Vaccins

Covid-19 : Les pays qui ont instauré une vaccination obligatoire pour les professionnels de santé

Que feriez-vous pour garder votre emploi ? C’est une question à laquelle les professionnels de santé du Texas ont été confrontés en avril, lorsque le centre hospitalier local Houston Methodist a exigé de son personnel qu’il soit vacciné contre le SARS-CoV-2. Près de 25 000 employés ont fait consciencieusement la queue pour être protégés contre le covid-19, et pour protéger leurs patients. Plus de 150 ne l’ont pas fait, et ont depuis été licenciés ou ont démissionné. [1]

L’action en justice intentée par l’un des employés, une ancienne infirmière, a été rejetée par un juge du tribunal de district, mais l’affaire a soulevé des questions sur l’obligation de se faire vacciner avec des produits qui n’ont pas été entièrement approuvés par la Food and Drug Administration américaine. [2] L’employé, quant à lui, a fait appel de la décision.

Ce qui n’était qu’une question hypothétique est désormais une question réelle, et pas seulement aux États-Unis. Partout dans le monde, des entreprises envisagent de rendre la vaccination contre le coronavirus obligatoire pour leurs employés (Morgan Stanley et l’éditeur Bloomsbury sont deux grandes entreprises qui ont déjà franchi le pas). Et ceux qui sont en première ligne de la pandémie ne sont pas épargnés.

Décisions à l’échelle mondiale

Dans le rapport 2019-20 de Public Health England sur les vaccins contre la grippe saisonnière, il y avait un point révélateur : un professionnel de santé sur quatre n’a pas été vacciné contre la grippe. [3] Et il semble qu’à peu près la même proportion de personnes hésite à se faire vacciner contre le covid-19.

Le gouvernement britannique rendra la vaccination contre le covid obligatoire pour le personnel des maisons de retraite à partir d’octobre et envisage d’étendre cette politique au personnel du NHS (National Health Service). [4] Les défenseurs de cette politique font valoir qu’elle n’est pas différente de la vaccination contre l’hépatite B, qui est exigée par certains établissements hospitaliers. [5] Mais ces politiques n’ont jamais été testées légalement. Les établissements hospitaliers demandent à leur personnel de recevoir le vaccin contre l’hépatite B mais, dans la pratique, ceux qui ne le font pas sont simplement retirés des tâches qui pourraient les exposer à la maladie.

Ailleurs dans le monde, l’Arabie saoudite adopte peut-être la position la plus dure : pas de vaccin, pas de travail. En mai, son gouvernement a déclaré que les employés des secteurs public, privé et à but non lucratif devaient être vaccinés avant de pouvoir reprendre le travail.

Cette décision a été suivie par l’Italie, qui a introduit en mars l’obligation pour les professionnels de santé, y compris les pharmaciens, d’être vaccinés avant de pouvoir prendre en charge des patients. La Serbie envisage d’adopter une position similaire.

“L’objectif de cette mesure est de protéger autant que possible le personnel médical et paramédical ainsi que les personnes qui travaillent dans des environnements pouvant être plus exposés au risque d’infection”, a déclaré le gouvernement italien dans un communiqué. Ceux qui refusent risquent d’être suspendus sans salaire pour le reste de l’année. Le gouvernement a pris cette décision après que des clusters d’infections hospitalières aient été liés à du personnel non vacciné. Cette mesure vise à combattre un mouvement anti-vaccination endémique dans le pays.

La plupart des pays n’ont cependant pas encore abordé cette question difficile et, parmi ceux qui l’ont fait, les politiques diffèrent en termes de types de travailleurs, de situations et de rigueur dans l’insistance sur la vaccination.

À Moscou, deux millions de personnes occupant des emplois publics, y compris des agents de santé de première ligne, ont été informées par le maire de la ville qu’elles devaient être vaccinées après un pic de cas. Les entreprises seront contrôlées pour s’assurer qu’elles se conforment à cette obligation : au moins 60 % des employés doivent avoir reçu une première dose avant le 15 juillet, faute de quoi les entreprises risquent de se voir infliger une amende.

L’Irlande n’a pas exclu de rendre la vaccination contre le covid-19 obligatoire pour les professionnels de santé, mais l’autorité de régulation de la santé du pays a qualifié cette mesure de “plus intrusive”, qui ne devrait être envisagée que si le risque que représente pour les patients un personnel de santé non vacciné est élevé en raison de la transmission communautaire accrue. En Irlande, certains établissements hospitaliers ont déjà renvoyé chez eux les membres du personnel qui refusaient de se faire vacciner, en leur versant leur plein salaire, afin d’éviter qu’ils ne se trouvent à proximité des patients.

