Category: Divers

Il n’y a pas de Covid et il n’y a pas de pandémie : Il n’y a que tromperie et tyrannie

Il n’y a pas de Covid et il n’y a pas de pandémie : Il n’y a que tromperie et tyrannie

“Toutes les tyrannies règnent par la fraude et la force, mais une fois que la fraude est révélée, elles doivent s’appuyer exclusivement sur la force”.

~ George Orwell

Il est important de souligner que cette information n’est pas nouvelle, qu’elle n’est pas surprenante, qu’il ne s’agit pas de “théorie de la conspiration” et qu’elle ne sera pas rapportée dans les grands médias. Elle illustre cependant la tromperie flagrante et la fraude criminelle poursuivies non seulement par la prétendue “élite” au pouvoir, mais aussi par l’ensemble de la classe politique et le CDC. Cette fraude est perpétrée et avancée par ceux qui prétendent vous représenter tous, ces personnes immorales et malfaisantes qui composent ce qu’on appelle le gouvernement. Ils promettent de protéger la société contre toute atteinte à sa liberté, mais c’est bien sûr le contraire qui se produit. Tout ce qui est certain à propos des hommes politiques, la forme la plus basse de l’homme sur terre, c’est qu’ils sont à tous les niveaux l’ennemi le plus dangereux de l’humanité.

Les informations qui décrivent ce canular proviennent directement du CDC. Le rapport en question s’appelle le : Severe Acute Respiratory Syndrome Coronavirus 2 from Patient with Coronavirus Disease, États-Unis. L’analyse a été réalisée par le Dr Tom Cowan et rapportée par Jon Rappoport. Bien que ce rapport soit quelque peu compliqué à lire pour le profane, il est très clair qu’il expose la fraude absolue qui consiste à tenter de dissimuler le fait qu’aucune isolation réelle ou preuve de l’existence du SRAS-CoV-2 n’a jamais été réalisée. Cela est évident dans le fait que le rapport du CDC lui-même expose ce fait, tout en essayant de montrer le contraire. C’est une pure tromperie basée sur la conviction du CDC que le public américain est trop stupide pour comprendre leur tromperie malhonnête.

L’analyse de M. Rappoport est parfaite et détaille les méthodes non scientifiques et stupides utilisées pour tenter de cacher la vérité dans un mensonge. L’article du CDC en question a été découvert par Sally Fallon Morrell. Son co-auteur, le Dr. Cowen, expose la fraude dans son article intitulé : “Seules les cellules rénales de singe empoisonnées ont développé le virus“. Tout le processus était une escroquerie, tout comme le virus est une escroquerie. Bien sûr, il ne s’agit pas d’un virus mortel, mais seulement de l’utilisation d’un virus factice comme instrument de peur afin d’obtenir une adhésion massive pour soumettre des milliards de personnes. Dans cette optique, tout cet épisode aux États-Unis pourrait être classé comme une opération sous faux drapeaux, mais au lieu de tenter d’utiliser une terreur mal placée pour entrer en guerre contre un autre pays, cette guerre recherchée sera contre les citoyens d’Amérique et du monde.

En termes simples, la base de toute cette analyse est qu’aucun isolement, séparation ou identification d’un nouveau coronavirus mortel n’a jamais eu lieu. Le rapport du CDC indique clairement qu’au lieu d’isoler et de procéder à un séquençage génétique approprié, seules 37 paires d’échantillons non purifiés sur environ 30 000 ont été testées à l’aide de sondes PCR. Aucun test PCR ne peut isoler ou identifier ce “virus”. Aucun test PCR ne peut diagnostiquer ce que l’on appelle le Covid-19. En outre, ces informations ont été introduites dans un programme informatique, ce qui constitue une fraude scientifique et manipulée. Une méthode consensuelle a ensuite été utilisée pour déterminer les résultats de cette “tentative” d’isolement frauduleuse, niant ainsi toute véritable science, quelle qu’elle soit. L’ensemble de cette soi-disant analyse n’était rien d’autre qu’une tentative préméditée de tromper le public et de faire une propagande si traître qu’elle avait la capacité de fermer le monde, de causer des morts et des destructions massives à l’avenir et de détruire l’économie de ce pays et au-delà.

Comme je l’ai indiqué dans cet article, le nombre de décès dans le monde cette année est proche ou inférieur à celui de l’année dernière. En d’autres termes, il n’y a pas de décès supplémentaires dans le monde, et une analyse similaire des décès aux États-Unis montre la même conclusion. Cette conclusion est qu’il n’y a pas de décès supplémentaires. Alors, où en est la “pandémie” ? Il semble que les décès dus au cancer, aux maladies cardiaques, au diabète et à de nombreuses autres maladies et causes naturelles soient tous en baisse cette année. Bien sûr, ce n’est pas vrai, c’est juste que chaque décès possible est codé comme un décès lié au Covid-19 afin de gonfler les chiffres pour que l’État puisse continuer à répandre la peur. Tout cela fait partie du plan visant à maintenir cette escroquerie en vie.

Cette intrigue virale a été conçue au premier degré, et planifiée de nombreuses années à l’avance. Le choix du moment était extrêmement important, car la population devait être considérée comme suffisamment faible et craintive pour accepter la tromperie selon laquelle un virus dangereux était non seulement présent, mais aussi suffisamment mortel pour infecter tout le monde et tuer un grand nombre de personnes. Cela s’est produit presque du jour au lendemain, et en quelques semaines, la nation entière a été mise à genoux. Un coup de cette ampleur est difficile à imaginer, et presque impossible à croire, mais rien que de mars à avril de cette année, le monde est passé d’un monde ouvert et fonctionnel à un monde fermé et au bord de l’effondrement. Depuis lors, les choses ne se sont pas améliorées, car le reste du printemps et de l’été ont apporté une dévastation continue. Pendant ce temps, certaines choses ont été rouvertes, bien que des restrictions soient restées en place, mais ce n’était qu’une carotte tendue devant les gens afin de perpétuer la peur de la pandémie assez longtemps pour arriver à la prochaine saison de grippe. Aujourd’hui, le terrorisme d’État va non seulement reprendre, mais il sera bien pire. C’est déjà évident, car de plus en plus de confinement se produisent dans le monde entier, alors que le nombre de faux cas continue d’augmenter en raison des faux tests PCR. Nous entrons maintenant dans la phase la plus avancée de cette conspiration, et la poussée finale commence, et va très probablement décoller sans pause après l’élection présidentielle ridicule.

Il n’y a vraiment plus de temps à perdre. Sans résistance de masse, sans recul sérieux de la part d’un grand nombre de personnes et sans refus d’obéir aux mandats de l’État, nous sommes confrontés à une situation sans précédent. Tout ce qu’on a dit aux gens sur cette fausse urgence “virale” est un mensonge. C’était le plan depuis le début, et il continuera à s’aggraver et à devenir de plus en plus meurtrier chaque jour jusqu’à ce que le contrôle total soit atteint. Une fois que cela sera fait, il n’y aura plus de voie de retour. Il est temps de se serrer les coudes, au lieu de laisser la haine être engendrée par vos maîtres.

“Aussi, nous ferons des promesses. Tant que le Sang durera, je saurai que votre bien est le mien : vous sentirez que ma force est la vôtre : Au jour d’Harmaguédon, lors du dernier grand combat de tous, que notre maison soit unie et que les piliers ne tombent pas.”

Source (Gary D. Barnett) : https://www.lewrockwell.com/2020/10/gary-d-barnett/there-is-no-covid-and-there-is-no-pandemic-there-is-only-deception-and-tyranny/

Preuves que la pandémie était planifiée dans un but précis (maj)

100% DES FAITS VÉRIFIÉS

L’objectif de l’auteur est de présenter des informations exactes à 100%. Chaque fait peut être vérifié dans les références en bas de page. Si vous voyez quelque chose qui n’est pas correct à 100%, veuillez le faire savoir à l’auteur ou indiquez le dans les commentaires.

Résumé rapide de l’article

Les médecins déclarent que la pandémie était prévue

Un groupe de plus de 500 médecins en Allemagne, appelé “Doctors for Information” (Médecins pour l’information), a fait une déclaration choquante lors d’une conférence de presse nationale : (1)

La panique du Coronavirus est une pièce de théâtre. C’est une arnaque. Une escroquerie.

Il est grand temps que nous comprenions que nous sommes au milieu d’un crime mondial.

Ce vaste groupe d’experts médicaux publie un journal médical à 500 000 exemplaires chaque semaine, afin d’informer le public de la désinformation massive dans les grands médias.

Ils organisent également des manifestations de masse en Europe, comme celle du 29 août 2020 où 12 millions de personnes se sont inscrites et où plusieurs millions se sont effectivement présentées.

Pourquoi ces plus de 500 médecins affirment-ils que la pandémie est un crime mondial ? Que savent-ils, que nous ne savons pas ?

Des centaines de médecins espagnols disent que la pandémie était programmée

En Espagne, un groupe de 600 médecins appelé “Doctors for Truth” a fait une déclaration similaire lors d’une conférence de presse.

Doctors For Truth Spain Pandemic Planned
Doctors for Truth, Spain

Le Covid-19 est une fausse pandémie créée à des fins politiques. Il s’agit d’une dictature mondiale avec une excuse sanitaire. Nous demandons aux médecins, aux médias et aux autorités politiques de mettre fin à cette opération criminelle, en diffusant la vérité”. (2)

https://www.bitchute.com/video/hxHF1jLmiCB0/

L’Allemagne et l’Espagne ne sont que deux exemples. De grands groupes similaires de centaines d’experts médicaux existent dans des pays du monde entier.

World Doctors Alliance :
Le plus grand crime de l’histoire

Les ” Doctors for Information” et ” Doctors for Truth ” se sont associés à des groupes similaires de praticiens du monde entier, au sein de la ” World Doctor’s Alliance ” (2A). Cette alliance historique relie plus de cent mille professionnels de la médecine dans le monde. Ils révèlent que la pandémie est le plus grand crime de l’histoire et offrent des preuves scientifiques solides à l’appui de cette affirmation. Ils intentent également des actions en justice contre les gouvernements qui jouent le jeu de cette opération criminelle.

https://odysee.com/@SENVI:7/HEIKO-SCHO%CC%88NING-introduces-the-WORLD-DOCTORS-ALLIANCE-in-Berlin:2

World Freedom Alliance :
Mettre en relation les avocats

De la même manière, la World Freedom Alliance a été créée, un réseau d’avocats, d’experts médicaux, de politiciens, de banquiers et de nombreux autres professionnels qui travaillent ensemble pour dénoncer le “crime Covid” et qui commencent à construire un nouveau monde de liberté. Ils veulent s’assurer que ce genre d’escroquerie mondiale, qui détruit des millions de vies, ne puisse plus jamais se reproduire.

https://odysee.com/@OracleFilms:1/LBRY-FILE—A-feature-length-documentary-about-the-formation-of-World-Freedom-Alliance-2020,-with-professor-dolores-cahill,-heiko-shoning,-martin-byrn,-mads-palsvig,-maneka-helleberg,-fiona-hine,-Mohammed-Adhil,-in-stockholm-sweden_1:6

Aux États-Unis, un documentaire intitulé PLANDEMIC, qui présente le COVID-19 comme une opération criminelle, est soutenu par plus de 27 000 médecins !

https://odysee.com/@voltigeur:b/PLANDEMIC-2-VOSTFR:0

Pourquoi ces milliers de professionnels de la santé du monde entier affirment-ils que la pandémie est un crime ? A quelles informations ont-ils accès, que nous ne recevons pas des médias traditionnels ?

Le “projet” COVID-19 est prévu jusqu’en 2025

La Banque mondiale montre que le COVID-19 est un projet qui devrait se poursuivre jusqu’à… fin mars 2025 ! Cette crise est prévue pour avoir des répercussions jusqu’à au moins 2025, dès le début de l’épidémie. (2C)

Covid Program 2025 1

Anthony Fauci garantit une pandémie dans les deux prochaines années

anthony fauci predicting pandemic

En 2017, Anthony Fauci a fait une très étrange prédiction, avec une certitude encore plus étrange.

Avec une confiance totale, Fauci a annoncé que pendant le premier mandat du président Trump, une épidémie surprise de maladie infectieuse se produirait certainement.

Voici ce qu’il a dit : (3)

“Il n’y a PAS DE QUESTION : la prochaine administration va devoir relever un défi dans le domaine des maladies infectieuses.

“Il y aura une SURPRISE. Il n’y a AUCUN DOUTE dans l’esprit de quiconque à ce sujet.”

Comment Fauci pourrait-il garantir qu’une épidémie surprise se produira pendant le premier mandat de l’administration Trump ? Que savait-il, que nous ne savons pas ?

Anthony Fauci quote - coronavirus prediction
Dans les deux prochaines années, il y aura une SURPRISE. Personne n’a de doute à ce sujet”.
Anthony Fauci

Le 16 Avril 2020, Emmanuel Macron déclarait aussi dans une interview au Financial Times; “La bête de l’événement est là, et elle arrive”

Bill et Melinda Gates garantissent l’imminence d’une pandémie mondiale

En 2018, Bill Gates a annoncé publiquement qu’une pandémie mondiale était en cours et qu’elle pourrait anéantir 30 millions de personnes. Il a déclaré que cela se produirait probablement au cours de la prochaine décennie. (4)

Melinda Gates a ajouté qu’un virus artificiel est la plus grande menace pour l’humanité et a également assuré que cela frapperait l’humanité dans les années à venir. (5)

Une pandémie mondiale est sur la bonne voie. Un VIRUS ARTIFICIEL est la plus grande menace pour les sciences humaines. C’est ce qui se produira au cours de la prochaine décennie” – BILL GATES, en 2018

Bill Gates about coronavirus in 2018
Une pandémie mondiale est SUR LA VOIE.
Un virus modifié génétiquement est la plus grande menace pour l’humanité.
Cela se produira au cours de la prochaine décennie”.
Bill et Melinda Gates

Une pandémie garantie à 100%

Bill Gates a garanti – avec une certitude de 100% – qu’une pandémie mondiale sans précédent se produirait dans les prochaines années. Une pandémie d’une telle ampleur ne s’était jamais produite auparavant. Alors comment pouvait-il dire avec une telle certitude qu’elle était imminente ?

