Vaccins

Le vaccin COVID-19 de Pfizer doit être stocké à -70°C car il contient des composants nanotechnologiques expérimentaux qui n’ont jamais été utilisés dans des vaccins auparavant

Vous voyez ces informations dans tous les journaux télévisés : Le nouveau vaccin contre les coronavirus de Pfizer doit être stocké à -70C (-94F), ce qui est beaucoup plus froid que le pôle Nord. S’il n’est pas stocké à cette température, ses ingrédients commencent à se décomposer et il ne fonctionne pas. Actuellement, Pfizer affirme, sans preuve, que son vaccin est “efficace à 90%”. Mais cette affirmation n’est rien d’autre que de la propagande d’entreprise destinée à faire monter le prix des actions par de fausses projections. Mais pourquoi ces vaccins doivent-ils être maintenus à -70C en premier lieu ? La réponse est qu’ils contiennent des ingrédients potentiellement dangereux qui n’ont jamais été utilisés dans des vaccins auparavant. Comme l’a expliqué la Children’s Health Defense dans un article du 6 août, “les vaccins à ARNm soumis aux essais cliniques de Covid-19, y compris le vaccin Moderna, reposent sur un “système porteur” à base de nanoparticules contenant un produit chimique synthétique appelé polyéthylène glycol (PEG)”. CHD poursuit en expliquant : L’utilisation du PEG dans les médicaments et les vaccins est de plus en plus controversée en raison de l’incidence bien documentée des réactions immunitaires indésirables liées au PEG, y compris l’anaphylaxie qui risque de mettre la vie en danger. Environ sept Américains sur dix pourraient déjà être sensibilisés au PEG, ce qui pourrait entraîner une réduction de l’efficacité du vaccin et une augmentation des effets secondaires indésirables. Si un vaccin à ARNm contenant du PEG pour Covid-19 obtient l’approbation de la FDA, la hausse de l’exposition au PEG sera sans précédent – et potentiellement désastreuse. Les documents et publications de Moderna indiquent que l’entreprise est bien consciente des risques de sécurité associés au PEG et à d’autres aspects de sa technologie d’ARNm, mais qu’elle se préoccupe davantage de ses résultats. Pour en savoir plus sur les exigences en matière de températures très froides pour le vaccin contre les coronavirus, consultez mon Daily News Brief du 18 novembre 2020 :

Les nanoparticules lipidiques provoquent des réactions hyperinflammatoires dans l’organisme, entraînant des réactions graves, une hospitalisation et potentiellement la MORT


Pourquoi les LNP (nanoparticules lipidiques) sont-elles utilisées dans ces vaccins ? Comme l’explique plus en détail la CHD : Les LNP “encapsulent les constructions d’ARNm pour les protéger de la dégradation et favoriser l’absorption cellulaire” et, en outre, revigorent le système immunitaire (une propriété que les scientifiques du vaccin décrivent d’ordinaire comme les “propriétés adjuvantes inhérentes” des LNP). En d’autres termes, les LNP sont des adjuvants, ce qui signifie qu’ils sont conçus pour provoquer des réactions hyperinflammatoires chez les êtres humains, une fois injectés. Ceci est fait dans le but d’induire la création d’anticorps qui permettent ensuite au fabricant de vaccins de revendiquer des taux d'”efficacité” élevés, même lorsque ces mêmes adjuvants provoquent des réactions indésirables graves. Selon les récents essais de vaccins menés par Moderna, 100% des sujets humains du groupe d’essai des vaccins à forte dose ont subi des réactions indésirables.

Le gouvernement britannique se prépare à une vague de mortalité due aux vaccins

Les réactions indésirables causées par les vaccins à ARNm contre les coronavirus sont si répandues que le gouvernement britannique a récemment admis qu’il s’attendait à une vague massive de “réactions indésirables” / effets secondaires des vaccins contre les coronavirus. Comme je l’ai décrit dans mon précédent article, “VACCINE DEATH WAVE UK : le gouvernement britannique lance un appel d’offres pour un système d’IA afin de traiter le flot attendu de dommages et d’effets secondaires du vaccin COVID-19 décrit comme une “menace directe à la vie des patients”” : Le gouvernement britannique a publié un appel d’offres et un avis d’attribution de marché, recherchant un système d’intelligence artificielle (IA) capable de traiter le flot attendu de dommages et d’effets secondaires du vaccin COVID-19. Cette offre explique, selon les propres termes du gouvernement : Le ministère de la santé et des affaires sociales recherche d’urgence un logiciel d’intelligence artificielle (IA) pour traiter le volume important attendu d’effets indésirables du vaccin Covid-19 et s’assurer qu’aucun détail du texte des effets indésirables n’est oublié. En d’autres termes, ils savent déjà que ces vaccins vont tuer un grand nombre de personnes. David Knight a présenté aujourd’hui dans son émission un lanceur d’alerte britannique qui a révélé que les adjuvants des vaccins contre les coronavirus présentent un taux de stérilité de 97 % chez les femmes qui prennent le vaccin. C’est ce qui se produit lorsque vous confiez la synthèse de vos protéines à des sociétés malveillantes qui poursuivent un programme de dépeuplement mondial :

