
40NetherlandsMinistry of Health, Welfare and Sport, [2]
41New ZealandAssociate Minister of Health Hon Jenny Salesa
42New ZealandAssociate Minister of Health Hon Peeni Henare
43New ZealandAssociate Minister of Health Julie Anne Genter
44New ZealandBay of Plenty District Board
45New ZealandDepartment of the Prime Minister and Cabinet
46New ZealandInstitute of Environmental Science and Research – ESR, [2]
47New ZealandMinistry of Health
48New ZealandUniversity of Auckland
49New ZealandUniversity of Otago
50NorwayNorwegian Ministry of Health and Cares Services & subordinate agency the Directorate of Health
51PortugalMinistry of Health (jugement du tribunal formalisant que le ministère ne dispose d’aucune donnée ou référence sur l’existence du virus)
52Republic of AfricaGovernmental COVID-19 Advisory Committee (jugement Afrique du Sud, en savoir plus)
53Republic of AfricaMinister of Co-operative Governance and Traditional Affairs
54Republic of AfricaNational Department of Health
55Republic of AfricaNational Institute for Communicable Diseases
56Republic of AfricaPresident
57Republic of ColumbiaMinistry of Health & Social Protection
58Republic of IrelandNational Virus Reference Laboratory, University College Dublin
59ScotlandPublic Health Scotland
60SloveniaDepartment of Health
61SloveniaFaculty of Medicine and Institute of Microbiology and Immunology, University of Ljubljana
62SloveniaNational Laboratory for Health, Environment and Food (Nacionalnega laboratorija za zdravje, okolje in hrano – NLZOH)
63SpainMinistry of Health
64United KingdomCabinet Office, [2]
65United KingdomDepartment of Health and Social Care
66United KingdomGovernment Office for Science
67United KingdomHouse of Commons
68United KingdomHouse of Lords
69United KingdomImperial College London
70United KingdomMedicines and Healthcare Products Regulatory Agency
71United KingdomPrime Minister’s Office, lien vers cette réponse
72United KingdomUniversity of Warwick
73United States of AmericaAgency for Toxic Substances and Disease Registry, [2]
74United States of AmericaCenters for Disease Control and Prevention, [2]
75United States of AmericaNational Institute of Allergy and Infectious Diseases – NIAID, [2]
76United States of AmericaOregon Health Authority
77UruguayClemente Stable Biological Research Institute, Ministry of Education and Culture
78UruguayUniversity of the Republic (UdelaR) Faculty of Chemistry
79UruguayMinistry of Public Health
80WalesPublic Health Wales, [2]
81CanadaHastings Prince Edward Public Health (Ontario)
82UkraineMinistry of Health
83AustraliaWestern Australia Minister & Department of Health
84AustraliaSouth Australia Minister for Health and Wellbeing
85AustraliaNew South Wales Ministry of Health, Australia
86EnglandPennine Acute National Health Service Trust
87EnglandSalford Royal National Health Service Foundation Trust

Certaines des réponses à ces demandes d’informations mentionnent le fait que l’isolement/purification du SARS-CoV-2 ne peut être effectué de la manière demandée, et que “l’isolement” mentionné dans les publications scientifiques réfère à la culture en cellule de prélèvement démontrant un effet cytopathique, mais aucune expérience témoin n’a été effectuée pour démontrer que cet effet cytopathique est présent ou non avec les mêmes procédures sur une culture saine ou stérile (voir FOI des pays-bas).

Voir aussi : Stefan Lanka conduit les expériences témoins réfutant la virologie

Articles originaux :
https://www.fluoridefreepeel.ca/68-health-science-institutions-globally-all-failed-to-cite-even-1-record-of-sars-cov-2-purification-by-anyone-anywhere-ever/
https://www.fluoridefreepeel.ca/fois-reveal-that-health-science-institutions-around-the-world-have-no-record-of-sars-cov-2-isolation-purification/

Télécharger tous les documents de demandes d’informations : https://files.catbox.moe/8gx9ft.zip

Des jeunes enfermés : Images du premier camp covid en France

Voici un court documentaire venant du site La Minute de Ricardo, de l’ancien présentateur sur France Tv et TV5 Monde, Richard Boutry. Accrochez-vous, car ce que vous allez découvrir est effrayant.

Des parents ont fait part de leur inquiétude à Richard Boutry. Il est allé à proximité du premier camp covid où sont enfermés leurs enfants de 20 à 25 ans : le lycée agricole Hector Serres, 2915 Route Des Barthes, 40180 Oeyreluy. Un établissement présenté par Sud-Ouest comme offrant de « multiples possibilités »… Hector Serres, issu d’une famille dacquoise de pharmaciens, pharmacien lui-même, aurait-il été surpris d’être le prête-nom d’une prison ? C’était un pharmacien, certes, mais cet amoureux de la forêt landaise et des eaux thermales était fort loin de l’univers carcéral de Big Pharma.