S’entraîner pour une pandémie

Quelques mois avant l’épidémie, Bill Gates – le numéro un mondial du commerce des vaccins – a organisé un événement à New York. Devinez de quoi il s’agissait ? Il s’agissait d’un “exercice de pandémie de coronavirus”.

Oui, vous avez bien lu :

Bill Gates a organisé un exercice sur une pandémie de coronavirus, juste avant que cela n’arrive !

Event201 Planned Pandemic

Sur le grand écran dans l’auditorium, vous voyez le texte imprimé : “Nous devons nous préparer à l’événement qui devient une pandémie. Cet exercice de pandémie a été appelé Event201 et s’est déroulé en octobre 2019, littéralement juste avant l’apparition de la pandémie.

La vidéo ci dessous est un résumé de leur simulation, cela peut sembler réel mais ce n’est qu’une simulation ayant eu lieu avant l’épidémie.

Devinez quelle a été leur conclusion ? Le monde entier devra acheter les vaccins de M. Gates, pour protéger l’humanité contre cette pandémie et celles à venir…

Bill Gates s’est entraîné pour une pandémie de coronavirus, juste avant que la pandémie de coronavirus ne frappe. Sa conclusion était la suivante : toute l’humanité doit recevoir mes vaccins.

L’Event 201 était la simulation la plus récente et celle qui a fait couler le plus d’encre en raison des similarités flagrantes, mais de nombreuses autres simulation de pandémies ont eu lieu cette dernière décennie, étudiant aussi bien l’aspect de santé publique que le contrôle social.
Voir : La pandémie de SPARS, 2025-2028

L’enthousiasme pour la vente de vaccins au cours de l’année à venir

Peu après cet “exercice pour une pandémie de coronavirus”, Bill Gates a tweeté :

“Je suis particulièrement enthousiaste quant à ce que l’année prochaine pourrait signifier pour l’un des meilleurs achats en matière de santé mondiale : les vaccins”. – Bill Gates, 19 décembre 2019

Tweet Bill Gates Single

Pensez-y : le numéro un mondial du vaccin garantit qu’une pandémie mondiale se produira dans les prochaines années, et sa femme a déclaré que nous devrions tous craindre un virus artificiel qui est “en route”. Puis ils organisent un exercice en vue d’une pandémie mondiale imminente et disent que les vaccins seront la seule solution. Ensuite, Bill Gates tweet à quel point il est enthousiaste à l’idée de vendre des vaccins l’année prochaine. Immédiatement après, la pandémie annoncée éclate.

En effet, tout de suite, Bill Gates proclame que la seule solution pour l’humanité est d’acheter ses vaccins…

Pandémie de coronavirus prévue en 2013

En 2013, un musicien, Dr. Creep, a écrit une chanson intitulée PANDEMIC. Dans ses paroles, il décrivait une pandémie mondiale qui tue des millions de personnes, arrête les économies et donne lieu à des émeutes.

Sa chanson décrivait littéralement avec beaucoup de détails ce que nous voyons dans notre monde aujourd’hui, sept ans plus tard.

Il a même mentionné l’année exacte de la pandémie : 2020, et le type spécifique de virus : un coronavirus. (6)

Il s’agit d’une ligne dans ses paroles à partir de 2013 :

“2020 combiné avec CoronaVirus, les corps s’empilent” (‘2020 combined with CoronaVirus, bodies stacking’)

Cette chanson prédit également les émeutes qui font actuellement rage dans toute l’Amérique :

“L’État est en train de se révolter, en utilisant la rue à l’extérieur. Il vient à vos fenêtres” (‘The State is rioting, using the street outside. It’s coming to your windows.’)

panned pandemic riots 2020

Comment ce musicien aurait-il pu savoir en 2013 qu’une pandémie de coronavirus éclaterait en 2020, et que pendant cette pandémie des émeutes éclateraient ? Il explique :

J’ai fait des recherches en 2012 et j’ai lu les soi-disant “théories du complot”. Vous savez, ces enquêtes que les médias ne veulent pas que nous examinions. Selon ces théories, les pandémies devaient se produire dans la décennie 2020-2030. J’ai donc écrit la chanson “Pandémie” à ce sujet”.

Conseil de surveillance de la préparation mondiale en septembre 2019 : “Préparez-vous à une pandémie mondiale de coronavirus”.

En septembre 2019 – également juste avant l’épidémie – le Conseil de surveillance de la préparation mondiale a publié un rapport intitulé “Un monde en danger”.

Il a souligné la nécessité de se préparer à… une épidémie de coronavirus !

Preparing Pandemic

Sur la couverture du rapport, on peut voir la photo d’un coronavirus et de personnes portant des masques faciaux.

Dans le rapport, on peut lire le paragraphe intéressant suivant :

Les Nations unies (y compris l’OMS) mènent au moins deux exercices de formation et de simulation à l’échelle du système, dont un portant sur la dissémination délibérée d’un agent pathogène respiratoire mortel.

Vous avez compris ?

Ils se sont entraînés à la libération délibérée d’un agent pathogène respiratoire mortel.

Annonce d’une épidémie en provenance de Chine

En 2018, The Institute for Disease Modeling (l’Institut de modélisation des maladies) a réalisé une vidéo dans laquelle il montre un virus de la grippe originaire de Chine, de la région de Wuhan, qui se propage dans le monde entier et tue des millions de personnes. Ils l’ont appelé “Une simulation pour une pandémie mondiale de grippe”. C’est exactement ce qui s’est passé, deux ans plus tard.

Comment pouvaient-ils savoir qu’il y aurait une pandémie mondiale de coronavirus, qui commencerait dans la région de Wuhan, en Chine ? Comment pouvaient-ils la prévoir avec autant de précision, juste avant qu’elle ne se produise ?

Ce coronavirus a-t-il été fabriqué ?

wuhan virology lab

D’où vient le virus ? Le Dr Francis Boyle est le créateur du Biological Weapons Anti-Terrorism Act de 1989 qui a été approuvé à l’unanimité par les deux chambres du Congrès américain et signé par George H.W Bush. Dans une interview accordée à Geopolitics & Empire, le Dr Francis a expliqué que le coronavirus de Wuhan est une arme de guerre biologique offensive.

Cette installation est spécialisée dans le développement de… coronavirus !

Ils prennent des virus existants et les “arment”, c’est-à-dire qu’ils les rendent beaucoup plus dangereux, pour les utiliser comme arme biologique.

Dans le clip vidéo de deux minutes qui suit, vous voyez un porte-parole de l’administration Trump, le Dr Francis Boyle, expert en armes biologiques parler de la façon dont ce virus est venu du laboratoire de Wuhan.

Le Dr Li-Meng Yan, virologiste chinoise (MD, PhD) a fui le pays, a quitté son emploi dans une prestigieuse université de Hong Kong et est devenue une dénonciatrice. Elle est apparue à la télévision britannique où elle a affirmé que le SRAS-CoV-2, le virus qui cause le COVID-19, a été créé par des scientifiques chinois dans un laboratoire – et elle a offert des preuves à l’appui de ses affirmations. Vous pouvez en savoir plus sur le sujet ICI.

On notera aussi qu’en Février 2017, une délégation du gouvernement français et de l’Institut Pasteur s’est rendue à Wuhan afin d’inaugurer le nouveau laboratoire P4 de Wuhan dans le cadre d’une collaboration entre la France et la Chine. Sur la photo suivante on reconnaît Elizabeth Guigou, Marisol Touraine, alors ministre de la Santé, Yves Lévy, l’époux d’Agnès Buzyn, qui était directeur de l’INSERM, à cette époque, Bernard Cazeneuve, ministre de l’intérieur, et un directeur de l’Institut Pasteur.
On ajoutera aussi qu’Agnès Buzyn, qui était ministre de la santé en France lorsque la crise du COVID-19 a éclaté est également à l’origine de la signature du décret qui a interdit la vente libre d’hydroxychloroquine en France le 13 janvier 2020, 8 jours avant l’annonce officielle du début de l’épidémie.
L’efficacité de l’HCQ contre les coronavirus était déjà connu depuis 2015. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1232869/

Voici maintenant la partie la plus intéressante :

En 2015, Anthony Fauci a donné à ce même laboratoire 3,7 millions de dollars.

Le même homme qui a garanti une apparition surprise d’un virus dans les deux années suivantes, a donné près de 4 millions de dollars à un laboratoire qui développe des coronavirus.

Dans le court clip ci-dessous, vous pouvez voir un journaliste interroger le président Trump sur cette subvention accordée par Fauci au laboratoire de Wuhan.

Il existe cependant d’autres laboratoires à Wuhan d’où ce virus aurait pu provenir. Certains pensent qu’il vient de l’Institut de virologie de Wuhan, où ils travaillent également sur les coronavirus.

Bien sûr, ce n’est pas la preuve qu’il provient réellement de ce laboratoire, mais il y a plusieurs coïncidences intéressantes : Fauci fait don de millions de dollars à un laboratoire de Wuhan qui arme les coronavirus. Peu de temps après, il garantit qu’une épidémie surprise se produira sûrement pendant le premier mandat de l’administration Trump. En attendant, il travaille en étroite collaboration avec Bill Gates, qui promet à l’humanité une pandémie de coronavirus sans précédent, ce qui se produit en effet juste après son annonce. Gates et Fauci disent maintenant au monde entier que nous devons tous recevoir leurs vaccins…

Si nous savons que l’industrie des vaccins est l’activité la plus lucrative au monde, avec un chiffre d’affaires de plusieurs centaines de milliards de dollars, alors cela devrait au moins nous interpeller…

Expériences biologiques chinoises pour infecter les humains avec un coronavirus exposé en 2015 par les médias d’État italiens

Il y a cinq ans, la RAI – Radiotelevisione Italiana -, entreprise médiatique appartenant à l’État italien, a exposé les sombres efforts de la Chine en matière de virus.

La vidéo, qui a été diffusée en novembre 2015, montrait comment des scientifiques chinois menaient des expériences biologiques sur un virus lié au SRAS, que l’on croyait être un coronavirus, dérivé de chauves-souris et de souris, en se demandant si cela valait la peine de prendre le risque de pouvoir modifier le virus pour le rendre compatible avec les organismes humains.

Vous trouverez ci-dessous une transcription de l’émission italienne traduite en anglais :

Expériences biologiques chinoises

Les scientifiques chinois ont créé un super-virus pulmonaire à partir de chauves-souris et de souris uniquement pour des raisons d’étude, mais il y a de nombreux aspects discutables à cela. Le risque en vaut-il la peine ? C’est une expérience, bien sûr, mais elle est inquiétante.

Elle inquiète de nombreux scientifiques : Il s’agit d’un groupe de chercheurs chinois qui associent une protéine prélevée sur des chauves-souris au virus du SRAS, la pneumonie aiguë, provenant de souris.

Le résultat est un super coronavirus qui pourrait affecter l’homme. – (Source ici, où vous pouvez en savoir plus)

Des films ont prédit la pandémie de coronavirus

La programmation prédictive est le processus qui consiste à informer la population des événements qui vont bientôt se produire.

Ces dernières années, plusieurs films et séries télévisées ont été produits, sur… une pandémie mondiale de coronavirus !

Le film “Dead Plague” dépeint une pandémie mondiale de coronavirus et mentionne même l’hydroxychloroquine comme remède.

Un autre film intitulé “Contagion” montre comment un coronavirus se propage dans le monde entier, avec pour conséquence la mise à distance sociale, les masques faciaux, le verrouillage, le lavage des mains, etc.

Tout ce que nous voyons aujourd’hui est littéralement prédit en détail dans ces films.

Une bande dessinée de l’Union européenne illustre une pandémie mondiale

infected comic book european union

En 2012, une étrange bande dessinée a été produite par l’Union européenne, pour être distribuée uniquement à ses employés. (2B) Le titre de la bande dessinée est “INFECTED” et elle montre un nouveau virus provenant d’un laboratoire chinois et se propageant dans le monde entier. La solution à cette pandémie est décrite dans la bande dessinée : les mondialistes appliquent un plan de santé mondial unique. Cela signifie que :

Plus de liberté médicale, mais une tyrannie médicale des entités mondialistes.

Tel est le message de cette bande dessinée, publiée à l’intention des salariés de l’Union européenne. L’une des citations de la bande dessinée est la suivante :

“Les mesures de sécurité qui ont suivi ont rendu notre existence totalement insupportable.

pandemic strip eu

L’histoire de David Crowley, producteur du film The Gray State

Un réalisateur et toute sa famille sont mort dans un meurtre suicide étrange à la veille de Noël 2014 alors qu’il s’apprêtait pour début 2015 à sortir un film sur le nouvel ordre mondial qui dénonçait ce qui se passe en ce moment. Beaucoup de choses étaient déjà en place mais le fait de réunir les connaissances dans un film qui donne un sens à ce projet funeste susceptible d’être vu par beaucoup de monde a effectivement pu inciter les instigateurs à faire supprimer un obstacle à cette folie.

Plus d’infos dans cette vidéo :

Voir aussi : Liste croissante des assassinats de chercheurs liés au COVID-19

La pandémie dépeinte lors des Jeux olympiques de 2012

Parlons de programmation prédictive : lors du spectacle d’ouverture des Jeux olympiques d’été de 2012, une pandémie de coronavirus s’est jouée aux yeux du monde entier.

Des dizaines de lits d’hôpitaux, un grand nombre d’infirmières devenues les marionnettes d’un système de contrôle, la mort qui rôde, un géant démoniaque qui s’élève au-dessus du monde, et tout le théâtre était éclairé de telle manière que vu du ciel, il ressemblait à un coronavirus.