Les décès dus au vaccin contre le coronavirus seront classés comme des décès dus au covid-19 pour que l’escroquerie continue
Plus important encore, comme les gens commencent à mourir des vaccins contre les coronavirus, l’establishment médical classera tous ces décès dans la catégorie “décès covid-19” afin de prétendre que la pandémie s’aggrave. Cela créera un tout nouveau phénomène de mortalité, d’hystérie médiatique et de politiques de vaccination obligatoire. Ceux-ci, à leur tour, tueront encore plus de personnes, alimentant ainsi la même boucle de rétroaction qui fait qu’encore plus de personnes seront vaccinées et tuées. En fin de compte, les vaccins eux-mêmes finiront probablement par tuer plus de gens que le coronavirus. Et nous aurons atteint le cauchemar médical autoritaire de George Orwell où le “traitement” maintient la pandémie à perpétuité, alors que toute l’escroquerie est utilisée pour écraser la liberté humaine et asservir les gens dans leurs propres maisons et appartements, partout dans le monde. C’est ce qui se passe lorsque vous laissez les grandes entreprises pharmaceutiques s’associer à l’État profond pour écraser la liberté humaine et travailler à leur objectif ultime de génocide de masse contre la population humaine. Bill Gates est sans doute en train de célébrer en ce moment même, avant même que les tueries ne commencent. Si vous voulez survivre à tout cela, résistez à tout prix au vaccin contre le coronavirus. Résistez à la violence du vaccin avec tous les moyens d’autodéfense dont vous disposez, ou vous serez tué. Le vaccin AstraZeneca, soit dit en passant, est fabriqué à partir de cellules de fœtus humains avortés provenant d’un bébé mâle de 14 semaines. Donc, si vous vous faites injecter ce vaccin, c’est du cannibalisme médical, et vous soutenez l’industrie de la récolte de parties du corps de bébé à des fins lucratives (c’est-à-dire les ateliers de découpe de bébés du planning familial).

Source : https://www.distributednews.com/475569.html Traduit par https://cv19.fr

guest
4 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
lulu Carpentier
lulu Carpentier
5 January 2021 2:29 pm

je prends le risque de publier sur maa page FB mais j’ai bien peur d’être censurée, tant pis, je recopie pour garder une trace sur mon ordi.

Anonyme
Anonyme
4 January 2021 11:02 pm

Mais pas un mot sur le zinc, la vit D3, la Vit C, le magnésium, et le fléau absolu du sucre industriel raffiné. “Le virus n’est RIEN, le TERRAIN est TOUT”. La vaccination est une énorme connerie depuis ses débuts :
1) il n’est jamais tenu compte du terrain biologique de l’individu.
2) il n’est jamais tenu compte du rôle principal de l’alimentation dans l’affaiblissement ou le renforcement de la vitalité individuelle en général et du système immunitaire en particulier.
À ce propos, voici une situation intéressante durant la grippe espagnole de 1918-1919 : les médecins observèrent que les régions des parcs ostréicoles enregistraient O décès. Et les gens, qui avaient du bon sens, se bagarraient littéralement pour obtenir des huîtres ! Or l’huître est très riche en…ZINC – premier élément que j’ai indiqué en tête de commentaire – . Le besoin minimum journalier en ZINC est de 15 mg, et 100 g d’huîtres en apportent… 143 mg ! Or l’alimentation raffinée moderne en apporte trop peu, et l’on a observé que les personnes les plus atteintes par le SARS Cov2 ou ses mutants sont les gens dont le taux sanguin de ZINC est le plus bas – observations faites par l’équipe de médecins de l’IHU à Marseille, communication par le professeur Raoult, directeur de l’Institut -. CQFD.
Ce qui veut dire que depuis le début des vaccinations, on impose un stress violent, identique, à une infinité d’individus qui diffèrent en tous points, au lieu d’enseigner comment améliorer le terrain immunitaire par une alimentation et un mode de vie sains. Il est notoire que les épidémies du passé – peste choléra – ont davantage régressé avec l’hygiène qu’avec les vaccins, mais c’est un mythe qu’on entretient pour la propagande à destination d’un peuple crédule, une sorte de dogme pseudo-religieux qui rapporte beaucoup [ trop ] d’argent …

Anonyme
Anonyme
5 January 2021 11:38 am
Reply to  Anonyme

Ceux qui font des formes graves de covid ont dans la majorité des cas un déficit en vitamine C, vit D et zinc.

Xavier BESTENHEIDER
6 January 2021 6:10 am
Reply to  Anonyme

Parfaitement d’accord, au point que j’aurai pu écrire cet article! Regroupons-nous!

ajax-loader
4
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x