Ces jeunes sont des travailleurs saisonniers dans les campings — nous n’en savons pas plus. Peut-être venaient-ils d’un camping des Landes comme celui des Prés Verts. A partir du 20 juillet, voilà la réception des vacanciers non munis de passe sanitaire :

« Vous avez le droit de séjourner sur notre terrain en emplacement traditionnel ou en location. Cependant, les personnes majeures n’auront pas le droit d’accéder à l’espace aquatique, à l’aire de jeux, aux activités collectives, au restaurant. Ainsi, nous proposons le port d’un bracelet pour identifier les clients à jour de leur pass sanitaire (majeur et mineurs pour identifier les clients ayant validé leur séjour). »

Voici un court documentaire venant du site La Minute de Ricardo, de l’ancien présentateur sur France Tv et TV5 Monde, Richard Boutry. Accrochez-vous, car ce que vous allez découvrir est effrayant.

Des parents ont fait part de leur inquiétude à Richard Boutry. Il est allé à proximité du premier camp covid où sont enfermés leurs enfants de 20 à 25 ans : le lycée agricole Hector Serres, 2915 Route Des Barthes, 40180 Oeyreluy. Un établissement présenté par Sud-Ouest comme offrant de « multiples possibilités »… Hector Serres, issu d’une famille dacquoise de pharmaciens, pharmacien lui-même, aurait-il été surpris d’être le prête-nom d’une prison ? C’était un pharmacien, certes, mais cet amoureux de la forêt landaise et des eaux thermales était fort loin de l’univers carcéral de Big Pharma.

Ces jeunes sont des travailleurs saisonniers dans les campings — nous n’en savons pas plus. Peut-être venaient-ils d’un camping des Landes comme celui des Prés Verts. A partir du 20 juillet, voilà la réception des vacanciers non munis de passe sanitaire :

« Vous avez le droit de séjourner sur notre terrain en emplacement traditionnel ou en location. Cependant, les personnes majeures n’auront pas le droit d’accéder à l’espace aquatique, à l’aire de jeux, aux activités collectives, au restaurant. Ainsi, nous proposons le port d’un bracelet pour identifier les clients à jour de leur pass sanitaire (majeur et mineurs pour identifier les clients ayant validé leur séjour). »

https://www.laminutedericardo.com/player-embed/id/1970/

Les jeunes du camp d’isolement ont interdiction de sortir, une zone de délimitation est visible aux abords de la structure réquisitionnée par la préfecture. Cette dernière décide de la marche à suivre. La Croix-Rouge gère la structure où sont détenus les jeunes mis en quarantaine pour cas contacts ou covid. Interdiction formelle de voir leurs familles ou amis. Richard Boutry questionne une personne de la Croix-Rouge afin de connaître la durée d’enfermement :

« Est-ce qu’il y a des jeunes qui sont là depuis longtemps ? »

La réponse fait froid dans le dos : « Tout dépend. Si la personne arrive comme “cas contact” et qu’au bout d’une semaine, elle est positive au covid, elle en prend pour dix jours de plus. »


Les termes employés — « Elle en prend pour dix jours de plus » — font évidemment référence à des détenus dans une prison et sont prononcés le plus naturellement du monde.

La Croix-Rouge est chargée d’écouler le stock de lots de thérapies génétiques ARNm. On vous en parle . Il est logique qu’elle essaie de convaincre les jeunes, car ils rechignent à se faire vacciner contre une maladie qu’ils n’auront pas. Argument massue : les clusters ! C’est  la préfète des Landes qui nous annonce  « Une vingtaine de clusters en cours ». Elle oublie d’ajouter d’autres chiffres (officiels) :

– décès en 24 heures : 0
– réanimations en 24 heures : 0

– nouvelles hospitalisations : 0
– taux d’occupation des lits de réanimation : 11,2 %

Ce documentaire fait froid dans le dos… et l’on comprend la révolte des familles qui ont contacté Richard Boutry pour avoir plus d’explications. 

– Qu’est-ce que le covid + ? 

– Pourquoi la Croix-Rouge est-elle mêlée à ce genre de choses ? 

– Pourquoi les parents ont-ils interdiction de voir leurs enfants ? 

– Pourquoi la préfecture organise-t-elle tout ceci ?

Des questions qui ne manqueront pas de trouver des réponses.

Jacqueline et Marcel pour Le Média en 4-4-2.