Pourquoi les Jeux olympiques ont-ils montré une pandémie de coronavirus, dans leur spectacle d’ouverture ? Autre lien vers la vidéo

https://odysee.com/@FalsaRealidad:f/The-opening-ceremony-of-Olympic-games-in-London,-2012:8

Confinement mondial prévu en 2008

Robin coronacrisis

L’auteur et enquêteur Robin de Ruiter a prédit en 2008 qu’il y aurait un confinement mondial.

Il a déclaré que l’objectif serait de créer un nouveau monde de contrôle autoritaire.

Parce qu’une grande partie de ce qu’il a écrit en 2008 se passe maintenant sous nos yeux, ce livre a été réédité.

Les journalistes ont prévu une pandémie

En 2014, le journaliste d’investigation Harry Vox a prédit une pandémie mondiale planifiée et a dit pourquoi la “classe dirigeante” ferait une telle chose :

Ils ne reculeront devant rien pour compléter leur panoplie d’outils de contrôle. Les quarantaines et les couvre-feux font partie des éléments qui manquaient à leur trousse. Le plan consiste à infecter des centaines de milliers de personnes et à mettre en place la prochaine phase de contrôle”. (7)

coronavirus nwo
Le plan est de faire en sorte que des centaines de milliers de personnes soient infectées et créer la prochaine phase de contrôle”.
Harry Vox,
Journaliste d’investigation

Scénario pour l’avenir

Ce chercheur de renom fait référence à un document célèbre de la Fondation Rockefeller dans lequel tout ce qui se passe actuellement est littéralement prédit dans les moindres détails : la pandémie mondiale, les confinements, l’effondrement de l’économie et l’imposition d’un contrôle autoritaire.

Tout est décrit avec une précision terrifiante… dix ans avant que cela n’arrive !

Rockefeller Document 2010

Le document est intitulé “Scenario for the Future of Technology and International Development” (Scénario pour l’avenir de la technologie et du développement international). (9)

Tout est dit : un scénario pour l’avenir. Il contient un chapitre intitulé “LockStep” dans lequel une pandémie mondiale est signalée comme si elle se produisait dans le passé, mais qui est clairement destiné à servir de répétition pour l’avenir.

scenario for the future -rockefeller
La pandémie de 2020 est décrite avec des détails alarmants dans le “Scénario pour l’avenir” de la Fondation Rockefeller écrit en 2010.

Opération Lockstep de la Fondation Rockefeller : “Sous l’apparence d’une pandémie, nous allons créer un Etat-Prison”.

Ce “Scénario pour l’avenir” continue en comparant deux réponses différentes à la pandémie prévue : les États-Unis ont seulement “fortement découragé” les gens de prendre l’avion, tandis que la Chine a imposé une quarantaine obligatoire à tous les citoyens.

La première réponse est accusée de propager encore plus le virus, tandis que l’imposition d’un verrouillage étouffant est saluée. Ensuite, elle décrit la mise en œuvre d’un contrôle totalitaire :

“Pendant la pandémie, les dirigeants nationaux du monde entier ont assoupli leur autorité et imposé des règles et des restrictions hermétiques, allant du port obligatoire de masques faciaux aux contrôles de la température corporelle à l’entrée des espaces communs comme les gares et les supermarchés”.

Il est clair que l’assouplissement de l’autorité est la réponse souhaitée. Mais il y a pire, selon ce “Scénario du futur” :

Même après l’atténuation de la pandémie, ce contrôle et cette surveillance plus autoritaires des citoyens et de leurs activités se sont maintenus et même intensifiés”.

Dans les pays développés, cette surveillance accrue a pris de nombreuses formes : identification biométrique de tous les citoyens, par exemple, et réglementation plus stricte des industries clés dont la stabilité était jugée vitale pour les intérêts nationaux.

Rockefeller Foundation - coronavirus NWO
Selon la Fondation Rockefeller, une pandémie mondiale doit entraîner un contrôle renforcé, où les gens abandonnent volontiers leur liberté, afin de se sentir à nouveau en sécurité.

Manuel pour le contrôle mondial

Maintenant que la pandémie annoncée est bien là, la même Fondation Rockefeller a proposé une deuxième étape : un manuel sur la façon de mettre en œuvre de nouveaux systèmes de contrôle pendant cette pandémie. Ce n’est que lorsque tous les réseaux de contrôle requis seront en place que le monde pourra s’ouvrir à nouveau.

Rockefeller Document Covid 1

Lorsque vous combinez les deux documents Rockefeller, vous voyez le plan :

1) D’abord, ils annoncent une pandémie mondiale avec un coronavirus et disent à quoi elle devrait conduire : à un tout nouveau niveau de contrôle autoritaire.
2) Ensuite, ils donnent des mesures pratiques sur la façon d’appliquer ce système de contrôle.

Il s’agit d’illustrations et de citations tirées de leur guide :

Global Control
Les applications numériques et les logiciels de suivi protégés par la vie privée devraient être largement utilisés pour permettre un suivi plus complet des contacts.
Afin de contrôler pleinement l’épidémie de Covid-19, nous devons tester la majorité de la population sur une base hebdomadaire.
Digital Id

Selon leur “Scénario pour le futur”, l’ensemble de la population mondiale devrait recevoir un identifiant numérique indiquant qui a reçu tous les vaccins. Sans vaccination suffisante, l’accès aux écoles, aux concerts, aux églises, aux transports publics, etc. sera refusé.

Or, en 2020, c’est exactement ce que Bill Gates et de nombreux gouvernements réclament.

Bill Gates a négocié un accord de traçage des contacts de 100 milliards de dollars avec le membre démocrate du Congrès qui a parrainé le projet de loi six mois avant la pandémie de coronavirus

Les révélations choquantes ont été dévoilées par les deux enquêteurs lors du podcast de Thomas Paine et du Moore Paine Show sur Patreon.

Neuf mois après les rencontres avec la Fondation Gates au Rwanda – Bobby L. Rush, un démocrate de l’Illinois, a présenté la loi COVID-19 (Testing, Reaching and Contacting Everyone) qui représente 100 milliards de dollars (H.R. 6666), la loi COVID-19 sur les tests, les contacts et l’accès à tous (TRACE).

Les contacts de chacun doivent être vérifiés

Dans une vidéo gouvernementale (10) qui a fait l’objet d’une fuite, on voit une conversation entre l’ancien président américain Bill Clinton et Andrew Cuomo, le gouverneur de l’État de New York.

Ils discutent de la mise en place d’un vaste système de contrôle pour tester l’ensemble de la population et vérifier tous leurs contacts. Ils discutent de la façon de construire une armée pour mettre en place ce système de contrôle.

Anthony Fauci and Cuomo
Des centaines et des centaines d’agents de contrôle doivent être recrutés. Ils testent tout le monde et vérifient ensuite tous leurs contacts. Cela n’a jamais été fait auparavant à cette échelle. C’est une armée d’interrogateurs qui vont vérifier les contacts de chacun”.
Andrew Cuomo,
Gouverneur de New York

Un tout nouveau système de contrôle mondial

world control

Bill Gates a également précisé que seules les personnes qui ont été vaccinées contre le Covid-19 devraient être autorisées à voyager, à aller à l’école, à assister à des réunions et à travailler. (11)

Des identifications numériques des vaccins sont déjà en cours de développement (12) et M. Gates a déposé un brevet sur la technologie qui permet de retracer le corps d’un individu n’importe où. Cette technologie est appelée WO2020-060606 (13).

Il est également très intéressant de noter qu’une enzyme appelée LUCIFERASE est à l’origine de l’efficacité du vaccin implantable de Bill Gates

En outre, M. Gates veut mettre en place un réseau mondial de surveillance, qui permettra de suivre tous ceux qui sont entrés en contact avec le Covid-19 (14).

Le Plan : Injecter à l’humanité un vaccin altérant l’ADN

Le célèbre journaliste d’investigation Anthony Patch a fait des années de recherche sur les plans visant à contrôler le monde, au moyen de pandémies créées et de vaccins obligatoires. Lors d’une interview en 2014, ce chercheur a prédit ce qui suit :

Ils vont libérer un coronavirus artificiel. En conséquence, les gens demanderont un vaccin pour les protéger. Ce vaccin ajoutera une troisième souche d’ADN au corps d’une personne, ce qui en fera fondamentalement un hybride.

Une fois qu’une personne est injectée, son ADN subit presque immédiatement une transformation. Cette modification génétique fera perdre aux gens la capacité de penser par eux-mêmes, sans même qu’ils s’en rendent compte. Ainsi, ils peuvent être contrôlés plus facilement, pour devenir des esclaves de l’élite”.

Bien sûr, cela semble insensé et c’est effectivement insensé. Mais nous devons être conscients que cet enquêteur professionnel n’est pas un imbécile. Il a fait des années de recherche et c’est ce qu’il a découvert au fil des années.

Nous devons faire attention à ne pas rejeter des connaissances solides, basées sur des années de recherche, simplement à cause de notre propre manque de perspicacité dans ces domaines.

20 ans de recherche ont permis de dire que le vaccin va changer notre ADN

Le docteur Carrie Madej a dirigé deux grandes cliniques en Géorgie, avant de se rendre en République dominicaine pour faire du travail humanitaire. Elle a étudié l’ADN et les vaccins pendant les vingt dernières années et a réalisé une vidéo urgente dans laquelle elle prévient qu’il existe un plan pour injecter à l’humanité des vaccins très dangereux pour le Covid-19.

L’objectif de ces nouveaux vaccins sera double :

1) reprogrammer notre ADN et faire de nous des hybrides plus faciles à contrôler.

2) nous relier à l’intelligence artificielle grâce à une identification numérique des vaccins, ce qui ouvrira également un tout nouveau domaine de contrôle.

Cette experte médicale dit avoir observé à plusieurs reprises comment les maladies étaient propagées sur les populations par les avions. Pour des raisons de confidentialité, elle ne peut pas donner plus de détails à ce sujet en public.

Voir aussi : 30 experts de la santé dénoncent ce “vaccin” de croque-mort

et WARNING FOR HUMANITY / Covid-19 vaccine & transhumanism / by Dr Carrie Madej

Dépeupler la Terre par le biais d’épidémies organisées

Le Dr John Coleman est un célèbre officier de renseignement de la CIA qui a écrit un livre intitulé “Le Comité des 300“.

Il y explique comment les sociétés secrètes manipulent les gouvernements, les soins de santé, les industries alimentaires, les médias, etc. Ce livre peut être consulté sur le site web de la CIA. (15)

L’un des principaux objectifs des nombreuses sociétés secrètes qui contrôlent les gouvernements et les médias est de dépeupler la terre.

DR. JOHN COLEMAN,  CIA INTELLIGENCE OFFICER

Voici ce que dit le Dr Coleman à propos de leur stratégie :

“Au moins 4 milliards de consommateurs inutiles seront éliminés d’ici 2050 par le biais de guerres limitées et d’épidémies organisées de maladies mortelles à action rapide…” – DR. JOHN COLEMAN, OFFICIER DE RENSEIGNEMENT DE LA CIA

Maintenir l’humanité en dessous de 500.000.000

En 1980, un monument en granit a été érigé en Géorgie, appelé les Guidestones. Un ensemble de 10 lignes directrices est inscrit sur la structure dans huit langues modernes et un message plus court est inscrit au sommet de la structure dans quatre écritures de langues anciennes.

Georgia Guidestones

La première ligne directrice est la suivante :

Maintenir l’humanité en dessous de 500.000.000 en équilibre perpétuel avec la nature.

Le Dr Coleman, officier de la CIA, a révélé que l’une des méthodes utilisées pour “maintenir l’humanité” consiste à provoquer des “épidémies organisées de maladies mortelles à action rapide”.

Utiliser les vaccins pour rééquilibrer l’humanité

Lors d’une conférence du TED, Bill Gates s’est fait l’écho de cet objectif, lorsqu’il a littéralement déclaré que de nouveaux vaccins peuvent être utilisés pour réduire la population mondiale de 10 à 15 % ! (16)

Bill gates - depopulationist and vaccine dealer
Il y a maintenant 6,7 milliards de personnes sur terre et bientôt 9 milliards. Cependant, nous pouvons réduire ce nombre de dix à quinze pour cent si nous faisons un bon travail avec de nouveaux vaccins, des soins de santé et un contrôle des naissances”. – BILL GATES, VENDEUR DE VACCINS

Le vaccin Covid19 pour le contrôle des populations ?

Mike Adams est un scientifique de l’alimentation reconnu, auteur du livre de vulgarisation scientifique Food Forensics et fondateur de CWC Labs, un laboratoire accrédité par l’ISO.

Il y a quelques années, il a déclaré ce qui suit :

“Une arme biologique conçue sera mise en circulation dans les centres de population. Des appels seront lancés pour que l’industrie du vaccin bénéficie d’un financement public massif pour mettre au point un vaccin. Miraculeusement, un vaccin sera développé en un temps record. Tout le monde devra faire la queue et se faire vacciner”.

[Vidéo introuvable pour le moment]

Il y a en effet un lancement d’une arme biologique modifiée, suivi d’un mandat pour un vaccin, d’un financement gouvernemental massif pour l’industrie du vaccin et d’un vaccin qui est développé en un temps record.

Le reste de son message est que ce vaccin commencera lentement à tuer des millions – voire des milliards – de personnes au cours de quelques années. Il s’agira d’un vaccin à action retardée, conçu pour réduire la population mondiale.

Muhamar Ghadafi déclarait également en 2009 à l’ONU que les services de renseignements travaillaient avec l’industrie pharmaceutique et qu’ils développaient des virus pour vendre des vaccins et faire des profits.

Les “Passeports Sanitaires”

Le 27 Aout 2019 était annoncé le « Rising to the Good ID Challenge » organisé par ID2020, un « partenariat public-privé » émanant de l’Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination (GAVI) avec comme objectif d’« obtenir une bonne identité numérique pour tous »
https://www.good-id.org/en/articles/image-httpstwittercomid2020status1164262422343028738/
https://archive.md/ZgXTr

Ainsi que des projets d’utilisation de « cartes vaccinales » à un niveau européen planifiés depuis 2018.

