Vaccins

La guerre de désinformation autour des vaccins

Par CJ Hopkins

Alors, bonne nouvelle ! Il semble que l’industrie pharmaceutique ait mis au point un vaccin miracle pour le Covid !

Il s’agit d’un vaccin à ARN messager absolument sûr et non expérimental qui apprend à vos cellules à produire une protéine qui déclenche une réponse immunitaire, tout comme la réponse du système immunitaire de votre corps, mais en mieux, car il est fabriqué par des entreprises !

D’accord, techniquement, son utilisation n’a pas été approuvée – ce processus prend normalement plusieurs années – donc je suppose qu’il est légèrement “expérimental”, mais la Food and Drug Administration américaine et l’Agence européenne des médicaments ont délivré des “autorisations d’utilisation d’urgence” et il a été “testé de manière extensive pour sa sécurité et son efficacité”, selon les “vérificateurs de faits” anonymes de Facebook, donc il n’y a absolument rien à craindre.

Ce vaccin expérimental non expérimental est véritablement un événement historique, car outre le fait qu’il permet de sauver le monde d’un virus qui provoque des symptômes grippaux légers à modérés (ou, plus communément, aucun symptôme) chez environ 95% des personnes infectées, et que plus de 99% des personnes infectées survivent, les possibilités d’applications futures de la technologie de l’ARN messager et de la modification génétique des humains, en général, sont pratiquement illimitées à ce stade.

Imaginez toutes les maladies que nous pouvons guérir, et toutes les “erreurs” génétiques que nous pouvons réparer, maintenant que nous pouvons reprogrammer les gènes des gens pour faire ce que nous voulons… cancer, maladies cardiaques, démence, cécité, sans parler du rhume !

Nous pourrions même guérir les troubles psychiatriques, comme le “trouble de la personnalité antisociale“, le “trouble oppositionnel avec provocation” et d’autres “troubles de la personnalité” et “troubles du comportement“.

Qui sait ? Dans cent ans, nous serons probablement en mesure de nettoyer génétiquement l’espèce humaine de fléaux séculaires, comme le racisme, le sexisme, l’antisémitisme, l’homophobie, la transphobie, etc., en reprogrammant les allèles défectueux de chacun, ou en implantant une sorte de puce neurosynaptique nanotechnologique dans notre cerveau.

La seule chose qui nous empêche d’agir est la résistance totalement irrationnelle des gens à laisser les entreprises reconcevoir l’organisme humain, qui, de toute évidence, a été plutôt mal conçu et est donc vulnérable à toutes ces horribles maladies et à tous ces troubles émotionnels et comportementaux.

Mais je m’avance un peu.

L’important à l’heure actuelle est de vaincre cette pestilence de type “grippe commune” qui n’a pas d’effet significatif sur les taux de mortalité ajustés en fonction de l’âge, et dont le profil de mortalité est plus ou moins identique au profil de mortalité normal, mais qui n’a néanmoins laissé d’autre choix à la corporatocratie mondiale que de “verrouiller” la planète entière, de plonger des millions de personnes dans une pauvreté désespérée, d’ordonner à chacun de porter des masques d’apparence médicale, de lancer des brigades armées pour faire des raids chez les gens, et de transformer autrement la société en un cauchemar pathologisé-totalitaire.

Et, bien sûr, la seule façon d’y parvenir (c’est-à-dire de sauver l’humanité d’un virus de type grippal) est de vacciner de force chaque être humain sur la planète Terre !

OK, vous pensez probablement que cette croisade pour vacciner l’espèce entière contre un virus respiratoire relativement banal n’a pas beaucoup de sens, mais c’est juste parce que vous êtes encore en train de réfléchir de manière critique. Il faut vraiment que vous arrêtiez de penser comme ça. Comme le New York Times vient de le souligner :

La pensée critique n’aide pas.

En fait, elle pourrait être symptomatique d’un de ces “troubles” que je viens de mentionner ci-dessus.

La pensée critique conduit à une “hésitation vaccinale”, c’est pourquoi les entreprises travaillent avec les gouvernements pour censurer immédiatement tout contenu qui s’écarte du récit officiel du Covid-19 et déplateformer les auteurs de ce contenu, ou les discréditer comme “désinformateurs anti-vax“.

Par exemple, Children’s Health Defense, qui a fait un rapport sur les soi-disant “événements indésirables” et les décès liés aux vaccins Covid, malgré le fait que, selon les autorités, “il n’y a pas de problèmes de sécurité avec les vaccins” et “il n’y a pas de lien entre les vaccins Covid-19 et ceux qui meurent après les avoir reçus“.