Voir aussi :
Allemagne : Le centre pour migrants de Saxe va être transformé en camp de concentration pour les transgresseurs des règles covid
L’armée néo-zélandaise va superviser les installations de quarantaine après la découverte de nouveaux cas de COVID-19
La Chine construit un gigantesque camp de détention COVID
Canada : Un camp COVID-19 est-il bâti sur le terrain de l’hôpital Hôtel-Dieu de Saint-Jérôme, dans la région des Laurentides ?
Canada : Les centres de détention covid passent de “théorie du complot” à la politique officielle du gouvernement en trois mois
Projet de loi A416 de l’État de New York : Camps de quarantaine et vaccinations forcées
L’Italie lance un appel d’offre pour l’ouverture de camps covid réservés aux mineurs

Fin de la Vaccination en Octobre [?]

Les pays qui ont mis en place le pass sanitaire ne l’ont pas gardé plus de quelques mois (Danemark, Israël, Russie, Chine…).

La France suivra-t-elle le même chemin ?

Plusieurs sources concordantes, montrent l’arrivé de nouveaux traitements (forts chers aussi) en Octobre et donc l’arrêt des vaccins expérimentaux en Octobre. C’est peut-être pour cela qu’ils nous poussent à nous vacciner…

Source : https://odysee.com/@SilvanoTrotta:f/FINVAX:e

Pass sanitaire : l’hôpital de Montélimar a décidé de faire une grève illimitée

Sur le site de La Minute Ricardo, Richard Boutry est allé à la rencontre du personnel soignant à l’hôpital de Montélimar, qui devient le premier hôpital de France à faire une grève illimitée. Une infirmière s’adressant à la caméra dit son inquiétude : « C’est un pass sanitaire où l’on va nous contrôler et après on va nous surveiller… ». Elle continue sur les patients covid qui n’existent pas : « Les patients covid, je les cherche, je demande à ma collègue qui travaille sur les covids et qui me dit qu’il y a que deux patients, c’est pratiquement vide […] Le secteur covid en lui-même est fermé sur notre service depuis fin mai. » Répondant à Richard Boutry, concernant le traitement du personnel soignant, applaudi en début de pandémie et devenu le coupable désigné par le gouvernement Macron : « J’ai l’impression de ne pas être une soignante, mais une pestiférée si je ne suis pas vaccinée, que je n’accepte pas de faire une injection, car j’ai peur qu’il m’arrive quelque chose, car les effets secondaires, de ce que j’entends et vois autour de moi, ça ne me rassure pas. »

Chauffé à blanc, le personnel soignant crie d’une seule voix : Liberté ! Liberté ! Liberté ! Liberté ! Liberté ! Liberté ! L’hôpital de Montélimar est le premier hôpital à faire une grève illimitée, mais il sera certainement le premier d’une longue liste.

Nous encourageons et soutenons tout le personnel soignant, infirmières, aides-soignantes, médecins, femmes de ménage, brancardiers… Vous êtes à l’avant garde de notre libération contre ces lois scélérates. Comptez sur notre mobilisation.

Retrouvez Richard Boutry, samedi de 21:00 à minuit pour un Live sur http://launetv.com

Le Média en 4-4-2

Le gouvernement fait revoter les députés en pleine nuit pour imposer le pass sanitaire à l’hôpital

Par Anna Dedkova

Revirement à 180 degrés à l’Assemblée nationale. Après le rejet initial du pass sanitaire dans les établissements de santé, Olivier Véran a initié à 5h du matin une seconde délibération. Son obligation dans les hôpitaux a finalement été adoptée, et des réactions pour le moins mitigées s’en sont suivies.

Le destin du controversé pass sanitaire a été voté dans la nuit du 22 au 23 juillet entre les murs de l’Assemblée nationale. Dans l’après-midi, les députés se sont d’abord exprimés contre pour l’ensemble des patients et visiteurs des hôpitaux et maisons de retraite. Toutefois, la donne a changé au petit matin.

Un vote à la dernière minute

Le gouvernement est revenu sur ces amendements avec un nouveau vote qui a notamment remis l’obligation du pass sanitaire dans les hôpitaux et Ehpad.

«Si je devais résumer ce qui a été voté, il faut un pass sanitaire pour aller au restau, mais pas pour aller à l’hosto. Ce qui est totalement contradictoire avec l’esprit même du pass sanitaire qui consiste à faire des établissements où les personnes âgées, les personnes fragiles, les personnes malades résident, des sanctuaires éloignés du Covid», avait alors déclaré Olivier Véran, sollicitant une seconde délibération.

.@olivierveran demande une seconde délibération concernant l’obligation de présenter un #PasseSanitaire à l’hôpital, mesure que les députés avaient exclu. Le gouvernement parvient cette fois à obtenir gain de cause, en revenant à la version initiale du projet de loi. #DirectAN pic.twitter.com/JMZB2q6hC5 — LCP (@LCP) July 23, 2021

Les débats se sont achevés vers 5h40. Près de 1.200 amendements ont été passés en revue depuis l’après-midi du 21 juillet.