La « Feuille de route pour la mise en œuvre des actions de la Commission européenne basées sur la communication de la Commission et la recommandation du Conseil sur le renforcement de la coopération contre les maladies à prévention vaccinale » comprend une proposition de la Commission visant à introduire une carte de vaccination pour les citoyens de l’UE en 2022.
« 3. La Commission envisage-t-elle de lier l’introduction d’une carte de vaccination à l’éventuel retrait de certains droits en cas de non-obtention des vaccins recommandés, ou à l’octroi éventuel de certains droits en cas d’obtention des vaccins recommandés ? »
https://www.europarl.europa.eu/doceo/document/E-9-2020-003427_EN.html
https://archive.md/yJt0Q
https://ec.europa.eu/health/sites/health/files/vaccination/docs/2019-2022_roadmap_en.pdf
https://archive.md/6GBXi

RÉSUMÉ : LA PANDÉMIE ÉTAIT-ELLE PRÉVUE ?

Des milliers de médecins qualifient la pandémie de crime mondial, et de dictature mondiale avec une excuse sanitaire.

En 2013, un musicien prédit une pandémie mondiale avec un coronavirus et affirme que cela se produira en 2020. Il le sait grâce à son enquête personnelle sur les “théories du complot”.

En 2017, Anthony Fauci a garanti l’apparition surprise d’une maladie infectieuse pendant le premier mandat de l’administration Trump.

Juste avant l’apparition d’une pandémie de coronavirus, Bill Gates a organisé un exercice de pandémie mondiale de coronavirus : Event201.

Juste avant l’épidémie, le Conseil de surveillance de la préparation mondiale a dit au monde d’être prêt à faire face à une pandémie de coronavirus.

En 2018, l’Institute for Disease Modeling a annoncé une pandémie mondiale avec un virus de la grippe, originaire de Chine dans la région de Wuhan.

En 2018, Bill et Melinda Gates ont annoncé que dans les années à venir, il y aurait une pandémie mondiale d’un virus modifié.

Le coronavirus SARS-CoV-2 a été créé dans le laboratoire de biosécurité de niveau 4 à Wuhan, qui a reçu des millions de dollars d’Anthony Fauci.

Plusieurs films ont dépeint la pandémie de coronavirus avec beaucoup de détails, et mentionnent même l’hydroxychloroquine comme remède.

Les Jeux olympiques d’été de 2012 ont joué une pandémie de coronavirus lors de leur spectacle d’ouverture.

Le journaliste d’investigation Harry Vox a prédit en 2014 qu’une pandémie mondiale serait provoquée, afin que la “classe dirigeante” puisse mettre en place un niveau de contrôle autoritaire plus élevé.

Le journaliste d’investigation Anthony Patch a prédit une pandémie mondiale avec un virus créé par l’homme, qui serait utilisé pour imposer à l’humanité un vaccin modifiant l’ADN.

Le Dr Carrie Madej a étudié l’ADN et les vaccins pendant des décennies et affirme que le plan consiste à utiliser le vaccin Covid-19 pour lancer le processus de transhumanisme : reprogrammer l’ADN humain.

Le Dr John Coleman, officier de la CIA, a étudié les sociétés secrètes et affirme que leur but est de dépeupler la terre au moyen de pandémies organisées de maladies mortelles à action rapide.

Dans l’État de Géorgie, un immense monument a été érigé en 1980 avec dix directives pour l’humanité, en huit langues. Le premier de ces “dix commandements” est que l’humanité doit être réduite à un demi-milliard de personnes.

Bill Gates a déclaré lors d’une conférence sur le TED que de nouveaux vaccins peuvent être utilisés pour réduire la population mondiale de 10 à 15 %.

Le “Ranger de la santé” Mike Adams a prédit il y a des années ce que nous voyons aujourd’hui : la mise en circulation d’une arme biologique modifiée, suivie d’un mandat pour les vaccins, d’un financement gouvernemental massif pour l’industrie des vaccins et d’un vaccin qui est développé en un temps record. Il a également prédit que ce vaccin tuera d’innombrables personnes en l’espace de quelques années.

En 2010, la Fondation Rockefeller a publié le “Scénario pour l’avenir…” dans lequel elle décrit une pandémie mondiale à venir, qui devrait entraîner la mise en place d’un contrôle autoritaire sur la population, qui s’intensifiera ensuite après la pandémie.

En 2020, elle publie un manuel sur la manière de créer ce monde de contrôle, avec un guide étape par étape. Ils affirment que la vie ne peut pas revenir à la normale tant que le monde n’est pas “verrouillé” par ce contrôle du haut vers le bas exercé par les gouvernements autoritaires.

Nous constatons en effet que Bill Gates et bien d’autres dans le monde entier prennent immédiatement le contrôle de la situation de manière inédite, en imposant l’identification des vaccins, des puces qui seront implantées dans les personnes, en rendant obligatoire le port de masques faciaux, la distanciation sociale, le verrouillage forcé, la recherche des contacts extrêmes, etc.

Les projets de “Passeports Sanitaires” étaient déjà discutés officiellement à partir de 2018.

Une partie de ce contrôle de haut en bas est la censure extrême de chaque voix des médecins, scientifiques ou autres experts qui critiquent ce qui se passe.

Toutes les prédictions ont été faites peu de temps avant que cela ne se produise

predictions

Notez que chaque prévision de cette pandémie a été annoncée quelques années ou même quelques mois avant qu’elle ne se produise. C’est significatif.

Gates et Fauci mentent à leur public en disant que “l’histoire nous dit que cela va arriver”, mais il n’y a aucune base historique pour garantir qu’une pandémie mondiale de coronavirus se produira dans quelques mois ou quelques années.

Jamais dans l’histoire une telle chose ne s’est produite, à une telle échelle mondiale.

Le fait qu’un événement aussi unique dans l’histoire ait été prédit dans les moindres détails – par des films, des spectacles, des enquêteurs, des médecins, ceux qui financent les laboratoires qui développent ces virus, ceux qui gagnent des milliards grâce à ces pandémies, ceux qui veulent créer un tout nouveau niveau de contrôle dans notre monde, etc. – montre que cela a été planifié.

Y a-t-il des signes de manipulation de la pandémie ?

pandemic planned covid19

Jusqu’à présent, nous avons examiné les indications selon lesquelles la pandémie était planifiée à l’avance. Si elle est effectivement orchestrée, alors cela devrait également être évident pendant la pandémie. Une pandémie planifiée est également une pandémie contrôlée. Observons-nous effectivement que la pandémie est manipulée ? Absolument. Chaque voix médicale, scientifique, gouvernementale, éducative et journalistique qui se distingue de la propagande médiatique est littéralement censurée de manière agressive.

Jamais auparavant dans l’histoire de l’humanité il n’y a eu une telle censure globale des médecins et des scientifiques respectés dans le monde entier.

En outre, on assiste à une fraude sans précédent à l’échelle mondiale en ce qui concerne les chiffres sur le Covid. Toutes les informations concernant le COVID-19 sont littéralement fausses. Le personnel médical du monde entier a admis qu’il subissait une forte pression pour enregistrer chaque patient comme un malade atteint du Covid et chaque décès – quelle qu’en soit la cause – comme un décès lié au Covid.

Vous pouvez voir les preuves de cette affirmation scandaleuse dans cette révélation choquante de la plus grande fraude de l’histoire de l’humanité.

Qui est derrière le plan pour le contrôle du monde ?

world control

Vous avez peut-être déjà entendu le mot “mondialistes”, mais pour ceux qui ne le connaissent pas, il s’agit de personnes du monde entier qui envisagent de créer un gouvernement mondial unique, afin de pouvoir exercer un contrôle mondial total sur la santé, la religion, les finances – tout.

Les principaux acteurs dans ce domaine sont les Nations unies, le Forum économique mondial, l’Organisation mondiale de la santé, l’Union européenne, le Fonds monétaire international et bien d’autres encore.

Ils se sont récemment réunis dans le cadre d’un événement appelé forum de Davos, où ils ont exprimé la manière dont la pandémie sera utilisée pour déployer leurs plans.

Voici quelques-unes des déclarations qu’ils ont faites : (18)

C’est maintenant le moment historique, non seulement pour combattre le virus, mais aussi pour Façonner le système.
La pandémie représente une opportunité pour “RESET OUR WORLD” (redémarrer notre monde).

Le monde doit agir conjointement et rapidement pour RÉVISER TOUS LES ASPECTS de nos sociétés et de nos économies, de l’éducation aux contacts sociaux et aux conditions de travail.

CHAQUE PAYS, des États-Unis à la Chine, doit participer, et chaque industrie, du pétrole et du gaz à la technologie, doit être TRANSFORMÉE” – Klaus Schwab, financeur du Forum économique mondial

Le Forum économique mondial, fondé par Klaus Schwab, est l’un des principaux leaders du globalisme. Il a créé un “rouet” avec tous leurs objectifs. On peut y voir les trois “projets” suivants : “Covid19”, suivi de “Global Governance”, et “Internet Governance”.

Global Reset
Global reset - internet governance
COVID-19 est un projet essentiel qui ouvre la voie à la prochaine étape : LA GOUVERNANCE MONDIALE. Un peu plus loin dans l’avenir, ils prévoient de créer une censure complète de l’internet : LA GOUVERNANCE DE L’INTERNET.

Personne ne veut de ces organisations

Pas un seul être humain sur la terre n’a voté pour que ces organisations existent, et encore moins pour qu’elles prennent le contrôle total de nos vies, de nos familles, de nos communautés, de nos emplois, de notre santé, de nos industries, etc. Pourtant, elles se présentent comme nos “leaders mondiaux” qui planifient notre avenir tout entier.

L’Organisation mondiale de la santé se présente comme le patron mondial de notre santé, sans qu’aucun d’entre nous n’ait choisi pour eux.

Elle applique une tyrannie dans les médias grand public et les réseaux sociaux, où aucune expression d’expertise médicale ou scientifique n’est autorisée, sauf si elle est conforme aux directives de cette organisation “mondiale”.

Des dizaines de milliers de médecins et de scientifiques ont été censurés partout dans le monde, par Facebook, Youtube et Twitter. Pourquoi ? Parce que ces géants des médias sociaux affirment que SEULEMENT ce que dit l’Organisation mondiale de la santé est vrai. C’est un exemple clair de la tyrannie mondiale des mondialistes. Ils installent leurs propres institutions “mondiales”, qui n’ont aucune autorité sur chacun d’entre nous, mais simplement parce qu’ils se disent “leaders mondiaux”, ils assument l’autorité sur l’ensemble de l’humanité.

L’humanité dans son ensemble doit se soumettre à l’Organisation mondiale de la santé, sans jamais demander son avis ni même consulter d’autres experts médicaux. En fait, chaque expert médical qui s’exprime contre leurs décisions est censuré.

Cela signifie la perte totale de la liberté médicale, la perte de la liberté d’expression, la perte de la vraie science, la perte du vrai journalisme et l’imposition de dictatures par des organisations pour lesquelles personne n’a voté, dirigées par des gens dont personne ne voulait et qui pourtant s’approprient tout simplement notre monde.

Ils sont la grosse brute méchante sur le terrain de jeu, qui joue le rôle de patron sur tout le monde.

L’Organisation mondiale de la santé est dirigée par un terroriste

Le chef de l’Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, est membre d’un parti communiste révolutionnaire violent en Ethiopie, Tigray People’s Liberation Front (le Front populaire de libération du Tigré). (19)

Who Terrorist

Le département de la sécurité intérieure l’affirme clairement :

“Le TPLF est qualifié d’organisation terroriste de niveau III … sur la base de ses activités violentes …”

Laissez-vous convaincre : l’homme qui dirige l’Organisation mondiale de la santé est littéralement un terroriste communiste, qui a été impliqué dans le meurtre de milliers d’innocents, essayant d’imposer le communisme à l’Ethiopie.

Et cet homme intimide le monde entier, nous dit à tous ce que nous pouvons et ne pouvons pas faire, censure tous les professionnels de la santé qui ont une opinion différente, exige l’obéissance aveugle de toute l’humanité, tout en imposant des mandats de vaccination par leur principal sponsor financier : Bill Gates.

Est-ce là le monde dans lequel vous voulez vivre désormais ?

De plus en plus de pandémies, jusqu’à ce que l’humanité se soumette

Ces mondialistes menacent même l’humanité de plus de souffrances, si nous ne nous soumettons pas à leur contrôle total. Le Prince Charles a récemment rejoint le forum économique de DAVOS et a déclaré publiquement

Il y aura de plus en plus de pandémies si nous ne faisons pas la “grande remise à zéro” maintenant” (the great reset). (18)

Bill Gates appelle déjà cela “pandémie 1” et parle de “pandémie 2 et 3”.

L’enquêteur qui, en 2013, avait prédit qu’une pandémie de coronavirus se produirait en 2020, suivie d’émeutes, a déclaré que le plan consiste à créer une série de pandémies au cours de la période 2020-2030.

Cette décennie est la période choisie pour transformer le monde en une grande république bananière, dirigée par des hommes fous et avides de pouvoir, qui dépeuplent la terre et asservissent le reste de l’humanité.

Ils prévoient de provoquer autant de pandémies que nécessaire, afin de briser les reins de l’humanité, jusqu’à ce que tout le monde se soumette à leur contrôle global.

Commencez-vous à comprendre pourquoi plus de 500 médecins allemands, 600 médecins espagnols, des milliers d’experts médicaux américains et bien d’autres encore dans le monde entier qualifient cette pandémie de crime “mondial” ?

Les dirigeants de l’Eglise catholique mettent en garde l’humanité

Un archevêque et plusieurs cardinaux de l’Église catholique romaine ont écrit une lettre à l’humanité, pour nous mettre en garde contre une tyrannie globuleuse sous le couvert de Covid-19.