En fait, selon les “fact-checkers” de Reuters, ces prétendus “rapports d’événements indésirables” “peuvent contenir des informations incomplètes, inexactes, fortuites ou invérifiables” !

Oui, vous lisez entre les lignes à la perfection.

Les médias institutionnels ne peuvent pas le dire, mais il semble que les “désinformateurs anti-vax” fabriquent des “événements indésirables” à partir de données complètes et les piratent dans la base de données VAERS et d’autres systèmes similaires dans le monde entier.

Pire encore, ils introduisent en quelque sorte ces histoires inventées dans les médias grand public afin d’attirer les gens dans une “hésitation vaccinale” et de nous empêcher de vacciner chaque homme, femme et enfant de l’univers physique, de manière répétée, continue, aussi longtemps que les “experts médicaux” le jugent nécessaire.

Voici quelques exemples de leur travail…

Aucune autopsie n’a été pratiquée après la mort d’une femme de Gloucester quelques minutes après avoir reçu le vaccin Pfizer
Les vaccins COVID-19 approuvés ont fait l’objet de nombreux tests de sécurité et d’efficacité

Et puis il y a tous les gens sur Facebook qui partagent leurs histoires d’êtres chers décédés peu après avoir reçu le vaccin Covid, que les “vérificateurs de faits” de Facebook font tout leur possible pour discréditer avec leurs “avis de vérification de faits” à l’allure officielle. Par exemple…

Mon cœur est brisé. C’est une douleur que je savais que j’aurais à affronter un jour et je savais que ce serait l’une des choses les plus difficiles à affronter. Nous avons dû dire “à plus tard” à mon père hier. C’était l’une de mes personnes préférées et il le savait. C’était mon meilleur ami.
C’est lui que j’appelais si je traversais quelque chose comme ça et je lui disais “Papa, qu’est-ce que je suis censé faire”, j’appelais juste de temps en temps pour entendre sa voix. Sa voix va me manquer. C’était un père et un grand-père extraordinaires. Les gens veulent savoir ce qui s’est passé. Je vais vous le dire pour que vous le sachiez, mais nous sommes en train de traiter cette affaire. Il a reçu le vaccin hier matin, il a eu mal à la tête après, il s’est donc allongé pour faire une sieste et il ne s’est jamais réveillé.
J’ai l’assurance certaine de savoir où il se trouve. Il aimait Dieu et il aimait Jésus. Hier était donc un jour glorieux pour lui. Il a pu rencontrer Jésus et Dieu face à face. Il danse et se réjouit. Et bien que ce soit l’une des pertes les plus douloureuses que j’aurai à affronter, j’ai moi aussi le même espoir et je le reverrai un jour.
Les vaccins COVID-19 approuvés ont fait l’objet de nombreux tests de sécurité et d’efficacité

OK, je me rends compte qu’il est inconfortable de devoir faire face à ce genre de choses (c’est-à-dire que des entreprises multinationales comme Facebook laissent entendre que ces personnes mentent ou utilisent la mort soudaine de leurs proches pour décourager d’autres personnes de se faire vacciner), surtout si vous essayez simplement de suivre les ordres et la propagande officielle des perroquets … même les plus fanatiques du culte covidien ont probablement encore une once d’empathie humaine enfouie au fond de leur petit cœur froid.

Mais il y a une guerre de l’information !

Vous êtes soit avec la corporatocratie, soit contre elle ! Ce n’est pas le moment d’être dégoûté ou, vous savez, de faire preuve publiquement d’une once de compassion. Que penseraient de vous vos amis et collègues !

Non, dénoncez ces anti-vaxxers aux autorités, dénoncez-les sur les réseaux sociaux, éteignez votre esprit critique et faites la queue pour vous faire vacciner ! Le sort de l’espèce humaine en dépend !

Et, si vous avez de la chance, peut-être que GloboCorp vous donnera même un de ces tatouages numériques du vaccin Covid gratuitement !

CJ Hopkins est un dramaturge, romancier et satiriste politique américain primé, basé à Berlin. Ses pièces sont publiées par Bloomsbury Publishing et Broadway Play Publishing, Inc. Son roman dystopien, Zone 23, est publié par Snoggsworthy, Swaine & Cormorant. Les volumes I et II de ses Consent Factory Essays sont publiés par Consent Factory Publishing, une filiale à part entière de Amalgamated Content, Inc. Il peut être contacté à l’adresse cjhopkins.com ou consentfactory.org.

Source : https://off-guardian.org/2021/02/23/the-vaccine-disinformation-war/
Traduction par https://cv19.fr

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
ajax-loader
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x