La discussion n’est cependant pas close. Le projet de loi doit encore être examiné par le Sénat avant de revenir devant l’Assemblée nationale et d’être définitivement adopté.

Ce que dit ce projet de loi

Selon le projet de loi relatif à la gestion de la crise sanitaire, il sera obligatoire à partir de début août «sauf en cas d’urgence» dans «les services et établissements de santé, sociaux et médico‑sociaux, pour les seules personnes accompagnant ou rendant visite aux personnes accueillies dans ces services et établissements ainsi que celles qui y sont accueillies pour des soins programmés.»

Une décision controversée

De nombreux avis opposés se sont fait entendre suite au vote. La députée LFI Caroline Fiat, aide-soignante de profession, a évoqué les «derniers moments» des patients et la difficulté de demander aux familles des pass sanitaires (test Covid négatif, attestation de vaccination ou certificat de rétablissement) pour venir à leur chevet. «On saura protéger les patients», a-t-elle assuré.

Le chef de file des Patriotes a qualifié la décision de «coup de poignard contre la France et son peuple».

Un coup de poignard contre la France et son peuple !
Honte aux députés qui ont voté la loi créant le #PassSanitaire, même dans les hôpitaux (!), imposant la vaccination covid à des professions malgré toutes les promesses ! Honte éternelle à eux !#AssembleeNationale — Florian Philippot (@f_philippot) July 23, 2021

«À condition de respecter les gestes barrières», le LR Philippe Benassaya a souligné la «nécessité de préserver le droit de visite» des familles, particulièrement pour «voir une dernière fois un proche mourant».

Pour Jean Messiha, «la restriction sans précédent de nos libertés fondamentales en une seule nuit est une atteinte grave à la démocratie».

« Forcer l’#AssembleeNationale à examiner un texte prévoyant la restriction sans précédent de nos libertés fondamentales en UNE SEULE NUIT est une atteinte grave à la #démocratie »@CNEWS#PassDeLaHonte#PasseSanitaire#Menard pic.twitter.com/LIf2s8X2oo — Jean MESSIHA (@JeanMessiha) July 22, 2021

Au contraire des pompiers et des soignants, les policiers et gendarmes ne sont, pour le moment, pas concernés par l’obligation vaccinale. Les forces de l’ordre ne sont en effet pas dans «la même situation» que des «personnels qui travaillent dans des lieux où le pass sanitaire est exigé pour les usagers», avait expliqué le ministère de l’Intérieur au Parisien. Toutefois, Éric Coquerel a livré devant les députés une autre explication:

«Je comprends mieux pourquoi vous avez exempté une seule profession du pass sanitaire, les policiers. Parce que pour tenir, ce qu’il va se passer, et le fait que les gens vont se révolter, il va vous falloir les policiers. C’est une société injuste que vous êtes en train de préparer».

Le coût exorbitant du pass sanitaire à l’hôpital

Comme il implique le recours à du personnel de sécurité, le pass sanitaire nécessitera des financements.

Selon les estimations de la Fédération hospitalière de France (FHF), cette mesure coûtera 60 millions d’euros par mois aux hôpitaux. D’après Franceinfo, les chiffres ont été présentés au ministère de la Santé le 20 juillet lors d’une réunion avec les représentants du secteur hospitalier.

«Vous êtes obligés de passer à l’accueil pour rendre visite à un proche depuis le début de l’épidémie», a précisé la FHF à Franceinfo.

Source : https://fr.sputniknews.com/politique-francaise/202107231045914503-le-gouvernement-fait-revoter-les-deputes-en-pleine-nuit-pour-imposer-le-pass-sanitaire-a-lhopital/

Compilation vidéo de l’examen du projet de loi relatif à la crise sanitaire

Ceci est une compilation non-exhaustive du sérieux et de la démocratie de la Commission des lois : projet de loi relatif à la crise sanitaire de la nuit du 20 au 21 Juillet

On y apprend même que le pass sanitaire pour entrer à l’assemblée nationale serait inconstitutionnelle (2:55)

Veran sort sa cigarette électronique et vapote à 6:25…
Le fait de vapoter dans un lieu à usage collectif est puni de l’amende pouvant aller jusqu’à 150 €.

Présidente de la commission des Lois de l’Assemblée nationale : Yaël Braun-Pivet

Retrouvez la séance complète : https://videos.assemblee-nationale.fr/video.11078413_60f71b87cf29d.commission-des-lois–projet-de-loi-relatif-a-la-crise-sanitaire-suite-20-juillet-2021

Le projet de loi N° 4386 relatif à la gestion de la crise sanitaire du 20 juillet 2021 : https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/textes/l15b4386_projet-loi#

ajax-loader