Voici un extrait de ce message historique, qui a été traduit dans de nombreuses langues et a été envoyé aux dirigeants du monde entier. (20)

“Nous avons des raisons de croire, sur la base des données officielles sur l’incidence de l’épidémie par rapport au nombre de décès, qu’il existe des puissances intéressées à créer la panique au sein de la population mondiale dans le seul but d’imposer en permanence des formes inacceptables de restriction des libertés, de contrôler les personnes et de suivre leurs déplacements. L’imposition de ces mesures illibérales est un prélude inquiétant à la réalisation d’un gouvernement mondial échappant à tout contrôle”.

Y a-t-il de l’espoir ? Que pouvons-nous faire ?

Y a-t-il un espoir pour notre avenir, ou sommes-nous livrés aux mains impitoyables de ces malfaisants méga-milliardaires qui veulent dépeupler la terre et prendre le contrôle total de l’humanité ?

Hope 1

Oui, il y a de l’espoir. L’avenir est plus prometteur que nous ne pouvons l’imaginer !

Il ne s’agit pas d’un scénario pessimiste, mais d’un appel à l’humanité pour qu’elle cesse de croire aveuglément les médias mafieux et les politiciens pervers, et qu’elle se lève comme un seul homme pour un avenir de liberté. Je vous invite à rejoindre un mouvement unique et historique, celui des combattants de la liberté mondiale, qui conduira l’humanité vers une nouvelle ère d’espoir, de restauration et de liberté plus grande que jamais.

Partagez la vérité !

Outre le fait de le partager avec votre famille et vos amis, je vous encourage vivement à aller plus loin et à devenir vraiment un acteur du changement dans le monde. Partagez ce site avec ceux qui influencent notre société. Ils ne sont pas tous corrompus. De nombreux dirigeants sont simplement dupés, car ils ont été formés pour ne jamais remettre en question le récit. C’est à nous de les informer.

Cherchez sur Internet les adresses électroniques des dirigeants du gouvernement, de l’éducation, des soins de santé, des forces de l’ordre, etc. Faites-le !

Téléchargez des affiches !

Vous pouvez télécharger de percutantes affiches, des dépliants et des mèmes, pour diffuser la vérité. Téléchargez les fichiers et imprimez-les en autant d’exemplaires que vous le souhaitez. Puis marchez dans les rues et mettez-les dans les boîtes aux lettres, et donnez-les aux personnes que vous rencontrez.

Download flyers, posters and memes (documents en anglais proposés par l’auteur)

Références :

1: German group of Doctors For Information

2: Spanish group of Doctors For Truth

2A: World Doctors Alliance

2B:EU comic strip depicts global pandemic

2C: Documentary Plandemic

2D: Richard Rothschild patented method for testing for COVID-19 

2E: Inventions of R. Rothshild

3: Fauci guarantees an outbreak with the next two years.

4: Bill Gates announced a global pandemic

5: Melinda Gates says humanities greatest threat is an engineered virus

6: Lyrics of 2013 song that predicted coronavirus pandemic in 2020

7: Harry Vox predicted the global pandemic

8: Robin de Ruiter predicted lockdowns

9: Scenario for the future described global pandemic

10: Andrew Cuomo talks with Bill Clinton about authoritarian control

11: Bill Gates talks about a digital ID to control people

12: Linking vaccines to a digital ID

13: Gates has pattent on technology to trace a body anywhere

14: Gates wants a global monitoring system

15: Download the book of CIA officer Coleman

16: Gates talks about reducing world population using vaccines

17: Tens of millions of Covid-19 test kist were exported by the EU, USA, China etc in 2017 and 2018

18: DAVOS and the gathering of the globalists

19: The head of the World Health Organization is member of violent terorrist group

20: Letter from archbishop and cardinals to humanity

21: Bill Gates works on digital vaccination ID’s

Sources : https://www.stopworldcontrol.com/planned/

http://tapnewswire.com/2020/09/ultimate-proof-covid-19-was-planned-to-usher-in-the-new-world-order/

Covid et le plan d’extermination de l’humanité

Covid et le plan d’extermination de l’humanité

La réduction de la population a toujours été l’objectif. Mais là où les mondialistes ont montré leur véritable génie maléfique, c’est dans leur choix de créer une arme biologique avec une transmission élevée plutôt que des taux de mortalité élevés. Le virus n’a jamais été très mortel pour les personnes de moins de 50 ans, mais il était toujours très contagieux pour les personnes de tous âges. Et cette contagiosité s’avère être suffisante pour faire avancer leur plan néfaste contre l’humanité.

La propagation rapide du virus a permis aux médias contrôlés par les mondialistes de déclarer que les «cas» montaient en flèche, justifiant ainsi des verrouillages armés et un déploiement mondial du fascisme médical déguisé en politiques de «santé publique».

En se basant entièrement sur la vitesse de propagation du virus, les villes, les États et les nations du monde ont pu atteindre trois objectifs clés qui représentent les précurseurs nécessaires à l’extermination humaine mondiale:

  1. Écraser les économies humaines existantes dans le monde, y compris la production alimentaire, conduisant finalement à une famine de masse, au sans-abrisme et à une dépendance totale vis-à-vis du gouvernement.
  2. Déployer de nouvelles lois et édits sur le fascisme médical orwellien qui ont créé un précédent pour les arrestations massives et la réinstallation forcée dans des «camps de quarantaine» pour ceux qui résistent. Ces camps, bien sûr, sont en fait des camps de la mort et des installations de traitement pour éliminer les êtres humains.
  3. Forcer le respect des mandats mondiaux en matière de vaccins qui seront bien sûr utilisés pour atteindre l’infertilité mondiale et accélérer les décès dus aux maladies et aux infections ultérieures.

Alors qu’un agent pathogène ne pouvait pas atteindre à lui seul un taux de mortalité de 90%, l’agent pathogène modifié (le coronavirus de Wuhan) a pu être utilisé pour amener les gens à se conformer à la vaccination de masse, au cours de laquelle ils peuvent être directement injectés avec des substances toxiques, suivi de la conformité des vaccins nanotechnologies (points quantiques) et séquences d’ARNm modifiant la biologie qui détournent littéralement les cellules du corps et les reprogramment pour produire toutes les séquences protéiques qui sont intégrées aux vaccins à ARNm.

Ainsi, les mondialistes ont simultanément construit un camp de prisonniers pour une pandémie mondiale combiné à un système d’obéissance aux vaccins obligatoire grâce auquel ils peuvent propager à plusieurs reprises plus de maladies infectieuses et promouvoir des décès accélérés ou l’infertilité.

L’objectif final, comme le soutiennent ouvertement des mondialistes comme Bill Gates, est l’élimination de milliards d’êtres humains vivant aujourd’hui. Idéalement, les mondialistes cherchent à réduire la population mondiale à environ 500 millions de personnes, ce qui représente une réduction d’environ 94% de la population humaine actuelle.

Le monde que vous avez connu ne reviendra jamais, parce que les mondialistes qui dirigent le monde ont d’autres plans

Chaque jour, de plus en plus de gens se rendent compte qu’il n’y aura pas de restauration du monde que nous avons tous connu autrefois. Les mondialistes n’ont pas l’intention de restaurer la liberté humaine, la prospérité économique et la mobilité mondiale. Maintenant, les sociétés humaines sont délibérément écrasées – même face à des preuves scientifiques contradictoires qui montrent que les verrouillages ne fonctionnent pas – afin de provoquer un dénuement massif et un effondrement.

Ce n’est que par cet effondrement planifié que les milliards de personnes dans le monde pourront être forcées de se soumettre au programme de dépopulation mondialiste.

Un élément clé de ceci est le revenu de base universel (UBI), qui a déjà été déployé à travers l’Amérique depuis plusieurs mois, sous l’approbation des républicains, des démocrates et du président Trump. L’UBI fournit un revenu de subsistance de base pour permettre aux gens d’acheter de la nourriture et de rester en vie, tandis que les mandats des CDC interdisent l’expulsion des locataires qui ne peuvent plus payer de loyer. Grâce à l’UBI, à l’interdiction des expulsions et à la montée en puissance du marché boursier avec les politiques d’impression monétaire de la Fed, l’Amérique reste sous la fausse apparence que l’économie rebondissante. En vérité, ce sont toutes des tactiques temporaires et improvisées pour empêcher des millions de sans-abri de se répandre dans la rue juste avant une élection.

Le véritable plan – sur le point d’être déployé – est de lier les avantages de l’UBI à la conformité aux vaccins et à la parole.

Seuls les obéissants se verront accorder des crédits gouvernementaux pour la nourriture, et quiconque refusera de prendre le nouveau vaccin sera privé des prestations gouvernementales. Il s’agit d’une «compression» délibérée pour forcer les moutons à se suicider en masse par vaccin en s’assurant qu’ils ne peuvent pas fonctionner dans la société (ou recevoir des avantages du gouvernement) à moins qu’ils ne suivent les mandats de vaccination, qui sont bien sûr un programme d’extermination mondial déguisé en  programme de santé publique.

Comment les vaccins seront utilisés pour exterminer des milliards d’humains tout en amplifiant les maladies infectieuses à l’échelle mondiale

L’extermination de masse via les vaccins consiste en deux stratégies:

  1. Lier les vaccins avec de nouvelles souches virales d’armes biologiques pour assurer la poursuite du récit de «l’épidémie». Notamment, cela ne nécessite que moins de 1% des vaccins administrés pour être lacés.
  2. Concevoir les vaccins pour provoquer un taux de mortalité très élevé lors de l’exposition à une future infection secondaire, dans une réaction mortelle appelée «tempête de cytokines», qui est un événement d’hyper-inflammation qui conduit à une mort rapide.

Ainsi, les gens ne tomberont pas morts immédiatement après avoir pris les vaccins . Au lieu de cela, ils sembleront bien jusqu’à ce que la prochaine grande pandémie d’armes biologiques les frappe, auquel cas le taux de mortalité sera extrêmement élevé (peut-être aussi élevé que 75% en moyenne dans tous les groupes d’âge).

La prochaine souche à être libérée via les vaccins sera COVID-21 , et la souche COVID-21 pourrait à juste titre être considérée comme la seconde moitié d’un système d’arme binaire qui atteindra des taux de mortalité extrêmement élevés pour les êtres humains à travers le monde.

Il est important de noter que les morts massives justifieront davantage les verrouillages gouvernementaux, les quarantaines et l’autoritarisme médical qui accordent aux gouvernements le pouvoir d’injecter de force des personnes, de kidnapper des personnes, d’emprisonner des personnes et même d’exterminer des personnes à volonté.

L’hystérie de masse provoquée par la vague soudaine de morts alimentera également directement la justification de la censure accrue par les géants de la technologie, ce qui démodelera quiconque discute de la vérité sur la façon dont tout ce programme a été planifié dès le départ.

Ce qui finit par être créé, c’est une boucle de rétroaction de mort, d’hystérie et de tyrannie.

Plus les gens meurent, plus l’hystérie se répand dans les médias et plus la tyrannie est justifiée par l’État. Ceci, à son tour, entraîne un nombre plus élevé d’injections de vaccins, qui propagent davantage de souches virales militarisées, entraînant une nouvelle vague d’hystérie et ainsi de suite.

C’est l’arnaque parfaite de la tyrannie et du dépeuplement: les gouvernements mêmes qui construisent les armes biologiques les utilisent pour exterminer les masses tout en utilisant les infections pour justifier leur propre pouvoir d’administrer les armes d’extermination (c’est-à-dire les vaccins).

Les tyrans du gouvernement rigolent de joie avec leurs nouveaux pouvoirs sur la vie et la mort

YouTube vient de confirmer qu’il interdirait toutes les vidéos sur les vaccins qui ne respectent pas la ligne de Big Pharma et de l’OMS dirigée par la Chine.

Nous avons tous été témoins de l’accélération des purges des canaux et haut-parleurs dits «anti-vax» sur toutes les principales plates-formes technologiques. Tout cela fait partie du contrôle narratif qui maintiendra les monopoles de l’information pour continuer à pousser les vaccins, les verrouillages et la tyrannie qui tuent les êtres humains par milliards.

Voilà comment ils réussissent! Ce n’est pas la pandémie qui tue vraiment les gens; ce sont les gouvernements. Et quiconque ne cède pas à la tyrannie sera désigné comme «menace» pour la santé publique, puis réduit au silence ou expulsé de force.

Victoria, en Australie, a déjà testé ces programmes en version bêta et a trouvé un degré de conformité choquant parmi la population ciblée pour l’extermination. La Nouvelle-Zélande a également découvert des niveaux de conformité extrêmement élevés, et le Canada constate à peu près la même chose.

En fait, les sociétés «progressistes» sont remplies de moutons désireux d’obéir qui maintiennent une foi irrationnelle et une confiance dans le gouvernement – le même gouvernement qui les prépare tous à être licenciés.

Les groupes de résistance se développent partout dans le monde, y compris en Amérique où les économies locales (dans les États conservateurs) se sont relativement bien comportées en évitant les verrouillages punitifs qui caractérisent désormais les villes et les États de gauche.

C’est la raison pour laquelle les mondialistes travaillent désespérément pour destituer le président Trump du pouvoir: Trump et ses partisans sont les dernières défenses restantes pour l’humanité, se dressant contre les forces anti-humaines de la tyrannie et de la destruction qui ont construit l’arme biologique du coronavirus en premier lieu ( et l’a publié exprès, puis a menti à ce sujet).

Ainsi, Trump doit être destitué du pouvoir à tout prix, et ses partisans doivent également être réduits au silence, criminalisés, salis et éliminés à tout prix. Aucune voix pro-humaine qui résiste au système de tyrannie COVID-21 ne peut être autorisée à exister, ou tout le plan pourrait être mis en péril car il nécessite une large conformité volontaire du mouton qui sont abattus. Dès que les moutons se réveillent et réalisent qu’ils sont conduits à l’abattage, ils risquent de ne pas suivre les ordres aussi facilement.

