Passeport immunitaire

L’Espagne et la Grèce vont mettre en place des “passeports de vaccination” pour relancer le tourisme

Les pays invitent l’UE à adopter un “cadre commun” pour les passeports de vaccination.

L’Espagne et la Grèce vont suivre l’exemple des Seychelles et mettre en place un système de “passeport vaccinal” pour permettre aux personnes ayant reçu le vaccin COVID d’entrer dans le pays pour les vacances.

La Grèce a fait pression sur l’UE pour introduire un passeport COVID standardisé à l’échelle du continent, tandis que l’Espagne a annoncé qu’elle soutenait pleinement cette idée.

Lors de la réunion du Conseil exécutif de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), le ministre espagnol de l’Industrie, du Commerce et du Tourisme, Reyes Maroto, a décrit cette initiative comme “un signe d’engagement multilatéral”, ajoutant “qu’elle pourrait contribuer à restaurer la mobilité au niveau européen”.

M. Maroto a insisté sur le fait que, tandis que l’Espagne s’efforcera de “transformer et de numériser” son industrie du tourisme, “un cadre commun” doit être mis en place dans toute l’UE pour permettre aux touristes “d’éviter les mesures indiscriminées, telles que les quarantaines ou les restrictions de voyage”.

La demande doit être débattue par la Commission européenne dans les prochains jours.

“Atteindre l’immunité est une étape clé pour générer la confiance nécessaire pour voyager”, a ajouté M. Maroto, même s’il n’a pas été démontré que la prise du vaccin permettait d’obtenir l’immunité.

L’industrie touristique espagnole est l’une des plus importantes de la planète, il n’est donc pas surprenant qu’elle ait l’intention d’adopter tous les moyens nécessaires pour encourager le retour des touristes dès que possible.

L’UE a déjà fait la promotion des passeports vaccinaux, et les fonctionnaires ont suggéré en avril dernier que les demandeurs de visa soient également tenus de se faire vacciner.

Les pays de l’UE, dont l’Espagne, l’Estonie, l’Islande, le Danemark, la Pologne et la Belgique, ont tous indiqué qu’ils étaient ouverts à l’idée d’une forme quelconque de passports vaccinaux, ainsi qu’au partage des données par-delà les frontières.

De nombreux autres pays ont indiqué qu’ils allaient introduire des passeports vaccinaux, même si l’on craint que cela ne crée une société à deux vitesses pour les personnes qui ont été vaccinées et celles qui ne l’ont pas été.

Source : summit.news
Traduction par https://cv19.fr

Rappel :

Les projets d’utilisation de « cartes vaccinales » à un niveau européen sont en fait déjà planifiés depuis 2018.

La « Feuille de route pour la mise en œuvre des actions de la Commission européenne basées sur la communication de la Commission et la recommandation du Conseil sur le renforcement de la coopération contre les maladies à prévention vaccinale » comprend une proposition de la Commission visant à introduire une carte de vaccination pour les citoyens de l’UE en 2022.
« 3. La Commission envisage-t-elle de lier l’introduction d’une carte de vaccination à l’éventuel retrait de certains droits en cas de non-obtention des vaccins recommandés, ou à l’octroi éventuel de certains droits en cas d’obtention des vaccins recommandés ? »
https://www.europarl.europa.eu/doceo/document/E-9-2020-003427_EN.html
https://archive.md/yJt0Q
https://ec.europa.eu/health/sites/health/files/vaccination/docs/2019-2022_roadmap_en.pdf
https://archive.md/6GBXi

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
ajax-loader
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x