Comme le Royaume-Uni, la France accorde une attention particulière aux maisons de retraite. Le ministre de la santé, Olivier Veran, a lancé un “appel solennel” aux soignants pour qu’ils se fassent vacciner afin de protéger les patients qu’ils soignent, après que des données ont montré que les personnes travaillant dans des maisons de retraite avaient un taux d’acceptation du vaccin inférieur à celui de la population générale – une inquiétude dans un pays où le taux d’hésitation à se faire vacciner est l’un des plus élevés au monde.

Par Chris Stokel-Walker, journaliste freelance, The BMJ

Article complet : https://www.bmj.com/content/373/bmj.n1645

Références

  1. Diamond D. Houston Methodist loses 153 workers who refuse coronavirus vaccines. Washington Post. 22 June 2021. http://www.washingtonpost.com/health/2021/06/22/houston-methodist-loses-153-employees-vaccine-mandate
  2. Doshi P. Covid-19 vaccines: in the rush for regulatory approval, do we need more data?BMJ2021;373:n1244. doi:10.1136/bmj.n1244 pmid:34006591
    FREE Full Text Google Scholar
  3. Public Health England. Seasonal influenza vaccine uptake in healthcare workers in England: winter season 2019 to 2020. June 2020. http://www.gov.uk/government/statistics/seasonal-flu-vaccine-uptake-in-healthcare-workers-winter-2019-to-2020
  4. Dyer C. Covid-19: vaccination to become mandatory for care home staff and could extend to NHS. BMJ2021;373:n1576. doi:10.1136/bmj.n1576 pmid:34140305
    FREE Full Text Google Scholar
  5. Wise J. Covid-19: Is the UK heading towards mandatory vaccination of healthcare workers?BMJ2021;373:n1056. doi:10.1136/bmj.n1056 pmid:33883193
    FREE Full Text Google Scholar
guest
9 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Dominique Guillet
3 August 2021 9:55 am

Bonjour à tous, 

Voici la première partie, intitulée “Une Pandémie de Protéines Spike ou une Pandémie d’Oxyde de Graphène?” de mon dernier dossier, très long, intitulé “Nous Sommes en Guerre de Guérison à l’encontre d’un Virus bien Visible”.

Los Cantos de Xochi: Nous Sommes en Guerre de Guérison à l’encontre d’un Virus bien Visible

Cette première partie est extrêmement longue: j’y travaille depuis plus de trois mois. Je présume qu’elle fait, environ, 120 pages en format A4, ou plus, avec pour l’instant près de 900 notes, pour le dossier intégral. Je conseille, ainsi, à tous les lecteurs intéressés, mais extrêmement pressés par le Temps, de consulter, en priorité, les trois chapitres sur l’Oxyde de Graphène, ainsi que le début de l’avant-propos que je viens de placer sur une autre url, pour plus d’aisance: 

“Une Pandémie d’Oxyde de Graphène?”

Une Pandémie d’Oxyde de Graphène?

 Bonne Lecture

Nous continuons le combat.

Xochi

Anonyme
Anonyme
3 August 2021 12:24 pm

Très intéressant.

Vincent
Vincent
6 July 2021 4:43 am

Cela reste une erreur de cible, ce n’est pas en polluant le terrain avec un nouveau poison que tout le monde sera protégé… En plein délire, nous vivons.

Anonyme
Anonyme
3 July 2021 1:03 pm

Concernant la Russie, le gouverneur de la région de Krasnodar (la Côte d’Azur russe) a décidé de rendre obligatoire le soi-disant vaccin. Résultat : 70% des russes ont annulé leurs vacances dans cette région. Ils ne sont pas bêtes les russkofs !

Anonyme
Anonyme
2 July 2021 11:05 pm

OMG ! Le cauchemar ne s’arrête pas ! Moi qui pensait que le Texas était bien car il avait levé les couvre-feux et masques bien avant les autres…

Anonyme
Anonyme
3 July 2021 1:01 pm
Reply to  Anonyme

Désolé de vous dire, que c’était de l’enfumage ! Car dans la loi qui interdit le pass sanitaire, il y a en même temps la possibilité de forcer la vaccination.

Catma
Catma
2 July 2021 9:31 pm

Demandez à votre employeur de signer une décharge qu’en cas de problèmes liés aux piqûres des poursuites en son encontre pourront être faites

Anonyme
Anonyme
3 July 2021 11:03 am
Reply to  Catma

Même si il accepte ce genre de décharge n’a que peu de valeur juridique.

Anonyme
Anonyme
6 July 2021 9:07 pm
Reply to  Anonyme

Pas de valeur juridique, tant mieux, la vengeance a plus d’efficacité.

ajax-loader
9
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x