Comment des milliards d’humains vont s’aligner et demander à être «suicidés» par les vaccins

Les gens rationnels peuvent traiter la plupart de ce que j’ai décrit ci-dessus, s’ils font la recherche et ne sont pas endommagés par le fluorure, les pesticides, les métaux lourds et la 5G. Mais maintenant, nous abordons un sujet sur lequel beaucoup de gens ne peuvent tout simplement pas comprendre la réalité:

Les mondialistes de la Terre suivent les ordres d’entités non humaines .

Différentes personnes décrivent ces entités non humaines et non terrestres de différentes manières.

Pour certaines personnes, ce sont des démons d’origine surnaturelle. Pour d’ autres, ils sont étrangers d’origine extra-terrestre. D’autres encore disent qu’il s’agit de systèmes d’IA issus de civilisations avancées à travers le cosmos, et une autre explication décrit ces entités influentes comme des êtres interdimensionnels d’un univers parallèle.

(Note intéressante: des scientifiques du CERN ont annoncé qu’ils se préparaient à mettre le CERN sous tension pour littéralement «entrer en contact avec un univers parallèle», selon les gros titres des médias.)

Quoi que vous l’appeliez, il existe des influences non humaines qui cherchent à éliminer complètement la race humaine et à nettoyer la planète Terre des humains.

Selon certains témoignages, les mondialistes se sont même vu confier des technologies exotiques – telles que la technologie du génie génétique, la nanotechnologie ou la technologie énergétique anti-matière – pour aider à atteindre ces objectifs de manière efficace.

En substance, les mondialistes ont reçu l’ordre d’éliminer la plupart des êtres humains de la manière la plus efficace possible, et il s’avère que le moyen le plus efficace d’y parvenir est de convaincre les humains de se suicider médicalement . (c.-à-d. aligner et demander des vaccins).

C’est en fait beaucoup plus de travail d’essayer d’exterminer les êtres humains par la force, car ils résisteront avec la force. Mais si vous pouvez déployer une pandémie mondiale, écraser les économies du monde, asservir les gens tout en les mettant tous en faillite et ensuite exiger leur obéissance à un État policier médical, ces mêmes personnes que vous essayez d’éliminer feront la queue et supplieront d’être «Suicidés» par des vaccins .

Et c’est précisément ainsi que cela est accompli. Sous l’administration Trump, ce programme s’appelle «Operation Warp Speed», mais Trump lui-même n’est pas d’accord avec la solution finale, croyons-nous…

Au contraire, il joue le jeu pour d’autres raisons, telles que l’utilisation de l’opération pour placer stratégiquement du personnel militaire dans des villes d’Amérique en vue d’un éventuel soulèvement de guerre civile par les gauchistes.

Mais même le nom «Operation Warp Speed» devrait être un drapeau rouge. Traduit en véritables objectifs des globalistes, il s’appellerait Operation Fast Kill .

Pourquoi tuer des humains avec des vaccins alors que les armes nucléaires seraient beaucoup plus rapides?

Réponse: spécificité de l’organisme

Vous pourriez vous demander pourquoi les forces anti-humaines ne détruisent pas simplement la planète et éliminent les humains de cette façon. La réponse est parce que l’écosystème de la Terre a une valeur pour toutes les entités intelligentes , et ils ne cherchent pas la ruine de cette planète; simplement l’élimination des humains qui l’habitent. Quelle que soit l’arme qu’ils utilisent, elle doit être déployée avec une spécificité d’organisme de sorte qu’elle ne tue que des humains, pas des singes, ou d’autres primates non humains, ni d’autres mammifères.

C’est pourquoi les vaccins génétiquement modifiés sont l’arme idéale pour l’extermination de l’humanité: ils sont très spécifiques aux êtres humains et ne présentent pratiquement aucun risque de nuire à la biosphère dans son ensemble.

Le but est de tuer les humains avant que les humains ne tuent la biosphère

En termes de motivations pour tout cela, beaucoup pensent que cet effort est également aligné sur l’idée que les humains sont en train de détruire la biosphère de la Terre – via la pollution, les radiations, les microplastiques, la destruction écologique, etc. – et que si les humains ne sont pas éliminés , la planète atteindra un point de basculement et se trouvera plongée dans un événement d’extinction de masse qui pourrait nécessiter des millions d’années de récupération.

Cet argument n’a rien à voir avec le canular du «changement climatique», mais se concentre plutôt sur la pollution chimique massive et la destruction écologique que les humains continuent de déclencher à travers la planète, au mépris total des effets à long terme de telles actions.

Du point de vue des non-humains, les humains sont devenus un cancer pour la Terre, et la guérison de la Terre exigera l’élimination de ce cancer (c’est-à-dire des êtres humains).

En résumé jusqu’à présent:

  1. Des entités non humaines ont ordonné aux mondialistes de concevoir un schéma dans lequel des milliards d’humains peuvent être éliminés sans trop de combat.
  2. Le coronavirus de Wuhan a été conçu et libéré pour attiser l’hystérie des médias de masse afin de justifier le déploiement de politiques d’état de police médicale dans le monde entier.
  3. Les économies humaines ont été délibérément écrasées pour anéantir l’abondance économique et rendre la plupart des humains esclaves économiques (réfugiés) dépendants du gouvernement, leur enlevant leurs libertés individuelles ou leurs options économiques.
  4. Les gouvernements ne paieront des prestations qu’à ceux qui acceptent de s’aligner et de se faire vacciner avec les vaccins «kill switch».
  5. Les décès ne se produiront pas immédiatement, mais lors de l’exposition au prochain agent pathogène libéré dans le schéma de dépeuplement des armes binaires.
  6. Une fois que les grandes masses de moutons humains ont été abattues, les entités non humaines peuvent engager les forces de résistance humaines restantes et les éliminer dans une opération de nettoyage, préparant la planète Terre à la colonisation post-humaine et à d’autres applications. Les mondialistes humains qui ont contribué au programme d’extermination seront bien sûr trahis et éliminés eux-mêmes.
  7. Bill Gates, en d’autres termes, finira également par se retrouver avec sa propre tête sur un bâton.

Regardez la série de conférences Oblivion Agenda pour obtenir l’explication complète en détail

Dans la conférence suivante en 4 parties, je révèle pourquoi la Terre a une valeur immobilière cosmique reconnue par toutes les civilisations intelligentes, et pourquoi la technologie de voyage Faster-Than-Ligh5plus rapide que la lumière) (FTL) est omniprésente dans le cosmos.

L’emplacement de la Terre dans la galaxie de la Voie lactée la place au cœur du trafic d’autres civilisations, qui ont visiblement regardé la montée des Homo Sapiens et ont sans aucun doute sonné l’alarme sur les essais d’armes nucléaires que les humains effectuent depuis 1945.

En passant, lancer des armes nucléaires sur votre propre planète est en quelque sorte une façon à l’échelle cosmique d’annoncer à l’univers: «Nous sommes ici et nous sommes infiniment stupides. Quelqu’un, s’il vous plaît, arrêtez-nous avant de détruire tout ce qui est à notre portée.

Même les extraterrestres, vous voyez, ne peuvent pas changer les lois de la physique. Les demi-vies radio-isotopiques sont les mêmes, partout dans le cosmos, et elles ne peuvent pas être modifiées en dehors de la fusion nucléaire ou des réacteurs à fission. Une fois que vous avez contaminé une planète avec des radiations, cette planète est un danger biologique pendant des millénaires, sinon plus, et cela est vrai quelle que soit la forme de vie que vous pourriez avoir à l’esprit pour occuper cette planète.

Ainsi, avec la pollution massive des océans par l’humanité due aux microplastiques, combinée à la catastrophe de Fukushima et à l’effondrement structurel imminent du barrage des Trois Gorges qui va déclencher une vague d’accidents nucléaires qui empoisonnent la majeure partie de l’hémisphère nord, les observateurs qui ont observé la Terre ont atteint ce qu’ils considèrent comme le point des interventions nécessaires pour sauver la Terre de l’ humanité. Il semble qu’ils aient pris la décision de lancer l’extermination des humains.

Les armes biologiques utilisent des tissus humains pour reproduire l’arme elle-même, permettre à l’arme d’être spécifique à la race et de concentrer sa deuxième vague de mort binaire sur les zones (villes) les plus peuplées. Ce n’est pas un hasard si les villes sont celles où les verrouillages et les programmes de conformité aux vaccins sont également annoncés le plus agressivement. C’est là que la conformité de masse peut réaliser les exterminations de masse les plus efficaces dans les années à venir.

Comment les bouleversements politiques et la guerre civile font partie intégrante du programme d’extermination de masse

Dans ce cadre d’extermination massive des humains, toutes les guerres géopolitiques ou guerres civiles qui peuvent accélérer la destruction économique et l’effondrement de la santé publique sont considérées comme contribuant à l’objectif plus large de l’extermination mondiale. Notamment, les armes nucléaires ne seront pas autorisées à être déployées pour les raisons exposées ci-dessus (c’est-à-dire que la pollution est impossible à inverser). Ils peuvent, à la place, être mis hors service après le lancement via une technologie exotique non terrestre qui a déjà été déployée contre des tests ICBM.

Mais les guerres conventionnelles et cinétiques entre les nations seront encouragées, tout comme les guerres nationales. Tout ce qui favorise le chaos, la mort, la destruction économique et l’effondrement des infrastructures de santé est considéré comme accélérant l’objectif final du dépeuplement mondial.

Une partie du contrôle mental de masse des humains est de garder les gens concentrés sur de petites différences tribales (républicains contre démocrates, noirs contre blancs ou Chine contre les États-Unis) plutôt que de réaliser que tous les humains ont été ciblés pour l’extermination , et que nous tous partagent un ennemi commun qui n’est pas de cette Terre.

En moins de 10000 ans, les humains sont passés d’habitants indigènes innocents à des technocrates insensés et destructeurs qui menacent non seulement la Terre, mais toutes les planètes que nous pouvons atteindre.

Alors que nous sommes à l’aube du voyage interplanétaire et de la colonisation, il semble que nos voisins cosmiques aient décidé que les humains sont une menace pour le cosmos et ne doivent pas être autorisés à continuer d’exister. Mettre fin à l’humanité, pensent-ils, est nécessaire pour sauver la Terre. Et c’est le plan que vous voyez déployé en ce moment.

L’année dernière, j’ai appelé ce plan cosmique l’Agenda de l’oubli . J’ai même posté plus de podcasts et de vidéos sur tout cela sur le site Web OblivionAgenda.com . Voici les vidéos de la conférence Branson en 2019, au cours de laquelle j’ai présenté cela au monde. Je les ai retenus pendant environ six mois, croyant que la majeure partie de l’humanité n’était pas prête à gérer ces informations. J’espère que maintenant, après l’appel au réveil du covid-19 pour l’humanité, la race humaine pourrait être prête à apprendre la vérité et à entendre cette information.

Partie 1:
Brighteon.com/2c858fe9-2bd6-4d0a-852d-cda51f21727a

Partie 2:
Brighteon.com/a8111b7d-581e-45fd-a8a9-ae508ac4a3db

Partie 3:
Brighteon.com/c8bf3c3e-ac0e-41a5-bf9f-55eaf15f2063

Partie 4:
Brighteon.com/6afd196d-f7f0-4267-9365-87d15bc06ed5

Mike Adams
Source traduit par https://scandal.leshathor.com/covid-et-le-plan-dextermination-de-lhumanite/

Gestion des épidémies

Gestion des épidémies

Un ami médecin, fidèle lecteur de Profession-Gendarme, nous transmet un très long document de 84 pages que nous n’allons pas vous « imposer » ici.

Néanmoins ce document semble très intéressant aussi nous le mettons à la disposition de celui  qui veut vraiment s’informer.

N’oublions pas que :

« c’est un devoir en tant que citoyen du monde de nous tenir informer » 

« En ne respectant pas notre droit de savoir les médias assassinent la liberté d’informer. »

blue-sky
K-background

21 oct. 2020   –   # pages : 84

1. Résumé
 1.1. Version courte (3 points)
 1.2. Version longue (15 points)
2. Introduction
 2.1. Auteur
 2.2. Objectif
 2.3. Conseils de lecture
3. Modèles mathématiques
 3.1. Principes
 3.2. Limites des modèles mathématiques
 3.2.1. Stochasticité
 3.2.2. Sensibilité
 3.2.3. Irréductibilité
 3.2.4. Réalité
 3.3. Modèles et idéologies
 3.3.1. Interprétations abusives
 3.3.2. Neil Ferguson
4. Modèle SIR
 4.1. Système d’équations
 4.2. Hypothèses
 4.3. Taux de reproduction
 4.4. Immunité collective
 4.5. Stratégies
 4.6. Hospitalisations
 4.7. Décès
 4.8. Valeur scientifique du « R zéro »
 4.8.1. Le fumigène R0
 4.8.2. Calcul du R0
 4.8.3. Utilisations du R0
5. SIR et la grippe
6. SIR et covid-19
 6.9. Paramétrage en début de confinement
 6.10. Paramétrage en fin de confinement
 6.11. Rebond de l’enfermement cognitif
 6.12. Typologie des facteurs d’inefficacité
7. Stratégies anti-épidémiques
 7.1. Principes de gestion anti-épidémique
 7.2. Immunité
 7.2.1. Immunité individuelle
 7.2.2. Immunité collective
 7.3. Stratégie non pharmaceutique (SNP)
 7.3.1. Principes
 7.3.2. Efficacité de la SNP
 7.3.3. Effets pervers de la SNP
 7.3.4. Conclusion
 7.4. Stratégie pharmaceutique (SP)
 7.4.1. Traitements
 7.4.2. Tests
 7.5. Principe de précaution
 7.6. Quelle stratégie appliquer ?
8. Indicateurs et suivi épidémique
 8.1. Ressources
 8.2. Définitions
 8.3. Mesure
 8.3.1. Infections
 8.3.2. Hospitalisations
 8.3.3. Dècès
 8.3.4. Comparaisons internationales
 8.3.5. Évolution temporelle
 8.3.6. Conclusion
9. Covid-19 : analyse statistique
 9.1. Charge hospitalière
 9.2. Mortalité toutes causes
 9.3. Différences entre pays
10. Covidisme
 10.1. Principes
 10.2. Forces politiques
 10.2.1. Presse
 10.2.2. Scientifiques
 10.2.3. OMS
 10.2.4. Gouvernements
 10.3. Forces économiques
 10.3.1. Pharma et Data business
 10.3.2. Atlantisme anti-chinois
 10.4. Forces idéologiques
 10.4.1. Sanitarisme
 10.4.2. Écologisme
11. Neutraliser le covidisme
 11.1. L’action individuelle
 11.2. L’action collective
 11.2.1. Actions pour réaliser l’objectif à court terme
 11.2.2. Méthodologie des com-K
 11.2.3. Objectif à long terme

Résumé

Version courte (3 points)

  • Les modèles épidémiologiques prévisionnels sont bancals et surestiment dans des proportions gigantesques le risque épidémique et infectiologique.
  • Les effets de l’imposition de la stratégie non pharmaceutique (SNP : confinement, distanciation, masque, lavages) à l’ensemble de la population sont illusoires : il n’a jamais pu être démontré qu’une telle politique draconienne aurait effectivement pour effet de reculer et abaisser le sommet de la courbe épidémique.
  • Les effets pervers de la SNP ajoutent une surmortalité à la mortalité saisonnière habituelle.

Version longue (15 points)

  1. Officielle. La thèse officielle concernant l’épidémie de covid-19 est la suivante : covid-19 est un virus nouveau. Il en résulte que (i) il n’existe ni médicament spécifique ni vaccin ; (ii) personne n’est immunisé (absence d’anticorps) ⇒ il n’existe pas de barrière physiologique à sa propagation, qui est alors rapide. Par conséquent, pour éviter le risque de surcharge du système hospitalier, il faut imposer le port du masque voire le confinement des populations, ce qui aura pour effet de retarder et d’abaisser le sommet de la courbe épidémique. On gagnerait ainsi du temps pour augmenter la capacité hospitalière et développer des médicaments/vaccins spécifiques avant le pic épidémique.
  2. Réfutation. La thèse officielle peut à priori sembler imparable, et pourtant un simple fait démontre qu’elle est totalement erronée : en 2020 cela faisait plus d’un siècle qu’on avait imposé la SNP aux populations lors des régulière pandémies de virus « nouveaux ». Et cela pour des raisons évidentes :
    • on sait aujourd’hui qu’une partie de la population est immunisée de naissance et/ou par immunité croisée, de sorte que l’immunité collective serait nettement plus élevé que celle mesurée par les tests sérologiques spécifiques à SARS-CoV-2 ⇒ le seuil d’immunité collective serait donc atteint beaucoup plus rapidement que supposent les prévisions catastrophistes ;
    • certains médicaments non spécifiques sont efficaces ;
    • il est n’est pas possible de développer les capacités hospitalières de façon substantielle et des médicaments/vaccins spécifiques réellement efficaces en moins de dix ans.
    • pour freiner substantiellement la propagation d’un virus le coût des mesures à appliquer (confinement, distanciation, masques, lavages) est tellement élevé que même en milieu hospitalier – pourtant équipé de tout le matériel nécessaire et où les règles sanitaires sont strictement appliquées par des professionnels avec un haut niveau de formation – on n’arrive pas à neutraliser les infections nosocomiales ; de nombreuses mesures sanitaires en milieu hospitalier sont en réalité appliquées pour des raisons juridiques et d’image de marque (la concurrence joue aussi dans le secteur hospitalier).
  3. Extinction. Les épidémies ont une évolution dont la courbe a la forme d’une cloche, ce qui signifie qu’au début elles montrent en général une croissance exponentielle. Or toutes les épidémies s’éteignent naturellement (plus exactement disparaissent des « radars statistiques ») avant d’avoir contaminé 100% de la population. Et la plupart avant même d’avoir atteint le taux théorique d’immunité collective, pour des raisons encore inconnues mais très probablement liées au virus lui-même et/ou aux écosystèmes dans lesquels il évolue.
  4. Modèles. Le recours à des modèles mathématiques à des fins de suivi épidémique et de prévision est irrationnel car :
    • dans le cas des virus « nouveaux », leur paramètres sont inconnus et ne peuvent être correctement évalués en temps réel (c-à-d en cours d’épidémie) en raison de biais de mesure ne pouvant être corrigés qu’au moins douze mois après le début de l’épidémie;
    • quant aux virus en général, c-à-d connus ou non, leurs caractéristiques (les valeurs attribuées aux paramètres des modèles) ne sont pas stables dans le temps (voire même non plus dans l’espace), en raison de la nature écosystémique et complexe des phénomènes infectiologiques.
    On constate d’ailleurs une très forte propension de ces modèles à produire des « prévisions » qui s’avèrent in fine de gigantesques surestimations du taux de mortalité des épidémies.
  5. Rebonds. En raison de biais statistiques et de mesure, induisant généralement une forte surestimation de la gravité épidémique, le nombre de cas positifs est un très mauvais indicateur épidémique. Notamment il suffit que le nombre de tests augmente (par exemple suite à la surmédiatisation de « prévisions » catastrophiques) pour qu’augmente le nombre de « cas positifs ». D’autre part, en raison de la très grande difficulté de distinguer entre décès par le virus et décès avec le virus, le meilleur indicateur, aussi bien pour mesurer l’évolution que la létalité d’une épidémie, c’est la mortalité toutes causes (en fonction de la population totale). Or celle-ci révèle une situation qui ne diffère pas substantiellement des années précédentes. En outre sa forme sinusoïdale montre que les rebonds annuels sont habituels et s’expliquent par l’influence du facteur saisonnier (notamment la température et l’humidité) sur la répartition annuelle des décès.
  6. Surmortalité. En Europe, région du monde la plus touchée par covid-19, la mortalité toutes causes sur l’ensemble de l’année 2020 aurait probablement été la plus basse des quatre dernières années s’il n’y avait eu les décès attribués à covid-19, mais principalement causés par les effets pervers de la stratégie non pharmaceutique (SNP : confinement, distanciation, masques, lavages).
  7. Causes. Les pouvoirs médiatique, académique et politique ne s’en sont jamais cachés : pour qu’un maximum de gens appliquent les mesures de la SNP il faut apeurer à la population (sic). La SNP implique donc la terreur, or celle-ci provoque de graves effets délétères :
    • la panique, qui inhibe les capacités cognitives :
      • des décideurs politiques : ainsi pour libérer des lits d’hôpitaux en prévision d’une prétendue « possible explosion » (sic) du nombre de malades sévères de la covid-19 il a été décidé d’isoler un maximum de vieillards dans les maisons de repos … qui ne disposent ni du matériel ni de personnel pour soigner les cas graves;
      • des médecins hospitaliers : ainsi plus de 50% de la mortalité hospitalière attribuée à covid-19 serait causée par les intubations abusives.
    • le stress psychique, qui inhibe le système immunitaire (NB : ces effets sont démultipliés par l’isolement qu’implique le confinement général);
    • la peur de la contamination, qui inhibe la demande et l’offre de services médicaux.
    D’autre part des effet d’entraves ont encore accru la mortalité attribuée à covid-19 :
    • dans certains pays une réglementation médicale décourageant voire interdisant l’utilisation de médicaments « non spécifiques » ;
    • le confinement général entrave la production & distribution de biens et services indispensables à la lutte contre l’épidémie (médicaments, respirateurs, …) ;
    • il y a une corrélation forte entre PIB et mortalité : la baisse du développement économique provoque systématiquement une hausse de la mortalité.
  8. Précaution. L’invocation du principe de précaution par les conseillers scientifiques de nombreux gouvernements pour « justifier » l’imposition de la stratégie préventive dite « non pharmaceutique » (SNP : confinement, distanciation, masques, lavages) est fallacieuse. En effet le principe de précaution ne consiste pas à appliquer une mesure incertaine sous prétexte qu’elle pourrait peut-être fonctionner, mais au contraire à ne pas appliquer une mesure sans être certain que ses effets pervers ne l’emportent pas sur ses supposés effets positifs.
  9. Dépistage. Le dépistage est utile mais très coûteux :
    • en termes financiers ⇒ il doit être limité aux groupes à risque;
    • en termes démocratiques ⇒ information sans coercition (donc pas de traçage).
  10. Médias. Au cours des dernières décennies, comme de tout temps, des virus considérés comme « nouveaux » se sont répandus sur la quasi totalité de la planète (pandémie). Dans la plupart des cas on a également assisté à une hystérie collective, mais jamais avec une intensité telle que pour covid-19. La perte d’audience des médias « d’information », suite à la concurrence d’Internet, pousse ces entreprises à toujours plus de catastrophisme afin de booster l’audimat. Pour ce faire elles n’ont aucune peine à trouver des scientifiques prêts à cautionner le catastrophisme afin de briller sous les spotlights des plateaux TV, ou encore des médecins hospitaliers pour qui le catastrophisme est l’occasion de revendiquer plus de financement public.
  11. Big pharma. Des articles scientifiques sérieux qui réfutent la vision catastrophiste de la situation sont censurés tandis que des articles d’une médiocrité manifeste sont publiés par les revues scientifiques les plus reconnues. Ces articles propagent des affirmations mensongères : prévisions catastrophistes, prétendue absence de traitement, prétendue efficacité de la SNP. Cela n’est pas étranger au fait que de nombreux chercheurs sont intoxiqués par des sources d’informations « scientifiques » produites par l’industrie pharmaceutique, et souvent ont carrément des conflits d’intérêt avec celle-ci.
  12. Surfeurs. D’autres forces économiques ou politiques ont pu « surfer » sur la vague médiatique, et ainsi l’amplifier, en considérant de façon délirante que le coût économique de la SNP est inférieur aux gains récurrents d’un changement de paradigme économique permis par le choc émotionnel :
    • la croyance écologiste dans la nécessité d’imposer une décroissance économique a facilité l’avènement du covidisme ;
    • le potentiel financier et politique du « Big data » est tel (il concerne la quasi totalité des secteurs économiques) que de très fortes pressions ont pu être exercées sur les décideurs politiques afin que ceux-ci exploitent la vague médiatique catastrophiste pour amener les populations à accepter le traçage de leur vie privée ;
    • alors que jusqu’au début des années 2000 le libre-échange international était la pierre angulaire de l’idéologie atlantiste, on assiste à un rétro-pédalage intégral de la part des pays atlantistes depuis que cette logique se retourne contre eux (concurrence de la Chine) ⇒ la théorie du « nouveau risque épidémique » est l’occasion de « justifier » ce revirement idéologique.
  13. Démocratie. Étant donné que l’on découvre régulièrement de « nouveaux » virus en raison du développement des techniques de détection, il en résulte logiquement que si les populations ne se révoltent pas contre la SNP et le traçage de nos relations, ces pratiques irrationnelles deviendront la norme. Prenons garde que ne s’installe un peu partout sur la planète des régimes qui, au nom de la protection d’autrui ou de l’environnement, justifieraient notamment le traçage des individus, les vaccins obligatoires et la répression de la contestation.
  14. Responsabilités. Dans le délire collectif autour de covid-19 il y a une immense responsabilité des entreprises « d’information » ainsi que des scientifiques qu’elles médiatisent. D’autre part de nombreux scientifiques conscients de la supercherie ont fait preuve de suivisme en se taisant (ce qui n’est pas sans rappeler la coupable passivité de l’élite allemande lors de la montée en puissance du nazisme durant les années 1930).
  15. Réaction. Des psychoses telles que celle de 2020 se reproduiront s’il n’y a pas de prise de conscience :
    • au niveau individuel : de la nuisibilité de l’info-dépendance;
    • au niveau collectif : de la nécessité d’une prise de contrôle démocratique des moyens de production de l’information et du savoir.

Partagez cette étude en copiant/collant son adresse sur les réseaux sociaux ou dans un email :

https://konfedera.org/gestion-epidemies

et en ajoutant le texte de présentation :
Étude sur l’exploitation médiatique, commerciale ou politique de la peur, et sur l’avènement d’un totalitarisme « sanitaire ».

Améliorez cette étude en m’envoyant vos commentaires, critiques, références, aussi bien sur le fond que sur la forme (y compris les coquilles).

Pour lire la suite : Konfedera.org – gestion-epidemies

Source : http://www.profession-gendarme.com/gestion-des-epidemies/

Les 7 péchés scientifiques de la crise sanitaire

Les 7 péchés scientifiques de la crise sanitaire

La crise sanitaire qui secoue la planète met en lumière une désinformation massive sans précédent dans l’histoire de l’humanité. Cette désinformation est facilitée par la digitalisation et la paresse intellectuelle d’une grande partie de la population, terrorisée par un sujet qu’elle ne maitrise pas.  Basé sur des opinions et 7 péchés ou fraudes scientifiques majeurs, le matraquage médiatico-politique mérite un décryptage raisonné, dépassionné.
Examinons les faits et les réalités scientifiques.

Péché scientifique, quel diable se cache derrière ces fraudes ?

1. Une maladie pas si dramatique

  • Taux de mortalité très faible (– de 0.5% des malades et seulement quelques % de malades, i.e. que 99,9 % de la population ne présente aucun risque de mortalité du Covid sur la base de faits avérés depuis un an et non sur la base de projections mathématiques fantaisisistes des universités financées par l’industrie !)
  • Taux de comorbidité très élevé (+90%)
  • Mortalité très majoritairement liée aux séniors affaiblis et aux forts immunodéprimés (malades chroniques, diabète, obésité, inactivité physique, etc.)
  • Aucune surmortalité constatée !
  • Le taux de mortalité est le seul indicateur de la gravité d’une pandémie. [0]

Il y a 99,7% des gens qui sont ni positifs, ni malades.
– Dr Laurent Toubiana, chercheur épidémiologiste à l’Inserm, le 5 octobre sur Sud Radio [8]

2. BigPharma, conflit d’intérêts et illégitimité scientifique

  • Les industriels de la chimie-pharmacie-énergie financent l’OMS (80% du budget), les experts scientifiques, les politiques, les médias…[1]
  • La pharmacie et la médecine ne sont pas des sciences. Elles ignorent l’essentiel des mécanismes de fonctionnement du vivant – physique quantique, électromagnétisme, épigénétique, rôle de l’eau et du codage de l’information, principe de contagion, etc.
  • Leur infirmité à remettre en cause les fausses croyances du 19ème siècle sur les microbes en font des religions, non des sciences.[2]
  • Comment résoudre l’équation santé-maladie-guérison quand on ignore 90% des paramètres en jeu ?

3. Le virus est avant tout une conséquence et non une cause

  • La théorie des microbes de Pasteur et Koch au 19ème siècle, largement admise mais jamais démontrée, a été prouvée fausse par le Pr Béchamp et d’autres : les virus et bactéries sont créés par chaque être vivant dans un cadre d’adaptation-régulation pour éliminer et servir de messager. Ils sont donc une conséquence et moins une cause des maladies infectieuses.[3]
  • Le corps humain comporte 500 000 milliards de microbes pour 50 000 milliards de cellules et Pasteur croyait le corps stérile ! [4]
  • Les tests PCR, peu fiables sont donc totalement inutiles, car virus et anti-corps ne sont pas systématiquement synonymes de maladie. C’est le B.A.ba de la connaissance médicale. [5]

Il est impossible de calculer le niveau d’exactitude (du test PCR), je dirais donc que la marge d’erreur est de 100% pour ce test.
– Dr Andrew Kaufman,  23/08/2020 [5]

4. La contagion est avant tout ondulatoire

  • Une cellule est sensible et réagit à son environnement par des signaux :
    • Vibratoires, énergétiques et en particulier électromagnétique dont la vitesse de propagation est de 300 000 km/s,
    • Chimiques, donc physiques, dont la vitesse de propagation est de moins de 1 cm/s !
  • Le contact physique n’est pas nécessaire pour influencer la vie d’une cellule [6]
  • La joie, la peur, le rire, l’amour n’ont pas besoin de contact physique pour être contagieux.

5. Un masque inutile et contreproductif

  • Le virus n’est pas la cause, la contagion est avant tout vibratoire et mécaniquement un masque ne peut arrêter un virus dont la taille est largement inférieure à celle de la maille du filet, de quoi protège donc le masque ?
  • Le masque arrête très bien les bactéries et les empêche d’être éliminées par le nez et la bouche. Il devient donc un nid à bactéries qui prolifèrent dans ce milieu chaud et humide pour être réinjectées dans le corps, bloquant ainsi une partie de sa phase d’élimination/ménage indispensable à la santé. [7]

Le confinement[…] ils sont complètement fous. Ca n’existe pas en matière d’épidémiologie. […] C’est une innovation.
– Dr Laurent Toubiana, chercheur épidémiologiste à l’Inserm, le 5 octobre sur Sud Radio [8]

6. Un confinement inutile et contreproductif

  • La maladie dépend surtout de l’état de santéforce/faiblesse du système immunitaire – lié au mode de vie d’un individu.
  • Priver des gens sains de leurs libertés, de s’aérer, d’être joyeux, de faire de l’exercice physique, d’avoir des relations et des contacts physiques est le meilleur moyen d’affaiblir le système immunitaire.
  • Le Pr Didier Raoult a conclut selon ses données que les gens confinés avaient été plus touchés que les gens non confinés.
    La Suède a prouvé par ailleurs que le confinement était inutile.
    Attention à ne pas commettre cette fraude scientifique classique qui consiste à ne considérer qu’un seul paramètre pour expliquer un mécanisme multifactoriel comme la santé. Si le contre-exemple peut démonter une théorie, aucune justification scientifique ne peut se faire en considérant un seul facteur corrélé : par exemple, l’Asie et son port du masque…

Il n’existe aucune relation entre l’intensité de ce confinement dans les 188 pays du monde qui l’ont utilisé, ou pas utilisé, et le taux de mortalité à la fin.
– Pr Jean-François Toussaint, in Conférence Futurapolis Santé, octobre 2020 [0]

7. La Peur est le p lus grand Virus

  • Il n’y a pas de plus grand virus que la peur, en particulier la peur de la mort. [8]
  • Les cellules sont directement sensibles à nos pensées et angoisses. Réalité scientifique encore ignorée de la plupart des médecins.
  • La peur paralyse l’esprit critique, interdit toute lucidité et favorise toutes les maladies. Le surplus d’énergie absorbée par le cerveau pour gérer ce type d’émotion ne permet plus au corps-esprit de disposer de suffisamment d’énergie pour toutes ses autres fonctions, dont réflexion, mais aussi créativité, amour, assimilation, régénération, etc.

Il est plus facile de désintégrer un atome qu’un préjugé.
– Albert Einstein, physicien et théoricien, 1879-1955 

Les fraudes scientifiques sont devenues une pratique courante et nécessaire pour les lobbies industriels qui financent et contrôlent politiques et médias.

Aussi, l’ignorance du citoyen ne constitue en aucun cas un obstacle à la Vie et au bonheur si ce dernier conserve comme horizon le respect de la nature et du vivant, contraire aux intérêts des lobbies.
Cette ignorance devient par contre l’alliance des manigances et de la maltraitance dès lors qu’elle cautionne par aveuglement idéologique tous les ingrédients de la dictature dite sanitaire : censure, désinformation, privation des libertés fondamentales, interdiction de tout débat contradictoire,  répression policière, destruction de l’économie, maltraitance et affaiblissement de la santé par l’isolement, la terreur et l’interdiction de s’exprimer.

N’est-il pas venu le temps d’abandonner ses préjugés ? D’observer les faits ? De sortir de sa torpeur idéologique et médiatique ? De découvrir les vraies sciences du vivant ? De réfléchir ?

Quel est le réel danger ? Une maladie très peu mortelle, qui ne touche durement que les plus faibles et pour laquelle des traitements existent ? Ou une dictature au prétexte d’obscurantisme scientifique du 19ème siècle ?

Quelle est ma responsabilité de citoyen pour protéger la santé, les libertés et surtout, le respect de la nature et du vivant ?

Ressources

[0] Dr Louis Fouché, médecin réanimateur remet à sa place la maladie Covid, https://youtu.be/e8MvH7oCzE0

Futurapolis Santé : Pr Jean-François Toussaint, Comment suivre l’épidémie et anticiper son évolution, https://youtu.be/rNx49oIadug

[1] L’influence des lobbies sur les gouvernements : https://lecourrier-du-soir.com/corruption-au-sommet-de-letat-le-conseil-de-leurope-denonce-linfluence-des-lobbys-sur-macron/

Les conseillers des politiques reçoivent des rémunérations et avantages de la part des industriels de la pharmacie : https://www.medias-presse.info/coronavirus-neuf-experts-de-macron-sont-lies-financierement-a-lindustrie-pharmaceutique-qui-veut-nous-vendre-un-vaccin-obligatoire/

Faut-il s’inquiéter des liens entre laboratoires pharmaceutiques et conseils scientifiques ? https://www.marianne.net/societe/118000-euros-de-msd-116000-euros-de-roche-faut-il-s-inquieter-des-liens-entre-labos-et

Les experts du conseil scientifique sont payés par les industriels : http://jlduret.ecti73.over-blog.com/2020/07/france-soir-publie-la-liste-des-professeurs-payes-par-gilead.ils-sont-tous-contre-la-chloroquine-et-contre-le-professeur-raoult.html

Reportage Arte sur l’OMS, « L’OMS dans les griffes des lobbies » : https://youtu.be/N-mL9gX9gws

Pr. Perronne sur RMC: « Un grand délire instrumentalisé par Big Pharma » ! https://www.youtube.com/watch?v=Fco3WUEVbjM&t=315s

[2] Le Pr Marc Henry, scientifique, « Homéopathie, médecine, science, ignorance » https://www.aimsib.org/2020/01/26/homeopathie-medecine-science-et-ignorance-lavis-du-professeur-marc-henry/

[3] Pr Antoine Béchamp, Dr en médecine et en chimie, agrégé de pharmacie. Ses 30 ans de recherche scientifique ont mis en évidence les microzymas, contredisant les fausses théories de Louis Pasteur et Robert Koch.

Cf Dr Eric Ancelet, « Pour en finir avec Pasteur – Un siècle de mystification scientifique », collection Résurgence, Testez éditions

[4] Le microbiome – bactéries, virus, levures et protozoaires – se compose de 10 fois plus de microbes que de cellules. L’ organisme n’est pas stérile, retour sur un siècle d’erreurs scientifiques : https://www.aimsib.org/2019/03/10/et-si-notre-organisme-netait-pas-du-tout-sterile-un-siecle-derreurs-scientifiques/

L’OMS a propos de la contagion sur les porteurs asymptomatiques : https://youtu.be/3-mVxsE6BoE

[5] David Mendels, Dr en physique, à propos des tests sanguins et PCR, https://youtu.be/vrjmY_ffgAg

David Icke, journaliste d’investigation et Dr Andrew Kaufman, « Pourquoi 85% des positifs sont asymptomatiques », la supercherie des tests PCR https://archive.org/details/test-pcrcovid-le-8…-icke-…rien-ne-va-plus

Dr Reiner Fuellmich – avocat – : COVID-19 et tests PCR, le scandale de la fraude Corona https://youtu.be/TRW4EMl16Do

Le Journal Le Monde tente de nier les faits évoqués par le Dr Reiner Fuellmich et par le Dr Andrew Kauffman avec des affirmations totalement gratuites pour discréditer les propos de crime contre l’humanité. Aucune source n’est citée, aucun conflit d’intérêt n’est cité, aucune transparence dans les affirmations et aucune référence à des vrais scientifiques – et non des médecins ou « scientifiques » de l’industrie pharmaceutique – ne sont cités. Alors simple absence de rigueur et de logique ou grossière manipulation du journal Le Monde dont le principal mécène est Bill Gates ?
https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/10/13/les-quatre-erreurs-majeures-d-une-video-qui-minimise-la-crise-du-covid-19_6055889_4355770.html

Le prix Nobel de chimie de 1983, le Dr Kary Bank Mullis, inventeur du test PCR, reconnaissait que son test était pour qualifier et non quantifier la présence d’un virus.
http://www.profession-gendarme.com/covid-19-au-plus-pres-de-la-verite-tests-et-immunite/

Une fois de plus, le Journal Le Monde désinforme et jette le discrédit sur ceux qui remettent en cause le test PCR avec des affirmations et conclusion totalement gratuites et sans fondement scientifique. Rappelons, qui plus est, que la présence de virus et d’anti-corps ne signifie pas maladie. Considérer que le nombre de tests positifs est synonyme de maladie est une escroquerie qui sert les intérêts de ceux qui financent le journal Le Monde, notamment Bill Gates, également premier « mécène » privé de l’OMS.
https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/10/07/l-inventeur-du-test-pcr-n-a-pas-dit-que-sa-methode-etait-inefficace-pour-detecter-les-virus_6055091_4355770.html

Pr Jean-François Toussaint, 14/09, 9 positifs sur 10 ne sont certainement pas contagieux, https://youtu.be/dobk1WhOcZg

[6] Cf Dr Bruce Lipton, un des pères de l’épigénétique, in « Biologie des croyances », éditions Ariane

[7] S’il n’existe aucune preuve scientifique de l’intérêt du port du masque, de nombreux scientifiques contestent avec des faits son utilité, soulignant même sa dangerosité :

[8] Dr Laurent Toubiana, chercheur épidémiologiste à l’Inserm, invité du Grand Matin Sud Radio, le 5 octobre, « Dès qu’un indicateur n’est pas assez anxiogène, ils changent d’indicateur ! »
https://youtu.be/HAy8IUT2KSE

A propos de désinformation, une vidéo censurées de médecins américains qui dénoncent le caractère alarmiste de la maladie : https://cutt.ly/6fA6zxI

Source : https://etre-vivant.fr/7-peches-fraudes-scientifiques-crise-sanitaire/

Nouvelles des perquisitions chez Véran, Buzin, Salomon, Ndiaye et Philippe

Nouvelles des perquisitions chez Véran, Buzin, Salomon, Ndiaye et Philippe

Très bonne vidéo succincte qui nous en dit plus sur les perquisitions effectuées.

Coronavirus: le Cabinet d’avocats Di Vizio intervenu à la demande d’un collectif de soignants, dénommé C19 a saisit la Cour de justice de la République contre Buzyn et Philippe pour violation des articles 121-3 et 221–6 du Code pénal.

Article 121-3 :

Il y a également délit, lorsque la loi le prévoit, en cas de faute d’imprudence, de négligence ou de manquement à une obligation de prudence ou de sécurité prévue par la loi ou le règlement, s’il est établi que l’auteur des faits n’a pas accompli les diligences normales compte tenu, le cas échéant, de la nature de ses missions ou de ses fonctions, de ses compétences ainsi que du pouvoir et des moyens dont il disposait.

Article 221-6

Le fait de causer, dans les conditions et selon les distinctions prévues à l’article 121-3, par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou manquement à une obligation de sécurité ou de prudence imposée par la loi ou le règlement, la mort d’autrui constitue un homicide involontaire puni de trois ans d’emprisonnement et de 45000 euros d’amende.

On apprends aussi qu’il y a eu une tentative d’abroger ces articles dans certains cas, peut être une tentative de se couvrir comme quand Sarkozy enlevait le crime de haute trahison ?

Article plus complet : https://www.upr.fr/actualite/81224/

ajax-loader